Jump to content

Et encore les profs…


Recommended Posts

Vous m'excuserez mais j'officie depuis 4 ans dans une commune de banlieue où les trottoirs en centre-ville sont étroits aussi dès qu'un gros c.. gare sa chiotte dessus il ne reste plus que la chaussée carrossable pour circuler. Si mettre sa vie à la merci du premier poivrot venu, du premier allumé de l'accélarateur qui passe ce n'est pas se mettre en danger, je ne peux rien pour vous. La seule différence entre vous et moi c'est que l'ensachage de victimes sur la voie publique, le secours aux blessés victimes d'inconscients motorisés ça fait partie de mon quotidien. La vie de mes semblables m'importe plus que le portefeuille d'un jeanfoutre qui n'a pas un poil de civisme et de respect pour autrui.

Dès lors que les trottoirs sont suffisament larges pour laisser le passage aux piétons, je passe mon chemin, je ne suis pas un acharné du carnet par contre les comportements égoïstes comme ceux que je dénonce ici je n'ai pas d'états d'âme à les sanctionner.

Link to comment
Vous m'excuserez mais j'officie depuis 4 ans dans une commune de banlieue où les trottoirs en centre-ville sont étroits aussi dès qu'un gros c.. gare sa chiotte dessus il ne reste plus que la chaussée carrossable pour circuler. Si mettre sa vie à la merci du premier poivrot venu, du premier allumé de l'accélarateur qui passe ce n'est pas se mettre en danger, je ne peux rien pour vous. La seule différence entre vous et moi c'est que l'ensachage de victimes sur la voie publique, le secours aux blessés victimes d'inconscients motorisés ça fait partie de mon quotidien. La vie de mes semblables m'importe plus que le portefeuille d'un jeanfoutre qui n'a pas un poil de civisme et de respect pour autrui.

Si la vie d'un type qui se gare mal vous importe peu, je suis en droit de m'inquiéter…

Dès lors que les trottoirs sont suffisament larges pour laisser le passage aux piétons, je passe mon chemin, je ne suis pas un acharné du carnet par contre les comportements égoïstes comme ceux que je dénonce ici je n'ai pas d'états d'âme à les sanctionner.

Vous voyez, on y revient: vous confondez droit et morale. Vous punissez préférentiellement des comportements qui vous déplaisent moralement.

Link to comment
Ceci dit, j'aimerais qu'un léger distingo soit effectué quant aux fonctionnaires. Il y a les gratte-papier qui ont toujours l'oeil sur la pendule, qui arrivent en retard, partent en avance, etc… et il y a les agents actifs, de terrain comme les pompiers, les flics, les infirmières qui eux font rarement les 35 heures (et s'en foutent d'ailleurs sinon ils seraient dans des bureaux, bien planqués), ne rechignent pas à la tâche et qui en définitive se voient octroyer par décision ministérielle la même augmentation que le planqué de l'état-civil ou des archives locales.

Le distingo est essentiel, ceux qui sont inutiles sont en très grande majorité dans les bureaux, ce sont les gratte-papiers. Après, je ne peux reprocher à un policier, une infirmière, un pompier ou un prof d'être fonctionnaires.

Link to comment
Si la vie d'un type qui se gare mal vous importe peu, je suis en droit de m'inquiéter…

Vous voyez, on y revient: vous confondez droit et morale. Vous punissez préférentiellement des comportements qui vous déplaisent moralement.

Je crois que vous ne m'avez pas lu, j'ai dis que la vie de mes contemporains m'importait plus que le portefeuille d'un jeanfoutre qui pose sa bagnole en plein milieu d'un trottoir en interdisant donc l'usage. Il y a quand même une différence certaine, non?

Je ne punis pas les comportements qui me déplaisent moralement mais je fais la différence entre un individu qui certes se gare mal mais prend la précaution de laisser une part suffisante pour permettre aux piétons de circuler sur le trottoir et ceux qui mettent les 4 roues de leur véhicule sur ce dit trottoir et qui en empêchent l'usage. Que cela ne vous soit pas clair me confonds.

Link to comment
Je crois que vous ne m'avez pas lu, j'ai dis que la vie de mes contemporains m'importait plus que le portefeuille d'un jeanfoutre qui pose sa bagnole en plein milieu d'un trottoir en interdisant donc l'usage. Il y a quand même une différence certaine, non?

