Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Chitah

Mariage Homosexuel

Recommended Posts

Parfois une éprouvette, parfois l'aventure d'une nuit dans cette perspective procréative. Et autrement, quelle différence entre un tel couple et le père naturel ? Il y a maman, belle-maman et papa. Cette situation n'est pas tellement différente de celle des couples hétéros séparés. Bref, au vu des complications, une seule chose est sûre : l'Etat n'a pas à fourrer son nez là-dedans et imposer des critères restrictifs à la notion juridique de famille.

Vive le progrès, vive le mainstream. Il n'y a pas à dire, on vit décidément une époque formidable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
De toute façon, la seule bonne solution c'est de privatiser le marché de l'adoption. Les parents ou tuteurs des enfants à adopter décideront souverainement de confier leurs enfants ou non à des couples de singes, d'homos, d'amateurs de trains Marklin, etc.

Pourquoi ne pas créer des supermarchés comme il en existe pour nos petits compagnons à 4 pattes du style Animalis ou Mille Amis pendant qu'on y est ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Par ailleurs qu'il y ait autant d'inconnues de part et d'autres ne vous gêne pas ?

Je me demande bien pourquoi je pose la question.

Je ne juge aucune pratique à priori condamnable ou coupable, j'attends les preuves. Là est sans doute notre différence.

D'autant plus que des gosses élevés par des homos j'en connais, et ils m'ont l'air plutôt bien. Mon expérience -largement insuffisante, certes- m'indique donc qu'à priori il n'y a pas de quoi crier au feu. Et donc je ne crie pas. Jusqu'à preuve du contraire, qui tarde à venir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Harald : Qui es-tu pour décider à la place des parents de ce qui est bon pour leurs enfants ? Tant qu'à faire, tu devrais mettre tous les gosses de la naissance à 18 ans dans des institutions gérées par l'état histoire de t'assurer qu'ils soient éduqués selon tes a priori.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourquoi ne pas créer des supermarchés comme il en existe pour nos petits compagnons à 4 pattes du style Animalis ou Mille Amis pendant qu'on y est ?

En effet pourquoi pas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne vois pas de quel présupposé tu parles.

Quant à ma partialité.

J'imagine que tu enleverais immédiatement les guillements autour du mot scientifique et que tu ne te poserais pas la question de l'objectivité si les conclusions allaient dans le sens inverse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
@ Harald : Qui es-tu pour décider à la place des parents de ce qui est bon pour leurs enfants ? Tant qu'à faire, tu devrais mettre tous les gosses de la naissance à 18 ans dans des institutions gérées par l'état histoire de t'assurer qu'ils soient éduqués selon tes a priori.

Seulement le père de trois enfants. J'ai le malheur de ne juger qu'en fonction de mon expérience personnelle et de mes convictions religieuses. 1000 excuses, désolé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je trouve étrange dans ce type de "supermarché", c'est que l'on ne sait pas très bien ce qui serait mis aux enchères.

Ce ne serait certes pas l'enfant, l'être humain étant non appropiable.

Il ne s'agirait pas non plus de droits sur l'enfant, puisque celui-ci est, en principe, incapable de contracter (sinon le problème de l'adoption ne se poserait pas).

Mettrait-on aux enchères des devoirs, un engagement à fournir certaines prestations ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seulement le père de trois enfants. J'ai le malheur de ne juger qu'en fonction de mon expérience personnelle et de mes convictions religieuses. 1000 excuses, désolé.

Comment prendrais-tu qu'un type vienne t'expliquer comment élever tes enfants ? Tu lui dirais que cela ne le regarde pas, et tu aurais raison. Etre père ne te donne AUCUN droit sur les enfants des autres, et inversément.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que je trouve étrange dans ce type de "supermarché", c'est que l'on ne sait pas très bien ce qui serait mis aux enchères.

Ce ne serait certes pas l'enfant, l'être humain étant non appropiable.

Il ne s'agirait pas non plus de droits sur l'enfant, puisque celui-ci est, en principe, incapable de contracter (sinon le problème de l'adoption ne se poserait pas).

Mettrait-on aux enchères des devoirs, un engagement à fournir certaines prestations ?

Et le "droit à" avoir un enfant ? Soyons moderne que diable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que je trouve étrange dans ce type de "supermarché", c'est que l'on ne sait pas très bien ce qui serait mis aux enchères.

Ce ne serait certes pas l'enfant, l'être humain étant non appropiable.

