Jump to content

Johnnieboy

Membre Adhérent
  • Posts

    19597
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    57

Everything posted by Johnnieboy

  1. C’est génial. Très sombre, lourd et drôle à la fois.
  2. C'est d'ailleurs un point passionnant à étudier, les folies particulières, régionales et nationales liées au Covid. J'étais à Madrid et les bars et restos étaient ouverts jusqu'à 23H et c'était la fête et le bordel dans beaucoup d'endroits. Par contre, malheur à toi si ton masque se trouvait sous ton nez dans la rue. Des gens venaient littéralement t'agresser verbalement pour que tu le remontes. Tandis qu'en Irlande, il n'y a jamais eu de masque obligatoire en extérieur mais ils ont fermé les bars quasiment un an et demi et ils ne sont pas près de revenir à un semblant de vie normale.
  3. Je ne suis pas d'accord avec la partie en gras. Ce que l'on vit, c'est un prétexte à la mise en place d'un "plan". À partir du moment où l'on t'interdit de te droguer, de ne pas mettre ta ceinture de sécurité et de fumer dans des lieux privés, il n'y a aucune surprise à avoir par rapport à notre situation actuelle. Quels éléments te font penser que la confiance a disparu ? Les gens n'avaient pas plus ou moins confiance avant, ils respectent simplement les règles par peur et conformisme. Quant à la confiance, je pense qu'à l'heure d'Airbnb, Vinted, Amazon, TripAdvisor, Über, Deliveroo et autres, on peut dire qu'elle est de moins en moins nécessaire afin de coopérer. Et pourquoi et comment les Français s'inscriraient dedans ? Et les Italiens ? Ce début de réflexion ne me semble pas satisfaisant. De plus, les Anglais sont globalement un peu moins hystériques à propos du Covid, non ?
  4. Le capital social, c'est quand les gens disent bonjour dans la rue. En gros.
  5. Rien à voir, mais alors rien à voir. Bon, je pensais que cette conversation pouvait être intéressante, mais, en fait, non.
  6. C'est quand même triste, ça commençait de façon amusante et rafraîchissante et ça se termine en fanboyisme de Charles Gave... 😕
  7. Pour prendre un autre exemple, en période de covidémence, la vie est plus douce et libre à Marseille qu'en Irlande ou tout autre pays ou région à capital social élevé. Bref, j'en reviens à mon idée de base : c'est orthogonal au libéralisme et aux libertés.
  8. Je ne vois pas pourquoi des phénomènes purement étatiques et modernes seraient forcément impossibles dans des sociétés à capital social élevé. C'est à toi de le démontrer puisque tu l'affirmes. L'Australie pourrait tout à fait basculer, comme l'Irlande, la Nouvelle-Zélande et pareil pour les pays scandinaves. Et il s'agit de sociétés à capital social élevé.
  9. Je viens de réaliser une chose depuis mon retour récent en Irlande. Je n'ai jamais été trop d'accord avec les théories de notre ami @Rinceventsur la nécessité d'un capital social élevé comme condition d'une société libre. J'ai toujours intuitivement pensé que c'était complètement orthogonal à notre combat. Eh bien! je réalise même qu'un capital social élevé peut tout à fait permettre et faciliter une société fasciste ou totalitaire, une société dans laquelle tout le monde surveille tout le monde. Car, dans ce genre de société, si les règles sont injustes et liberticides, tout un chacun ressentira plus le besoin et la légitimité d'agir en flic, en indic' face à ceux qui ne respecteraient pas ces règles iniques. Quand les règles sont injustes, une société plus "bordélique" et indisciplinée permet plus de liberté.
  10. Merde. Grosse merde. Grosse merde bien pourrie. À accompagner de petites claques.
  11. Ah, bon ? J'étais à Marseille pendant deux mois, pas l'endroit en France où l'on aime le plus les directives de Paris et je n'ai ressenti aucun profond ras-le-bol. Plutôt du je-m'en-foutisme. Je vous assure, vous attendez trop des Français. Globalement, ils sont à fond pour le pass et à fond pour sa prolongation. Et ça râle pour la troisième dose mais ça ira faire des boosts annuellement jusqu'à la nuit des temps si on leur demande. Ils sont déjà 37% à vouloir se la faire administrer "le plus rapidement possible."
  12. Quoi, dans ça dérive comme ça ? Dans tous les bahuts du monde, il y avait des histoires de cul dans les chiottes. Avec internet, tu entends parler d'une histoire par école en France et tu penses que tu es face à un problème de société. Selon moi, on a plutôt réduit les problèmes de violences sexuelles des siècles et décennies précédentes donc j'éviterai de m'alarmer, au contraire.
  13. Le père d'un ami, séducteur incorrigible, m'avait dit une fois que concernant les nanas, la vie d'un homme ne devenait vraiment intéressante que vers 40 ans.
  14. C'est étrange, il y a vraiment quelque chose qui a radicalement changé en Irlande. Les pubs n'acceptent plus que les clients assis et il y a donc beaucoup moins de places qu'avant, évidemment. Il faut donc réserver pour certains pubs si l'on veut obtenir une place le week-end. Sauf qu'hier, je suis sorti et j'ai constaté que plein de pubs relativement populaires avant avaient de la place alors qu'ils n'en auraient jamais eu en temps normal un samedi. Pareil vendredi soir où j'ai pu trouver aisément une table dans un pub qui avait l'habitude d'être plein le week-end. En plus, l'atmosphère n'est plus du tout la même, on ne rencontre plus personne et on ne parle à personne d'autre que son propre groupe. Bon, j'ai quand même sympathisé dans les toilettes avec un mec qui tient un stand de bacon dans le marché couvert de la ville et possède un appartement dans le XVIIIè de Paris (c'est fou ce que les Irlandais aiment parler en pissant ! :D)
  15. Ça pourrait être intéressant mais ça ne l’est pas et ce n’est pas la faute de Wayto. En tant que néophyte, son argumentation me permet de suivre la conversation. Mais j’aimerais bien que Waren explique pourquoi les mensonges de Tether ne sont pas si graves, par exemple. Des mensonges quand il s’agit de ma thune, ça me semble toujours grave.
  16. Je ne sais pas ce que ferait Silent_Bob et je n'ai pas d'enfants. Mais, j'ai déjà dû vivre en voyant régulièrement à la TV les tronches de quelques responsables du fait que ma mère a été transfusé du sang contaminé (dans sa malchance, ce ne fut "que" l'hépatite C) donc, à un moment donné, il y a des limites à tracer et des sacrifices à faire quand on est confronté au mal et à ceux qui l'incarnent.
  17. Bah, au bout d'un moment, s'ils font jamais rien, ça va finir par se voir qu'ils servent à rien et coûtent un bras.
  18. C'est quand même un super blog que je devrais lire plus souvent. Même quand je ne suis pas d'accord avec lui, je le trouve intéressant.
  19. Je n’ai pas l’impression que ce soit comparable. Traverser 1200 km, c’est une chose ; commettre un enlèvement à 1200km d’où tu opères dans la capitale ennemie, c’en est une autre. Tu m’expliqueras ce que notre armée fait là-bas, en passant. Et puis, elle a été libérée par le Mali...
×
×
  • Create New...