Je ne punis pas les comportements qui me déplaisent moralement mais je fais la différence entre un individu qui certes se gare mal mais prend la précaution de laisser une part suffisante pour permettre aux piétons de circuler sur le trottoir et ceux qui mettent les 4 roues de leur véhicule sur ce dit trottoir et qui en empêchent l'usage. Que cela ne vous soit pas clair me confonds.

J'ai mal lu votre précédent post. Désolé.

Reste que vous insistiez lourdement sur les "comportements egoïstes" (cela revêt bien un sens moral, non ?) que vous aimez punir.

Link to comment

Disons que le manque de sens civique a le don de m'agacer, par contre je n'aime pas punir mais je le fait soit lorsque je ne peux pas faire autrement (absence du propriétaire du véhicule) soit parce que ce dernier ne veut rien entendre ou si il refuse le dialogue. J'ai toujours préféré l'approche pédagogique et le dialogue à la répression d'emblée mais il y a des limites. Je ne suis pas prêt à me laisser traiter comme un moins que rien par n'importe quel quidam non pas parce que je porte l'uniforme mais tout simplement parce que je suis un être humain et qu'à ce titre j'estime être en droit d'attendre de mon interlocuteur le même respect que celui que j'ai à son endroit.

Link to comment
Disons que le manque de sens civique a le don de m'agacer, par contre je n'aime pas punir mais je le fait soit lorsque je ne peux pas faire autrement (absence du propriétaire du véhicule) soit parce que ce dernier ne veut rien entendre ou si il refuse le dialogue. J'ai toujours préféré l'approche pédagogique et le dialogue à la répression d'emblée mais il y a des limites. Je ne suis pas prêt à me laisser traiter comme un moins que rien par n'importe quel quidam non pas parce que je porte l'uniforme mais tout simplement parce que je suis un être humain et qu'à ce titre j'estime être en droit d'attendre de mon interlocuteur le même respect que celui que j'ai à son endroit.

Prochain sujet pour Harald, la libéralisation des armes ! :doigt: (il est vraiment moche le smiley clin d'oeil fabrice :icon_up: )

Link to comment

De toutes façons, si les trottoirs, les rues et les routes étaient privatisées, il y aurait fort à parier que ceux qui en sont propriétaires adopteraient une bonne partie des règlements existant actuellement, non?

Y compris à mon avis l'interdiction de se garer n'importe où; notamment dans le cas où ça obligerait les piétons à marcher sur la route, ce qui n'est évidemment pas terrible point de vue sécurité…

Link to comment
Guest Vae Victis
De toutes façons, si les trottoirs, les rues et les routes étaient privatisées, il y aurait fort à parier que ceux qui en sont propriétaires adopteraient une bonne partie des règlements existant actuellement, non?

Mais si les trottoirs, les rues et les routes étaient privatisées, qui nous dit que les nouveaux propriétaires qui sont libres de faire ce qu'ils veulent de leurs biens maintiendraient en l'état ces infrastructures. Pour quelle raison le propriétaire ne construirait pas de véranda à la place du trottoir ?

Link to comment
De toutes façons, si les trottoirs, les rues et les routes étaient privatisées, il y aurait fort à parier que ceux qui en sont propriétaires adopteraient une bonne partie des règlements existant actuellement, non?

Mais si les trottoirs, les rues et les routes étaient privatisées, qui nous dit que les nouveaux propriétaires qui sont libres de faire ce qu'ils veulent de leurs biens maintiendraient en l'état ces infrastructures. Pour quelle raison le propriétaire ne construirait pas de véranda à la place du trottoir ?

Déjà, faut voir comment se passerait la privatisation.

Si chaque habitant récupère 1 mètre carré de bitume en face de chez lui, ce qui est peu probable, le cas de figure peut effectivement se présenter. Il serait complètement dans son droit.

Mais bon, faudrait vraiment être débile, surtout que toutes ces petites parcelles risquent d'être rachetés par un plus gros qui t'offrira des sous, une location moins cher de la route avoisinante, etc…

Au pire si vraiment tu veux pas, la route passera à côté parce que le voisin est pas si con, et préfère revendre son metre carré, et la route va être toute zigzagantes, et un jour ou l'autre tu vas te retrouver avec un camion au milieu de ta véranda :icon_up:.

