Jump to content

Evénements En Côte D'ivoire


Recommended Posts

Reprise ici du post de Foxxbat

Pour résumer, mais je ne suis pas spécialiste…

De 60 jusque 93, parti unique dirigé par H. Boigny. Parti : le RDA (rassemblement démocratique africain, lié de près ou de loin au PCF). Economiquement, ça ne marchait pas trop trop mal par rapport à d'autres pays d'Afrique, notamment grâce à l'indistrie du caco.

A la mort de Boigny, c'est H.K. Bédié qui prend le pouvoir. C'est aussi le début des troubles tels que nous les voyons aujourd'hui. Il met en place l'idée de l'ivoirité (si je ne me trompe pas, est désormais ivoirien celui dont les 4 grands-parents le sont). Je ne sais pas dans quelle mesure il comptait originellement utiliser ce concept à des fins politiques, mais l'idée finira par servir à écarter du pouvoir certains opposants sur la base de considérations raciales (dont Ouattara, qui vient du Nord musulman je pense). En 99, Bédié est renversé.

C'est Gueï, officier formé a St-Cyr, qui le remplace, jusque 2000, ou apres avoir "perdu" les élections, et refusé de l'admettre, jusqu'aux manifestations pro Gbagbo dont vous avez certainement entendu parler. Notons qu'il est de toute façon très difficile de déterminer qui a vraiment gagné ces élections, puisque la vie politique ivoirienne n'a jamais été un modèle de transparence. En outre, la question de l'ivoirité, en plus de poser un problème politique (écarter certains prétendants au pouvoir), pose également des problèmes sociaux importants, puisqu'il devient une arme contre les populations du Nord, musulmans, ainsi que contre l'importante population africaine immigrée attirée par les emplois dans l'industrie agricole. (Burkinabe, Maliens, etc…). Cette situation mène à un climat de tensions politiques très graves, avec les conséquences classiques dans ce genre de cas : torture, confiscations de biens, violences ethniques, représailles etc…

Ensuite, en 2002, guerre civile : des mouvements de rebellion issus du Nord, assez bien armés, s'attaquent au gouvernement central. Leur "mobile" : l'égalité politique, mais aussi p-e une frustration par rapport à l'économie du Sud, bien plus prospère. Devant la rapidité avec laquelle les rebelles progressent, la France envoie une force d'interposition pour protéger ses ressortissants (il s'agit de la version officielle). Les négociations entre parties commencent mais ne menent pas a grand-chose. Après plusieurs mois de combats, les accords de Marcoussis sont signés en janvier 2003 et les troupes françaises (opération Licorne) sont chargées de veiller au respect du cessez-le-feu. L'Onu envoie également des hommes. L'accord prend la forme d'un compromis du type "union nationale/réconciliation", auquel on ajoute des garanties politique pour les habitants du Nord. Mais ça ne marche pas tres bien, certaines factions rebelles refusent ou cessent de participer au gouvernement de réconciliation, et Gbagbo réarme considérablement ses troupes. On connait la suite : manifestations réprimées violemment, etc…

La France s'est pris à son propre piège : chaque camp se considère lésé. Gbagbo aurait préféré écraser les rebelles, les rebelles considèrent le compromis comme un soutien a Gbagbo. Malgré quelques concessions finalement effectuées par ce dernier, sous la pression étrangèere, les rebelles affirment que face au surarmement des forces régulières ivoiriennes, ils refusent de se désarmer. Et de là, on en arrive aux bombardements du 4 novembre.

Voila c'était plus une petite chronologie a chaud qu'une explication, mais je vais réfléchir à un post sur le rôle de la France dans cette crise. A suivre…

Link to post
Je ne sais pas ce que ça vaut, mais la piste des intérêts stratégiques est peut-être valable :
(…)Mais le plus significatif, c'est que l'armée Ivoirienne n'a pas hésité à attaquer frontalement les troupes françaises.

