Jump to content

Gio

Utilisateur
  • Content Count

    8172
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by Gio

  1. C'est certains élèves, pas tous. Et c'est pas nécessairement les mêmes que ceux qui se plaignent. Mais cela ne change rien. Cela montre de toute façon qu'il y a des élèves intéressés, quand bien même rien ne les oblige.
  2. Je comprend ta stratégie, qui ressemble un peu à celle que j'ai opté l'an dernier dans un établissement un peu plus facile, mais là on est bien au delà d'un simple problème de bavardages. Là c'est un problème d'insolence, de provocations, de jeu, de mesquineries, de moqueries, de non-respect des règles, de conflit avec moi, etc, etc.
  3. Tu sais, quand on fait trop de dessin en arts plastiques, il y a des élèves qui se plaignent qu'ils veulent aussi faire des constructions, de la peinture, des collages, etc. Donc moi ce n'est pas ce que j'observe. (Car mes cours sont beaucoup axés sur le dessin, faute de moyens.)
  4. Beau hors-sujet. Personne a défendu les arts pla comme enseignement obligatoire. Ce n'est pas la question. La question c'est de savoir si les arts pla n'intéressent aucun élève ou pas. Parce que Tramp semble dire que c'est obligatoire parce que ça n'intéresse aucun élève. Et qui a dit qu'il fallait rendre les arts pla obligatoire ? (Qui ne sont pas nécessairement un loisir, mais c'est un autre sujet.) Quel rapport avec ce que j'ai dit ? Ce serait pas mal d'éviter de me prêter des propos que je ne tiens pas.
  5. Hier j'ai regardé The Revenant. J'ai beaucoup dormi.
  6. Bon je suppose que tu parles des arts plastiques. Parce que tu penses qu'il n'y a pas d'élèves intéressés ? Tu crois que si c'était optionnel, il n'y aurait aucun élève qui voudrait en faire ? Comment expliques-tu que des élèves viennent à un atelier dessin facultatif que je fais le midi, alors que rien ne les oblige, et que ça leur supprime tout leur temps libre du midi ce jour là ?
  7. Le problème n'est que les élèves soient mauvais dans ma discipline. Cela n'a même strictement aucun rapport avec ce dont on parle. Je ne veux pas parler de ton cas personnel hein, mais d'expérience, les élèves qui disent qu'ils sont nuls, c'est toujours ceux qui ne veulent pas essayer, qui croient que ça doit venir tout seul sans jamais faire de ratés, et qui, au premier échec, abandonnent et s'en servent comme excuse pour ne plus rien faire. On a beau leur expliquer que ça marche pas comme ça, rien à foutre. C'est comme toutes les disciplines, ça demande des efforts, personne n'a de "don". Ceux qui n'y arrivent pas au début mais qui écoutent les conseils du profs, continuent à essayer et ne se servent pas de leurs ratés comme excuse, ils finissent toujours par y arriver plus ou moins. Bien sûr, cela ne donne pas toujours des résultats de ouf, mais on voit qu'ils ont appris des trucs. Tout cela demande nécessairement du temps. Tout ça pour dire que c'est pas une question de nullité des élèves, mais d'état d'esprit des élèves. Mais je comprend toujours pas pourquoi tu dis ça. Où veux-tu en venir ? A quoi tu réagis ? Kézako ?
  8. Bin oui : tout ça a déjà été fait depuis longtemps, on en est plus là du tout. "Faire un petit sermon par la PP" ? Mais comme je l'ai dit, c'est la principale du collège qui est obligé d'intervenir dans mes cours pour faire de gros sermons...cela ne change évidemment rien. C'est pas si simple. Tu peux pas exclure un tiers d'une classe. Et individuellement il y a peu d'élève qui ont des raisons suffisantes d'être exclus. Il y a un effet de groupe, où certains élèves individuellement n'ont rien fait de "grave" (qui mériterait une exclusion), mais qui est démultiplié par le nombre. Pas mal d'élèves agissent en douce et n'ont pas été pris sur le fait. Et les parents ? Ils s'en foutent totalement ou sont dépassés par le comportement de leur gamin. Il y a des parents que j'essaie de voir depuis des mois...
  9. Ça dépend des élèves. Sur certains, aucune. Euh...oui ? J'ai pas compris ce que tu voulais me dire. (Si tu voulais me dire quelque chose.)
  10. La chaîne du PLD. (Je ne peux plus éditer mon premier message pour l'ajouter...)
  11. Encore un nouveau ! C'est la fête des nouveaux en ce moment sur liborg.
  12. En tout cas, pour débattre strictement de ce sujet, je pense qu'il vaudra mieux poster sur ces topics là. Et c'est mieux d'avoir lu ce qui a déjà été dit par les autres pour débattre.
