Jump to content

F. mas

Membre Actif
  • Content Count

    11310
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    22

2 Followers

About F. mas

  • Rank
    Cheshire Cat
  • Birthday 03/12/1979

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Anthony de Jasay.

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Cordicopolis
  • Interests
    Political Philosophy, Music, BBC comedies.

Recent Profile Visitors

12889 profile views
  1. Fukuyama est socdem, et il est plutôt du côté de l'administration (il estime même dans son livre que le développement d'une administration moderne est une étape nécessaire à la création de la démocratie représentative, car elle permet l'effacement des modes de socialisation par défaut de l'individu > le népotisme, le clientélisme, etc). Seulement c'est un type intelligent qui fait des analyses très documentées en particulier en histoire et en économie, et qui ne prend pas trop ses adversaires (en particulier les libéraux) pour des nuls ou des imbéciles. J'ai relu récemment un passage de son livre sur l'ordre politique qui critiquait la vision de Hayek du développement de la common law britannique qui est tout à fait juste à mon avis.
  2. Oui, le Fukuyama est intéressant sur le sujet (même les deux volumes d'ailleurs) Je lis bcp de choses sur la Chine ces derniers temps, mais plus sur son modèle économique que sur son histoire.
  3. Ça fait 40 ans qu'ils disent la même chose.
  4. Hello Drake ! Envoie ça sur le mail de la rédac
  5. Tu dis ça, mais ce n'est pas souvent le cas. Je ne compte plus les fois où j'ai lu des notes de think tankers qui parlent de l'ensemble du monde du point de vue de Washington ou de Paris. La dernière fois, c'était une conf à Madrid, il y a quelques mois : le speaker devait parler du populisme de Orban. C'était tellement nul, psychologisant et surfant sur tous les clichés occidentaux à la mode que je me suis barré au bout de 10 min (et mon voisin, qui était Pedro Schwartz a fait la même chose). On ne fait pas de la bonne critique avec de la mauvaise analyse, sauf peut être sur les réseaux sociaux.
  6. C'est un bel hommage à l'extrême-droite que d'en faire le fer de lance de la lutte contre le communisme
  7. J'ai trouvé l'explication proposée pour le populisme d'Europe centrale très convaincant. Malgré certaines limites, le bouquin avait l'avantage de chercher à comprendre le point de vue des pays concernés avant de plaquer des explications ouest-européennes toutes faites.
  8. J'ai lu un livre très intéressant sur ce passage de la dissidence soviétique à l'illibéralisme intitulé "Le moment illibéral" (de Stephen Holmes et Ivan Krastev). Il y avait vraiment des choses éclairantes en particulier sur la Pologne et la Hongrie. Ce qu'il faut comprendre, c'est la déception d'une partie des anciens dissidents après la Chute du Mur : l'Ouest les aidait à défendre leurs traditions et leur histoire que l'URSS cherchait à effacer au nom de la réforme permanente, c'est à dire l'alignement idéologique et politique sur le grand frère russe. Ils idéalisaient l'UE qui était à la fois synonyme de liberté, de prospérité et d'émancipation de la tutelle coco. Seulement avec l'effondrement de l'URSS la libéralisation de l'économie et l'ouverture des frontières, les éléments les plus productifs de la société se sont barrés à l'étranger pour prospérer. Le populisme est selon ces auteurs d'abord né de ce problème d'émigration. Ca faisait particulièrement mal aux Polonais dissidents qui avaient fait serment de ne pas quitter le pays avant de le voir libre. L'UE n'a aux yeux de ces ex dissidents cessé de se comporter comme l'URSS, en demander des réformes et un alignement idéologique sourcilleux en échange de l'intégration Européenne. Ce chantage à la modernisation a achevé de rendre l'UE détestable à leurs yeux.
  9. @Cthulhu : je pensais à ce bouquin, excellent rappel sur les débats contemporains et pas trop long.
  10. Oui mais je pense que @Cthulhu cherche un livre qui lui donne des clefs de lecture sur les débats contemporains, notamment pour comprendre les positions des Hart, Austin et autres Kelsen plus qu'une perspective longue sur le droit lui-même. J'ai ça dans les tuyaux, je vais regarder dans mon bureau ce midi.
  11. Je vais voir si je trouve quelque chose 🤔
  12. MO pousse son nouveau projet de média (une revue), et compte faire l'union nationale autour du souverainisme, en dépassant les clivages extrême-droite et extrême-gauche. De Philippe de Villiers à Didier Raoult en passant par Jacline Mourault, ça promet des soirées popcorn assez fun.
  13. En tant qu'entomologiste politique, je ne suis pas d'accord.
×
×
  • Create New...