Mais bon, si t'aimes avoir honte pourquoi pas, le ridicule ne tue pas (enfin dans ce cas là ca peut être dangereux justement ^^).

Moi qui aime bien les situations rocambolesques, je suis servi :doigt:

Link to comment
Garer sa bagnole sur le trottoir ne met en danger la vie de personne, ou alors je ne comprends pas (NB: je ne dis pas que j'approuve ce comportement - ahhh, si les trottoirs étaient privatisés… -, je réponds seulement à votre dernier argument). Ensuite, excusez-moi, mais l'argument des handicapés, des femmes et des enfants, je trouve cela un peu larmoyant - typiquement celui qu'emploient les politiciens faisant la pêche aux voix.

Jusqu'au jour où vous vous retrouvez dans une chaise roulante (je l'ai vécu, brièvement, il y a quelques années) et où vous réalisez ce que ça veut dire descendre sur la rue alors qu'on ne voit même pas par-dessus le capot ou le coffre du véhicule si la voie est libre …

De toute façon, ce manque de courtoisie serait réprimé si les trottoirs étaient privatisés.

Link to comment
Garer sa bagnole sur le trottoir ne met en danger la vie de personne, ou alors je ne comprends pas (NB: je ne dis pas que j'approuve ce comportement - ahhh, si les trottoirs étaient privatisés… -, je réponds seulement à votre dernier argument). Ensuite, excusez-moi, mais l'argument des handicapés, des femmes et des enfants, je trouve cela un peu larmoyant - typiquement celui qu'emploient les politiciens faisant la pêche aux voix.

C'est larmoyant mais ce n'est pas faux.

Link to comment
De toutes façons, si les trottoirs, les rues et les routes étaient privatisées, il y aurait fort à parier que ceux qui en sont propriétaires adopteraient une bonne partie des règlements existant actuellement, non?

Y compris à mon avis l'interdiction de se garer n'importe où; notamment dans le cas où ça obligerait les piétons à marcher sur la route, ce qui n'est évidemment pas terrible point de vue sécurité…

Exactement.

En fait, une société anarcap ressemblerait étonnamment à ce que nous connaissons actuellement, en ce sens que tout ce qui est intelligent serait conservé.

Link to comment
Exactement.

En fait, une société anarcap ressemblerait étonnamment à ce que nous connaissons actuellement, en ce sens que tout ce qui est intelligent serait conservé.

J'ai même la faiblesse de croire que les infractions potentiellement dangereuses (notamment de circulation) seraient très sévèrement -quoique contractuellement :icon_up: -réprimées

Link to comment
J'ai même la faiblesse de croire que les infractions potentiellement dangereuses (notamment de circulation) seraient très sévèrement -quoique contractuellement :icon_up: -réprimées

Les règles de circulation seraient probablement mieux adaptées, par exemple en matière de limitation de vitesse, ce qui diminuerait d'autant les risques d'infraction.

Link to comment
Guest Vae Victis
Les règles de circulation seraient probablement mieux adaptées, par exemple en matière de limitation de vitesse, ce qui diminuerait d'autant les risques d'infraction.

Dans une véritable société libérale il n'y a pas besoin de limitations de vitesse, chaque individu est responsable de son comportement et des conséquences que ce comportement induit. Ce qui veut dire que chacun devrait être libre de rouler à la vitesse qui lui convient, mais qu'en cas d'accident il ne pourra pas échapper à sa responsabilité, et devra dédommager la victime ou être condamné par la justice à une peine adaptée. Pourquoi devrait-on garder ce système répressif et liberticide généralisée, qui infantilise les individus, et qui n'a pour seul but que de faire fonctionner le tirroir caisse de l'etat ?

Link to comment
Les règles de circulation seraient probablement mieux adaptées, par exemple en matière de limitation de vitesse, ce qui diminuerait d'autant les risques d'infraction.

