Jump to content

VeloDeus

Habitué
  • Content Count

    350
  • Joined

  • Last visited

About VeloDeus

  • Rank
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Pascal Salin

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    La ville de province la plus proche de Paris

Recent Profile Visitors

547 profile views
  1. Au-delà des mesures proposées, l'objectif de Vidal est complètement barge : elle veut ni plus ni moins un taux de boursiers, dans les formations les plus ultra-élitistes, égal au taux *moyen* dans le reste de l'enseignement supérieur. Il est évident pour quiconque a deux ou trois notions de sociologie (et éventuellement quelques connaissances sur l'influence de la génétique sur l'intelligence) que cela ne peut se faire qu'au prix de discriminations massives et extrêmement brutales contre tout le reste des candidats à ces écoles, aboutissant à des différences énormes entre les niveaux d'entrée (et de sortie !) des boursiers et des autres. Bref, la Révolution Culturelle made in France. Merci Manu de t'entourer de ministres aussi violemment compétents.
  2. Yep : http://lemennicier.bwm-mediasoft.com/displayArticle.php?articleId=57
  3. C'est surtout que cette "bidouille" est proprement hallucinante. Et totalement contraire à l'esprit du concours. Difficile de ne pas repenser au texte de Hoppe sur l'égalité des chances...
  4. Il faut aussi tenir compte de l'origine des candidats. Le problème, à l'agrégation externe de Mathématiques, est qu'une large majorité des candidats sont des professeurs en poste. Le vivier des candidats "étudiants" dépassait à peine le nombre de postes offerts il y a quelques années (je n'ai pas ouïe dire que cela a vraiment évolué dernièrement). Cet effondrement du ratio "nombre de candidats étudiants/nombre de postes" date du début de la décennie 2010.
  5. Actuellement, on peut être admissible en répondant à un tout petit nombre de questions.
  6. Je peux confirmer directement pour l'agrégation. Pour le Capes je n'ai que des témoignages de seconde main, mais ils sont parfaitement concordants.
  7. Je confirme : le niveau des candidats aux concours de recrutement des professeurs de Mathématiques est dramatiquement faible.
  8. Un truc lunaire (parmi d'autres) dans le programme LREM pour les européennes : ils proposent carrément de centraliser la procédure d'admission dans l'enseignement supérieur à l'échelle de toute l'Union Européenne. Vu la superbe réussite de Parcoursup, de quoi faire trembler nos voisins... Finalement, à Oxbridge les élites britanniques pourraient finir par apprécier le Brexit...
  9. Marrant, c'est un ancien de mon lycée !
  10. Pas si simple, apparemment : https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/stopfakenews-un-agriculteur-bien-reel-d-agriculture-et-liberte-temoigne-202-142344.html Mais bon, quand la source de la prétendue information est cette bande d'escrocs de Greenpeace...
  11. Oh le bel article de merde : http://www.lefigaro.fr/sciences/2018/10/15/01008-20181015ARTFIG00259-glyphosate-des-militants-attaquent-l-europe-apres-des-tests-urinaires-inquietants.php Aucune mise en perspective, relais sans aucune distance de la parole de militants. Le mal-journalisme en pleine action.
  12. La comparaison avec ce qui se fait chez les hommes n'a même aucune espèce d'intérêt. A partir du moment où elle joue sur le circuit féminin, il n'y a rien de "sexiste" à ce qu'elle doive se conformer aux codes et au style d'arbitrage de ce circuit. Et il n'y a rien de particulièrement choquant à ce que ceux-ci ne soient pas exactement ceux du circuit masculin.
  13. Je réagis exceptionnellement parce que j'ai revu récemment pas mal de bouts de matchs (dans certains cas des matchs complets) de France 98 et que mon impression est radicalement différente. Certes l'équipe de l'Euro 2000 était incontestablement supérieure (moins solide défensivement mais au jeu offensif beaucoup plus affirmé), mais il serait temps d'arrêter de rabaisser la performance de la génération précédente. J'ai d'ailleurs des souvenirs assez nets d'un papier de Cruyff dans l'Equipe Magazine expliquant que le jeu de l'équipe de France était très bon mais qu'il trouvait simplement qu'il lui manquait un avant-centre de classe mondiale. L'équipe de 98 a dominé *toutes* les équipes qu'elle a rencontrée, et pas qu'un peu pour certaines, à l'exception de la 2ème mi-temps contre le Brésil. J'ai montré à mes gosses des bouts de 98 avant la finale de Dimanche, et ils ont été abasourdi de voir que l'équipe de France pouvait faire le jeu et ne pas camper dans ses 30 mètres avant de déclencher le moindre début de pressing. Et c'était une équipe qui ne donnait pratiquement aucune occasion de buts à ses adversaires. Le miracle contre la Croatie ? C'était effectivement un miracle pour les Croates que seul Thuram marque du côté Français, compte tenu de la pléthore d'occasions françaises franches en 2ème mi-temps (contre deux pour les croates, dont un but). La victoire est totalement logique vu la domination française. Le seul match réellement laborieux dans le jeu, c'est contre l'Italie, combat tactique hyper-fermé (va espérer un match ouvert contre l'Italie de l'époque) mais on ne leur laisse qu'une occasion franche, par Baggio en prolongation (elle passe tout près mais elle était aussi très dure à rentrer). La victoire contre le Paraguay n'a été vécue comme laborieuse que parce que le Paraguay a parqué le bus devant sa surface, les attaquants ont raté une pelletée d'occasions énormes, avec des tonnes de tirs au raz du poteau (il est clair que Chilavert impressionnait les attaquants français et qu'ils ont trop cherché les tirs "imparables") ; et il y a un pénalty très clair non sifflé contre le Paraguay (main totalement volontaire qui boxe le ballon en corner) et qui aurait probablement totalement changé l'issue du match. Revisionnez le match contre l'Australie de cette année, et reparlez-moi d'un match laborieux. Sinon, je vais faire court sur ce que je pense des champions du Monde 2018 : joueurs sympathiques, mais jeu triste à en mourir. Regarder 90 minutes de match pour espérer 2 minutes de génie, très peu pour moi. Et j'ai du mal à sauter de joie quand l'équipe remporter un match où, de la première à la 55e minute, elle n'est pas parvenu à aligner 3 passes consécutives '(et a seulement joué les 15 minutes suivantes). A la mi-temps de la finale, j'en étais réellement à espérer la victoire des Croates tant j'avais honte du non-jeu de l'équipe de France. J'aimerais surtout que l'on prenne conscience que le résultat au football est tellement dépendant d'aléas incontrôlables que, dans un contexte de coupe, il est très difficile de donner raison ou tort à quiconque. Au delà du spectacle, que je n'ai pas aimé hors du match débridé contre l'Argentine (personnellement je déteste voir mon équipe regarder l'équipe adverse faire joujou avec le ballon sans chercher à récupérer la balle), ce qui me gêne avec la tactique de Deschamps, c'est que le nombre d'occasions franches concédées par les Français (+ situations de ballons chauds qui traînent dans la surface) est très élevé (et que dans l'autre sens l'efficacité est quasi-maximale). Bref, cela passe cette fois-ci, mais cela aurait aussi bien pu casser.
×
×
  • Create New...