En d'autres termes: la France est en guerre contre la Côte d'Ivoire. Motif: ingérence armée aux côtés de rebelles ayant fomenté un coup d'Etat contre le gouvernement régulièrement élu. De la part des tartuffes du droit international, on n'en attendait pas moins.

Question: Pourquoi la France veut-elle renverser le gouvernement ivoirien?

Parce que celui-ci a décidé de s'affranchir de la domination française, notamment en retirant quelques rentes de situation à divers intérêts économiques franchouilles.

(…)Question: pourquoi la Côte d'Ivoire montre-t-elle tant d'arrogance face à une puissance miliairement supérieure?

Parce que tout en secouant le joug français, elles s'est placée sous la houlette d'une hyperpuissance autrement plus balèse au niveau guerrier. Et qui ne nous porte pas trop dans son coeur.

Et qu'en conséquence, la réelection de George W. Bush, quatre jours seulement avant l'offensive ivoirienne, permet, comme à Falloujah, de mettre en oeuvre le plan en toute sérénité.

Link to post
  • 3 weeks later...

Je veux juste aborder ici la question des "évènements" eux-mêmes, sans forcément revenir au débat sur leurs causes politiques. JPrincipalement la question de la manière dont les infos sont données de part et d'autre, et dont on essaie de faire passer ceux de la partie adverse pour des salauds et des manipulateurs.

Vous avez certainement entendu cette chère"Mam" nous expliquer doctement que les militaires français ont été amenés à faire usage de leurs armes en "état de légitime défense", notamment lors de la manif devant l'hotel Ivoire.

Après avoir longtemps contesté qu'il y ait pu y avoir des morts Ivoiriens tués par des balles françaises, elle admet maintenant une vingtaine de victimes, tuées malencontreusement suite à des provocations, bien entendu initiées par la partie adverse.( On parle de +50 côté Ivoirien)

J'ai regardé avec stupeur le reportage de Canal + tourné sur place. Quand on entend les témoignages et les images des journalistes, on comprend que les images de la télé ivoirienne ne peuvent pas avoir été truquées comme on nous l'a fait croire tout d'abord. La foule manifestement était pacifique, pas vraiment surexcitée, pas armée, des femmes, des enfants.

Les gendarmes ivoiriens ont tout fait pour dissuader les soldats français de tirer, et ils ont échoué. L'un deux l'a payé de sa vie

Les témoignages sont accablants. Les gens interwievés disent la vérité, ce ne sont pas des fanatiques manifestement ( une infirmière, un médecin, un instit parmi les blessés ou témoins directs)

Quant-aux exactions ivoiriennes, finalement plus de peur que de mal pour nos ressortissants. ( aucun tués, quelques viols et surtout du pillage, inévitable il me semble en de telles circonstances, etqui ne sont le fait que d'une minorité.

Ils ont "la haine" de Français maintenant et c'est grave! Quoique voir des banderolles "Chirac assassin", dans un sens j'aime assez, même si ce n'est pas justifié. Je crois que les militaires Français ont pété les plombs à un moment ( on peut comprendre leur nervosité vu les 9 tués)

Mais il faut dire la vérité, aux Ivoiriens et aux Français!

Je m'étonne ( enfin pas vraiment :doigt: ) de la discrétion des médias français sur ce point, eux qui sont si prompts à dénicher les "excès" de l'armée US en Irak.

Quand on voit ces images de tireurs bien à l'abri derrière les fenêtres de l'Hotel, on à peine à croire à la légitime défense. :icon_up:

Et je suis encore plus horrifiée et furieuse en réalisant que ces images d'enfants blessés ou tués parmi les manifestants, qu'on nous avait présentées comme manipulées, sont probablement bien réelles et bien le fait de nos soldats.

Une fois n'est pas coutume: bravo Canal+ ( j'ai un peu de mal mais il le faut!)

L'armée Française présentera-t-elle des excuses?

Claire, as-tu des nouvelles de là-bas?

Quelqu'un a d'autres sons de cloche sur la question?

Link to post

Je viens de lire qu'un avocate ivoirienne aurait déclaré avoir été mandatée par l'Etat ivoirien pour porter plainte contre l'Etat français à la CPI.

