Jump to content

VeloDeus

Habitué
  • Content Count

    353
  • Joined

  • Last visited

About VeloDeus

  • Rank
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Pascal Salin

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    La ville de province la plus proche de Paris

Recent Profile Visitors

645 profile views
  1. Oh non, ce ne sont pas des précautions oratoires... J'examine toutes les possibilités... et je pense vraiment qu'il y a trois facteurs explicatifs qui se combinent pour expliquer le résultat. Mais vous n'êtes pas obligé de me croire...
  2. C'est surtout une non-explication. Je vais régulièrement assister à des oraux dans la filière dont il est question ici : en Maths et en Physique, ce sont de longues plages de blanc avec zéro échange entre l'examinateur et le candidat (temps de réflexion du candidat). L'examinateur aide à peine. Dans ces oraux, la supériorité féminine en communication orale (que je reconnais fort bien) trouve très mal à s'exprimer, la difficulté principale étant de construire une démarche intelligente et de ne pas se faire déstabiliser par le mutisme de l'examinateur. Tout juste l'oral permet-il de dégager les candidats flirtant avec l'autisme (de manière écrasante, ce sont des garçons). Je pense qu'il y a plutôt un double-phénomène lié au caractère peu fiable des épreuves orales scientifiques combiné à un biais, dans la notation des écrits, actuellement défavorable aux candidats rédigeant proprement leurs copies et ayant peur d'écrire des bêtises (je me place moi-même dans cette catégorie, mais c'est un trait qui est assez nettement plus répandu chez les candidates que chez leurs homologues masculins). Et à l'oral le fait de raconter beaucoup de conneries (même au milieu de très bonnes idées) peut conduire à se faire démolir, tandis qu'à l'écrit une réponse grossièrement fausse à une question n'entâche que la note de cette question (et c'est un vrai problème !). Mais j'ai aussi assez d'éléments pour penser que le Zeitgeist conduit, depuis plusieurs années, à sur-noter les candidates à l'oral (cependant cette explication me semble largement insuffisante pour expliquer la différence observée).
  3. Je poste cela à tout hasard, je pourrais aussi le mettre dans le fil "Ecole et Education"... Extrait d'un article de l'Immonde : La pseudo-explication de la sociologue, que j'ai moi-même mise en gras, est purement ridicule.
  4. Au-delà des mesures proposées, l'objectif de Vidal est complètement barge : elle veut ni plus ni moins un taux de boursiers, dans les formations les plus ultra-élitistes, égal au taux *moyen* dans le reste de l'enseignement supérieur. Il est évident pour quiconque a deux ou trois notions de sociologie (et éventuellement quelques connaissances sur l'influence de la génétique sur l'intelligence) que cela ne peut se faire qu'au prix de discriminations massives et extrêmement brutales contre tout le reste des candidats à ces écoles, aboutissant à des différences énormes entre les niveaux d'entrée (et de sortie !) des boursiers et des autres. Bref, la Révolution Culturelle made in France. Merci Manu de t'entourer de ministres aussi violemment compétents.
  5. Yep : http://lemennicier.bwm-mediasoft.com/displayArticle.php?articleId=57
  6. C'est surtout que cette "bidouille" est proprement hallucinante. Et totalement contraire à l'esprit du concours. Difficile de ne pas repenser au texte de Hoppe sur l'égalité des chances...
  7. Il faut aussi tenir compte de l'origine des candidats. Le problème, à l'agrégation externe de Mathématiques, est qu'une large majorité des candidats sont des professeurs en poste. Le vivier des candidats "étudiants" dépassait à peine le nombre de postes offerts il y a quelques années (je n'ai pas ouïe dire que cela a vraiment évolué dernièrement). Cet effondrement du ratio "nombre de candidats étudiants/nombre de postes" date du début de la décennie 2010.
  8. Actuellement, on peut être admissible en répondant à un tout petit nombre de questions.
  9. Je peux confirmer directement pour l'agrégation. Pour le Capes je n'ai que des témoignages de seconde main, mais ils sont parfaitement concordants.
  10. Je confirme : le niveau des candidats aux concours de recrutement des professeurs de Mathématiques est dramatiquement faible.
  11. Un truc lunaire (parmi d'autres) dans le programme LREM pour les européennes : ils proposent carrément de centraliser la procédure d'admission dans l'enseignement supérieur à l'échelle de toute l'Union Européenne. Vu la superbe réussite de Parcoursup, de quoi faire trembler nos voisins... Finalement, à Oxbridge les élites britanniques pourraient finir par apprécier le Brexit...
  12. Marrant, c'est un ancien de mon lycée !
  13. Pas si simple, apparemment : https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/stopfakenews-un-agriculteur-bien-reel-d-agriculture-et-liberte-temoigne-202-142344.html Mais bon, quand la source de la prétendue information est cette bande d'escrocs de Greenpeace...
×
×
  • Create New...