Aller au contenu

VeloDeus

Habitué
  • Compteur de contenus

    339
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

2 Neutre

À propos de VeloDeus

  • Rang
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Pascal Salin

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    La ville de province la plus proche de Paris

Visiteurs récents du profil

339 visualisations du profil
  1. VeloDeus

    Faut-il mettre le glyphosate au frigo ?

    Pas si simple, apparemment : https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/stopfakenews-un-agriculteur-bien-reel-d-agriculture-et-liberte-temoigne-202-142344.html Mais bon, quand la source de la prétendue information est cette bande d'escrocs de Greenpeace...
  2. VeloDeus

    Faut-il mettre le glyphosate au frigo ?

    Oh le bel article de merde : http://www.lefigaro.fr/sciences/2018/10/15/01008-20181015ARTFIG00259-glyphosate-des-militants-attaquent-l-europe-apres-des-tests-urinaires-inquietants.php Aucune mise en perspective, relais sans aucune distance de la parole de militants. Le mal-journalisme en pleine action.
  3. VeloDeus

    Le féminisme

    La comparaison avec ce qui se fait chez les hommes n'a même aucune espèce d'intérêt. A partir du moment où elle joue sur le circuit féminin, il n'y a rien de "sexiste" à ce qu'elle doive se conformer aux codes et au style d'arbitrage de ce circuit. Et il n'y a rien de particulièrement choquant à ce que ceux-ci ne soient pas exactement ceux du circuit masculin.
  4. VeloDeus

