Aller au contenu

Général Stugy

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    388
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Général Stugy

  • Rang
    Jeune Padawan
  • Date de naissance 10/03/1966

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Nantes
  • Interests
    Histoire
  1. Réchauffement climatique

    Exact. Comme si la plupart des théories scientifiques aujourd'hui en activité (en attendant leur remplacement) n'avaient pas du batailler ferme contre le "consensus" ! De toutes façons une théorie scientifique n'est pas juste ou fausse. Une théorie scientifique donne des résultats, puis est prise en défaut et remplacée ou dépassée par une autre et ainsi de suite. Il paraitrait que certaines sondes spatiales donnent des cauchemards aux adorateurs d'Einstein.
  2. Fusillades

    La répétition est la base de la pédagogie ! Pour en revenir au sujet, il me semble que les études menées montrent que très peu de personnes choisissent de s'armer et de porter leur arme au quotidien. Les risques d'accident sont donc minimes au regard de l'effet dissuasif sur les voyous. J'ai aussi été témoin d'un fait instructif. Le père d'un de mes amis, détenteur d'un port d'arme, a pu faire stopper une agression qui débutait sous ses yeux rien qu'en la sortant soudain de son holster.
  3. Fusillades

    Mince alors, me voilà, anarchiste maintenant ! Hélas, hélas. Je crains fort de ne pas plus, considérer la démocratie comme la panacée universelle. Commençons par définir (démocratiquement ?) ce qui doit être décidé démocratiquement.
  4. Fusillades

    pas d'avoir une idée, mais de tenter de l'imposer aux autres.
  5. Fusillades

    Le concept de "frappe chirurgicale" a été traité en son temps par un spécialiste, le général Sylvestre : " la frappe chirurgicale c'est simple : on frappe et après on fait de la chirurgie" Dans la foulée, rappelons un autre joli mot : dommage collatéral …
  6. Fusillades

    Je me permets de vous conseiller la lecture de nos amis du pays froid : TAUX D'HOMICIDE ET DISPONIBILITÉ DES ARMES Re.: LES LIBÉRAUX DOIVENT DÉFENDRE LE DROIT DE PORTER DES ARMES, le QL, no 97 Le port d'arme est la première cause de meurtres commis par des enfants ou des adolescents aux États-Unis car il permet l'accessibilité de celles-ci – sans quoi les jeunes ne pourraient accéder à des armes aussi facilement qu'en fouillant dans la chambre de leurs parents. Le nombres de meurtres commis aux États-Unis par armes à feu est d'environ (estimer à la baisse) 10 000 par année. Au Canada, il est d'environ 150. Calculez et vous verrez que le nombre de meurtres aux États-Unis est environ 10 fois supérieur… Bien à vous, Mathieu Bujold Réponse de Claire Joly: Monsieur Bujold, Rappelons d'abord qu'il faut se garder de conclure à un lien de cause à effet en se basant sur une simple comparaison de statistiques. Il est vrai que le taux national d’homicide des États-Unis est environ 3 fois supérieur à celui du Canada (2000), et que la proportion des meurtres commis avec des armes à feu est beaucoup plus élevée chez nos voisins du sud. Mais la disponibilité des armes explique-t-elle réellement la disparité des taux entre les deux pays? Il existe à ma connaissance deux études sérieuses sur la question: celle de Brandon Centerwall (American Journal of Epidemiology, 1991) et celle de Marc Ouimet de l'Université de Montréal (Criminologie, 1993). Les taux nationaux d’homicide occultent d’énormes disparités régionales. Les chercheurs ont donc comparé les provinces canadiennes avec les États américains limitrophes dans le but de vérifier si la disponibilité des armes, en particulier des armes de poing, avait une incidence néfaste sur les taux d’homicide. Leurs analyses n’ont pas trouvé les corrélations attendues. Beaucoup de faits jettent aussi le discrédit sur l'hypothèse que la disponibilité des armes justifie le taux élevé d'homicide de nos voisins. Même en retranchant les meurtres par balle du taux américain, celui-ci reste légèrement supérieur au taux canadien d'homicide toutes méthodes meurtrières confondues. Avec ou sans armes à feu, on tue davantage aux États-Unis. Autre statistique intéressante, pour ne mentionner que celle-là: le taux national d'homicide des États-Unis a diminué de 40% entre 1990 et 2000, pour atteindre son niveau le plus bas depuis 1965. (Le nombre d'homicides commis par les 14-17 ans a suivi cette forte tendance à la baisse à partir de 1993, après que le taux eut explosé au milieu des années 1980 avec le phénomène des gangs de rue. Quant au taux d’homicide des enfants de moins de 14 ans, il est très faible et est resté stable depuis 20 ans.) Pourtant, au même moment, le Bureau of Alcohol, Tobacco and Firearms (BATF) estimait que le nombre d'armes en circulation aux États-Unis ne cessait d’augmenter. Surtout, une vingtaine d’États libéralisaient le port d’arme dissimulé! C'est illustrer à quel point la disponibilité des armes n'a pas l’incidence néfaste sur les taux d'homicide qu’on lui prête généralement. On le constate aussi en regardant des pays comme la Suisse, où le taux d'homicide est très bas et où les armes à feu sont aussi répandues qu'aux États-Unis. Bien à vous, C. J.
  7. Réchauffement climatique

    Quand les Vikings ont découvert cette grande île, ils l'ont appelé "Le Pays Vert", Groenland. Les variations climatiques ne sont pas une nouveauté. Et puis le GIEC est un organisme créé pour nous les briser menu .., pardon, pour faire ce genre de déclaration. Au fait, qui a payé pour cette grand messe ?
  8. D'où viennent les libéraux ?

