Aller au contenu

gem

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    543
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de gem

  • Rang
    Jeune Padawan

Contact Methods

  • Website URL
    http://inactif

Profile Information

  • Location
    Espace de Francitude Géniale (i.e. République Socialiste Soviétique de France)
  • Interests
    vérité<br />sciences<br />sagesse<br />jeux<br />

Visiteurs récents du profil

131 visualisations du profil
  1. Mariage

    Remercie le : en plus, il t'a montré qu'on pouvait être un penseur respectable et un écrivain rigolo sans cesser d'être une crapule abjecte, et que donc l'argument d'autorité était vraiment le plus nul.
  2. Mariage

    Voltaire réincarné. Il est parfait :icon_green:
  3. Mariage

    D'accord si, par "mariage athée", tu veux exprimer un mariage reconnu par une organisation (ou une "autorité morale") non religieuse. Sinon, un mariage athée au sens de mariage anti-religieux, ça me parait une absurdité ridicule.
  4. on parle de polygamie à la radio, alors ça me parait l'occasion d'un petit sondage. Même si je ne doute pas de la réponse. Je parle de "statut légal" par rapport aux avantages et aux contraintes à l'égard des tiers (de l'état), et non par rapport aux obligations réciproques des époux. Le sondage ne porte pas sur les "contrats de mariage" par défaut (communautés réduites aux acquets, communauté, séparation de bien…)
  5. "L'Action humaine" de Mises

    Je retiens juste ça au milieu de tout le reste (qui tiens parfaitement debout). Je passe mon temps à combattrre l'idée que le chaos (social, en l'occurence) est forcément engendré par un dispositif complexe. La gravitation est fondamentalement un dispositif simplissime (et en plus ce n'est peut-être qu'un modèle : des mouvements aléatoires produisent le même type de lois que celle de Newton), et pourtant les mouvements gravitationels sont completement chaotique. Rien ne dit que le monde social n'est pas fondamentalement aussi simple que le monde physique newtonnien. Et en tout cas, la démarche scientifique est plutôt de supposer une cause fondamentale, et puis dans un second temps de rechercher les causes secondaires (si elles existent !). As if…. tout ce passe comme si … ça me rappelle des souvenirs, boite noire & Co. Oui, As If c'est vraiment je crois l'expression la plus fondamentale en science.
  6. Evénements En Côte D'ivoire

    C'est le genre de remarque qui m'énerve (pas la tienne, celle de Barnier). Le Chirac à rajouter de la merde à la merde, et maintenant le Barnier vient se plaindre ?
  7. "L'Action humaine" de Mises

    Tu sache mal quantité de service ne sont rendus par personne. Souvent l'eau coule toute seule, et si on veut te la couper il faut faire un effort. Les "banques" font des prélèvements automatiques, en l'occurence ce sont des machines (ordinateurs) qui jouent, et pour Free c'est pareil. Très souvent c'est bien la "personne morale" qui te fournit un service, et non des personnes "réelles". C'est ce qui énerve le plus avec l'administration : impossible de savoir qui est responsable de ton affaire, et en fait personne ne l'est ; c'est bien l'administration, personne morale, qui est responsable, et comme elle n'a rien prévu pour traiter ton cas… Et ça va être de plus en plus vrai, les machines sont de plus en plus derrière les services rendus (et ne me dis pas "ouais OK mais en fait une vraie personne qui a mis en marche la machine" , sinon tu met le doigt dans l'engrenage de régression infinie et tu va finir par dire que c'est toi-même qui te rend le service -- après tout, à l'origine c'est bien toi qui a demandé à avoir un abonnement internet ou une connexion d'eau potable -- ce qui devient absurde).
  8. "L'Action humaine" de Mises

    oups, pardon ; c'était un conseil, pas une injonction paternelle. Il est parfaitement exact que les théories dont on parle "ont des fondements de base et certains préjugés à la fois épistémologiques et métaphysiques qui sont toujours différents ". Il ne s'en suit pas qu'on ne peut rien dire sur le réel, au contraire, on peut dire beaucoup plus de chose que ce que le réel peut départager. Si tu te souviens de notions mathématiques , tu dois te souvenir qu'en général on les enseigne de deux façons différentes minimum (sans parler des autres façon qui ne sont pas enseignées), équivalentes, mais à l'utilité différentes selon le contexte (exemple typique : pour aditionner les nombre complexe il est plus pratique de les mettre sous forme cartésienne, pourles multiplier il vaut mieux utiliser leur forme exponentielle). Le holisme a un inconvénient philosophique majeur : il tient l'humain pour quantité négligeable, et ça a des conséquences éthiques desastreuse. Ca n'en fait pas une théorie scientifiquement fausse, et elle est bien pratique dans certains cas.
  9. "L'Action humaine" de Mises

