Cédric

Droâdezanimos ?

2 468 messages dans ce sujet

Des centaines de manifestants réclament justice pour Chevelu, un chat errant torturé à mort

 

Citation

"Justice pour Chevelu". Ce samedi 17 juin, plusieurs centaines de manifestants se sont réunis dans plusieurs villes de France, afin de rendre justice à Chevelu, un chat errant retrouvé torturé à mort dans la ville de Draguignan.

 

Fin mai, les habitants de la petite ville du Var découvraient un triste spectacle: le corps sans vie d'un chat, identifié par la suite comme "Chevelu". "J'ai découvert son petit corps massacré. Ils l'ont complètement lacéré avec du verre. Il y avait des traces de son sang sur trois véhicules stationnés dans la rue", confiait à Var-Matin Caroline, membre de l'association Les Amis des Chats de Draguignan.

 

Selon les derniers résultats d'autopsie, le chat serait mort d'un violent coup sur la tête, après avoir été frappé et torturé.

Scandalisé par la violence des faits, le président de l'association Alain Manjard porte plainte contre X pour "tortures et actes de barbarie" dès le lendemain. L'enquête ouverte par le parquet de Draguignan doit notamment permettre de confirmer les témoignages de certains habitants, selon qui quatre personnes -trois garçons et une fille- seraient impliqués.

 

"Aujourd'hui on exploite toutes les possibilités sur le plan technique pour résoudre l'enquête. Nous avons récupéré 40 h de vidéos du Centre de supervision urbain qui sont en cours d'exploitation. Et nous sommes dans l'attente des résultats de l'ADN prélevé sur le chat. Maintenant, nous travaillons sur les maigres témoignages reçus. S'il y a d'autres témoins qu'ils n'hésitent pas à nous contacter pour résoudre cette affaire qui nous tient à cœur", a précisé à Nice-Matin le commissaire Granata. Un appel à témoin a également été lancé vendredi 16 juin par le procureur de la République.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Triste époque. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, Adrian a dit :

 

Au Moyen-âge des bandes se rassemblaient pour brûler les chats, animaux de Satan. Aujourd'hui les néo-hippies défilent pour scander la gloire des martyrs de Dieu Gaïa. Ses formes changent mais la connerie reste éternelle.

 

What what what, j'ai bien lu que la police enquêtait sur ça ?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est sans doute parce qu'il n'y a pas des dizaines d'homicides non résolus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne peut pas nier une sensiblerie exacerbée pour tout ce qui entoure la cruauté envers les animaux. Elle peut être choquante si on s'amuse à la comparer à la violence entre humains. Ce qui est une erreur à mon sens.

Les humains dégénérés commencent souvent par s'entraîner sur des animaux avant de passer à leurs semblables. Il est bon de les repérer et les sanctionner.

Entre les croyances débilissimes et moyenâgeuse et la création de droits animaux délirants, il y a de la place pour des réponses pondérées. L'humain gagnerait en dignité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfermer des gens dans une cage où le risque de viol est extrêmement élevé, en plus des autres violences, n'est pas ce que j'appelle une réponse pondérée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Tramp a dit :

Enfermer des gens dans une cage où le risque de viol est extrêmement élevé, en plus des autres violences, n'est pas ce que j'appelle une réponse pondérée.

Ta réflexion est valable pour n'importe quelle incarcération. D'un tueur de chaton ou d'enfant. Il y a d'autres alternatives à la prison. Et tu m'empêcheras pas de penser qu'il faut pas être très équilibré mentalement pour torturer un animal. Ça dénote tout de même d'un singulier manque d'empathie envers le monde des vivants doués de sensibilité. Je trouve ça inquiétant et nécessitant de s'interroger sur le pourquoi, et agir en conséquence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que risquer de se faire violer en prison est assez pondéré pour un tueur d'enfants. Même si je privéligie un saut dans le vide rapidement suivi d'un arrêt brutal. 

 

il y a 3 minutes, Bisounours a dit :

Et tu m'empêcheras pas de penser qu'il faut pas être très équilibré mentalement pour torturer un animal.

