Jump to content

Bande des six nez


Recommended Posts

Oui nous voulons !

Puisque tu le demandes. Je ne raconte pas tout, seulement l'épisode le plus significatif.

Nous étions relativement proche à un moment donné de notre cursus estudiantin et nous travaillions dans le même atelier. J'avais déjà un pied dans le milieu de la bande dessinée auquel elle était tout à fait étrangère. J'avais déjà participé deux fois au concours Jeunes talents d'Angoulême où j'avais été sélectionné deux années de suite avec des propositions très différentes. Bref, j'avais une vision claire du genre de production qui était attendu dans ce concours, notamment en terme qualitatif. A l'époque, elle pratiquait l'illustration mais hésitait beaucoup à se lancer dans cette option (dans ses études, car c'était au début du cursus où l'option n'est pas encore déterminée) car elle se disait plutôt tentée par d'autres options. Elle nous avais montré un travail d'illustration qu'elle avait fait, et je lui ai dit, à sa grande surprise, que c'était de la bande dessinée, puisqu'il y avait une séquence chronologique dans la succession des images. Elle disait qu'elle n'y connaissait rien en BD et qu'elle n'aurait pas pensé qu'on puisse considérer cela comme de la BD. A ce moment là, j'étais en train de préparer ma BD pour le nouveau concours Jeunes talents. Je lui ai dit qu'elle devrait participer aussi. Au départ elle ne voulait pas, insistant sur le fait que, contrairement à moi (c'est elle qui le disait), elle ne connaissait rien à la BD et qu'elle n'avait absolument aucune chance. Clairement, elle ne croyait pas en elle-même. J'ai insisté et je lui ai dit que si elle faisait exactement la même chose que ce qu'elle m'avait montré en organisant les images sous forme de planche pour respecter les contraintes du concours, c'était de la BD et que j'étais sûr qu'elle serait sélectionnée. Elle a finalement acceptée à une condition : elle me fournissait les illustrations (en fait c'était celles qu'elle avait déjà faites), à charge pour moi de les mettre en page pour en faire une BD, et nous pourrions envoyer sa candidature. C'est ce que j'ai fait. Sans surprise (pour moi), elle fut sélectionnée (moi aussi du reste, pour une troisième fois). Après quoi elle a finalement décidé de s'orienter vers l'option illustration. Et elle a commencé rapidement à publier à avoir une carrière de ouf.

Que l'on s'entende bien : Elle ne me doit rien. Ce n'est pas ce que je dis. Elle a beaucoup de talent et c'est une bosseuse comme j'en ai rarement vu elle aurait probablement fini par se retrouver dans une situation analogue sans cet épisode. Mais c'est un fait que j'ai contribué à ce qu'elle prenne confiance dans ce qu'elle faisait à un moment donné. Et ce n'est pas moi seulement moi qui le dit : elle l'a reconnu à l'époque. Et je ne vois pas pourquoi je ne devrais pas être fier de cela.

 

my life as a movie in my little head

Ce ne sont que les faits.
Link to comment
  • 2 months later...

Je suis en train de lire L'Incal pour ma culture personnelle. Je suis obligé de me ranger à l'avis de JIM16.

 

je chie sur Jodorowski et ses scenarios de merde

Je veux bien admettre les scénarios rocambolesco-bullshit quand c'est de la littérature pulp, et ç'en est dans une certaine mesure, mais il y a aussi un mélange des genres avec d'un côté des situations et des personnages clichés et ridicules, et de l'autre de la pseudo critique sociale et des pseudo messages philosophiques qui se prennent beaucoup trop au sérieux.

Plus grave, la narration est à chier, on est obligé de revenir en arrière toutes les deux cases et de se taper les tartines de texte pour comprendre ce qui se passe. En fait je crois bien que l'action n'est presque jamais montrée, il y a des poses juste avant et juste après puis des explications. Comparé à un Sin City, par exemple, c'est le jour et la nuit.

Bon après oui il y a quelques concepts marrants et des visuels saisissants.

Link to comment
  • 3 months later...
  • 4 months later...

Profité de Noël pour lire 3 grands classiques

 

- La quête de l'oiseau du temps : incontournable

 

 

- Batman year one : un peu déçu par le scénar de Miller. Dessins superbes de Mazzucchelli.

 

 

- Batman : Killing Joke : peut-être la meilleure histoire de Batman (et du Joker).