    Bar du football

    Je réagis exceptionnellement parce que j'ai revu récemment pas mal de bouts de matchs (dans certains cas des matchs complets) de France 98 et que mon impression est radicalement différente. Certes l'équipe de l'Euro 2000 était incontestablement supérieure (moins solide défensivement mais au jeu offensif beaucoup plus affirmé), mais il serait temps d'arrêter de rabaisser la performance de la génération précédente. J'ai d'ailleurs des souvenirs assez nets d'un papier de Cruyff dans l'Equipe Magazine expliquant que le jeu de l'équipe de France était très bon mais qu'il trouvait simplement qu'il lui manquait un avant-centre de classe mondiale. L'équipe de 98 a dominé *toutes* les équipes qu'elle a rencontrée, et pas qu'un peu pour certaines, à l'exception de la 2ème mi-temps contre le Brésil. J'ai montré à mes gosses des bouts de 98 avant la finale de Dimanche, et ils ont été abasourdi de voir que l'équipe de France pouvait faire le jeu et ne pas camper dans ses 30 mètres avant de déclencher le moindre début de pressing. Et c'était une équipe qui ne donnait pratiquement aucune occasion de buts à ses adversaires. Le miracle contre la Croatie ? C'était effectivement un miracle pour les Croates que seul Thuram marque du côté Français, compte tenu de la pléthore d'occasions françaises franches en 2ème mi-temps (contre deux pour les croates, dont un but). La victoire est totalement logique vu la domination française. Le seul match réellement laborieux dans le jeu, c'est contre l'Italie, combat tactique hyper-fermé (va espérer un match ouvert contre l'Italie de l'époque) mais on ne leur laisse qu'une occasion franche, par Baggio en prolongation (elle passe tout près mais elle était aussi très dure à rentrer). La victoire contre le Paraguay n'a été vécue comme laborieuse que parce que le Paraguay a parqué le bus devant sa surface, les attaquants ont raté une pelletée d'occasions énormes, avec des tonnes de tirs au raz du poteau (il est clair que Chilavert impressionnait les attaquants français et qu'ils ont trop cherché les tirs "imparables") ; et il y a un pénalty très clair non sifflé contre le Paraguay (main totalement volontaire qui boxe le ballon en corner) et qui aurait probablement totalement changé l'issue du match. Revisionnez le match contre l'Australie de cette année, et reparlez-moi d'un match laborieux. Sinon, je vais faire court sur ce que je pense des champions du Monde 2018 : joueurs sympathiques, mais jeu triste à en mourir. Regarder 90 minutes de match pour espérer 2 minutes de génie, très peu pour moi. Et j'ai du mal à sauter de joie quand l'équipe remporter un match où, de la première à la 55e minute, elle n'est pas parvenu à aligner 3 passes consécutives '(et a seulement joué les 15 minutes suivantes). A la mi-temps de la finale, j'en étais réellement à espérer la victoire des Croates tant j'avais honte du non-jeu de l'équipe de France. J'aimerais surtout que l'on prenne conscience que le résultat au football est tellement dépendant d'aléas incontrôlables que, dans un contexte de coupe, il est très difficile de donner raison ou tort à quiconque. Au delà du spectacle, que je n'ai pas aimé hors du match débridé contre l'Argentine (personnellement je déteste voir mon équipe regarder l'équipe adverse faire joujou avec le ballon sans chercher à récupérer la balle), ce qui me gêne avec la tactique de Deschamps, c'est que le nombre d'occasions franches concédées par les Français (+ situations de ballons chauds qui traînent dans la surface) est très élevé (et que dans l'autre sens l'efficacité est quasi-maximale). Bref, cela passe cette fois-ci, mais cela aurait aussi bien pu casser.
  5. https://twitter.com/roger_mansuy/status/1002271121226502144?ref_src=twsrc^tfw L'auteur est prof (plus pour très longtemps) en MPSI 2 à Louis Le Grand.
  6. La différence énorme, c'est que dans APB, il y avait un algorithme de mariage : on demandait à toutes les formations sélectives un classement des candidats, et aux candidats un classement des formations auxquelles ils candidataient : l'algo se chargeait de faire un mariage "optimal", et tout candidat ayant mis au moins un ou deux voeux de sécurité se retrouvait avec une proposition d'affectation. L'avantage en particulier est que les stratégies du genre "je mets un voeux réaliste en premier pour avoir plus de chance de l'avoir" ne servaient à rien (en moyenne). A l'origine le truc était conçu pour des formations sélectives, mais la folie du centralisme a poussé le ministère a y intégrer les facs, et cela a coincé : en effet, ces dernières ayant interdiction de classer les candidats, et l'algo ayant quand même besoin d'un classement de leur part, le ministère a décidé par défaut d'utiliser le classement de leurs candidats (tous les candidats ayant classé la fac en voeu 1 en premier, et parmi ceux-là tirage au sort pour les trier, puis tous les candidats ayant classé la fac en voeu 2, et parmi ceux-là tirage au sort etc). Bref, cela a été le foutoir. Maintenant les candidats n'ont plus à dévoiler de liste de préférence, et il n'y a plus de véritable algorithme associé : c'est encore plus le bordel parce que l'affectation se fait très lentement. Par exemple, le premier appel a eu lieu il y a dix jours : l'une des formations les plus sélectives du pays (Louis Le Grand MPSI) se retrouve tout juste plus de la moitié d'acceptation définitive. Et le truc va être gelé pendant les 2 semaines d'épreuves du bac. Des candidats vont donc attendre des semaines que les places se libèrent enfin (à condition d'être très patient et d'éviter la crise de nerfs). Bref, c'est de la connerie intégrale. Largo a évoqué d'autres aspects, je développerai plus tard mais il y a aussi une énorme louche de contraintes légales délirantes pour les formations sélectives (par exemple, les pièces de dossier que l'on peut demander aux candidats sont hyper-règlementées, y compris pour des formations de l'enseignement privé).
  7. Ben oui quoi, n'indiquons plus le lycée de provenance des candidats, ce sera beaucoup plus "juste".... Pour info, les dossiers de candidature n'indiquent déjà plus l'identité des professeurs du candidat !!!!! Ce qui dans certains cas était une information très importante.
  8. Apparemment, Parcoursup converge beaucoup plus vite que prévu. Ce qui, a mon sens, est une très mauvaise nouvelle pour l'optimalité de l'allocation des places dans les formations : la seule explication en effet (et elle est corroborée par des tas de témoignages de professeurs du secondaire qui suivent en direct l'évolution de la chose via leurs élèves) est que bon nombre de candidats jettent l'éponge trop vite par peur de devoir attendre 1 mois que 200 places se libèrent d'une liste d'attente.
  9. Non, non H16, j'ai parfaitement saisi l'ironie, mais je voulais rajouter une grosse couche : Parcoursup c'est APB moins les trucs qui fonctionnent.
  10. Euh, je dirais même que c'est nettement pire (pour les candidats comme pour les formations sélectives). Un truc que n'aurait pas renié l'Union Soviétique du temps de sa splendeur.
  11. Bon, je viens de relire le détail de la réforme. J'ai les craintes inverses de celles de Largo : je pense que ses futurs étudiants éco/gestion seront d'une certaine manière contraints de suivre la spécialité Maths en Première et en Terminale. Cela leur fera certainement beaucoup de bien. Cependant, si mes prévisions sont justes, cela va aussi très certainement tirer vers le bas le dit enseignement de Maths, qui s'adressera désormais non plus aux seuls "scientifiques". Les maigres 3 heures de Mathématiques "expertes" seront bien peu pour la formation des futurs ingés/chercheurs...
  12. C'est le gros défaut du machin, effectivement. Il aurait été préférable de rééquilibrer les horaires au profit de la classe de première (l'horaire actuel de 4h30 pour des premières "scientifiques" est juste une blague).
  13. Cela parle beaucoup de renforcer l'information sur l'orientation dans les lycées, donc je pense que les concepteurs de la réforme ont un contre-argument à te proposer. Bon, après ce que cela donnera. sur le terrain ne sera peut-être pas très éloigné de ce que tu crains...
  14. L'absence des Maths du tronc commun est vraiment un problème, mais dans un certain sens elle est inévitable : est-il possible de faire des cours de Maths s'adressant à la fois à l'équivalent des TS actuels et des TL, même sur un nombre limité de thèmes ? A mon avis non. Ou alors il faut qu'on m'explique exactement comment... Pas à moi. Il y a tout de même un léger progrès sur les horaires de sciences pour les élèves qui auront choisi les spécialisations scientifiques.
  15. VeloDeus

    Primaires chez Les Républicains

    Je dois avoir l'esprit mal tourné, mais ces images de pêches me semblent bien cohérentes avec la bonne grosse fessée que Juppé vient de prendre.
×