Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Taranne

"bowling For Colombine" Ce Soir Sur France2

Recommended Posts

Pour marquer cet évènement, je ne puis résister au plaisir de reproduire cette remarquable défense du film de Fat Mike par le grand Laurent Goaguen.

Le Martineau nouveau est arrivé

Madame Henri, une québécoise de New-York, m’écrit à propos du dernier article de l’inénarrable Monsieur Martineau : “Encore personne n’a répondu à l’éditorial. Tous paralysés par ce chef-d’oeuvre d’idiotie, ou tout simplement, tous cons de base?”. Que Madame Henri se rassure, les réponses vont arriver, tôt ou tard… Et Madame Henri n’a pas été la première à m’inviter avec insistance à lire cette dernière livraison de Voir.ca : déjà ce matin, au pied du lit, j’étais à peine réveillé que mon Monsieur Lapin sautillait dans la chambre : “Il faut que tu lises le Martineau !”.

Quel est donc l’objet de toute cette agitation, qui va jusqu’à troubler mon sacro-saint petit-déjeuner ? Il me fallait donc me résoudre à lire dans les plus brefs délais ce que, je subodorai, allait me mettre dans quelque état de fâcherie.

Bingo !

Le papier en cause : Vérités et mensonges.

Première mise-au-point, Michael Moore n’est pas un journaliste, c’est un satiriste engagé et je ne pense pas que le principal intéressé prétende le contraire.

Mais laissons un peu la parole à Monsieur Martineau :

Autre exemple de mensonge : dans son documentaire, Moore raconte la triste histoire d’un garçon du Michigan qui a tué une jeune fille en utilisant une arme à feu appartenant à son oncle. Selon Moore, il s’agissait d’un garçon sympathique, qui avait grandi dans une famille normale. Rien ne laissait présager un tel drame. Or, en vérité, ce garçon était un dangereux délinquant, qui avait été renvoyé de l’école parce qu’il avait poignardé un étudiant.

[Richard Martineau].

Un dangereux délinquant ? M. Martineau, vous n’avez pas vu ce film (ou il y a longtemps et vous avez oublié) et vous avez lu en diagonale vos sources (ou peut-être encore maîtrisez-vous mal l’usage de l’Internet et de la langue de Shakespeare). Mais à vrai dire, M. Martineau, je pense que vous êtes malhonnête pour écrire un texte aussi biaisé.

Restituons les faits que vous omettez au privilège de la plus pure désinformation :

1. Votre “dangereux délinquant” était âgé de 6 ans au moment des faits.

2. Votre “étudiant”, la victime, s’appelle Kayla Rolland et était une écolière également âgée de 6 ans.

(Étudiant : Personne qui poursuit des études supérieures, qui fréquente une université. Étudiant en beaux-arts. Étudiant sérieux. [Québec] [Par extension] Élève du niveau secondaire, collégial ou universitaire. M. Martineau, la traduction de l’américain student n’est pas toujours étudiant en français…).

La véritable histoire, par un vrai journaliste :

Police say the boy, who has not been named because of his age, went to Buell Elementary School with the .32-caliber pistol tucked into his pants. As most of his classmates went to the library — just five children were in the room at the time of the incident, with the teacher standing in the doorway — the boy pulled the gun out and aimed it at a student.

Then, he turned and pointed it at Kayla Rolland, also 6, and shot her in the neck, police say. She was pronounced dead at a hospital about 30 minutes later.

Asked about discrepancies in witness accounts, Police Chief Eric King said, “Let’s keep in mind that our witnesses for the most part are young, underaged children who are mostly under 6 years of age”

(…) The boy’s father, who is serving time in the county jail, told the county sheriff that his son had been suspended from school for fighting and for stabbing a girl with a pencil.