    34/38 ! Ouh la la Quel voyage depuis le stade Lénine !
  9. D'où viennent les libéraux ?

    Puisqu'il s'agit de raconter sa vie Je suis une sacrée girouette. J'ai commencé par le rouge, parce que dans ma banlieue de la même couleur, entre le stade Lénine, l'avenue de Stalingrad et le CES Henri Wallon, c'était comme ça. Quand un homme politique était invité, c'était le député communiste. Il parlait bien, j'étais très jeune. Au lycée ça a changé. Bahut très spécial, réservé aux enfants de militaires et de diplomates. Là bas, on rêvait de Dien Bien Phu et de Camerone. Donc à droite toute. Ca m'a tenu longtemps. Je voyais bien que le système allait de travers et que rien ne changeait. Pour moi le FN était le seul à gueuler fort et à vouloir faire le ménage. Mais je ne me suis jamais approché de trop près. Pas envie, trucs pas nets. Pas normal cette fascination pour les chemises noires ou brunes, pas moral ce pétainisme bon tein. Mais bon, tant qu'à râler, autant râler fort. Puis j'ai croisé la route des libéraux (je n'y peux rien, je trouve que "libertarien" c'est moche). D'abord le QL. J'ai tilté comme un flipper. C'était ça que je cherchais. Depuis je lis et je viens poster ici, avec l'immodestie la plus totale. Je débute. Je ne suis pas encore très fixé entre les chapelles libérales, dont les contours m'échappent largement. J'hésite à rejoindre AL car je crains que ce ne soit trop tôt.
  10. Paris sur la présidentielle 2007

    Je ne crois pas non plus que Fabius ait eu la volonté de tuer des gens juste pour écouler des stocks. Ce serait vraiment trop épouvantable. Par contre ce drame met en évidence un fait redoutable. Nos dirigeants ont tellement de pouvoirs dans tous les domaines qu'ils ne sont tout simplement plus capables de les exercer. Personne ne peut diriger, personne ne peut contrôler le Leviathan. Il est trop gros, trop complexe. Même les crânes d'oeufs sortis de l'ENA en sont incapables. Vous vous souvenez de not'Fafa, plastronnant en jeune premier catégorie "gendre idéal" bien sous tous rapports, dans l'émission "La tête et les jambes" ? Les conséquences sont catatrophiques. Ce qui, pour un 1er ministre, est une "petite" erreur, car il n'a pu consacrer que peu de temps à réfléchir à la question (il a tellement de casseroles de lait sur le feu), se termine en nombreuses morts. Ceci me rappelle cette histoire rapportée, si je me souviens bien, par Jacques de Guénin dans son ouvrage sur ATTAC. Lors d'une réunion, Lénine demande à Djerzinsky à combien il chiffre le nombre d'opposants de je en sais plus quelle catégorie. Djerzinsky lui fait passer un papier avec la réponse "1.500 personnes". Lénine renvoie le papier avec une croix griffonée devant le chiffre. Le lendemain les 1.500 personnes en questions sont fusillées. Quand Djerzinsky revient vers Lénine pour lui rendre compte de son travail, la secrétaire épouvantée lui apprend que le camarade Lénine a l'habitude de marquer d'une croix les documents qu'il a consultés… Bien entendu le fougeux flic ne fut pas inquiété. Une croix sur un bout de papier qui circulait en réunion. 1.500 morts. Un parapheur plein à craquer ?
  11. Paris sur la présidentielle 2007

    Le Pen -Sarkozy. Le Pen car : - comme il se tait en ce moment, il ne dit donc pas de connerie; - ses militants doivent travailler 24h/24 et sont très efficaces; - son potentiel électoral de 15-20% de mécontents absolus est certainement intact et suffit pour passer au second tour. Sarkozy car : - il a bien en main son parti et saura rassembler les siens; - sa popularité de 1er flic de France est grande; - il est assez démarqué de Chirac pour ne pas trainer ses innombrables casseroles. Je pense que le scénario précédent d'une élimination du PS peut se reproduire car je ne sens pas le "peuple de gauche" lui fasse encore confiance. Soit ils sont rendus déjà trop à gauche, soit ils n'y croient plus et errent orphelins. Mais tout ceci n'est que mon appréciation personnelle tirée de conversations tous azimuts autour de moi. Finalement j'ai éliminé l'extrême gauche car je doute qu'elle parvienne à s'entendre ou qu'elle souhaite parvenir au pouvoir, du moins par les urnes. Quand à AL, je commence à penser qu'il faut les soutenir sans barguigner. Je ne crois guère aux miracles mais on ne sait jamais et tout est bon pour faire progresser les idées libérales.
  12. Coucou, les nouveaux : présentez-vous !

    Oups, j'ai oublié de me présenter à l'endroit ad hoc. J'ai 40 ans, suis prof dans l'éducnat, donc planqué bien au chaud dans le ventre du leviathan. De là j'ai tout le temps d'observer le monde comme il va et la France commme elle ne va pas. J'ai été de gauche, de droite, sur quasi toute la largeur du spectre politique. Sans jamais être bien convaincu pour finir ailleurs, orphelin. Il y a peu de temps que j'ai découvert la pensée libérale, par les hasards du Net. Elle m'a frappé par son bon sens et sa clarté. Depuis je dévore tout ce qui me tombe sous la main pour combler mon indigence intellectuelle (là, dans l'instant, c'est Mises) et muscler mes neurones. BAC + 5 en gestion et jamais entendu parler de Bastiat ! Et pourtant c'est vrai. Mais à force de lecture et grâce à tous les libéraux qui viennent par ici, je vais essayer d'arranger ça. Déjà je sens moins seul !
×