Jump to content

pierreyves

Habitué
  • Posts

    3148
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by pierreyves

  1. C'est possible. Je l'espère. Cela part du même constat que ce texte: http://www.stratfor.com/weekly/20100510_eu…faee74fc4f5686e Mais il me semble aussi que certains comme Von Rompuy ou Barosso voient -et ont anticipé- cette crise comme l'opportunité de créer un état européen. Je pense qu'en effet il y a un risque qu'au bout de compte ils reprennent la main. Oui il s'agit pour le moment uniquement d'une collectivisation des risques … et le début d'effondrement global inéluctable qui suivra sera le prétexte à la mise en place d'une "gouvernance économique", voire de plus de centralisation du pouvoir. Pour faire avaler le traité, ils ont encore dû feindre la démocratie, aujourd'hui, ils s'en passent. Qu'entends-tu pas "pouvoir intergouvernemental" ? Qqchose comme l'ONU ? Pour moi l'important est de voir s'il se forme un pouvoir central contre l'avis des citoyens.
  2. Je ne pense pas qu'ils vont plonger. Ils vont monétiser la dette. Maintenant pour moi il y a un scénario unique: hyperinflation.
  3. "fédéral" ? S'il était fédéral ce serait bien bô. Il est central cet état. Vu le nom "Union Européenne" (par opposition à 'états unis') on aurait dû s'en douter. En effet, l'UE mute. Les USA ont été créé au terme d'un processus de délibération. L'UE se développe par des étapes successives d'usurpation du pouvoir. Il n'y a rien de bon à attendre d'un Sarkozy ou un Barosso qui pensent qu'ils ont mandat pour faire cela. Je pense que oui. Il est aussi possible de saisir la justice française j'imagine.
  4. Je suis consterné par les gesticulations des chefs d'états européens de ce week-end: pour moi ils ont accéléré la crise, qui pour l'instant n'était l'affaire que de 2 pays et demi, en une crise globale de l'euro. http://www.boursorama.com/infos/actualites…241ae982eb77873 Pour moi ce type de com' n'aurait pas eu lieu sans les manips de ce week-end. Ils croient pouvoir "dompter" la spéculation en angoissant un peu plus ?
  5. Oui, en fait dans cette situation, je vois deux bonnes mesures à prendre (outre la gestion du court terme): . mettre en place tout ce qu'il faut pour faire sortir les pays qui ne peuvent plus suivre (dont la Grèce), sinon ils vont le payer d'une immense récession qui rendra la mesure suivante encore plus difficile à réaliser . transformer l'euro en une monnaie ancrée dans le réel. Pour ensuite aller vers un système de banque libre. … mais bon faut pas rêver.
  6. La technologie c'est beau, quand on sait s'en servir.
  7. ok, cela me semble très juste…. vu la rapidité de l'info, l'ajustement des comportements serait d'une vitesse jamais égalée. Mais … est-ce que les politiciens en ont bien conscience ? et ont-il la crédibilité pour faire autrement ? Je suis surpris.
  8. J'aimerais que tu aies raison, mais il va y avoir une pression politique gigantesque après ce qu'ont fait les US. De plus je doute que la situation politique de tous les pays permette de réaliser une diminution des dépenses ; est-ce que les autres sortes de l'euro ? Ce serait pour moi le meilleur scénario, qui fortifierait l'euro et calmerait les places, mais cela me semble encore très disputé. Ou/et les deux autres options terribles: la mise en place de bonds européens et une réforme du système monétaire dans un sens encore plus collectiviste.
  9. C'est aussi mon avis: plongeon et fermeture de bourses. En effet, on ne peut introduire la liberté que par la liberté. Les bonnes réformes laissent le choix.
  10. Je n'ai pas compris ta réponse Ca arrive souvent ?!
  11. Vous y croyez à ce truc de mauvaise manip informatique ? J'ai du mal à croire que cela n'arrive pas plus souvent s'il y a vraiment moyen de se planter …
  12. Oui, apparemment la situation grecque a créé les conditions … mais toujours pas sûr de comment ça a commencé. Par ailleurs, ça va mal pour les banques françaises: http://ftalphaville.ft.com/blog/2010/05/06…-getting-worse/
  13. Quelqu'un sait pourquoi Wall Street dérouille là maintenant ? Le site bloomberg est saturé …
  14. Je crois avoir déjà indiqué placer la France en 4ème … mais j'avais omis un point: l'Espagne est trop grosse pour être sauvée par l'UE et le FMI … donc la France serait "épargnée"… ou plutôt il paraît bien illusoire d'anticiper quoique ce soit après l'Espagne.
  15. Aller hop, c'est plié, le plan grec ne va même pas ralentir le mouvement …
  16. Avec la faucille et le marteau sur l'Acropole, c'est déjà fait.
  17. Oui, enfin je trouve que globalement il a été plus "alarmiste" que la majorité … sans doute parce qu'il est assez bien placé pour profiter d'une crise
  18. Pour moi aussi c'est une science (c'est une question de définition ça), dont l'un des principes est justement la liberté de choix … ces zécomistes là sont juste des conseillers pour politiciens qui se parent d'arguments complexes pour masquer leur dessein politique.
  19. Intéressant oui, bien qu'il capte pas le rôle de la BCE, apparemment … Dans le même genre, vincponcet me faisait remarquer qu'avec Maastricht on est passé de "Communauté Economique Européenne" à "Union Européenne" … "non impérative" ? tu veux dire une guerre d'agression, sans doute …
  20. En parlant de lui, il fait quoi en ce moment ?! Si seulement les zéconomistes arrêtaient d'avoir la prétention d'anticiper le comportement des gens et de prévoir l'avenir …
  21. Alors ça, un peu d'expérience m'en fait très sérieusement douter … Il n'en sont pas moins malhonnêtes, et vivent sur le dos de la société tout autant que les politiciens et autres escrocs … Madoff nous l'a rappelé récemment. China May ‘Crash’ in Next 9 to 12 Months, Faber Says http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…id=aMbfBKW.uKn4
  22. Tatata, ne nous emballons pas, c'est comme pour toute activité, ya des spéculateurs honnêtes et des spéculateurs malhonnêtes. Par exemple un type qui lance une fausse information pour favoriser ses placements, c'est un escroc. A ce propos, chaque jour montre un peu plus combien le titre de ce thread a été judicieusement choisi
  23. Je pense que le timing ne peut pas être prévu, du tout ; c'est le propre de la politique. De fait les états sont tous en situation très délicate, et chacun peut basculer sur un évènement, une rumeur, une hausse de taux inattendue (comme ce qui se passe en ce moment avec l'Espagne). Les politiciens font l'erreur de réfléchir en terme de différentiel, en disant "nous avons fait des réformes, donc ça va évoluer dans le bon sens, laissez nous tranquille" … la question n'est pas reproduire un raisonnement similaire à celui porté sur une entreprise qui se restructure, mais plutôt de se demander si politiquement la dette est encore crédible, de ce point de vue là, les réformes qui font effet dans plusieurs années ne servent à rien. Bref, on gère pas la dette d'un état comme celle d'une entreprise. Maintenant que le Portugal et l'Espagne sont dans l'actualité, ça va être dur de reconstruire l'illusion de solvabilité qui les protégeaient jusqu'alors. Les Japonais possèdent la dette de leur propre état (à terme, c'est suicidaire, mais ça repousse l'échéance …). Par ailleurs oui, le Japon n'est jamais sorti de la crise des 1990s.
  24. Quoiqu'il arrive, sans doute. Mais pour le coup, je trouve que cette rumeur sent la manipulation pure et dure …
×
×
  • Create New...