Jump to content
Salatomatonion

[Sérieux] Immigration : questions et débats libéraux

Recommended Posts

Il y a 8 heures, Tramp a dit :

 

C’est quoi la différence ?

Arrivé sur place en situation légale mais statut irrégulier à cause de la paperasse vs arrivé illégalement 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, NoName a dit :

Arrivé sur place en situation légale mais statut irrégulier à cause de la paperasse vs arrivé illégalement 

 

L'immense majorité des sanspap est arrivé illégalement, je pense.
C'est juste qu'après un certains moment, avec un job, un apparte (ou plutôt un truc ou ils sont a demi exploité et dans chez un marchand de sommeil), ils hésitent un peu moins à gueuler publiquement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ça ne change pas vraiment ma remarque, y a des voies de régularisation des illégaux qui peuvent aussi être plus ou moins bloquées par l'Etat (qui excelle toujours pour ne pas appliquer ses propres lois quand ça l'arrange). Etre illégal ne veut pas dire être dépourvu de droits en général même si certains poussent pour une tele interprétation (ici ou ailleurs)..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le discord libéral on trouve des petits malins qui ont visiblement très envie de parler d'immigration et des bienfaits de -je cite- "l'homogénéité raciale", qui viennent citer du HHH et l'assimilation de ce dernier de l'espace public à une propriété privée, pour ne pas se faire dégager trop rapidement.

 

Je me suis donc fendu de ce commentaire:

 

"L'assimilation hoppéenne de l'espace public à une propriété privée est absurde.

Pour ne rien dire des autres espaces non-privés (eaux internationales, espace).

Les citoyens ne sont pas co-propriétaires de l'espace public (que la Constitution française interdit de céder, d'ailleurs). Ergo ils n'ont aucune légitimité à employer la force pour empêcher des étrangers de circuler dessus.

L'Etat n'ont plus n'est pas propriétaire de l'espace public.

Quand je ramasse du sable sur une plage, je ne viole pas une propriété de l'Etat.

Aucune légitimité donc de l'Etat à initier la force comme des immigrants."

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Quand je ramasse du sable sur une plage, je ne viole pas une propriété de l'Etat.

 

C’est faux. 

 

https://www.google.com/amp/s/www.rtl.fr/actu/conso/sable-coquillages-galets-qu-a-t-on-le-droit-de-prendre-sur-une-plage-7794147500/amp

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Tramp a dit :

 

Une loi débile de plus. Cela dit tu remarqueras que c'est l'usage commercial qui est factuellement réprimé (ce qui n'est pas bien logique mais bon).

 

Toujours est-il que l'espace public n'a pas les caractéristiques d'une propriété privée. L'Etat ne peut le vendre par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Toujours est-il que l'espace public n'a pas les caractéristiques d'une propriété privée. L'Etat ne peut le vendre par exemple.

Et par certains aspects, c'est dommage. Je pense non pas à l'Etat, mais aux collectivités locales, qui pourraient vendre une partie de leur territoire pour éponger leur dette, soit à une autre collectivité mieux gérée (il y a des exemples historiques), soit pourquoi pas à un groupement (détails à définir) se proposant d'établir une nouvelle collectivité locale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quoi un espace public ? Un espace  délimité qui appartient à l'État  ? Ou à une collectivité territoriale  ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Bisounours a dit :

C'est quoi un espace public ? Un espace  délimité qui appartient à l'État  ? Ou à une collectivité territoriale  ?

 

On pourrait dire que c'est la partie du territoire national exclusivement régi par les décisions de la puissance publique. 

 

Les hoppéens prennent prétexte du fait que si cet espace était intégralement privatisé, des propriétaires pourraient légitimement en exclure les immigrés, pour justifier ici et maintenant une fermeture plus ou moins avancée des frontières. Ce qui est deux fois abusif: 1) assimilation abusive ; 2) impossibilité de connaître à l'avance ce que décideraient de faire les hypothétiques propriétaires de leurs propriétés. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

M'en fous des hopéens.

Et je trouve ta définition plutôt pateuse.

Je comprends juste pas pourquoi ce n'est pas vendable. Une forêt domaniale ça se vend pas ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est de la domanialité, pas de la propriété.

L'usus revient au public, le fructus n'existe pas et l'abusus non plus (inaliénabilité du domaine public).

Le seul moyen pour l'Etat de céder des bouts de domaine public est de les déclasser d'abord.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ok. Et déclasser ça veut dire le sortir du domaine public ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Toujours est-il que l'espace public n'a pas les caractéristiques d'une propriété privée. L'Etat ne peut le vendre par exemple.