    Je t'invite à corriger tes "quote", ça facilitera la lecture de ton post. Es tu conscient que ce que tu écris à propos du père noël exactement la même chose que pour l'état ? Ils sont parfaitement de la même nature, ils n'existent que parce que "on" y croit (d'une façon différente selon son âge et son expérience de la chose), et ça produit dans les deux cas des effets réels. Cf. le clown, qui exprime ça très bien. Tu as signé avec Free, pas avec les actionnaires de free. D'ailleurs, ils peuvent changer, et si / quand ça arrive, personne ne vient te faire résilier ton contrat ou en souscrire un nouveau. Tu es bien la seule personne qui ne change jamais dans cette histoire, tous les autres sont interchangeable pour toi, tu n'as signer avec aucun d'entre eux. Ils n'existent pas pour toi en tant qu'individus, mais seulement en tant que représentant ou responsable de Free. Free est ce qu'on appelle une "personne morale". Comme l'état. Aussi réel … et aussi inexistant ! Et pourtant tu a bien un service de rendu. Et ne colle pas l'étiquette "relativiste" n'importe où. Dire que la mécanique quantique et la relativité sont de valeur scientifique comparable, ce n'est pas du relativiste, c'est un fait de science, interne à la science. Même chose à l'égard du holisme, de l'IM, etc. @ le clown Pour la question de la communication et du langage, ça se résoud très bien en IM. Tu connais la blague du flic soviétique qui n'arrive pas à faire parler un magnétophone ? il explique à son chef qu'il a pourtant fait comme d'habitude : il a tapper dessus… Un humain c'est aussi un magnétophone, (et un peu plus). Ca observe et enregistre des séquences d'événement (une action, une parole), et ça les associe. A partir de là, un humain construit une image du monde, qui inclut les individus. On peut donc dire que personne ne communique avec personne. l'individu A agit sur lui même (il fait appel à l'idée qu'il se fait de B pour choisir ses mots, il fait fonctionner sa voix), ça modifie le monde (production de sons) ; l'individu B perçoit une modification du monde (les sons), il "comprend" que ces sons proviennent de A et les interprete en conséquence. Dans la "communication" de A vers B, en fait A parle à l'image qu'il se fait de B, tandis que B entend l'image qu'il se fait de A : chacun reste seul dans un dialogue avec soi-même, et non à deux dans une communication avec l'autre. D'ou l'importance du conditionnement, de l'apprentissage, et de ton "état d'esprit" : ça structure ce que tu peux dire et entendre, et pas seulement en terme de langue, mais aussi en terme de contenu. Les problème de l'IM sont ailleurs : dans la convergence vers des formes qui sont trop spéciales pour être des effets du hasard, dans les mécanismes à l'oeuvre entre (par exemple) les interactions opinions individuelles / "opinion publique" notamment sur des affaires où on observe un basculement parfois brutal d'une opinion à l'inverse.
  10. "L'Action humaine" de Mises

