Jump to content

Drake

Utilisateur
  • Posts

    2808
  • Joined

  • Days Won

    4

Posts posted by Drake

  1. Avant même l'union de la Pologne et de la Lituanie, les grands ducs de Lituanie ont accordé une protection politique constante aux Juifs vivant sous leur juridiction. Reste à savoir pourquoi. Une tradition de tolérance ancienne parmi les élites politiques dans un contexte de coexistence plus longue avec la paganisme, quel est exactement le sens des causalités? Ma théorie perso des climats : si tu vis au delà du 55° Nord et que tu commences à massacrer les hérétiques, il va plus rester grand monde avec qui commercer et les soirées d'hiver vont paraitre encore plus longues. 

  2. Il y a 15 heures, Prouic a dit :

    Je vous propose de vous marrer en regardant le tableau suivant made in SNCF-France, quand on habite/va à Saint-martin du Touch:

     

    image.thumb.png.f8f2f4b2f4dd6d2548c86550153c2598.png

     

    ...

     

    Mais pourquoi le gras ? Mais car le train est off pendant les vacances pardi ! Car tout le monde sait que quand tu vas au travail, c'est hors congés scolaires .... DANS UNE ZONE INDUSTRIELLE !  Ces génies ont enlevé les trains dans une zone industrielle.... AUX HEURES DE DEPLACEMENT BOULOT POUR CAUSE DE VACANCES !

     

     

    T'es juste pas un mutant. C'est pas grave.

    Rubriqueabrac_1622_plan.jpg

     

    • Love 3
    • Haha 1
  3. 1920px-%E6%B0%B4%E6%9C%A8%E6%B8%85%E5%8D

     

    C'est sympa? 

     

    C'est un ancien palais qui, avec ses jardins, fait aujourd'hui partie du campus de l'université Tsinghua : https://en.wikipedia.org/wiki/Tsinghua_University

     

    L'université, en particulier son école d'ingénieur, forme une grande partie de l'élite politique du pays, concurremment avec l'université de Pékin.

     

    Ce fil illustre comment les cliques politiques au sein du PCC, donc du gouvernement et de l'administration, se forment dès les études supérieures :

     

     

  4. Il y a 20 heures, Serge a dit :

    :facepalm:

    Non t'es méchant, j'aime bien l'hypothèse de @Daumantas : en plein congrès annuel du Parti chargé de désigner les membres du Politburo un huissier est venu rappeler à Hu Jintao qu'il avait une séance d'aquaponey "Faut y aller maintenant Monsieur, vous allez être en retard".

    Quitte à imaginer des scénarios amusants, mon hypothèse concurrente : Hu Jintao s'accroche à la table parce qu'il sait qu'être expulsé comme ça signifie sa dernière apparition publique, et peut-être dernière apparition tout court. En dix secondes, en passant dernière Xi Jiping, il négocie sa vie (ou celle de sa famille) puis accepte l'expulsion, mais ça c'est uniquement parce que je regarde trop de séries Netflix sur les empereurs Tinois. 

    • Yea 1
  5. L'article du WSJ de la semaine dernière est assez laconique sur le chantage opéré par l'administration US, la valise ou la perte de nationalité :

     

    "In addition to the controls on chips and chip equipment, the Commerce Department is adding restrictions on U.S. citizens, permanent residents and companies providing support to some Chinese chip-making facilities, and expanding restrictions on 28 Chinese entities already on the department’s export blacklist that are involved in the country’s supercomputing industry, an administration official said."

     

    https://www.wsj.com/articles/u-s-restricts-semiconductor-exports-in-bid-to-slow-chinas-military-advance-11665155702?mod=article_inline

     

    @cedric.org L'idée n'est pas que les américains contrôlent tout en Chine, mais que si dans le secteur des "advanced chips and chip-making equipment" ceux qui utilisent des machines US n'ont plus de support technique, des goulots d'étranglement apparaissent et bloquent l'ensemble de l'industrie. 

  6. Des nouvelles sanctions américaines frappent l'industrie des semi-conducteurs en Chine : des mesures de "restrictions aux exportations" interdisent aux citoyens US de travailler en Chine dans ce secteur sous peine de perte de nationalité https://www.scmp.com/tech/tech-war/article/3195609/us-citizens-chinese-chip-firms-caught-middle-tech-war-after-new

     

    D'après cet analyste, l'industrie du semi-conducteur en Chine serait "décapitée"  :

     

     

     

    "Every American executive and engineer working in China’s semiconductor manufacturing industry resigned yesterday, paralyzing Chinese manufacturing overnight. One round of sanctions from Biden did more damage than all four years of performative sanctioning under Trump.[...] Long story short, every advanced node semiconductor company is currently facing comprehensive supply cut-off, resignations from all American staff, and immediate operations paralysis.This is what annihilation looks like: China’s semiconductor manufacturing industry was reduced to zero overnight. Complete collapse. No chance of survival."

