Jump to content

Johnnieboy

Membre Adhérent
  • Content Count

    16124
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    50

3 Followers

About Johnnieboy

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    ...

Recent Profile Visitors

3541 profile views
  1. Le souci, c'est qu'ils emportent souvent tout le monde avec eux. Si on pouvait leur filer un continent pour s'amuser, ça serait mieux.
  2. Des nanas aussi fortes que des hommes, une surreprésentation de "minorités visibles" parmi les gentils dont la société semble égalitariste, multi-culturelle et probablement anti-capitaliste, la religion vue comme outil de domination et d'asservissement des masses, etc. Je sais pas ce que tu as vu et ce dont tu te rappelles mais connaissant les Wachowskis, je vois pas quel autre type de film ils auraient pu faire.
  3. Non, on ne peut pas les renvoyer dos-à-dos. Quelles que soient leurs motivations, la décision des anywhere, comme tu les appelles, était beaucoup plus sage.Il vaut toujours mieux un status quo confortable qu'un plongeon dans l'inconnu. Surtout quand ce status quo n'en est pas complètement un (les Anglais auraient très bien pu négocier certains points de certains traités en restant dans l'UE. Après tout, ils l'avaient déjà fait).
  4. Je trouve ça très sain de souhaiter aux gens qu'ils "taste their own medicine". Vous voulez vous refermer sur vous-mêmes ? Très bien, goûtez à plus de pauvreté. De la même manière que je souhaite aux étatistes de goûter la même chose. Ce qui me chagrine, c'est pour tous ceux qui n'ont pas voté pour ces conneries car ils ont un Q.I, une éducation et une ouverture d'esprit supérieurs et savaient très bien que c'était une aventure potentiellement dangereuse, un plongeon dans l'inconnu assez peu justifiable compte tenu qu'il n'y avait aucun plan établi pour un Brexit comme on peut le constater depuis des années. Mais bon, j'ai bien compris vos biais et je n'ai plus l'intention de participer à cette discussion pour le moment. Dès qu'il s'agit d'une de vos drôles de marottes, on peut d'un coup faire confiance aux politiciens, évidemment.
  5. Ah, quelqu'un a écrit ça quelque part durant cette conversation ?
  6. Je ne vois absolument pas quel beau rôle je me donne en affirmant cela mais soit. As-tu quelque chose d'autre de pertinent à ajouter ?
  7. Je pense que je dois vraiment être stupide pour voir les choses si différemment. Par exemple, concernant la frontière dure : dans quel monde avez-vous déjà vu deux entités étatiques limitrophes n'ayant aucun accord à ce sujet ne pas avoir de frontière dure ? A vous écouter, la frontière, les contrôles douaniers que j'ai pu observer des dizaines et des dizaines de fois à la gare Lille Europe, c'est aussi la faute de l'UE. Je vais être honnête : quand je suis face à des gens intelligents dont les raisonnements me semblent complètement défaillants, j'ai souvent recours à la "psychologie". Votre problème, c'est une anglophilie liée à vos posters de Thatcher qui vous pousse à croire que le Royaume-Uni est essentiellement un bastion du libéralisme. La vérité est beaucoup plus nuancée. Certes, le Royaume-Uni est relativement libéral (légèrement plus que la Géorgie, la Suède ou le Chili). Mais c'est aussi, par exemple, le pays de la NHS, de la surveillance de masse, etc. Et les sentiments derrière le Brexit ne sont pas spécialement libéraux. Ils sont avant tout nationalistes et xénophobes. Alors, vous avez peut-être moults exemples de sentiments nationalistes et xénophobes ayant initié de grandes réformes libérales mais, pour ma part, je n'en ai pas.
  8. Ok, donc la frontière entre les deux Irlandes, c’est la faute de l’UE ? UE au sein de laquelle il n’y a ... plus vraiment de frontières. Tout ça est très intéressant, dis donc.
  9. Un violent déclin économique a souvent servi nos idées. Cf. La Suède. Les tensions internationales et incertitudes géopolitiques, ce sont les mongoliens des campagnes de l’autre côté de la Manche qui les ont créées à partir de rien. Il faudrait être fou pour souhaiter que ce soit une réussite totale. Comme si les crétins du monde entier n’étaient déjà pas assez sûrs d’eux...
  10. On ne revient pas à la raison quand les choses se passent bien. On y revient quand on se prend une porte ou un mur dans la gueule ou quand on se retrouve au bord du gouffre.
  11. Tout ça est tout à fait comparable à une légère "pénurie" de beurre, en effet. Tout ça fleure bon le libéralisme en tout cas : rétablissement d'une frontière "dure" en Irlande, fin de la libre-circulation des ressortissants européens vers le Royaume-Uni. Je ne vois pas comment on pourrait souhaiter autre chose qu'une grosse chute bien violente pour le Royaume-Uni tant ils ne semblent vouloir ressusciter que les pires idées du siècle précédent.
  12. Cela me semble être une façon un peu grossière de ranger le bordel sous le tapis. Je pense depuis quelques années que la conception libertarienne du droit pénal est parfois problématique et ne prend pas en compte certains aspects du droit pénal. Je n'ai pas encore réussi à articuler ma critique, ni à proposer une solution qui ne créerait pas plus de problèmes qu'elle n'en résoudrait mais il ne s'agit pas toujours que de compenser une victime. Le droit pénal me semble aussi avoir pour buts de rendre la société plus sûre, de rétablir la concorde. Ce qui n'est pas possible, par exemple, si l'on laisse des prédateurs pédophiles s'en sortir parce qu'ils ont beaucoup d'argent.
×
×
  • Create New...