    J'ai choisi à dessein ce que tu appeles des "inexistant". Chacun d'eux représente un seul et unique phénomène culturel particulèrement réel et actuel (et en fait, quoi que tu en pense, interprétable en transcendant les cultures d'origine de ces mythes), avec des traces économiques profondes, et il faut être particulièrement bigleux pour prendre le père noël pour un inexistant quand on voit la masse d'argent et la quantité d'actions qu'il représentait il y a moins d'un mois (cependant, certains peuvent croire que c'est effectivement une seule et unique personne, et non une entité collective… no comment). L'état c'est exactement pareil, ni plus ni moins. Lui aussi est "inexistant", et pourtant quelle masse de fric brassée, et quelle masse de littérature n'écrit-on pas à son sujet (ici même !). Accessoirement, au-delà des querelles de chapelle entre IM, holisme, systèmique et même solipscisme, il est tout simplement faux de croire que seule une de ses théories détient la vérité. Toutes ces théories sont solides, consistantes, et explicatives (plus on moins selon le type de problème : le holisme explique bien les truc collectif, il explique mal la diversité ; inversement l'IM explique bien la diversité, beaucoup plus mal l'unité collective) ; on ne peut pas les départager en sciences, pour le faire il faut faire appel à des présupposés éthiques impossible à justifier. L'IM peut expliquer le père noël, le holisme aussi et le solipsiscme également. Bref : soit un peu moins définitif, et comprend qu'il puisse exister d'autres points de vue ; et c'est un individualiste méthodologique qui te le dis ! Une espèce, c'est clairement un ensemble d'entités concrètes (les individus qui la compose). Le chiffre 13 est l'ensemble des groupes de 13 objets. 13 pommes ou 13 pièces de 1 euros. C'est aussi, accessoirement (d'où mon choix) un ensemble de superstitions et donc d'actions concrètes réalisées afin d'éviter ce nombre. Le père noël est un truc complexe, mais c'est notamment l'ensemble des gugusses avec une houpelande rouge et une hotte sur le dos qui tu a croisé moult fois tout récemment. Le père noël, aussi concretement, c'est le truc qui fait que le 25 décembre au matin il y a des paquets de jouets sur des paquets de chaussons dans très nombreux endroits, et si ça n'est pas un ensemble concret on ne parle pas la même langue. Un citoyen, c'est aussi un truc complexe et fumeux, qui se matérialise concretement par un ensemble de gens qui vont ensemble poser un bout de papier dans une enveloppe et l'enveloppe dans une urne. Si tu ne vois pas les moyens d'action de la société, c'est que tu ne veux pas les voir ou (ce qui revient au même) que tu ne veux pas les reconnaitre comme tels, donc il est inutile que je te les détaille. Mais dans ce cas et par pure cohérence je te prierai de rayer de ton vocabulaire toute plainte, tout commentaire ou toute félicitation à l'égard de chose comme un syndicat, une entreprise, Liberté Chérie et bien entendu l'état. C'est possible, certainement, mais c'est dur et ce n'est pas pratique. Et il faudra aussi que tu révise l'ensemble de tes contrats (d'assurances, de fourniture d'eau et électricité, de travail, etc.), actuellement signés avec une "personne morale", c'est à dire un inexistant selon toi. Là ça va être vraiment coton. L'individualisme méthodologique, comme son nom l'indique, ne prétend pas que les entités collectives n'existe pas (comme tu semble le faire). Il prétend au contraire les expliquer ! Mais, toujours comme son nom l'indique, il estime que la seule façon de le faire est de partir des individus. Là où ça coince, c'est que les groupes ont parfois des propriétés "émergentes", qu'on peut relier à des propriétés des composants, mais pas toujours très bien. Par exemple, on voit le lien entre la vitesse des molécules dans un gaz et la "température" et la "pression" de ce gaz (entité collective) ; par contre on ne sait pas expliquer la "conscience" ou la "pensée" à partir du fonctionnement des neurones. L'état ou la société ou les entreprises ne sont pas des entités conscientes, il n'en demeurent pas moins que des entités actives. D'abord, manifestement tu devrait te renseigner sur le fonctionnement du cerveau. La distinction "sens" et "raisonnement" est une relique du temps où on croyer pouvoir séparer le corps (sensible) et l'âme (raisonnante et parfois raisonnable). Autrement dit : il n'y a pas d'homoncule dans ta tête qui regarde ce que l'oeil lui "projete". Quant du dis, à juste titre que "un organe sensoriel comme l'oeil ne saurait "voir" des objets abstraits", tu es bien en deça de la réalité : car il ne peut tout simplement rien voir du tout ! L'oeil transforme des photons (et pas seulement , d'ailleurs : des pressions aussi !) en impulsion nerveuse, mais ça ne fait pas une vision. Les aires visuelles reçoivent environ 90% de leurs informations d'autres zones du cerveau, et seulement 10% des yeux. On montre que des notions comme "visage" (4 points : trois en triangle pointe en bas souligné du quatrième) sont innées, c'est à dire que le cerveau (et non l'oeil) est construit pour les repérer. Tout ça pour dire que la vision (et l'audition, le goût, le toucher, etc.) est une caractéristique globale, et que s'il faut choisir entre les sens et le raisonnemement, alors ça relève du raisonnement. Ensuite, il se trouve effectivement que l'oeil humain est physiquement calibré pour distinguer certains niveaux de détail et pas d'autres. Tu vois une personne et non les cellules qui la composent. Inversement, tu ne vois pas une société mais les "cellules" qui la composent ; en général ; parce que si tu t'éloignes d'une tribune (par exemple) alors là tu ne verra plus les individus qui compose la foule, par contre tu verras très bien les motifs qu'elle peut générer, et c'est là que tes problèmes commencent (est-ce spontané ou organisé ? comment ? y'a-t-il un chef d'orchestre ? un programme prédéterminé ? un peu des deux ? de quel type est l'unité de base : humain ou panneau mécanique ou autre ? etc.). Ca n'empêche pas de voir la différence entre un truc "organisé" et un truc informe. Pas besoin d'un oeil bionique pour faire la différence entre un mec vivant (un truc organisé) et un cadavre (société cellulaire détruite).
  11. "L'Action humaine" de Mises