D'après ce que j'ai compris, cela porterait autant sur la brutalité de la réaction des forces françaises que sur un point juridique: il semblerait que la France ait outrepassé son mandat (résolution 1528) en anéantissant l'aviation ivoirienne.

Bien sûr, tout le monde a démenti, Alliot-Marie et Gbagbo en tête (un porte parole, en fait, je me suis dit que si ça se trouve, il ne voulait pas se mouiller dans cette histoire, ça me paraît louche).

Link to post
Arret sur Images avait consacré un numéro à la CI: http://www.france5.fr/asi/006869/12/119415.cfm

Disponible en streaming, et en plus on a le programme donc vous pouvez faire avance rapide pour ne ragarder que le dossier de la semaine.

Je suis fort choqué par l'émission ivoirienne qui apelle les ivoiriens à la violence en leur présentant l' "ulime preuve" du racisme des Français : une feuille de papier avec écrit au stylo : "A chacun son noir".

Il est à noter que c'est en fait le slogan des jeunes patriotes ("A chacun son Français"), remanié pour l'occasion…

Link to post

Bine sur qu'il y a propagande des 2 cotes, n'empeche qu'il aura fallu pres d'un mois pour que Mam admette que les français ont tiré sur la foule, et pas en l'air comme affirmé des le début.

Comment se fait il que les gendarmes Ivoiriens ont trouvé au 6ème étage des documents attestants que des tireurs d'élites français s'y trouvaient ?

Pourquoi les chars français sont entrés comme une armée d'occupation a Abidjan, devant l'hotel Ivoire notamment.

J'appelle cela de la provocation, on est pas obligé d'occuper un pays pour proteger ses ressortissants etrangers.

Les nouvelles de là bas sont simples :

n'ayant pas pu travailler pendant des semaines (à cause du risque) les Ivoiriens n'ont plus un sous, et des difficultés assez graves pour se nourrir se font sentir.

Le pb est le meme en campagne, ma belle mère n'a pas pu accéder à ses champs pdt les 3 semaines de bordel (risque de se faire découper à la machette), du coup, elle n'a plus rien à manger.

Le pire, jusqu'à la semaine dernière il etait super difficile d'envoyer de l'argent sur place via western union.

Nous espérons pouvoir en envoyer lundi, de quoi nourrir la famille au moins, mais pas sur…

N'empeche que je suis super en colère après le gouv. Français, parce que je trouve que proteger les interets de qq grosses boites au détriment de celui de 2 populations (les ivoiriens et les français) c pourri.

Il faut aussi reconnaitre que Gbagbo est un gouvernant lui aussi, donc pas exempt de tout ce que l'on peut reprocher à ce genre d'individu.

Link to post

Moi je ne crois ni les uns, ni les autres, mais la version ivoirienne me semble a priori encore moins convaincante que celle de l'armée française.

Dès lors que l'armée française est sur place et que les émeutiers s'en prennent aux blancs, franchement, c'est dans l'ordre des choses qu'on leur tire dessus, et si ce sont des snipers qui sélectionnent les plus excités plutôt qu'une escouade de gendarmes qui tirent dans le tas, eh ben tant mieux. Inutile de répéter l'expérience des paras belges à Kigali qui ont été littéralement déchiquetés par la foule parce que les connards de l'ONU leur ont ordonné de se rendre.

Qu'on me comprenne bien, les Français n'ont rien à foutre en Côte d'Ivoire, mais n'angélisons pas non plus les fameux "jeunes patriotes" qui me font, de l'extérieur, l'impression d'être un genre de SA à l'Africaine. Et ils n'étaient pas devant cet hôtel pour proposer aux militaires français une partie de boules intercontinentale.

Quand le vin est tiré, il faut le boire.

