Jump to content

Faut-il Laisser La Gauche Seule Soutenir Chavez?


Guest tof

Recommended Posts

Daniel Mermet sur France-Inter insiste lourdement sur la révolution Bolivarienne de Chavez. Maurice Lemoine du Monde Diplo considère que le non des français a quelque chose à voir avec ce qui se passe au Vénézuela. Dans ce monde capiltaliste où la gauche n'a plus une révolution romantique sur laquelle rêver, Chavez est une aubaine et le monde diplo surfe allègrement sur celle-ci.

Néanmoins cette petite révolution que s'est appropriée la gauche est-elle à rejeter complètement même pour les libéraux?

Il est vrai que collectivisme, recours systématique à l'état, protectionisme et autres rejets violents du libéralisme mais surtiout de la politique du FMI y font bon ménage.

Néanmoins a contrario, on trouve

Une utilisation partielle des pétrodollars vers le soulagement en urgence des couches les plus pauvres

une réappropriation des terres (au forceps c'est vrai) et un réaménagement des droits de propriété pour les petits paysans.

Un encouragement à la prise de responsabilité de petites communautés

Une absence totale de répression et un souffle apparent de liberté et de spontanéité…

Ne pourrait-on pas considérer cette petite révolution comme une phase de transition intéressante vers une société plus libre et plus responsable ou bien est-ce un avatar de la maffia des pétrodollars ?

Link to comment
Dans ce monde capiltaliste où la gauche n'a plus une révolution romantique sur laquelle rêver, Chavez est une aubaine et le monde diplo surfe allègrement sur celle-ci.

Si je me souviens bien, ce n'est pas toute la gauche qui soutient Chavez, la gauche modérée de la tendance centriste du PS, et chez les Verts ne le soutiennent pas. Pour simulacre de démocratie, entre autres.

Mais que ces fumiers du Monde diplomatique le fasse ne m'étonne guère. Ils sont réellement nuisibles, et Ramonet n'en loupe jamais une.

Link to comment
Mais que ces fumiers du Monde diplomatique le fasse ne m'étonne guère. Ils sont réellement nuisibles, et Ramonet n'en loupe jamais une.

Ramonet est un immonde connard, Le monde diplo, un journal qui a d'étranges rapports avec les faits, mais tout n'est pas à jeter: on y trouve parfois d'intéressants articles, et tous leurs contributeurs ne sont pas des "fumiers".

Link to comment
Ramonet est un immonde connard, Le monde diplo, un journal qui a d'étranges rapports avec les faits, mais tout n'est pas à jeter: on y trouve parfois d'intéressants articles, et tous leurs contributeurs ne sont pas des "fumiers".

Oui, je m'emporte un peu vite, ça tient plus à Ramonet qui me cours sur le haricot. Mais, j'ai pu lire sous leur plume un article sur le droit, et l'élaboration de feu la constitution européenne, qui était très pertinent.

Link to comment
Daniel Mermet sur France-Inter insiste lourdement sur la révolution Bolivarienne de Chavez. Maurice Lemoine du Monde Diplo considère que le non des français a quelque chose à voir avec ce qui se passe au Vénézuela. Dans ce monde capiltaliste où la gauche n'a plus une révolution romantique sur laquelle rêver, Chavez est une aubaine et le monde diplo surfe allègrement sur celle-ci.

Néanmoins cette petite révolution que s'est appropriée la gauche est-elle à rejeter complètement même pour les libéraux?

Il est vrai que collectivisme, recours systématique à l'état, protectionisme et autres rejets violents du libéralisme mais surtiout de la politique du FMI y font bon ménage.

Néanmoins a contrario, on trouve

Une utilisation partielle des pétrodollars vers le soulagement en urgence des couches les plus pauvres 

une réappropriation des terres (au forceps c'est vrai)  et un réaménagement des droits de propriété pour les petits paysans.

Un encouragement à la prise de responsabilité de petites communautés

Une absence totale de répression et un souffle apparent de liberté et de spontanéité…

Ne pourrait-on pas considérer cette petite révolution comme une phase de transition intéressante vers une société plus libre et plus responsable ou bien est-ce un avatar de la maffia des pétrodollars ?

Malheureusement, le système Chavez s'appuie sur une constante sud-américaine : le "droit au mensonge". Les familiers de l'Amérique latine me comprendront très bien, je pense. Le libéralisme impose absolument et sans condition le renoncement au mensonge, sinon le contrat n'est plus possible. Il me paraît très difficile d'installer quelque chose qui ressemble au libéralisme tant que le principe du "droit au mensonge" reste en place.

