Jump to content

D'où viennent les libéraux ?


Avant d'être libéral, vous étiez ...  

449 members have voted

  1. 1. Avant d'être libéral, vous étiez ...

    • plutôt d'extrême gauche
      25
    • plutôt de gauche
      83
    • plutôt centriste
      43
    • plutôt de droite
      137
    • plutôt d'extrême droite
      39
    • sans opinion politique
      37
    • ... libéral
      55
    • anarchiste
      33


Recommended Posts

Pareil que melo, la réplique de Pentium m'a bien fait rire :doigt:

Pour le sondage, j'ai mis plutôt à gauche… même si je n'ai jamais voté pour la gauche (Miterrand, je ne pouvais vraiment pas le voir… quant à Jospin… trop tard ! J'étais déjà passé du bon côté de la force :icon_up: )

En fait, je n'ai jamais pris position : vote blanc ou abstention…

Ayant des parents plutôt mollement à droite, il fallait bien que je me distingue.

En fait, ayant subi l'agrégation d'éco, j'ai cru un temps aux thèses keynésiennes…

C'est peu de temps après mon entrée dans la fonction publique que j'ai commencé à avoir de sérieux doutes… et qui n'ont fait que progresser.

Link to comment

Anarchiste.

Pas du tout au sens anarcap :icon_up: , sûrement par bêtise, par envie de révolte et de contestation. Ce n'était pas vraiment réfléchi.

Je suis "devenu" libéral par amour de la liberté individuelle, chose que finalement, je ne retrouvais pas dans ce qu'on appelle l' "anarchisme". Pas très clair, tout ça, mais je me comprends.

Link to comment
Vous pensez quoi de Madelin d'ailleurs? :icon_up:

Que c'est l'individu ayant le couple degré de libéralisme/visibilité médiatique le plus élevé en France, qui est du reste sans commune mesure avec celui de son plus proche rival.

D'ailleurs, qui est son plus proche rival, chez les libéraux français? (bon, y'a Novelli, etc… mais bon c'est pas Madelin quand même).

Link to comment
Ardisson. Proche de Madelin il y a 20 ans, faisant la pute avec Bedos et Hollande actuellement.

De quel Ardisson parlons-nous ?

Si c'est celui qui a écrit ce livre, qui d'ailleurs est l'animateur télé, c'est plutôt un royaliste de droite passé au royalisme de gauche.

Link to comment

Bon, aussi loin que je me souviennes j'ai toujours été anarcap. Je me croyais même l'inventeur de ça quand j'étais petit, vu que je n'avais rencontré personne de mon avis. A l'époque, j'appelais ça "anarchiste de droite". Alors je coche libéral.

J'ai fait un passage à DL, et j'ai été très déçu par le score qu'on a fait à la présidentielle. Depuis lors, j'ai compris que le libéralisme mourait faute de visibilité médiatique, et qu'il valait mieux mener une politique de provocation que d'être ignorés par les médias. Madelin ne m'a pas entendu.

Quand j'ai découvert l'Ethique de la Liberté, j'ai pensé : "mais c'est ma pensée ça!!! merde, trop tard… ceci dit j'aurais sans doute pas pu le faire aussi clair que lui". Ensuite j'ai découvert la philosophie objectiviste randienne, et malgré mes désaccords profonds avec Ayn Rand et sa secte sur certains points (essentiellement sur le monopole de la violence), ça m'a permis d'intégrer le libéralisme dans un modèle plus large, un modèle philosophique.

Aujourd'hui je suis convaincu que la mise en place du libéralisme (ou la libération des hommes) passe par une dualité entre une exigence théorique maximaliste et sans concession, et un travail de terrain qui consiste à avancer à pas de fourmi.

En l'état actuel le rôle d'un parti libéral ne consiste pas à se faire élire mais à faire parler du libéralisme et à forcer la prise de conscience. Et que donc le pire qu'il puisse faire est la prudence. Pour réaliser les réformes libérales concrères (les pas de fourmi), je crois plutôt au soutien aux politiciens plus libéraux que la moyenne au sein des partis classiques ayant une chance d'être élus (UDF-UMP-PS).

Link to comment
P'tain, la clâââsse… mais on me dit jamais rien, moi… Qu'est-ce qu'il avait dit sur Deprez, le Patrick ?

Il était président des étudiant libéraux et a dit de Deprez que c'était l'homme politique le plus vicieux de sa génération, qui avait tellement retourné sa veste qu'il n'en reconnaissait plus l'envers de l'endroit.

Link to comment

Issu d'une famille globalement plutôt à gauche ( mais avec des exceptions ) , j'ai été longtemps socialiste. "L'évènement du Jeudi" était alors ma source de news de prédilection. Puis, quand les grosses ficelles des socialos ont fini par me lasser, je me suis rapproché de la droite ( dont j'ai eu de plus en plus de mal à voir en quoi elle se distinguait de la gauche ), principalement par rejet de la démagogie.

J'ai toujours eu en moi une exigence de liberté mais, mal informé sur les idées libérales, je ne les ai découvert que sur le tard.

J'étais plutôt alors souverainiste "tendance de Villiers". Pour cette raison, j'ai failli voter Chevènement ( mais ses attaques contre le libéralisme me rendaient la chose difficile… car je commençais à voir le libéralisme sous un jour favorable…)

J'ai aussi trouvé la campagne de Madelin intéressante mais, à la réflexion, il aurait dû se démarquer encore plus des politiciens traditionnels.

En fait, comme à presque toutes les élections depuis 20 ans, je n'ai pas voté en 2002.

J'ai découvert le libéralisme et le libertarianisme grace au site de Catallaxia, puis ensuite grace à liberaux.org.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...