    L'individualisme méthodologique n'abolit pas les entités collectives. Au contraire, il prétend les expliquer. Et il n'y parvient qu'avec des difficultés telles (pourquoi ici le Père Noël, là Santa Claus ou Saint Nicolas, ailleurs La fée Befana ? pas de réponse convaincante) qu'il a fallu inventer la pensée systémique. Et je me répète : le nombre 13 ou le père noël sont aussi des entités abstraites, les espèces sont des entités abstraites, le concept de citoyen ou de droit de vote sont abstraits. Ca n'empêche pas de raisonner dessus et ça n'oblige pas à les considérer comme nul et non avenus. Même la personne apparait comme un concept "nominaliste" pour un biologiste cellulaire Et il est faux de dire que c'est notre entendement, et non nos sens, qui nous faire reconnaitre une entité sociale. Une troupe qui marche au pas cadencé ou une foule hurlante, un organisme pluricellulaire ou une masse informe de bactéries, ça ce distingue au premier coup d'oeil,
  12. "L'Action humaine" de Mises

    Je trouve que c'est une façon d'esquiver, mais il faut aller plus loin. Ta pensée n'est également que le NOM qu'on donne à l'interraction de l'ensemble de tes neurones, est-ce que cela vide de sens la notion de personne ? Ce n'est pas parce que la "société" ou "l'état" sont des entités abstraites qu'ils sont dépourvus de propriété et de moyen d'action, y compris sur eux-mêmes. Là où il faut creuser, c'est dans la pertinence (ou non) de leur appliquer des notions humaines comme "justice" ou "liberté".
  13. [modéré]Lemennicier À Sciences-po Le Mardi 11

    merci Eti-N, je vois. J'y suis en 1/4 d'heure, c'est nickel
  14. [modéré]Lemennicier À Sciences-po Le Mardi 11

    bon, j'y va, mais c'est où Science Po ? Vite !!!!
  15. Type de personnalité des libéraux

    Y'a rien de plus sentimental que les maths. Et le lien donné me semble assez orienté (c'est un liber-al ou -tarien qui a du écrire ça). Ceci dit, je suis bien obligé de constater que le système Briggs-Myers tient la route, pour ce qui me concerne. J'ai découvert une chose tout récemment, et qui me semble bien plus essentielle : c'est le type de mémoire qui est le votre. Ca me semble plus important parce qu'on voit bien la chose matérielle qui est derrière, c'est du concret et pas des spéculations abstraites sur des qualités "morales". La valeur explicatives me semble plus forte. Avec une mémoire à court terme très développée et une mémoire à long terme plus faible, vous ne pouvez pas stocker grand chose, mais vous pouvez traiter vite et bien les informations immédiates et retrouver par le raisonnement des choses logiques. Par contre, les trucs complexes voire contradictoires, impossible à retenir pour vous, vont vous énerver profondément. Ca va faire de vous des hommes de principe aptes à traiter l'imprévu s'il a une solution qu'on peut trouver par le raisonnement, avec des faiblesse humaines (difficulté à mémoriser tous vos interlocuteurs et le comportement adapté) Inversement, avec une mémoire à long terme forte et une mémoire à court terme plus faible, vous pourrez emmagasiner une grande quantité de choses mais vous aurez plus de mal à les traiter. Les grands principes abstraits vont vous gonfler, et vous supporterez très bien des choses très diverses, voire les choses contradictoires s'il faut faire des raisonnements pour détecter la contradiction. Ca va faire de vous des spécialistes de la casuistique bons pour traiter les cas ordinaires (y compris les situations humaines) même très divers.
×