  13. Je n'ai jamais voulu lancer le moindre débat (au contraire), mais apparemment, toi, si : Que voulais-tu dire alors, si c'est pas ce que tu as dit ? Me dire que les heures de colles ne servent à rien ? Je le sais bien, puisque c'est exactement ce que j'étais en train de dire... alors pourquoi me prendre de haut comme si tu étais en train de m'apprendre un truc ? Fabrice me dit qu'il faut prendre des sanctions. Je demande lesquelles, sachant que les heures de colles ne servent à rien. Toi tu arrives par derrière, l'air de celui qui sait : "loooool les heures de colle mais gio" et m'expliquant (comme si je l'ignorais, donc) que les heures de colle ne servent à rien. Quelle était donc l'utilité ou le sens de ton message, si ce n'est pour dire que tu en sais plus que moi et que tu vas m'apprendre des choses sur mon métier ?!?! Explique moi.
  14. Ouaip, si c'est pour dire : "Ha ha ha gio, tu ne sais donc pas que je connais mieux ton métier que toi ?" je ne pense pas que ce soit utile en effet.
  15. 55mn / semaine et je fais ça depuis septembre 2014. Moins tu bosses pour une classe qui te fais chier : Plus ils te font chier. Plus tu pénalises les élèves qui dans le groupe essaient quand même d'être sérieux et qui n'y sont pour rien. Plus tu as la hiérarchie ou les collègues qui vont te demander ce que tu fais. Plus tu risques aussi d'avoir les parents sur le dos.
  16. Être payé pour des publications ≠ vivre de son art Merci de m'apprendre mon métier. Tu ne m'apprend rien, c'est justement ce que je suis en train de dire. Donc de quelle sanction me parlez-vous ?
  17. Moi ce qui me pose problème, c'est qu'on le mette en parallèle avec le "hard-power" comme si c'était comparable d'une manière ou d'une autre. Aucune idée. Peut-être jusqu'à la fin de l'année seulement, peut-être pour dix ans. Je suis TZR, alors... Quelle mesure ? La principale est solidaire, mais les élèves s'en foutent. Les heures de colle par exemple, ils en redemandent. Euh...ah bon ? Où ça ? Ca ne se fait pas du jour au lendemain sur un coup de tête, surtout quand des gens dépendent de toi. Le fait que je ne suis pas dépression, malgré tout. Mais je dois avouer que c'est dur. (Traitez moi de chochotte si vous voulez...)
  18. Ah, tu parlais du fait qu'on voit pas le livre physique ?
  19. Et ? Je comprend toujours pas.
  20. Qu'ils aiment les arts plastiques ? Je n'en demande pas tant ! Et j'ai encore une mère qui veut me voir la semaine prochaine parce que son fils (un de ceux qui perturbe parfois les cours) aurait eu un zéro, ou serait terrorisé d'aller en cours d'arts plastiques, quelque chose comme ça...
  21. Oui. Mais dans les collèges privés sous contrat, c'est pas foncièrement différent.
  22. Avant-hier j'ai appris que la collégiens en Histoire-Géo apprenaient le hard power et le soft power dans leur chapitre sur les États-Unis. Il paraît aussi que de notre temps on enseignait cela, mais je ne m'en souviens pas. Le hard power, c'est le fait par exemple que les USA aient des bases militaires dans le monde entier. Et le soft power c'est l'américanisation de nos modes de vies, c'est Disney, McDonald's, Coca Cola, le jean... ce serait deux façon pour les États-Unis d'imposer leur puissance. Surpris qu'on mette deux choses si différentes en parallèle (puisque dans un cas on est soumis par la force, dans l'autre personne est obligé de faire le choix d'aller au McDo...) mes collègues m'a déroulé tout un discours sur le fait que les gens ne pouvaient pas faire autrement, qu'ils étaient conditionnés par l'impérialisme culturel américain, que de toute façon ils n'avaient pas recul ou la conscience nécessaire pour s'en sortir (et que, précisément, c'était le rôle de leur enseignement...) etc, etc, vous connaissez. Sinon hier, j'ai eu des envies de suicide (ou de meurtre, c'est selon) parce que j'ai une classe qui me pourrit totalement la vie, et ils étaient en demi-groupe. Je peux plus rien faire avec eux, j'ai plus la force morale et physique de faire quoi que ce soit, j'ai même pas envie de les voir. C'est horrible. La principale a dû intervenir (c'est pas la première fois) mais ça a rien changé... Je crains vraiment de devenir physiquement violent un jour. J'ai aussi reçu mon rapport d'inspection (je me suis fait inspecté la semaine dernière) dans lequel on me reproche entre autres de donner du travail à la maison et de mettre parfois des zéros (à des élèves qui ne rendent rien, donc).
×
×
  • Create New...