Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Chitah

Mariage Homosexuel

Recommended Posts

Quoi qu'il en soit, je m'étonne toujours de voir la pléthore de règles et de vérifications qui codifie la procédure d'adoption alors qu'un couple hétéro, marié ou non, fait un enfant où il veut et quand il veut.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quoi qu'il en soit, je m'étonne toujours de voir la pléthore de règles et de vérifications qui codifie la procédure d'adoption alors qu'un couple hétéro, marié ou non, fait un enfant où il veut et quand il veut.

Ca de fait, c'est un bon argument, que je manierais cependant avec prudence vu qu'il y a moyen d'en tirer deux conclusions totalement opposées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca de fait, c'est un bon argument, que je manierais cependant avec prudence vu qu'il y a moyen d'en tirer deux conclusions totalement opposées.

Certes, mais la réflexion mérite d'être faite. Ne fût-ce que parce que tous les opposants à l'adoption par un couple homo met toujours en avant les inévitables séquelles que causera le fait d'être élevé par deux papas ou deux mamans en passant totalement sous silence les enfants élevés par des couples hétéros mais alcooliques, drogués, violents, et j'en passe …

Alors, de fait, on pourrait en déduire l'utilité pour l'Etat de légiférer pour créer un "permis d'enfanter", mais d'un autre côté, j'aperçois dans la discussion le même genre d'arguments totalement irrecevables qui comparent les dérives putatitves de l'homoparentalité au modèle immaculé de la sainte famille hétéro où tout se passe bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et comme le soulignait Jabial on oublie souvent de mentionner que l'alternative à l'adoption est souvent l'assistance sociale dont on connaît les brillants effets sur l'éducation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oublions deux secondes l'adoption, que pensez-vous de la procréation assistée à l'usage des homos et lesbiennes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas du tout. Qui dit norme dit norme, rien de plus, rien de moins.

A mon avis, Aurel veut dire: "lorsqu'un étatiste propose une norme, il faut s'attendre à ce qu'il cherche à en assurer l'application et le controle", ce n'etait pas son avis à lui qu'il exprimait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oublions deux secondes l'adoption, que pensez-vous de la procréation assistée à l'usage des homos et lesbiennes ?

Judicieuse question.

Quoi qu'en ce qui concerne les homos, je ne suis pas au courant des derniers progrès de la science, mais il ne me semble pas que ce soit à l'ordre du jour. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est tout à fait à l'ordre du jour, au contraire. Ca se fait déjà assez couramment semble-t-il.

(et oui, j'ai compris la plaisanterie ! :icon_up: )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les lesbiennes, je veux bien, mais pour les homos ? Il leur faut de toute façon passer par une mère porteuse ou alors je suis un ignare en matière scientifique. Si c'est le cas, cela crée une insécurité juridique de plus, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oublions deux secondes l'adoption, que pensez-vous de la procréation assistée à l'usage des homos et lesbiennes ?

Pas plus défendable que le dit procédé mis à disposition des couples stériles. C'est clairement instaurer le droit à tout et n'importe quoi et tout de suite s'il vous plaît. Avoir un enfant n'est pas un droit. Sans parler des possibles dérives nauséeuses à souhait du genre "Choisissez votre enfant: blond, brun, roux, yeux bleux, marrons, verts, grand, petit, moyen, musclé, etc…".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben oui.

Mais en deça de ce problème, l'argument (respectable) selon lequel il vaut mieux être adopté par des homos que de vivoter à Bombay ne vaut pas pour des gosses qui ne sont pas encore conçus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas plus défendable que le dit procédé mis à disposition des couples stériles. C'est clairement instaurer le droit à tout et n'importe quoi et tout de suite s'il vous plaît.

Là je ne te suis plus.

Avec ce genre de raisonnement, autant condamner la médecine.

Avoir un enfant n'est pas un droit. Sans parler des possibles dérives nauséeuses à souhait du genre "Choisissez votre enfant: blond, brun, roux, yeux bleux, marrons, verts, grand, petit, moyen, musclé, etc…".