     

    Des infos à ce sujet? Par ce que si l'industrie tinoise des semi-conducteurs est si touchée, on devrait vite s'en apercevoir partout ailleurs dans le reste du monde...

     

    • Love 1
  7. Les dirigeants politiques et hauts fonctionnaires des administrations centrales qui vivent sur la bête - en plus d'émoluments généralement confortables - me semblent un signe de tiers-mondisation du pays. Un fil pour les notes de taxis à plusieurs dizaine de milliers d'euros, les "fonds secrets", les rétro-commissions, le crony capitalism avec renvoi d'ascenseur, et tous les bons plans entre copains. 

    • Yea 3
  8. Le 04/10/2022 à 00:23, Rincevent a dit :

     le Sütterlin (dans lequel mon grand-père écrivait quand il voulait ne pas être relu par autrui).

    Et pour faire chier Hitler? https://www.slate.fr/story/104507/relire-comment-lecriture-est-devenue-une-arme-de-propagande-sous-hitler Hitler imposa l'utilisation de la graphie ou police Fraktur par décret, la proclamant «écriture aryenne» et par conséquent interdite aux juifs. Avant de la décréter «écriture des Juifs» et de l'interdire aux Allemands.

  9. Le Conseil constitutionnel déclare inconstitutionnel le pouvoir exorbitant des douanes en matière de contrôle discrétionnaire : https://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2022/20221010QPC.htm

     

    Le Conseil, bon enfant envers les services de l'État,  a reporté au 1er septembre 2023 la date de l’abrogation et a prévu que les mesures prises avant la publication de sa propre décision « ne peuvent être contestées sur le fondement de cette inconstitutionnalité».

     

    L'analyse de Libertés chéries : http://libertescheries.blogspot.com/2022/09/vers-la-fin-des-prerogatives.html

     

    " La Cour de cassation avait, depuis longtemps préparé le terrain, en encadrant l'exercice de cette prérogative. Il est exact qu'elle avait, dans un premier temps, par un arrêt du 26 juin 1990, permis aux agents des douanes d'étendre la visite des "marchandises" et des "personnes", au sac à main d'une personne qui franchit une frontière, voire, avec une décision du 22 février 2006, aux vêtements qu'elle porte. Mais cette jurisprudence a connu un frein spectaculaire avec la décision du 18 mars 2020 qui refuse aux agents un véritable pouvoir d'audition. Tout au plus peuvent-ils demander à la personne de reconnaître les objets découverts lors de la visite. De même, un arrêt du 26 janvier 2022 précise-t-elle qu'aucune fouille à corps, impliquant cette fois le retrait des vêtements, ne peut être effectuée sur le fondement de l'article 60. Elle ne saurait intervenir qu'en cas de flagrant délit conduisant à une retenue douanière, c'est-à-dire concrètement une garde à vue.

     

    La Cour de cassation a précisé, le 12 novembre 2015, que les prérogatives de l'article 60 du code des douanes n'ont pas d'autre objet que de permettre de recueillir des indices. Les agents ne disposent pas de pouvoirs supplémentaires d'investigation, et doivent transmettre aussitôt que possibles les éléments recueillis à un officier de police judiciaire compétent pour les mettre sous scellés. La limitation de l'opération dans le temps était donc déjà acquise. Elle a été ensuite confirmée par l'arrêt du 13 juin 2019 qui précise que le maintien des personnes concernées à la disposition des agents des Douanes ne saurait dépasser le temps strictement nécessaire à la visite et à l'établissement du procès-verbal. A l'issue du contrôle, sauf dans l'hypothèse où les conditions d'une retenue douanière sont réunies, les agents des Douanes ne peuvent donc se permettre de retenir une personne contre son gré.

     

    La Cour de cassation a donc peu à peu resserré son contrôle sur ces prérogatives exorbitantes du droit commun, suscitant finalement la saisine pour QPC du Conseil constitutionnel. Sa décision met fin à un système étrange, dans lequel les agents des Douanes avant davantage de pouvoirs coercitifs que les officiers de police judiciaire intervenant dans une enquête pénale impliquant des faits criminels. "

    • Yea 3
×
×
  • Create New...