Jump to content

VeloDeus

Habitué
  • Content Count

    371
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

About VeloDeus

  • Rank
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Pascal Salin

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    La ville de province la plus proche de Paris

Recent Profile Visitors

828 profile views
  1. Cela ne peut pas faire beaucoup de mal... D'ailleurs, ce serait probablement au professeur de l'option Mathématiques Expertes de préparer ses élèves à une telle épreuve (ils ont un volume horaire assez copieux pour faire passer leur programme sans grand poids dans la note du bac, alors que les profs de la spécialité ont un gros programme et viseront plus directement le bac).
  2. Oui. Mais s'ils commencent à dire qu'un test indépendant va favoriser les prépas les plus sélectives, j'ai bien peur qu'ils poussent le maximum de jeunes, qui rêvent pour la plupart d'intégrer l'une de ces prépas, dans les bras du test de l'AORES... Ou comment se tirer une balle dans le pied !
  3. De plus, rien n'oblige les commissions à s'appuyer exclusivement sur le dossier du candidat. Il y a des exemples de candidats qui insèrent un url dans leur projet de motivation motivé : si tu le suis tu récupères un dossier avec des recommandations de gens qui dirigent des clubs de Maths etc...
  4. Les commissions de recrutement utilisent absolument ce qu'elles veulent. Le fait qu'un concours soit certifié ou non par l'Education Nationale est parfaitement hors-sujet. Les commissions sont libres d'utiliser tout ce que le système et le candidat veulent bien leur communiquer. D'ailleurs, il y a des cases où les candidats peuvent parler de leurs expériences associatives etc... Si on suivait leur argument, on ne pourrait admettre aucun élève d'un système étranger qui ferait valoir ses résultats à des tests étrangers, c'est bien sûr ridicule.
  5. Merci Sekonda ! Quel que soit le lien avec cette initiative, le reproche en toile de fond adressé à des structures d'enseignement supérieur de vouloir améliorer leur sélectivité laisse pantois.
  6. Tiens, il y a une réaction officielle de l'UPS (Union des professeurs scientifiques de classes préparatoires scientifiques). La rhétorique est assez savoureuse, comme je m'y attendais. On croirait lire SUD Education... Les gars sont tombés dans le panneau : la meilleure façon que l'initiative de l'AORES soit médiatisée, c'est qu'elle crée la polémique. Un petit article sur Contrepoints ? *UPS* La certification qui prétend voir le jour en 2022 n'a aucune légitimité institutionnelle et ne bénéficie d'aucun agrément du ministère de l'Éducation nationale. Elle ne pourra être
  7. Il y a du beau linge dans l'asso, cela aide beaucoup pour développer des partenariats.
  8. Une initiative singulière dans le paysage éducatif Français. L’AORES, une société à but non lucratif fondée en 2020 par des professeurs de Mathématiques de l'enseignement supérieur, organise en mars 2022 un test national de Mathématiques pour les élèves de Terminale Générale (spé Maths). Les candidats pourront faire valoir leurs résultats auprès des formations du supérieur auxquelles ils postulent, en France comme à l’étranger. Vidéo de présentation : https://www.youtube.com/watch?v=9wG8b1DNldk Communiqué de presse : http://www.aores-sci.fr/doc
  9. Bonjour. Je signale une initiative intéressante dans le domaine de l'éducation, qui pourrait donner l'occasion d'un bon article. Me contacter si vous êtes intéressés. Une société à but non lucratif devrait annoncer mardi matin le lancement d'un test indépendant de Maths dans la foulée des épreuves terminales de spécialité du bac, à partir de 2022 : une sorte de super-épreuve plus sélective dont les résultats seraient utilisables à l'intérieur du système parcoursup en exploitant la liberté offerte aux candidats de communiquer directement quelques éléments aux formations
  10. Dans "ai" (comme dans "balai"), la terminaison "et" (comme dans "projet",) et le verbe être aux 2e personne et 3e personne du singulier de l'indicatif présent, on doit lire le "e" ouvert comme si c'était un "e" avec un accent grave ou circonflexe. Les sudistes ignorent cette règle et casent des e fermés (comme avec un accent aïgu) à toutes les sauces alors que seul un e avec un aïgu ou une terminaison "er" ou une terminaison "ez" sont censés être prononcées de la sorte. On va dire que c'est la prononciation des gens souriants...
  11. L'EDPF (écriture dégénérée pseudo-féministe) est déjà un bon marqueur de nullité.
  12. Et en plus il faut éloigner l'enfant de quelqu'un qui a un accent sudiste. Histoire d'éviter que "le lait est frais" soit lu "leu lé é fré".
  13. Avec un recrutement très local, à la rigueur (et encore, avec Parcoursup on ne sait même pas quels sont les profs du candidat, et en plus la réforme du bac est un gros bordel qui va chambouler tous les repères l'an prochain). Pour des grosses prépas à recrutement national, maintenant c'est très compliqué de recruter efficacement (et on est bien content d'avoir des résultats d'Olympiades de Maths pour éviter de faire trop de conneries).
×
×
  • Create New...