Pourquoi nauséeuses ? Tout d'abord, ce genre de techniques sont surtout utiles pour des motifs thérapeutiques et ensuite, pourquoi serait-ce nécessairement un mal de choisir d'avoir un enfant blond plutôt que brun ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas plus défendable que le dit procédé mis à disposition des couples stériles. C'est clairement instaurer le droit à tout et n'importe quoi et tout de suite s'il vous plaît. Avoir un enfant n'est pas un droit. Sans parler des possibles dérives nauséeuses à souhait du genre "Choisissez votre enfant: blond, brun, roux, yeux bleux, marrons, verts, grand, petit, moyen, musclé, etc…".

Tiens, il manquait encore le grand couplet de l'eugénisme dans la panoplie du parfait réactionnaire ! Voilà qui est fait.

Ecoutez, moi je n'ai rien contre le fait que vous soyiez opposé aux "droit à " à tout crin. Mais bon, avec des arguments comme ça, on peut refuser la chimiothérapie à un cancéreux sous prétexte que le "droit à" un traitement contre le cancer c'est du droit à tout et n'importe quoi.

Que je sache, personne ne revendique de "droit à" dans cette histoire de stérilité ou de couples homosexuels : la science permet ce genre de chose, les gens choisissent de le faire, point à la ligne. Après, on peut éventuellement (et là nous nous rejoindrions) argumenter sur la nécessité de voir ce genre de choses sponsorisées par l'argent du contribuable. Mais le fond de la question reste identique. Et le fait que vous mettiez cela en parallèle avec les couples stériles soulève un argument semblable à celui que j'ai précédemment exprimé : que je sache, les couples stériles ne font pas l'objet d'une enquête en règle sur leur probable comportement parental futur, alors quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Mais en deça de ce problème, l'argument (respectable) selon lequel il vaut mieux être adopté par des homos que de vivoter à Bombay ne vaut pas pour des gosses qui ne sont pas encore conçus.

J'en ai deux autres.

1° Vaut-il mieux être conçu pour des homos ou être conçu à Bombay?

2° Vaut-il mieux être conçu ou ne jamais vivre?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas plus défendable que le dit procédé mis à disposition des couples stériles. C'est clairement instaurer le droit à tout et n'importe quoi et tout de suite s'il vous plaît. Avoir un enfant n'est pas un droit. Sans parler des possibles dérives nauséeuses à souhait du genre "Choisissez votre enfant: blond, brun, roux, yeux bleux, marrons, verts, grand, petit, moyen, musclé, etc…".

En quoi est-ce une "dérive"? En vertu de quoi?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ecoutez, moi je n'ai rien contre le fait que vous soyiez opposé aux "droit à " à tout crin. Mais bon, avec des arguments comme ça, on peut refuser la chimiothérapie à un cancéreux sous prétexte que le "droit à" un traitement contre le cancer c'est du droit à tout et n'importe quoi.

Si vous ne voyez pas de différence entre la nécessité de soigner une personne atteinte d'une grave maladie et l'assouvissement d'un désir…

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'en ai deux autres.

1° Vaut-il mieux être conçu pour des homos ou être conçu à Bombay?

2° Vaut-il mieux être conçu ou ne jamais vivre?

le deuxième argument pourrait aboutir, s'il est poussé à son terme, à l'interdiction de la contraception et de la masturbation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En quoi est-ce une "dérive"? En vertu de quoi?

Quel pied ce serait. Le grand rêve d'une humanité aseptisée enfin à portée de main. Que des mômes sur mesure, plus de place pour la nature, plus d'imperfections. Bienvenue à Gattaca, le meilleur des mondes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Si vous ne voyez pas de différence entre la nécessité de soigner une personne atteinte d'une grave maladie et l'assouvissement d'un désir…

Et moi je ne vois pas au nom de quoi quiconque aurait le droit d'interdire aux gens d'assouvir leurs désirs, tant qu'ils ne violent le Droit de personne.

le deuxième argument pourrait aboutir, s'il est poussé à son terme, à l'interdiction de la contraception et de la masturbation.