Link to post
mais n'angélisons pas non plus les fameux "jeunes patriotes" qui me font, de l'extérieur, l'impression d'être un genre de SA à l'Africaine. Et ils n'étaient pas devant cet hôtel pour proposer aux militaires français une partie de boules intercontinentale

Les vrais fauteurs de trouble ( les plus extrémistes des pro-Gbagbo) ont évidemment fait le nécessaire pour s'abriter derrière une foule désarmée qu'ils avaient habilement mobilisée et même excitée, et "utiliser" ensuite à des fins de propagande les morts et les blessés qui en ont résulté ( et qui les "arrangent "bien dans un sens…)

J'admets tout à fait que les tirs des hélicoptères sur le fameux pont avaient un but précis qui était d'empêcher la prise de l'aéroport, et que des dégâts collatéraux aient pu être commis.

Mais dans le cas des snipers de l'hotel Ivoire c'est plus difficile à avaler. Ceux qui ont été tués ou blessés n'étaient pas armés. Il n'y avait pas de menace immédiate ni sur des soldats ni sur des ressortissants Français.

C'est de toutes façon une erreur monumentale, qui a mis le feu aux poudres.

Link to post
Tu as dû voir qu'il y a propagande des deux côtés, aussi!

Il y a aussi ceux qui nient sur LCI la mort des militaires français… Des funérailles nationales avec des cercueuils vides? :doigt: Où vont-ils pêcher ça? En tout cas, la journaliste était choquée, presque en pleurs… :icon_up:

Link to post

Je pense que bcp des jeunes patriotes sont de vrais racistes.

Ce n'est pas une raison pour leur tirer dessus.

Ce qui me choque le plus à vrai dire est la différence entre les paroles de la "france" et ses actions. C'est bien facile de se dire victime en RCI, mais il y a des faits tjrs non élucidés, et qui AMHA n'ont fait qu'ajouter à la haine ambiante.

Par 2 fois des militaires français auraient été choppés à dévaliser des banques dans le nord tenu par les rebelles, ils auraient été rapatriés direct en France. (ça c ma belle soeur qui me l'a dit, c passé aux infos là bas, puis je l'ai lu sur yahoo)

Pourquoi ceci n'a pas été relayé en france ? pourquoi (à l'instar de nb de français détenus à l'étranger) n'ont ils pas été jugés là bas ?

Calypso, je me méfie de ce que l'on raconte sur les pro gbagbo extremistes, car le 1er visé par cette appelation est Mamadouh Koulibaly, connu pour son combat libéral, n'ayant rejoint gbagbo que récemment. Koulibaly est musulman, du nord (donc "Dioula" = étranger) et pourtant respecté.

Je ne connais pas grand chose sur la Simone Gbagbo..

Je vois aussi que cette histoire affecte toute l'afrique, j'ai lu des déclarations d'intellectuels sénégalais qui s'étonnaient du soutien de l'union africaine à la france, en se demandant si les dirigeants africains continueront encore longtemps de se soumettre à la France plutot que de couper le cordon ombilical (ce que réclame apparemment une bonne partie de la population).

M'enfin, il FAUT lire les "accords" de Marcoussis pour voir que la paix à la française est une belle merde.

Encore une fois des hommes de l'état font n'imp' et c tjrs les populations cviles qui trinquent (car le pb en RCI maintenant ne sont pas les 57 morts des manifs, ce sont les futurs gamins sous alimentés etc !!!)

Link to post

Soit dit en passant, bien sûr que Gbagbo ment, et il est fort probable qu'il soit directement responsables des attaques racistes contre les blancs. Mais l'agresseur originel est définitivement l'Etat français.

Link to post

Je suis quasiment sûr que l'Etat français se prépare à intervenir en Cote d'Ivoire, et qu'actuellement on prépare le terrain au niveau médiatique, je pense notamment à TF1, qui a récemment diffusé un reportage à la gloire de la French Army, un peu comme ce que TF1 critiquait chez Fox News à propos de l'Irak, soit dit en passant.

On est dans la mouise.

Link to post
Je suis quasiment sûr que l'Etat français se prépare à intervenir en Cote d'Ivoire, et qu'actuellement on prépare le terrain au niveau médiatique, je pense notamment à TF1, qui a récemment diffusé un reportage à la gloire de la French Army, un peu comme ce que TF1 critiquait chez Fox News à propos de l'Irak, soit dit en passant.

