Jump to content

Hamiltonien

Nouveau
  • Content Count

    97
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Hamiltonien

  1. Désolé d'avoir heurté votre susceptibilité. @Bellegarrigue Il l'a dit ici : "… car la dérèglementation nécessite forcément une règlementation préalable."
  2. Votre culture financière me stupéfie. Non vraiment, parce que dire qu'il n'y a jamais eu de réglementation dans le secteur financier c'est fort, très fort. Vous en avez d'autres comme ça ? Non merci, j'aurai trop peur d'être inutile et de vivre sur le dos des autres.
  3. Cet article est un gros foutage de gueule, la fed monopole public … qui mène une politique dictée par des intérêts privés et vont exactement dans le sens de ces intérêts privés. Si ça continue les libéraux comme vous prétendrons aussi que les états sont toujours monétairement souverains. L'état en ayant renoncé à sa souveraineté monétaire s'est soumis à la loi des financiers privés et à leurs chantages en tous genres, à leur travail de sape. Les libéraux comme vous ne veulent pas d'un état monétairement souverain, mais il ne veulent pas non plus d'un état défendant des intérêts privés puisque soumis à ceux ci. Pourtant il va bien falloir choisir … ou devenir schizophrène. Quant à la loi en question, c'est une fois de plus l'état bouc émissaire, et comme si cette loi était le vrai problème. Comme je l'ai dit les états font des conneries à cause du chantage auxquels ils sont soumis, et ça peut donner ce genre de conneries.
  4. Vous vouliez surement dire la DEréglementation des marchés financiers n'a pas marché (et non la réglementation). On est allé beaucoup plus loin dans le sens de la déréglementation que dans celui de la règlementation (cf. par exemple les produits dérivés). Je suis aussi fasciné par votre capacité à utiliser des arguments à contre emploi, le protocole de Kyoto est un avatar de la spéculation financière, il a été promu par Al Gore et ses amis, aujourd'hui propriétaire d'un hedge fund spécialisé dans la spéculation sur les marchés de droits d'émission de carbone. Vous etes assez mal placé pour faire ce genre de critique, pour ce qui est de chercher des boucs émissaires vous n'etes pas le dernier, avec vous le coupable est toujours tout désigné : l'état. Un genre d'attitude qui ressemble à celle des communistes à une certaine époque, mais à l'envers. Même si les hedges funds sont très critiquables, je suis d'accord pour dire qu'ils ne sont pas les seuls responsables. Ils peuvent piller et détruire l'économie, parce qu'on les laisse faire, à commencer par les politiques qui brillent plus souvent par leur couardise et leur incompétence (voire complicité) que par leur courage. Greenspan également est très critiquable, son invention des produits dérivés sont une pure folie.
  5. Le tord d'Enron pour les libéraux, ça n'est pas d'avoir brassé du vent mais d'avoir fait faillite, car avant cela c'était le modèle, une référence pour tous les fanatiques du libre échange. Ca a fait "pleuvoir un déluge de thunes" pour certains (ce qui est de loin le plus important pour tout bon monétariste qui se respecte) comme vous le dites si bien un peu plus loin. Vous le savez très bien. Les îles Cayman vous connaissez ? Apparemment non. C'est un "paradis fiscal" où l'immense majorité de ces institutions sont domiciliées (environ 4 sur 5). D'autre part je confirme, les hedge funds ne sont pas soumis aux réglementations strictes auxquelles sont soumises les banques et organismes de crédits. Cela a d'ailleurs fait l'objet de nombreux débats aux USA et ailleurs ces derniers mois, car certains trouvent (avec raison) que c'est anormal et dangeureux. Le malheur avec les hedges funds c'est qu'ils font leur beurre en faisant courrir des risques aux autres, à commencer par les banques et donc au système financier tout entier. Et justement il ne s'agit pas de trains qui arrivent à l'heure ou en retard, ni de production agro alimentaire ou industrielle, il s'agit seulement de gens qui font des paris et qui ne produisent absolument rien et on même un effet destructeur sur l'économie réelle. Ce sont des parasites qui ont besoin de pénuries (de préférence provoquées) pour pouvoir prospérer. C'est comme ça qu'Enron coupait délibérement le courant (inventant de prétendues pannes) pour faire monter les cours. Le dernier truc à la mode c'est les bio carburants, cela permet de diminuer la production agricole destinée à l'alimentation et donc de faire monter les cours. Comme vous dites si bien ca pemet de faire des thunes, beaucoup même, mais il va falloir s'attendre aussi à ce que ça fasse des morts. Comme pénurie encore plus artificielle, vous avez les marchés de droits d'émissions de carbone. En France l'objectif est une division par 4 des émissions vers 2050. Là aussi il va y avoir des thunes à faire. Il ne faut pas rêver, c'est comme cela que ces gens font leur beurre, l'argent ne se réproduit pas comme des lapins font des petits. Ces gens sont des parasites qui ne prospèrent que lorsque l'économie réelle stagne ou diminue, un spéculateur ne peut PAS vivre dans une économie en expansion. Pour un spéculateur une économie en expansion est trop imprévisible et incontrôlable. C'est pour cela qu'ils n'aiment pas les états, car ce sont les seuls à pourvoir créer les conditions pour une vrai croissance (même si cette relation de cause à effet est loin d'être automatique je vous le concède). Pas la croissance qu'on nous vante depuis des années, qui n'est qu'une croissance des aggrégats monétaires et financiers, et absolument pas une croissance de l'économie réelle qui au contraire se contracte. Comme vous etes amusant dans votre façon de donner des leçons aux autres. Ce sont les banques nationales qui sont des organismes publics, les banques centrales ne sont peut-être pas privées mais elle sont contrôlées par le secteur privé, ce qui revient au même. Les spéculateurs ne sont que des tas de fainéants qui n'ont pour ambition que de gagner du fric en restant le cul vissé sur une chaise, à rien foutre, plus fainéants encore que la pourtant légendaire fainéantise du fonctionnaire français. Malgré le fait que les banques centrales déversent de grandes quantités d'argent sur les marchés avec leur politique de taux bas et maintiennent ainsi le système financier "sous perfusion", malgré le fait que le système dans lequel on est repose au moins en partie sur de gigantesques escroqueries comme Enron ou les bio carburants et même le réchauffement climatique, malgré tout cela ce système n'en peut plus et devient criminel pour arriver à subsister. On serait bien inspiré en haut lieu de lire ou relire "la poule aux oeufs d'or" de La Fontaine, car ils sont en train de la tuer.
  6. Oui, mais Enron c'est privé, donc théoriquement c'est mieux ! En ce moment ceux qui sont en train d'exploser en plein vol, ce sont les hedges funds et les banques qui les ont financés, alors que ceux ci (les hedges funds) vivent pourtant en plein paradi libéral : abscence totale de règlementation, taux d'imposition = 0%. Pour avoir une idée de la panique suite à la faillite de Bear Stearns et au début de l'effondrement financier en cours, voir le pétage de plombs d'un analyste financier sur CNBC : http://www.youtube.com/watch?v=EdnmWxbxUZo Pourtant ce sont des groupes privés, dans un système financier privé, controlé par des banques centrales qui n'ont aucun compte à rendre au secteur public. Et qui va payer les pots cassés ? Vous et moi. En 2 jours, près de 350 milliards de dollards ont été émis pour éviter tout risque systémique, pour éponger les c… de ces messieurs . A côté de ça, l'état français, c'est la rolls royce du management, et pourtant …
×
×
  • Create New...