[ABC News]

Vous êtes un menteur, M. Martineau. Vous opérerez par distorsions de la réalité au profit unique de vos “idées”. Finalement, vous avez peut-être un point commun avec Michael Moore. La seule différence, c’est que vous, vous vous trompez toujours de cible avec votre idéologie libertarienne mal digérée.

Et pour tout crédit à votre “travail journalistique”, vous renvoyez à la rubrique “Anti-Michael Moore” de l’annuaire Yahoo avec des références internationalement reconnues comme Fox News.

Honnêtement, pensez-vous que des virulents sites d’extrême-droite (l’essentiel de la liste proposée), proches de la NRA, pour qui Michael Moore est l’épouvantail du gauchisme, soient des sources d’information fiables et dignes de confiance ? Je n’ai pas ma carte de presse, mais je suis pourtant plus porté à la modération dans le choix de mes sources.

Il y a sans doute un critique légitime à apporter au travail du polémiste Michael Moore, je n’en disconviens nullement. Mais pas avec vos techniques, vos arguments et vos sources à sens unique. De fait, les critiques de mensonges et de manipulation que vous adressez à M. Michael Moore s’appliquent en premier lieu à vous-même. La fameuse parabole de la paille et la poutre…

Encore une foi, Monsieur Martineau, vous êtes un dégoûtant personnage. Et la rhétorique et le style de votre article me dégoûtent profondément. À vous lire, et plus d’une fois, j’ai le sentiment que vos écrits entrent en résonance avec les pamphlétaires poussiéreux d’un Crapouillot. Je ne vous accuse pas d’être d’extrême-droite, je vous accuse d’être complaisant, démagogue, ignare et dangereux.

Vous sentez le moisi M. Martineau. Vous vous croyez fin et subtil, mais vous n’êtes qu’un “gros épais”.

Vous concluez “Comme si les mensonges, lorsque proférés par la gauche, étaient plus pardonnables…”. Comme si les mensonges, lorsque proférés par des cons, étaient plus pardonnables.

Je n’ai même pas envie de m’étendre plus sur le sujet, tant de stupidité sournoise me laisse accablé.

Post-scriptum : inutile de m’écrire que je suis qu’une “ostie de con qui se trompe d’orifice quand il parle”, ce genre de missive me fait trop plaisir…

Post-scriptum bis : M. Martineau s’est principalement basé sur cette page Truth about Bowling for Columbine pour écrire son article dont il reprend les arguments. Il se trouve que M. David T. Hardy est un juriste de l’Arizona qui soutient avec ardeur le fameux second amendement (“The right of the people to keep and bear arms”) et est même contre toute législation de contrôle (“The Gun Control Act of 1968”). Sûr qu’il n’a pas apprécié le vitriol de M. Moore…

http://embruns.net/logbook/2003/05/09.html

Attaque ad hominem, condamnation par la source et argutie autour de la traduction du mot "student": balaises, les contre-arguments.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je m'excuse, mais dans un pays aussi soviétisé que la France, il faut être c*n pour regarder la télévision d'Etat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je m'excuse, mais dans un pays aussi soviétisé que la France, il faut être c*n pour regarder la télévision d'Etat.

N'exagérons pas. Les masochistes ne sont pas forcément si bêtes que cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest franz1984

Le plus drôle c'est que le "Martineau" auquel il s'attaque est un gauchiste caractéristique de l'intelligentsia médiatique montréalaise. Il le déteste probablement parce qu'il fait preuve d'un minimum d'esprit critique et de remise en question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Inutile de s'énerver pour ce business-man de l'extrémisme facile.

Pour plus de sérénité, le film de Gus Van Sant sur le même thème :

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le plus drôle c'est que le "Martineau" auquel il s'attaque est un gauchiste caractéristique de l'intelligentsia médiatique montréalaise. Il le déteste probablement parce qu'il fait preuve d'un minimum d'esprit critique et de remise en question.

Vraiment? Goaguen le présente pourtant comme un libertarien proche de l'extrême-droite. Tu as plus d'informations sur ce personnage (Martineau, pas Goaguen)?