On est dans la mouise.

Franchement, je sais pas. Les populations africaines n'apprécient pas trop ce qui se passe en RCI, il parait qu'il y a des pb au Burkina et au sénégal envers les "Blancs" (qui ne sont pas tous français).

Que les médias préparent un "terrain" par contre, j'en suis certaine.

De rebelles Soro et sa troupe sont passés à Forces nouvelles d'opposition, étrange…

Mais je crois que le gouv. y est pour qqchose, à l'époque de Jospin, ils soutenaient Gbagbo (socialiste) et maintenant c Chirac et son colonialisme exacerbé, je comprends que CHIENRAC (comme j'ai vu sur des affiches lors des manifs) n'aime pas que l'on s'affranchisse de son état tentaculaire.

Mais vraiment, la phrase de Koulibaly résume précisément ce uqi se passe en Afrique : pourquoi la France serait elle avantagée par rapport aux autres pays ?

Link to post
D'après ce que j'avais compris, les rebelles auraient effectivement gagnés si l'armée française n'était pas intervenue.

C'est faux.

Les rebelles étaient en train d'etre écrasés (ils n'étaient que 600 lors de la tentative du coup d'état). C'est la France qui a demandé une treve, pour proteger ses ressortissants, et c'est pendant cette treve de 48h que des miliciens ont rejoint les rebelles et leur ont permis de continuer le combat.

Les rebelles ne peuvent ps gagner la cote d'ivoire, tout simplement car ils sont étrangers àç ce pays et que les Ivoiriens sont pas du genre à se laisser faire.

Je te conseille "la guerre de la france contre la cote d'ivoire" de mamadouh koulibaly

Link to post

C'est marrant parce que j'ai logé une "dioula" ici, donc d'origine burkinabé, née de parents burkinabés en RCI.

Elle n'appriouve pas du tout les rebelles qu'elle accuse d'etre des fouteurs de merde, comme elle dit, c'est pas un pays parfait, mais il y a une démocratie, des élections et que c pas normal de prendre les armes quand on a une revendication.

Ses parents à elles sont à Bouaké et souffrent bien plus que les Abigjonnais de cette guerre. Les rebelles ne sont apparemment pas tendre avec les dioulas bien intégrés…

Et mamadouh K il est bien dioula, musulman et président de l'assemblée nationale…

Reste que je ne vois que des fédérations pour qu'ils se sortent de la crise…

Mais essayons de ovir plus loin…

Le racisme s'étend avec le temps en RCI et à commencé avec une crise économique. Avant cette crise, le gouv. avait appelé bcp d'étrangers à s'installer au pays.

N'y voyez vous pas le meme pb qu'en France, à savoit la gestion des flux migratoires par l'état ?

Link to post
Un état n'a pas le pouvoir d'obliger des ressortissants étrangers à venir.

Un état peut inciter des étrangers à s'installer, en ouvrant les frontières, en donnant des permis de travail (c'a été le cas en France, quand l'état s'est aperçu que l'argent gagné par les travailleurs étrangers retournait au pays, il a fait la loi sur le regroupement familial).

N'empeche que la Côte d'Ivoire n'existait pas avant la colonisation, ni le burkina etc.. il existait des ethnies, qui vivaient sur des territoires.

Concernant la loi sur l'Ivoirité, il me semble que c Houphouet qui l'a faite, ce 1er dirigeant de la RCI "indépendante" était copain comme cochon avec l'état français.

Concernant Alassanne Ouattara, celui qui a été écarté des électiosn à cause de cette loi, j'ai cru comprendre qu'il préférait les USA comme partenaire, ce qui gene la France qqpart.