 

S'ils sont fous, ce n'est pas la prison qui va les soigner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Tramp a dit :

S'ils sont fous, ce n'est pas la prison qui va les soigner.

j'ai jamais causé d'incarcération, je dis juste qu'on peut pas faire comme si rien ne s'était produit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas trop ce qu'on peut faire d'autre pour les sanctionner dans le monde d'aujourd'hui (à l'exception de Singapour).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, Tramp a dit :

Je ne vois pas trop ce qu'on peut faire d'autre pour les sanctionner dans le monde d'aujourd'hui (à l'exception de Singapour).

il se passe quoi à Singapour ?

ben une convocation, un rappel à la loi, un entretien avec un psy quelque chose, un travail d'intérêt général, une amende, des soins, un suivi, c'est pas les soluces qui manquent, même si ça ne résoudra pas 100% des problèmes de ces tarés.

et ceci peut s'appliquer aussi en alternative à l'incarcération pour d'autres délits.

mais ne rien faire en minimisant des faits qui relèvent du sadisme, c'est pas terrible. Je crois que certains criminels ont commencé par bousculer des animaux, non ? Ça fait partie de leur parcours, dirons nous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas sûr que des TIG, un rappel à la loi ou des amendes auraient empêché Charles Manson de se mettre à assassiner.

 

À Singapour on met des coups de canne aux petits délinquants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/06/2017 à 23:09, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Au Moyen-âge des bandes se rassemblaient pour brûler les chats, animaux de Satan. Aujourd'hui les néo-hippies défilent pour scander la gloire des martyrs de Dieu Gaïa. Ses formes changent mais la connerie reste éternelle.

 

What what what, j'ai bien lu que la police enquêtait sur ça ?!

 

Tiens si tu peux lire à l'occasion, c'est très intéressant 

 

Le grand massacre des chats: attitudes et croyances dans l'ancienne France
Livre de Robert Darnton

 

Le 18/06/2017 à 12:48, Tramp a dit :

Je ne vois pas trop ce qu'on peut faire d'autre pour les sanctionner dans le monde d'aujourd'hui (à l'exception de Singapour).

Un pain dans la gueule et une mauvaise réputation peut suffire. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, NoName a dit :

Tiens si tu peux lire à l'occasion, c'est très intéressant 

 

Le grand massacre des chats: attitudes et croyances dans l'ancienne France
Livre de Robert Darnton

 

Pourquoi pas ! merci du conseil ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Pour le philosophe canadien, le droit animal est dans l’impasse : non seulement il n’évite pas la souffrance provoquée par l’élevage industriel, mais il ne reflète pas non plus la réalité des relations entre hommes et bêtes. Et si chiens et chats devenaient membres légaux de la famille ?

 

Une des difficultés dans le cas des droits des animaux, c’est qu’ils ne sont pas capables de s’organiser - s’ils pouvaient brandir des pancartes et manifester, les politiques en la matière seraient très différentes… Donc les partisans de la cause des animaux sont tout le temps dans une position où ils doivent défendre leur légitimité, leur droit de parler au nom des animaux. De nombreux défenseurs des droits des animaux se décrivent eux-mêmes comme des gens qui tentent de «donner une voix à ceux qui n’en ont pas», c’est une expression très courante. En fait, les animaux ne sont pas réellement sans voix ; ils essaient de communiquer avec nous - pas avec des manifs et des affiches ! Faire avancer la question animale, c’est essayer d’encourager les gens à vraiment écouter les animaux, à prêter attention à ce qu’ils essaient de nous dire. Qu’il s’agisse d’un chat ou d’un chien, ou que vous ayez passé du temps dans une ferme ou un abattoir - ils ne manquent pas de voix ! Souvent ils crient de douleur, ils sont visiblement terrifiés.

[..]

Ensuite, une des réponses qui existent dans la littérature sur la cause animale est de dire qu’ils devraient être considérés comme des personnes. Puisque c’est une catégorie qui existe déjà dans la loi, il n’y a qu’à les inclure dans cette catégorie. Je pense que dans un avenir lointain, ça marchera peut-être mais, aujourd’hui, la société n’est pas prête.

 

Avant d’en arriver là, on peut faire progresser les choses en utilisant d’autres catégories qui existent. Par exemple, la loi devrait reconnaître les animaux de compagnie comme des membres de la famille.

[..]

Mais il y a aussi cette autre partie de nous qui adhère à ce modèle légal du XIXe siècle et qui dit que la société est uniquement composée d’êtres humains, que seuls les humains prennent part à la démocratie et qu’on peut ignorer les animaux lorsqu’il s’agit d’édicter des lois : il y a donc là un conflit fondamental.