Inutile de s'énerver pour ce business-man de l'extrémisme facile.

Pour plus de sérénité, le film de Gus Van Sant sur le même thème :

C'est sûr que c'est tout de suite autre chose. On l'a d'ailleurs reproché à Van Sant ("Oui, il est bien, votre film, mais il pose des questions, il ne donne pas de réponses, il n'y a pas de mise en cause de la société américaine, blablabla)

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon avis, il vaudrait mieux laisser les débiles hurler, et détourner le regard de leurs productions d'articles.

Je ne peux pas passer mon temps à tenter de réfuter ce que dit Vivianne Forrester en matière d'économie. Quand j'en entends parler autour de moi, je parle directement de Jean-Claude Van Damme et de ses idées, sans aller plus loin.

De même, en ce qui concerne Michael Moore, je n'en parle pas du tout, je laisse tomber le camp des "pour", et le camp des "contre".

Dans une bibliothèque correctement tenue, et ceux qui sont déjà venus chez moi pourront en témoigner, on ne peut pas mélanger les ouvrages sérieux et documentés avec les trucs pourris de Forrester ou de Bernard Maris. Dans ma bibliothèque, ces livres sont rangés dans le rayon du bas, à côté des "100 plus gros nanards" de Forrestier, et d'une anthologie de blague de Guy Montagné. (je déconne pas, c'est absolument vrai, je possède efffectivement tous ces livres).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest franz1984
Tu as plus d'informations sur ce personnage (Martineau, pas Goaguen)?

Il est animateur d'une émission socioculturelle "engagée" à la télévision d'État et écrit une chronique dans un journal de type bohémien-bourgeois. Je ne connais pas assez la culture française pour faire une comparaison, mais c'est la gauche caviar, quoi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans une bibliothèque correctement tenue, et ceux qui sont déjà venus chez moi pourront en témoigner, on ne peut pas mélanger les ouvrages sérieux et documentés avec les trucs pourris de Forrester ou de Bernard Maris. Dans ma bibliothèque, ces livres sont rangés dans le rayon du bas, à côté des "100 plus gros nanards" de Forrestier, et d'une anthologie de blague de Guy Montagné. (je déconne pas, c'est absolument vrai, je possède efffectivement tous ces livres).

Et il l'avoue en plus. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour vous donner une idée de l'ambiance qui règne dans l'intelligentsia française, mon professeur d'histoire du cinéma (j'ai repris des études) a usé de mille précautions oratoires pour dire qu'il désapprouvait l'attitude de MM envers Charlton Heston et qu'il tenait son "cinéma" en piètre estime. Entre 4 yeux, il m'a confié qu'il était difficile dans son milieu de ne pas aimer le metteur en scène obèse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[…]

Je ne peux pas passer mon temps à tenter de réfuter ce que dit Vivianne Forrester en matière d'économie. Quand j'en entends parler autour de moi, je parle directement de Jean-Claude Van Damme et de ses idées, sans aller plus loin.

[…]

Tu donnes de la confiture aux cochons: la philosophie du kickfighter belge passe bien au dessus de la non-pensée de Forrester.

Pour en revenir à Michael Moore, il n'est pas si insupportable que cela. Ses productions sont simplistes et peu documentées, c'est cela qui le rend irritant, plus que son biais alter-mondialiste. En le regardant poser dans le jardin de Charlton Heston la photo de la petite fille de 6 ans, victime d'une arme à feu à Flint, je me suis même demandé s'il ne fallait pas le prendre au second degré. En tout cas, je pense qu'il est un homme d'affaires assez remarquable et peut-être plus malin qu'il en a l'air. Ne dit-il pas lui-même qu'il fait de "l'entertainement"? C'est une sorte de Coluche pince-sans-rire et il ne faut pas le prendre très au sérieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est une sorte de Coluche pince-sans-rire et il ne faut pas le prendre très au sérieux.