La siatuation en RCI est extremement complexe, je n'y suis jamais allée, les échos que j'en ai ne sont que qq échos de la population…

Mais j'ai cru comprendre que cela se calmait, un médiateur aurait réussi à mettre les rebelles et le gouv. daccord…

Link to post
Concernant la loi sur l'Ivoirité, il me semble que c Houphouet qui l'a faite

Pas du tout. Le concept d'ivoirité vient de Bédié (1995), sans qu'il ait au départ grand-chose à voir avec la discimination raciale (plutôt un concept culturel). La loi sur les conditions d'éligibilité en rapport avec l'ivoirité a été votée sous le gouvernement Guéï, peu avant les présidentielles de 2000.

Link to post

http://www.abidjan.net/actualites/article/…es.asp?n=111114

Le clan Chirac a peur d’une commission d’enquête

Notre Voie - 12/2/2004 7:42:04 PM

Augmenter la taille des caractères Augmenter la taille des caractères

Jacques Godfrain, ex-ministre français délégué chargé de la Coopération (1995-1997) et actuel député UMP (droite chiraquienne) à l'Assemblée nationale française est aux abois. Avec lui, toute la nébuleuse politico-mafieuse baptisée la françafrique. Réagissant à la requête des groupes parlementaires du Parti socialiste (PS) et du Parti communiste (PC) français de voir l'ouverture d'une enquête parlementaire sur le rôle de la France dans la crise en Côte d'Ivoire et dans les récents événements des 6, 7, 8 et 9 novembre derniers, Jacques Godfrain s'est hier dit favorable à cette demande “à condition qu'elle aille jusqu'au bout”, a-t-il soutenu sur RFI.

Pour lui, il faut que cette commission s'intéresse “à l'assassinat du général Guéi Robert pour voir qui sont les responsables ; à l'assassinat de votre collègue (Jean Hélène) pour voir qui sont les responsables et à quel niveau ; au financement de l'achat des hélicoptères et des avions sukhoï. Par quelle filière l'argent a pu arriver pour financer l'achat de ces armes de guerre, qui étaient les pilotes, qui les payait, savoir si à la présidence de la République ivoirienne, il y a eu des membres bien connus du parti socialiste français pendant les événements…”.

Tout cela semble ne pas poser de problèmes au groupe parlementaire du parti socialiste français qui, dans son communiqué, réclame que cette enquête s'étende à l'attaque terroriste que subit la Côte d'Ivoire depuis le 19 septembre 2002. Afin que l'on sache “le rôle de la France dans la crise en Côte d'Ivoire depuis la tentative du coup d'Etat”, précise le communiqué du groupe parlementaire PS. En réalité, la version de Jacques Godfrain cache mal la peur qu'une telle commission inspire au clan chiraquien. Car elle pourrait mettre à nu toutes les ambiguïtés de l'intervention française en Côte d'Ivoire et le soutien que la France n'a cessé d'apporter à la rébellion. Et cette peur, c'est le député UMP Guy Tessier, président de la commission Défense du parlement français, qui l'a le mieux extériorisée. Lui qui, dans un communiqué rapporté par l'AFP, s'est dit “opposé” à la mise en place d'une commission d'enquête. Jugeant l'idée “inappropriée et maladroite”. Le député chiraquien demande aussi au parlement de “ne pas tomber dans une instrumentalisation des événements, encouragée et souhaitée par le pouvoir ivoirien, et de rester serein face à ces gesticulations dont les seuls responsables sont les Ivoiriens eux-mêmes”.

Guy Tessier estime que cette commission “constituerait un acte de défiance à l'égard des militaires (français) en poste dans ce pays” qui, selon lui, ont actuellement “plus besoin du soutien de la représentation nationale que de ses doutes et de ses critiques”. Enfin, M. Guy Tessier soutient que cette commission serait “maladroite car cette décision pourrait servir de caution au gouvernement ivoirien et être interprétée, avant toutes conclusions, par les partisans du président Laurent Gbagbo, comme un encouragement au maintien d'une situation de guerre à l'encontre de nos soldats”.

C'est un fait que Chirac et son clan ne souhaitent pas que la vérité sur leurs agissements en Côte d'Ivoire soit sue. Les Socialistes et les Communistes se laisseront-ils faire ?

Augustin Kouyo et Coulibaly Zié Oumar

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...