[..]

Nous avons un cadre précis pour les droits des travailleurs, je ne vois pas ce qui s’oppose, en principe, à l’idée de dire que les animaux ont droit à ce qu’on détermine un temps de travail maximum, un droit à la retraite, etc.

http://www.liberation.fr/debats/2017/07/07/will-kymlicka-nos-pratiques-impliquent-une-souffrance-animale-immense-pour-un-benefice-humain-neglig_1582418

 

 

Les animaux comme membre de la famille ... Avec des conséquences sur la fiscalité,  les allocations familiales etc ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu en conférence à Montreal il y a 3 ans. La prochaine étape c'est l'euthanasie de tous les animaux domestiques et un siège au conseil de sécurité de l'ONU pour les animaux sauvages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce qu'ils sont dépendants et ce serait les condamner à une mort cruelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Adrian a dit :

 

 

Ce moment où le collectivisme passe de "la société c'est plus que les individus qui la composent" à "la société c'est plus que les humains qui la composent".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
8 hours ago, Tramp said:

La prochaine étape c'est l'euthanasie de tous les animaux domestiques

^ This.

Ne jamais oublier que l'endgame de la PETA c'est de venir chez toi buter ton chien et ton chat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant l'actualité du mompent selon laquelle des tas d'espèces animales seraient menacées, c'est peut-être une réalité à déplorer avec des causes connues (déforestation, exploitation des terres, trafic) mais des tas d'espèces ont disparu depuis des millénaires. Ce serait judicieux de comparer et mesurer, si ces disparitions ont été moins importantes, et quelles en sont les raisons avant de crier à la catastrophe, même si j'admets que ça me rend un peu triste (j'ai écrit un peu) que soient massacrés des animaux pour des raisons alakon, ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 09/07/2017 à 15:24, Adrian a dit :

Une des difficultés dans le cas des droits des animaux, c’est qu’ils ne sont pas capables de s’organiser - s’ils pouvaient brandir des pancartes et manifester, les politiques en la matière seraient très différentes…

 

805661juststop.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Si les animaux étaient humains, ils ne seraient pas traités comme des animaux."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Bisounours a dit :

Concernant l'actualité du mompent selon laquelle des tas d'espèces animales seraient menacées, c'est peut-être une réalité à déplorer avec des causes connues (déforestation, exploitation des terres, trafic) mais des tas d'espèces ont disparu depuis des millénaires. Ce serait judicieux de comparer et mesurer, si ces disparitions ont été moins importantes, et quelles en sont les raisons avant de crier à la catastrophe, même si j'admets que ça me rend un peu triste (j'ai écrit un peu) que soient massacrés des animaux pour des raisons alakon, ou pas.

Ce n'est pas possible.

On a déjà du mal à estimer le nombre d'espèces contemporaine, la taille de leurs populations et celles qui sont vraiment éteintes (certaines resurgissent des années après). Alors estimer le nombre d'espèces plusieurs millénaires auparavant, laisse tomber.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah ouais, c'est con, parce que ça permettrait de comparer, si c'est pertinent. Je ne sais pas si la disparition de certaines animaux peut impacter négativement l'environnement, l'équilibre machin-truc ; au delà de la sensiblerie et de la tristesse à voir disparaître des léopards et des girafes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le pire c'est qu'ils n'ont que des propositions de merde pour remédier au "probleme." 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On pourrait porter leur logique pour les personnages de fiction… Ils sont doués de sensibilité, d'intelligence…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, Tramp a dit :

Le pire c'est qu'ils n'ont que des propositions de merde pour remédier au "probleme." 

ça a le mérite de la cohérence : problème nawak inventé / solution à l'avenant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, ph11 said:

On pourrait porter leur logique pour les personnages de fiction… Ils sont doués de sensibilité, d'intelligence…

Les féministes sont en guerre contre les robots sexuels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Bisounours a dit :

Je ne sais pas si la disparition de certaines animaux peut impacter négativement l'environnement, l'équilibre machin-truc ; au delà de la sensiblerie et de la tristesse à voir disparaître des léopards et des girafes.

Des disparitions d'espèces sont des impacts négatifs en soi.

Et, à titre personnel, je ne trouve pas que faire attention à l'environnement soit faire preuve de "sensiblerie", terme un peu connoté mièvre, quand même, (même si je me doute que tu ne le pense pas).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.