 

D’où tu sors ça ?

 

https://www.economie.gouv.fr/cessions/cessions-en-cours

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Neomatix a dit :

C'est de la domanialité, pas de la propriété.

L'usus revient au public, le fructus n'existe pas et l'abusus non plus (inaliénabilité du domaine public).

Le seul moyen pour l'Etat de céder des bouts de domaine public est de les déclasser d'abord.

 

Oui : c’est inaliénable jusqu’à ce que l’Etat décide que ce n’est plus le cas. C’est juste des bâtons dans les roues des privatisations, pas un absolu. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Tramp a dit :

Oui : c’est inaliénable jusqu’à ce que l’Etat décide que ce n’est plus le cas. C’est juste des bâtons dans les roues des privatisations, pas un absolu. 

D'une manière générale, le droit public, c'est une matière aussi inflexible qu'un groupe de juristes à qui l'on demande de trouver une solution à un problème en les enfermant dans une salle sans les nourrir. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui bah donc les espaces dits publics sont bien vendables. Si l'État le souhaite. Ou a besoin de fric...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si l'Etat peut vendre le Pirée, ça ne donne pas à chaque Grec un droit de copropriété sur son pays, à l'exception bien sûr de ce dont il est individuellement le propriétaire légitime. L'Etat, en revanche, n'est propriétaire légitime de rien du tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

L'Etat, en revanche, n'est propriétaire légitime de rien du tout.

 

L’Etat a reçu et reçoit encore des legs volontairement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Tramp a dit :

L’Etat a reçu et reçoit encore des legs volontairement. 

A cette exception près en effet. Ça ne rend pas davantage les Grecs copropriétaires de leur pays cela dit, ni des terres éventuellement données à l'Etat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

A cette exception près en effet. Ça ne rend pas davantage les Grecs copropriétaires de leur pays cela dit, ni des terres éventuellement données à l'Etat.

 

La situation est bien plus compliquée que l’argument hoppeen

 

Il y a une pleins d’autres exceptions du fait de la prescription. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Tramp a dit :

L’Etat a reçu et reçoit encore des legs volontairement. 

Pour rappel : qui donne aux pauvres prête à Dieu, mais qui donne à l'État prête à rire.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Tramp a dit :

Il y a une pleins d’autres exceptions du fait de la prescription. 

C'est-à-dire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

C'est-à-dire ?

 

L’Etat a accumulé des masses de trucs depuis des siècles, en bien mobiliers et immobiliers. 

Autre exemple : regarde ce que les Saoudiens ont accumulé de l’exploitation de leur pétrole. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Tramp a dit :

Autre exemple : regarde ce que les Saoudiens ont accumulé de l’exploitation de leur pétrole. 

Merci, ça donne à réfléchir. Question : l'Etat saoudien est-il propriétaire (légitime puisque prescription) de ces terres ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Merci, ça donne à réfléchir. Question : l'Etat saoudien est-il propriétaire (légitime puisque prescription) de ces terres ?

 

Aramco l’est et Aramco est la propriété de l’Etat saoudien. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a une certaine indétricotabilité entre ARAMCo et la famille Saud, oui, à mon avis c'est ce qui freine la mise en bourse

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Neomatix a dit :

C'est de la domanialité, pas de la propriété.

L'usus revient au public, le fructus n'existe pas ...

usus : beaucoup de forêts domaniales sont fermées au public par l'ONF (pour ne pas y être gêné dans leurs activités illicites).

fructus : il existe bien, quasi entièrement détourné par les agents de l'ONF à leur profit privé (braconnage industriel, vol de bois par camions entiers, etc).

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Tramp a dit :

Oui : c’est inaliénable jusqu’à ce que l’Etat décide que ce n’est plus le cas. C’est juste des bâtons dans les roues des privatisations, pas un absolu. 

Absolument, c'est juste une mince couche qui permet de décourager 99% des impétrants "ah, mais c'est inaliénaaaaable" (à prononcer comme si on parlait de la coupe du Graal en roulant les yeux de veaux qui vont avec).

ça permet au 1% de sachants (eg ex-préfets etc) d'accéder au butin après déclassement par les amis ou obligés.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au moins quand le territoire appartient au roi c'est plus clair, on évite ces simagrées.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu de mes yeux vus des terrains militaires déclassés et vendus. Bien évidemment les acheteurs furent prévenus bien l'avance du déclassement. Des terrains magnifiques et incroyablement bien placés.

Une petite ouverture, vente à quelques apparatchiks, permis de construire fort opportunément délivrés puis verrouillage et interdiction absolue de construire autour.

 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...