Dans une véritable société libérale il n'y a pas besoin de limitations de vitesse, chaque individu est responsable de son comportement et des conséquences que ce comportement induit. Ce qui veut dire que chacun devrait être libre de rouler à la vitesse qui lui convient, mais qu'en cas d'accident il ne pourra pas échapper à sa responsabilité, et devra dédommager la victime ou être condamné par la justice à une peine adaptée. Pourquoi devrait-on garder ce système répressif et liberticide généralisée, qui infantilise les individus, et qui n'a pour seul but que de faire fonctionner le tirroir caisse de l'etat ?

dans une veritable societe liberale il incomberait aux propriaitaires des routes et à eux seuls d'etablir les regles

Link to comment
Ensuite, excusez-moi, mais l'argument des handicapés, des femmes et des enfants, je trouve cela un peu larmoyant

Peut être mais mon soucis c'est avant tout que le droit à la vie et à l'intégrité physique des personnes qui utilisent un trottoir soit respecté, je parle de femmes et d'enfants car il n'est pas rare aux abords des écoles aux heures d'entrée et de sortie des élèves de voir des irresponsables garer leur véhicule en plein trottoir.

La responsabilité qui est invoquée par Vae Victis elle est certes réelle mais quand un gamin finit dans une petite boite blanche parce qu'un sale con n'a pensé qu'à SON gosse en se garant sur le trottoir, elle ne sert à rien, le mal est fait. Pour ma part je ne suis pas partisan de la répression à outrance je pense avoir été clair mais je préfère agir avant que l'accident n'arrive, je n'y peux rien j'aime mes enfants, j'aime les enfants et autant que faire se peux si mon action sert à les préserver j'aurai fait ce que j'estime juste.

Vous vous étonnez du peu d'attrait du libéralisme, mais avec un tel discours froid et à la limite cynique ne vous étonnez pas de passer pour des salauds. Entre Vae Victis qui parle de responsabilité (donc après coup, en l'occurence ici après accident) et je ne sais qui qui brocarde les recherches concernant les maladies orphelines, bravo, si vous vouliez devenir impopulaires vous ne vous y prendriez pas autrement.

Je suis peut être larmoyant mais excusez moi de participer à des actions de collecte de fonds pour des myopathes dont je m'occupe, excusez moi de n'être qu'un humain qui place la vie au dessus de pas mal de choses et qui ne considère pas les gens comme des éléments statistiques. La théorie c'est bien mais cela atteint aussi ses limites lorsque l'on arrive dans le domaine de la réalité, de la mise en pratique. Vous n'y pouvez rien mais par nature la grande majorité des citoyens ne veulent pas de responsabilités, ils veulent des barrières. Moi aussi j'aimerais bien que les gens soient responsables, autonomes, etc… je pourrais passer plus de temps à traquer la gouape au lieu de jouer le vilain con de flicard ou l'assistant social, animalier, …

Link to comment
La responsabilité qui est invoquée par Vae Victis elle est certes réelle mais quand un gamin finit dans une petite boite blanche parce qu'un sale con n'a pensé qu'à SON gosse en se garant sur le trottoir, elle ne sert à rien, le mal est fait. Pour ma part je ne suis pas partisan de la répression à outrance je pense avoir été clair mais je préfère agir avant que l'accident n'arrive, je n'y peux rien j'aime mes enfants, j'aime les enfants et autant que faire se peux si mon action sert à les préserver j'aurai fait ce que j'estime juste.

Moi si, je suis partisan de la répression à outrance dans ce domaine. Un mec se gare en double file, c'est la fourrière direct avec une balle dans le genoux.

Le code de la route est un protocole technique, toute violation doit être sévèrement punie, voire sauvagement punie, car tout grain de sable dans les engrenages entraînenet des morts. Et que l'on PEUT LES EVITER, et que c'est SIMPLE A COMPRENDRE le code de la route.

Voilà, le jour où je serai exploitant de routes, je vous garantis que ça filera droit sur mes routes.

Vous vous étonnez du peu d'attrait du libéralisme, mais avec un tel discours froid et à la limite cynique ne vous étonnez pas de passer pour des salauds. Entre Vae Victis qui parle de responsabilité (donc après coup, en l'occurence ici après accident) et je ne sais qui qui brocarde les recherches concernant les maladies orphelines, bravo, si vous vouliez devenir impopulaires vous ne vous y prendriez pas autrement.

C'est tout à fait exact, mais on peut aussi se poser ces questions là sans les aborder par un biais polémique!

Link to comment

Deux remarques:

- une fois où je me suis fait choper en flag par un flic: j'étais en train de traverser hors des clous, de nuit, en manteau noir en plus. J'étais penaud comme tout, et j'avoue que j'aurai tout à fait compris qu'il me mette une amende pour ça. Bon, finalement il ne l'a pas fait

- une discussion avec un chauffeur de taxi me revient à l'esprit: il m'avait fait remarquer que l'on délivrait un "permis" de conduire aux gens, et pas un "certificat de conduite", ce qui dans son esprit deresponsabilisait les gens, puisqu'on n'insistait pas suffisamment sur les compétences objectives à acquérir pour pouvoir user de voitures en toute sécurité.