 

 

 

Aussi lu le dernier Thorgal qui est nulliforme, malgré les superbes planches de Rosinski au sommet de son art.

 

Link to comment

En quoi trouve-tu qu'elle a mal vieillie? Perso je ne ressens pas du tout ça.

Mais j'ai l'habitude de lire/regarder des vieux trucs sans tomber dans une comparaison un peu facile, (je dis pas ça pour toi hein) donc ça explique sans doute que je ne ressente pas la même chose.

Link to comment

Disons que ce genre d'ambiance est devenu très commune.

Le dessin n'est pas extraordinaire.

'fin bon je trouve ça encore bien globalement.

 

Du coup ça ne veut pas dire que ça a vieilli, mais que c'était plutôt en avance sur son temps (et/ou que ça a inspiré suffisamment de monde pour que son ambiance se retrouve après coup partout).

 

Quand au dessin "pas extraordinaire", je me contenterai de faire remarquer deux petites choses: 1)La virtuosité pure en dessin en BD n'est pas le plus important (parfois même peut être un frein à la lecture)... Et surtout 2) le dessin de Loisel est justement génial sur la quête. Les couleurs, l'encrage, la mise en scène, le design des persos et de l'univers! Si ça a marché et que c'est devenu un mythe (y compris dans le tout petit monde des auteurs de BD) c'est pour une bonne raison...

 

Si tu ne vois pas trop l'argument je te suggère un petit défi: prend une des planches de la quête, et recopie là. Au moins jusqu'à l'encrage. (Puis si tu veux rigoler à coté redessine une autre planche mais sans modèle sous les yeux, juste de mémoire). Tu va voir que son niveau en dessin à Loisel est pas si moyen. ;):D

Link to comment

Du coup ça ne veut pas dire que ça a vieilli, mais que c'était plutôt en avance sur son temps (et/ou que ça a inspiré suffisamment de monde pour que son ambiance se retrouve après coup partout).

Quand au dessin "pas extraordinaire", je me contenterai de faire remarquer deux petites choses: 1)La virtuosité pure en dessin en BD n'est pas le plus important (parfois même peut être un frein à la lecture)... Et surtout 2) le dessin de Loisel est justement génial sur la quête. Les couleurs, l'encrage, la mise en scène, le design des persos et de l'univers! Si ça a marché et que c'est devenu un mythe (y compris dans le tout petit monde des auteurs de BD) c'est pour une bonne raison...

Si tu ne vois pas trop l'argument je te suggère un petit défi: prend une des planches de la quête, et recopie là. Au moins jusqu'à l'encrage. (Puis si tu veux rigoler à coté redessine une autre planche mais sans modèle sous les yeux, juste de mémoire). Tu va voir que son niveau en dessin à Loisel est pas si moyen. ;):D

Cet argument est complètement con.

Je ne serait pas capable de refaire les notes de Christophe mae, 'empêche que c'est loin d'être un virtuose

Et puis tu pars du principe que Matthieu parlait de la virtuosité du dessin, alors que très bon dessin peut être tout sauf virtuose, comme Guy delisle ou les frangins qui ont dessiné Lincoln.

Link to comment

-C'etait moins un argument qu'une proposition d'exercice pratique pour être sur qu'on avait la même compréhension du dessin.

-Et c'était bien ce que je disais à propos de la virtuosité en dessin. Je rajoutais tout simplement que le dessin de Loisel, en plus d'être très bon pour la narration, était très bon techniquement tout court. Tu m'as mal compris. ;)

Link to comment

Quand a Mae, tu tombe dans le jugement de valeur. Il peut composer de la musique que tu n'aime pas et être bon en musique, hein.

Merde, s'y faut même maître gims est bon en piano. (en tout cas c'est pas difficile d'être meilleur que moi, et j'en ai pourtant fait quelques années étant môme).

Link to comment

En l'occurrence, Maé compose toutes ses chansons sur les mêmes accords de guitare, sans doute les seuls qu'il connaît. Ajoute à ça qu'il chante mal (et pourtant avec conviction), et tu obtiens un type nul en musique.

Ne me remercie pas. ;)

Link to comment

Ah oui, j'oubliais :

 

- Jaco - The galactic Patrolman : du Toriyama à l'ancienne qui fait penser aux débuts de DB. Très chouette !

 

 

TIL que c'est une préquelle a DB...

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...