Il ne s'agirait pas non plus de droits sur l'enfant, puisque celui-ci est, en principe, incapable de contracter (sinon le problème de l'adoption ne se poserait pas).

Mettrait-on aux enchères des devoirs, un engagement à fournir certaines prestations ?

Les parents sont responsables des enfants. C'est cette responsabilité qui serait vendue (ou donnée, ou troquée, etc.).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comment prendrais-tu qu'un type vienne t'expliquer comment élever tes enfants ? Tu lui dirais que cela ne le regarde pas, et tu aurais raison. Etre père ne te donne AUCUN droit sur les enfants des autres, et inversément.

Je ne suis qu'un vieux con qui croit encore qu'un enfant a besoin pour se construire à la fois d'un père et d'une mère en lieu et place de deux pères ou de deux mères. Par ailleurs j'avais posé la question de savoir sur les 5 à 6%, supposés, d'homosexuels censés évoluer au sein de la société humaine, combien étaient vraiment travaillés par cet épineux problème. je suis étonné de n'avoir pas encore eu de réponse. Cela implique t'il que je doive me contenter du battage médiatique d'une minorité d'allumés violents et blasphémateurs ? Si mon opinion doit se fonder sur ce seul échantillon d'humanité, vous permettrez que je conserve mon jugement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les parents sont responsables des enfants. C'est cette responsabilité qui serait vendue (ou donnée, ou troquée, etc.).

:doigt::icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les parents sont responsables des enfants. C'est cette responsabilité qui serait vendue (ou donnée, ou troquée, etc.).

Soit, mais qu'entendre par ce mot ?

Dire que les adultes sont responsables des enfants, cela peut signifier qu'ils doivent s'engager à leur fournir certains services, alimentaires ou autres. Cela peut aussi vouloir dire que les parents doivent simplement répondre des violations du droit commises par les enfants, point-barre.

Là où je veux en venir, c'est : est-ce que le mécanisme marchand serait assorti de certaines obligations pour les parents adoptifs, et qui le rendraient moins "flippant" ? A première vue, cela me semble de bon sens, mais pas libertarien mainstream (reconnaissance de "droits à" pour les enfants).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis qu'un vieux con qui croit encore qu'un enfant a besoin pour se construire à la fois d'un père et d'une mère en lieu et place de deux pères ou de deux mères. Par ailleurs j'avais posé la question de savoir sur les 5 à 6%, supposés, d'homosexuels censés évoluer au sein de la société humaine, combien étaient vraiment travaillés par cet épineux problème. je suis étonné de n'avoir pas encore eu de réponse. Cela implique t'il que je doive me contenter du battage médiatique d'une minorité d'allumés violents et blasphémateurs ? Si mon opinion doit se fonder sur ce seul échantillon d'humanité, vous permettrez que je conserve mon jugement.

Tu as la fâcheuse habitude d'ensevelir tes positions esclavagistes sous des kilos de moraline de bas étage dans le but de sentimentaliser une question rationnelle et de détourner l'attention de ton objectif.

Alors non, être un vieux con ne te donne aucun droit sur les enfants des autres. Tu prétends vouloir le bien des enfants mais en fait tu ne cherches qu'à imposer ta vision de la société. A l'instar des socialistes qui agissent comme si toutes les richesses existantes et à venir leur appartenaient, tu te conduis comme si tous les enfants t'appartenaient. Tu n'as strictement aucun droit sur ces enfants, si ce n'est le droit de regarder ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Soit, mais qu'entendre par ce mot ?

Dire que les adultes sont responsables des enfants, cela peut signifier qu'ils doivent s'engager à leur fournir certains services, alimentaires ou autres. Cela peut aussi vouloir dire que les parents doivent simplement répondre des violations du droit commises par les enfants, point-barre.

Là où je veux en venir, c'est : est-ce que le mécanisme marchand serait assorti de certaines obligations pour les parents adoptifs, et qui le rendraient moins "flippant" ? A première vue, cela me semble de bon sens, mais pas libertarien mainstream (reconnaissance de "droits à" pour les enfants).