Link to comment

Il est vrai que le permis de conduire aurait besoin d'une sérieuse refonte. A l'heure actuelle l'accent est mis plus sur la connaissance du code, donc une connaissance livresque, que sur la pratique de la conduite. Quid de l'apprentissage de la conduite par temps de pluie, sur route verglacée, sur route enneigée, de la conduite de nuit?

Link to comment

T'excuse pas Harald, tu as bien raison dans le fond. Si les gens étaient parfaits et vertueux, on n'aurait pas de problèmes, pas de politique et pas de théories.

Et bien sur qu'il faut prévenir plutôt que guérir, ça justifie tout à fait de sanctionner des comportements générateurs de problèmes avant que le problème soit là (pourvu qu'on reste concret et réaliste, sans verser dans la précautionnite disproportionnée). La responsabilité n'est pas forcément a posteriori, elle peut-être, aussi, préalable. Et quand je commet une erreur, je préfère que quelqu'un me le dise plutôt que de découvrir trop tard l'ampleur des dégâts, ou même qu'on me force à comprendre quand je ne v/peux pas (dans ce dernier cas, seulement quand autrui est concerné).

C'est moi qui râlait à propos des maladies orphelines. Si un particulier voulait investir 100 M€ à ce sujet, je ne dirais rien (c'est son choix, au moins aussi respectable que de se payer une grande propriété ou un voyage dans l'espace). Par contre, l'homme politique qui prend la même décision est n'y plus ni moins qu'un criminel démagogue : l'argent qu'il dépense, il la pris par les impôts, notamment aux laboratoires (autrement dit : il se glorifie de résoudre un problème qu'il a lui même provoqué), et si la recherche médicale ne s'interesse pas à ces maladies c'est parce qu'elle préfère s'interesser à d'autres sujets, qui rapportent plus, c'est-à-dire qui concerne plus de gens. Je ne doute pas que des malveillants sont capables de voir dans de tels propos du cynisme sans coeur, mais je les maintiens, et tant pis pour le politiquement correct.

Le procédé consistant à mettre en avant trois arbres malades pour justifier le traitement de toute la forêt est trop dangereux pour être accepté. C'est avec des procédé pareil qu'on embrigade le monde dans des guerres totales (contre le communisme, le capitalisme, la drogue, le terrorisme, etc.), où tout devient permis puisque l'ennemi est le MAL incarné.

Link to comment
Quid de l'apprentissage de la conduite par temps de pluie, sur route verglacée, sur route enneigée, de la conduite de nuit?

A ce titre, je pense que dans les décennies qui viennent, des examens basés sur des simulateurs pourraient avoir un impact décisif, j'ai eu l'occasion de croiser des entreprises travaillant dans la réalité virtuelle, et qui proposeront sous peu des équipements bon marché et de très grande qualité.

Ensuite, moyennant le logiciel qui va bien, on pourra tout tester, absolument tout, y compris simuler chez un conducteur la prise d'alcool ou l'assoupissement, pour qu'il se rende compte à jeun de la différence d'efficacité de ses réflexes.

Encore une fois, comme c'est un permis délivré par l'Etat, en l'absence de marché, on peut imaginer que les progrès seront, comme toujours, extraordinairement lents, malgré des bonds technologiques importants.

Link to comment
A ce titre, je pense que dans les décennies qui viennent, des examens basés sur des simulateurs pourraient avoir un impact décisif, j'ai eu l'occasion de croiser des entreprises travaillant dans la réalité virtuelle, et qui proposeront sous peu des équipements bon marché et de très grande qualité.

Ensuite, moyennant le logiciel qui va bien, on pourra tout tester, absolument tout, y compris simuler chez un conducteur la prise d'alcool ou l'assoupissement, pour qu'il se rende compte à jeun de la différence d'efficacité de ses réflexes.

Encore une fois, comme c'est un permis délivré par l'Etat, en l'absence de marché, on peut imaginer que les progrès seront, comme toujours, extraordinairement lents, malgré des bonds technologiques importants.

La formation est assurée par des entreprises privées.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...