Non, parce que le fardeau de la preuve repose sur celui qui veut interdire, et non sur celui qui veut autoriser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quel pied ce serait. Le grand rêve d'une humanité aseptisée enfin à portée de main. Que des mômes sur mesure, plus de place pour la nature, plus d'imperfections. Bienvenue à Gattaca, le meilleur des mondes.

Comme d'habitude, vous supposez que la population entière va vouloir utiliser ces techniques. Un peu le même genre d'argument que celui qui veut que la libéralisation des drogues se traduira par une consommation généralisée du cannabis dans les écoles maternelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quel pied ce serait. Le grand rêve d'une humanité aseptisée enfin à portée de main. Que des mômes sur mesure, plus de place pour la nature, plus d'imperfections. Bienvenue à Gattaca, le meilleur des mondes.

Notre vie appartient à Dieu, ne l'oublions pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si vous ne voyez pas de différence entre la nécessité de soigner une personne atteinte d'une grave maladie et l'assouvissement d'un désir…

Il s'agit dans les deux cas de l'assouvissement d'un désir (désir de vivre pour le cancéreux). C'est le jugement que vous portez sur ce désir qui est différent. Vous introduisez une hiérarchisation dans les désirs, séparant ceux que vous jugez légitimes de ceux que vous jugez futiles. Sans par ailleurs vous soucier de l'opinion que pourraient avoir les autres, y compris et surtout les principaux intéressés, sur ces désirs. Bref, vous faites du constructivisme à bon compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme d'habitude, vous supposez que la population entière va vouloir utiliser ces techniques. Un peu le même genre d'argument que celui qui veut que la libéralisation des drogues se traduira par une consommation généralisée du cannabis dans les écoles maternelles.

Ce que je suppose c'est que ce genre de technique est suffisament séduisant pour tenter des gens qui sont de plus en plus attirés par l'assouvissement immédiat et irréfléchi de leurs désirs et pulsions. Quant à la hausse de la consommation de produits stupéfiants elle est symptomatique d'une humanité qui cherche par l'altération de la perception à s'évader de la réalité. Doit on pour autant trouver cette course vers le vide désirable et au nom de je ne sais quoi continuer notre course vers le délitement complet ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que je suppose c'est que ce genre de technique est suffisament séduisant pour tenter des gens qui sont de plus en plus attirés par l'assouvissement immédiat et irréfléchi de leurs désirs et pulsions. Quant à la hausse de la consommation de produits stupéfiants elle est symptomatique d'une humanité qui cherche par l'altération de la perception à s'évader de la réalité. Doit on pour autant trouver cette course vers le vide désirable et au nom de je ne sais quoi continuer notre course vers le délitement complet ?

Vous continuez sur le même mode : vous êtes tellement obnubilé par votre quête de pureté que vous supposez systématiquement que TOUT LE MONDE sans exception s'adonnera à l'assouvissement immédiat et irréfléchi de ses pulsions.

Qui plus est, votre jugement postule un peu rapidement que l'assouvissement de nos désirs est une chose mauvaise en soi. Alors que ce n'est pas une tendance récente de l'humanité. Que vous le vouliez ou non, l'assouvissement des désirs a toujours été au centre de l'activité humaine. Maintenant si vous voulez entrer dans un trip luddiste, liber à vous, mais notez que le retour à une société plus simple est également en soi l'assouvissement d'un désir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'humanité pratique l'eugénisme depuis sa création. Choisir la mère de ses gosses est une façon primordiale de pratiquer l'eugénisme : la choisir belle, non handicapée, intelligente, etc., est un processus naturel et louable d'eugénisme. L'eugénisme se pratique également sans le consentement des individus : les fausses couches sont majoritairement des enfants anormaux. Etc.

Je suis pour l'eugénisme génétique, en outre. Mais, à votre différence, je ne désire pas l'imposer. Que ceux qui veulent offrir à leurs enfants des cancers, des maladies génétiques, des problèmes cardio-vasculaires, des diabètes, des arriérations mentales, des psychoses, des difformités physiques, etc., le fassent. Mais qu'ils n'empêchent pas les autres de vouloir offrir mieux à leurs propres enfants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...