Link to comment

Chavez est bien le pôte de Castro, non ? Or j'ai pas entendu dire que Cuba était une terre de liberté. J'ai plutôt entendu dire que Chavez et Castro ( :icon_up: ) s'entendent pour mettre en place une coopération renforcée des deux Etats qu'ils dirigent, et pour soutenir toutes les racailles socialistes du continent sud américain.

Mais bon, les socialistes sont aprés tout passés maître dans l'art du double discours… Une révolution Casto-Bolivaro-Libertarienne serait en train d'avoir lieu ? :doigt:

Link to comment

Dernièrement le président Carlos Mesa a démissioné de la présidence de la Bolivie sous la pression de la rue, et nottament des "cocaleros" (cultivateurs de coca) conduits par le député Evo Morales, Indien de l'ethnie aymara et leader du Mouvement vers le socialisme (MAS, second parti parlementaire).

Ce Evo Morales et ses sbires demandaient la nationalisation pure et simple du gaz et du pétrole du pays et menaçaient de renverser la présidence par la force si leur ordres n'était pas exécutés. La démission du président en est la conséquence directe .

En début d'année Morales avait comme par hasard tenu meeting avec ses pôtes Castro et chavez à Cuba.

N'est-ce pas Chavez qui a nationalisé le pétrole au Vénezuéla ? N'est-ce pas Chavez qui aime citer Marx devant Castro et les Cubains ? N'est pas Chavez qui salut son pôte Ignacio Ramonet dans son discour au dernier forum de Porto Alegre ?

Alors Chavez, Libéral ?

Link to comment
LewRockWell va bien nous sortir un article qui dira que Chavez est un fonctionnaire du Département d'Etat recruté par Powell  :icon_up:

Powell ayant démissioné, mieux vaudrait que Lew RockWell incrimine Rumsfeld pour atteindre le gouvernement Bush actuel.

Link to comment
Ramonet est un immonde connard, Le monde diplo, un journal qui a d'étranges rapports avec les faits, mais tout n'est pas à jeter: on y trouve parfois d'intéressants articles, et tous leurs contributeurs ne sont pas des "fumiers".

Je dois énormément au monde diplomatique : c'est en y lisant une critique de Hayek dans un article sur la Nouvelle Zelande que j'ai décidé de lire la route de la servitude.

Ce n'était peut-être pas le but recherché de l'article, mais il a été atteint !

Link to comment
Je dois énormément au monde diplomatique : c'est en y lisant une critique de Hayek dans un article sur la Nouvelle Zelande que j'ai décidé de lire la route de la servitude.

Et ils racontaient quoi, en gros?

Link to comment
Et ils racontaient quoi, en gros?

Je ne sais plus bien, en fait, j'ai lu cet article en 1993 (à peu près).

Le journaliste s'opposait à l'idée reçue que la libéralisation en Nouvelle Zelande, pendant les années 80' avait sauvé ce pays de la faillite vers laquelle il allait.

J'ai essayé de retrouver l'article sur le site du monde diplo, mais ils ont supprimé leurs anciens numéros (ils vendent un cd-rom, maintenant !!!).

Le fait est que l'article a tant et si bien atteint son but que j'ai lu le bouquin de l'auteur qui selon le journaliste était à l'origine de la déglingue néo-zélandaise.

Link to comment
Je ne sais plus bien, en fait, j'ai lu cet article en 1993 (à peu près).

Le journaliste s'opposait à l'idée reçue que la libéralisation en Nouvelle Zelande, pendant les années 80' avait sauvé ce pays de la faillite vers laquelle il allait.

J'ai essayé de retrouver l'article sur le site du monde diplo, mais ils ont supprimé leurs anciens numéros (ils vendent un cd-rom, maintenant !!!).

Le fait est que l'article a tant et si bien atteint son but que j'ai lu le bouquin de l'auteur qui selon le journaliste était à l'origine de la déglingue néo-zélandaise.

J'ai lu moi aussi cet article il y a deux ans : c'était un papier de cet enfoiré de Halimi.

Ce qu'il y avait de génial, c'est qu'il y démontrait sa méconnaissance *absolue* de la situation néozélandaise,

tout en s'indignant que le gouvernement travailliste kiwi ait osé réduire le nombre

de fonctionnaires. L'horreur !

Cet article m'a plus renseigné sur son auteur que sur la Nouvelle-Zélande, au bout du compte.

VeloDeus

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...