Empiriquement, on peut considérer que des personnes prêtes à payer pour avoir des enfants seront naturellement précautionneuses avec ceux-ci. Ensuite, je n'ai pas dit que la situation sera parfaite : attention à ne pas verser dans la position habituelle des contradicteurs du libertarianisme, qui consiste à exiger la perfection de la solution alors que la situation existante est exécrable. Ensuite, les parents naturels ne s'engagent à rien lorsqu'ils conçoivent : ils doivent simplement respecter les DN de l'enfant. Si la situation ne leur convient pas, ils peuvent se débarasser de l'enfant (pas le tuer, se débarasser de lui en donnant ou vendant sa responsabilité). Ce faisant, ils peuvent bien évidemment inclure des clauses dans le contrat d'adoption telles que "veiller à offrir un cadeau de Noël à l'enfant", etc. Enfin, les parents adoptifs auront acheté la responsabilité des enfants aux parents précédent, c-à-d qu'ils seront responsables des violations du droit que pourraient commettre les enfants, mais c'est tout (tant que les parents ne violent pas eux-mêmes les DN des enfants en question). Ainsi, si l'enfant est trop petit pour se nourrir tout seul, ils ont le devoir de veiller à ce qu'il se sustente. Mais franchement, j'ai l'impression qu'on cherche midi à quatorze heures. L'hyper majorité des parents adoptifs sont prêts à tout pour leurs gosses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
J'imagine que tu enleverais immédiatement les guillements autour du mot scientifique et que tu ne te poserais pas la question de l'objectivité si les conclusions allaient dans le sens inverse. Ceux qui sont contre l'adoption par des couples homos se basent aussi sur des inconnues…

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut ne pas être d'accord avec Harald mais quand il s'exprime il le fait bien, comme on le faisait il y a deux siècles et je dis cela sans me moquer aucunement… C'est rare pour quelqu'un d'aussi jeune…

Les concubins homosexuels qui vivent seuls peuvent adopter des enfants, Harald. C'est la loi. Pourquoi pas un couple alors ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis qu'un vieux con qui croit encore qu'un enfant a besoin pour se construire à la fois d'un père et d'une mère en lieu et place de deux pères ou de deux mères.

1 - car sinon voilà ce qui va se passer, se passe,…..

2 - car sinon voilà ce qui ne va pas se passer, ne se passe pas…..

(ce n'est qu'un exemple, il manque juste les raisons qui te font dire ça.)

Le coeur de ta position, Harald, manque dans tes explications. Un modèle familial particulier doit-il être imposé , favorisé, etc… par l'Etat, oui ou non? Ou dit autrement, l'Etat doit-il freiner l'adoption de certains modèles familiaux, oui ou non? (question d'Aurel)

Par ailleurs j'avais posé la question de savoir sur les 5 à 6%, supposés, d'homosexuels censés évoluer au sein de la société humaine, combien étaient vraiment travaillés par cet épineux problème. je suis étonné de n'avoir pas encore eu de réponse. Cela implique t'il que je doive me contenter du battage médiatique d'une minorité d'allumés violents et blasphémateurs ? Si mon opinion doit se fonder sur ce seul échantillon d'humanité, vous permettrez que je conserve mon jugement.

Je ne comprends pas ce que ça veut dire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Tu as la fâcheuse habitude d'ensevelir tes positions esclavagistes sous des kilos de moraline de bas étage dans le but de sentimentaliser une question rationnelle et de détourner l'attention de ton objectif.

On se calme SVP.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si cette réponse résume l'esprit de Lib.org, tout est dit. Beurk08.gifBeurk08.gif

Je m'inscris en faux, je trouve également cette réponse délirante.

Quant au débat en lui-même, je suis aisé de constater une joute entre partisan du principe de précaution, et partisans de la présomption d'innocence…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Je m'inscris en faux, je trouve également cette réponse délirante.

Pas moi.

Un certain nombre de règles doivent être respectées, mais oui, l'adoption doit être un marché libre, et ceci pour une raison simple : personne n'a le Droit de l'empêcher.

Par ailleurs, le recours à l'argument émotionnel est généralement le signe d'une absence de réflexion profonde sur le sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu as la fâcheuse habitude d'ensevelir tes positions esclavagistes sous des kilos de moraline de bas étage dans le but de sentimentaliser une question rationnelle et de détourner l'attention de ton objectif.

Alors non, être un vieux con ne te donne aucun droit sur les enfants des autres. Tu prétends vouloir le bien des enfants mais en fait tu ne cherches qu'à imposer ta vision de la société. A l'instar des socialistes qui agissent comme si toutes les richesses existantes et à venir leur appartenaient, tu te conduis comme si tous les enfants t'appartenaient. Tu n'as strictement aucun droit sur ces enfants, si ce n'est le droit de regarder ailleurs.