Non, Coluche me fait rire. Micheal Moore m'est totalement indiférent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu donnes de la confiture aux cochons: la philosophie du kickfighter belge passe bien au dessus de la non-pensée de Forrester.

Pour en revenir à Michael Moore, il n'est pas si insupportable que cela. Ses productions sont simplistes et peu documentées, c'est cela qui le rend irritant, plus que son biais alter-mondialiste. En le regardant poser dans le jardin de Charlton Heston la photo de la petite fille de 6 ans, victime d'une arme à feu à Flint, je me suis même demandé s'il ne fallait pas le prendre au second degré. En tout cas, je pense qu'il est un homme d'affaires assez remarquable et peut-être plus malin qu'il en a l'air. Ne dit-il pas lui-même qu'il fait de "l'entertainement"? C'est une sorte de Coluche pince-sans-rire et il ne faut pas le prendre très au sérieux.

Vous êtes trop bon avec Moore. Il se tortille de douleur empathique devant la caméra quand il dénonce tel ou tel (supposée) scandale, mais je ne crois pas qu'il ait reversé tout ou partie de la fortune déjà considérable qu'il a acquise à quelque fonds de solidarité majeur. A la différence de Coluche qui avait réellement un fond humain, je pense que Moore est l'exemple parfait du bienpensant qui distribue ses petites leçons de morales sans jamais se sentir concerné dès qu'il s'agit de ses agissements ou de sa richesse…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on ne peut plus s'enrichir en profitant du malheur d'autrui où allons nous…:icon_up:

M.M. est un homme d'affaire avisé : son business c'est l'Amérique telle qu'on la cauchemarde en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, je le trouve hilarant. C'est peut-être parce que je suis pince-sans-rire moi-même. Est-ce involontaire de sa part? Je n'en suis pas sûr. Ses films sont de la "comedy" et je pense que c'est un bon businessman, comme ceux qui vendent des T-shirts "Che Guevara".

Bon, j'essaie aussi de vous trouver des arguments. La prochaine fois que quelqu'un vous cite Michael Moore sérieusement, dites-lui en prenant l'air le plus désolé possible: "Mais tu n'as pas encore compris que Michael Moore, c'est du second degré? Il a fini par rendre George W. Bush sympathique, comme les Guignols avec Chirac."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, j'essaie aussi de vous trouver des arguments. La prochaine fois que quelqu'un vous cite Michael Moore sérieusement, dites-lui en prenant l'air le plus désolé possible: "Mais tu n'as pas encore compris que Michael Moore, c'est du second degré? Il a fini par rendre George W. Bush sympathique, comme les Guignols avec Chirac."

C'est assez vrai, vu comme ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avez-vous vu Michael Moore dans Team America : il est représenté de manière plutôt marrante, et finit par faire se faire sauter avec une ceinture bourrée d'explosifs (je ne vous dis pas dans quel contexte pour ceux qui n'ont pas vu le film)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avez-vous vu Michael Moore dans Team America : il est représenté de manière plutôt marrante, et finit par faire se faire sauter avec une ceinture bourrée d'explosifs (je ne vous dis pas dans quel contexte pour ceux qui n'ont pas vu le film)

Team America fait partie des choses qu'il faut que je mette sur ma liste du père Noël…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Inutile de s'énerver pour ce business-man de l'extrémisme facile.

Pour plus de sérénité, le film de Gus Van Sant sur le même thème :

J'aime bien tes références cinéma …

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial

Michael Moore? C'est Ellsworth Toohey. Ceux qui ont lu the Fountainhead comprendront :>

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je poste le lien amazon :

J’avais été déçu par South Park le film. Une succession d’épisodes mis bout à bout, enfin ce fut mon impression. Du coup, ce fut une très bonne surprise…

Team America… c’est excellent. Avec ce film ils passent à la maîtrise du format long métrage. Depuis que je l’ai vu, il fait partie de la liste des films que je dois offrir autour de moi. Euh, pour ceux qui ne connaîtraient pas, ce n’est pas vraiment pour les enfants…

A se procurer d’urgence… et à diffuser autour de soi!