Ma position est certainement rétrograde et obscurantiste à tes yeux car elle est avant tout religieuse. Pour ce qui est de ma "moraline", il faut décidément avoir une très haute opinion de soi pour la juger (j'inclinerais plutôt pour une bonne dose de fatuité) , tout court. Je ne cherche pas à sentimentaliser quoique ce soit, par contre j'ai énormément de mal à dissocier tout ce qui touche à l'humain des sentiments, d'une manière générale. Tout le monde n'a pas la malchance de n'être qu'un théoricien froid.

Quant à chercher à imposer quoique ce soit à qui que ce soit, ce genre d'ineptie ne peut assurément germer que dans l'esprit d'un dogmatique qui s'imagine que le libertarianisme (comme le communisme, etc…) est la réponse absolue à tous les maux de l'humanité, à tous les problèmes et qu'il s'applique à tous les cas de figures possibles et imaginables. Je ne fais que donner mon opinion, en aucune façon je je cherche à convaincre ou à imposer. Il y a bien longtemps que j'ai abandonné toute idée de cet ordre, à peu près au même moment où j'ai perdu mes illusions sur l'espèce humaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quant à chercher à imposer quoique ce soit à qui que ce soit […] Je ne fais que donner mon opinion, en aucune façon je je cherche à convaincre ou à imposer. Il y a bien longtemps que j'ai abandonné toute idée de cet ordre, à peu près au même moment où j'ai perdu mes illusions sur l'espèce humaine.

Dans ce cas:

Le coeur de ta position, Harald, manque dans tes explications. Un modèle familial particulier doit-il être imposé , favorisé, etc… par l'Etat, oui ou non? Ou dit autrement, l'Etat doit-il freiner l'adoption de certains modèles familiaux, oui ou non? (question d'Aurel)

La réponse à ces questions sont non et non, donc?

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 - car sinon voilà ce qui va se passer, se passe,…..

2 - car sinon voilà ce qui ne va pas se passer, ne se passe pas…..

(ce n'est qu'un exemple, il manque juste les raisons qui te font dire ça.)

Le coeur de ta position, Harald, manque dans tes explications. Un modèle familial particulier doit-il être imposé , favorisé, etc… par l'Etat, oui ou non? Ou dit autrement, l'Etat doit-il freiner l'adoption de certains modèles familiaux, oui ou non? (question d'Aurel)

Je ne comprends pas ce que ça veut dire.

Le coeur de ma position se trouve dans le texte de la Fédération Protestante de France, il me semble que c'est pourtant quelque chose de clair, non ? Un modèle familial n'a pas besoin d'être imposé par quoique ce soit, il me semble que lorsque 94 à 95% de l'humanité vivent selon un modèle précis, sans que quiconque ne les y ait forcé, on peut commencer à dégager le commencement d'un début d'idée de norme, non ?

Quant à ton incompréhension de ce que j'écris, je doute fort qu'elle soit réelle. Plus simplement à part les tordus d'Act-Up et quelques autres zozos embrigadés dans d'autres assoces largement subventionnées d'ailleurs, il n'y a pas grand bruit autour de l'adoption. Puisqu'Aurel avance un pourcentage de 5 à 6% de la population comme étant homo, je demandais tout simplement quel est le pourcentage d'homos torturés par cette angoissante question de l'adoption.

Au delà de tout ce battage, avoir un enfant est-ce vraiment un droit ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quant à ton incompréhension de ce que j'écris, je doute fort qu'elle soit réelle. Plus simplement à part les tordus d'Act-Up et quelques autres zozos embrigadés dans d'autres assoces largement subventionnées d'ailleurs, il n'y a pas grand bruit autour de l'adoption. Puisqu'Aurel avance un pourcentage de 5 à 6% de la population comme étant homo, je demandais tout simplement quel est le pourcentage d'homos torturés par cette angoissante question de l'adoption.

Au delà de tout ce battage, avoir un enfant est-ce vraiment un droit ?

Non, cela ne veut effectivement rien dire.

Mais cela n'ôte pas le droit de quiconque de faire toute démarche libre qui le chante, pour peu qu'elle respecte le droit d'autrui: par exemple, essayer d'adopter un enfant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un modèle familial n'a pas besoin d'être imposé par quoique ce soit, il me semble que lorsque 94 à 95% de l'humanité vivent selon un modèle précis, sans que quiconque ne les y ait forcé, on peut commencer à dégager le commencement d'un début d'idée de norme, non ?

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quant à ma partialité.

Ah ! :icon_up:

Je ne dis pas que tu as tout à fait tort, mais venant d'un type qui cite assidument des sources plus que douteuses dès qu'il s'agit de ses sujets de prédilection (politique étrangère US, MO, etc.), c'est plutôt rigolo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...