Une grande idée aussi la F.A.G…. avec un peu plus tard la F.A.G. way… mais je reparlerais de ce film un peu plus longuement un de ces jours.

Pendant que j’y suis je poste aussi le lien vers leur précédent film, pour les inconditionnels…

(En plus ça fait des sous pour Liberaux.org si j’ai bien compris)

Share this post


Link to post
Share on other sites
J’avais été déçu par South Park le film. Une succession d’épisodes mis bout à bout, enfin ce fut mon impression. Du coup, ce fut une très bonne surprise…

C'est surtout le début du film jusqu'à la déclaration de guerre qui RoXx!

Share this post


Link to post
Share on other sites

BfC a l'avantage d'être vachement meilleur que Fahrenheit 9/11, le plus connu et le plus recompensé des documentaires (décidément très documentés) de Michel Moore.

J'aime bien tes références cinéma …

J'ai beaucoup aimé Elephant. Le genre de film qu'on apprécie avant, après, mais surtout pas pendant, car beaucoup trop ennuyeux. Le film idéal pour des discussions autour d'un bon repas.

Et puis il y a certaines scènes absolument cultes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
BfC a l'avantage d'être vachement meilleur que Fahrenheit 9/11, le plus connu et le plus recompensé des documentaires (décidément très documentés) de Michel Moore.

J'ai beaucoup aimé Elephant. Le genre de film qu'on apprécie avant, après, mais surtout pas pendant, car beaucoup trop ennuyeux. Le film idéal pour des discussions autour d'un bon repas.

Et puis il y a certaines scènes absolument cultes.

Van Sant ne porte absolument aucun jugement sur l'action, il énumère des faits. La réalité ainsi décrite est ennuyeuse, c'est évident, mais il faut la prendre comme l'énoncé d'une équation que chacun résoudra personnellement.

Je peux tout à fait, malgré la boucherie décrite rester favorable à la libre possession d'armes.

Moore, de son côté, fait comme Platon, il pose les questions et y répond lui-même en mettant en scène divers personnages pour leur faire dire ce qu'il veut. C'est d'une malhonnêteté intellectuelle tellement habituelle que je me demande comment ça fonctionne encore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, Socrate…tu as raison, c'est bien ainsi…

Je le souviens avoir fait rire un de mes collègues qui enseigne la philo en parodiant les dialogues chez Platon.

Plus c'est gros (je ne porte aucun jugement sur la personne de MM), mieux cela fonctionne.

Ceci dit, c'est un peu dur de comparer l'homme de la Caverne à notre homme des cavernes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec ce soi-disant "documentaire", Michael Moore se révèle volontairement malhonnête, hypocrite en plus de manipulateur.

Que ses idées soient orientées, pourquoi pas. Mais il use et abuse de l'art du montage pour amener le spectateur à inférer les choses qu'il veut. Mais c'est bien plus grave lorsque c'est fait sciemment et que par ces procédés il en arrive à faire dire le contraire de la vérité. Ou pire, lorsqu'il ment tout simplement en omettant certaines parties de discours ou citations.

Un seul exemple : Faire passer Charlton Heston, président de la NRA, comme un odieux personnage qui ose faire un congrès près de l'endroit où une petite fille a été victime d'une arme à feu, quelques jours après.

Alors que : les dates étaient en fait espacées de plusieurs mois, que Heston a demandé à la NRA d'annuler tous les événements relatifs à ce rassemblement, seul un vote ayant dû avoir lieu, une loi fédérale empêchant ce genre d'annulation. De plus Heston a fait un discours de soutien envers la famille de la victime.

Et j'en passe…

Pour une analyse détaillée et argumentée :

Truth about Bowling for Columbine

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...