Jump to content
Cédric

Droâdezanimos ?

Recommended Posts

Pas rentable.

Le marché, c'est plus fort que toi..

Ma main au feu qu'une boîte offrant un service "démontage de poules à coup de battes" serait rentable et aurait des clients, mais serait allumé immédiatement médiatiquement parlant et donc fermerait rapidement.

Comme quoi, l'autorégulation, c'est plus fort que toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma main au feu qu'une boîte offrant un service "démontage de poules à coup de battes" serait rentable et aurait des clients, mais serait allumé immédiatement médiatiquement parlant et donc fermerait rapidement.

Comme quoi, l'autorégulation, c'est plus fort que toi.

Mmmhh, j'ai l'esprit très mal tourné ou il y avait vraiment un double-sens dans cette phrase ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est chiant c'est le but de la vidéo et les méthodes utilisées: l'air de rien ils font croire que ça se passe comme ça dans tous les abattoirs et que la seule solution c'est le végétarisme.

 

Sinon sur le principe ces types devraient être licenciés pour incompétence manifeste et poursuivis pour actes de cruauté. Ils font vraiment du boulot de merde (le type qui jette des moutons WTF?) et torturer les animaux ça ne fait pas partie de la description de poste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai discuté il y a 10 ans avec des défenseurs des animaux. Beaucoup m'ont dit que le foie gras devait être interdit. Ils ont brandit comme argument que le gavage des oies était stressant pour l'animal donc le faisait souffrir. De plus en enfonçant un entonnoir dans le cou de l'animal il y a un risque de lui infliger des blessures graves.

A l'époque je leur avait dit qu'interdire le foie gras serait suicidaire d'un point de vue économique car l'industrie du foie gras a permit la création de nombreux emplois dans le sud-est de la France et fait donc vivre l'économie de la région. De plus il y a une forte demande au moment des fêtes de fin d'année.

 

Je me demande qu'elle aurait été la solution libérale pour permettre à la fois à l'industrie du foie gras d'exister et en même temps limiter la souffrance des animaux gavés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que le sujet a déjà été discuté sur le forum.

Une recherche devrait/pourrait te ramener qq chose.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le gavage n'est pas traumatisant en soi pour les oies. Elles viennent vers le gaveur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Syndrome de Stockholm ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le gavage n'est pas traumatisant en soi pour les oies. Elles viennent vers le gaveur.

une source pour étayer cela ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

une source pour étayer cela ?

Témoignage de gaveurs.

(Bon c'était dans une ferme avec quelques dizaines d'oies pas une usine non plus hein.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai assisté plusieurs fois dans ma vie au gavage des canards...ça n'a vraiment pas l'air de traumatiser ces bêtes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont que des canards.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Monde.fr - Un nouveau cas de cruauté mis au jour dans un abattoir français

Une nouvelle vidéo de l’association L214, à laquelle « Le Monde » a eu accès en exclusivité, témoigne de pratiques illégales dans une entreprise de découpe de viande du Pays basque mettant en avant le bio et le Label rouge.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/03/29/un-nouveau-cas-de-cruaute-mis-au-jour-dans-un-abattoir-francais_4891669_3244.html

C'est quand même marrant en France qu'il soit presque plus facile de virer un employé qui maltraite un animal qu'un employé qui séquestre son supérieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi j'aurais mis ma tête à couper que tu aurais posté sur ce nouveau lamentable exemple de la cruauté gratuite ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que je suis fiable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que je suis faible.

typo

Share this post


Link to post
Share on other sites
:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après enquête c'était un abattoir public encore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

À mon avis, en plus de la maltraitance, les abattoirs largement publics doivent être une des raisons du problème des éleveurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que c'est public, rien à battre des animos, rien à carrer des recrutements. Bilan : des cas sociaux découpent aussi vite et mal que possible des animaux amenés là parce que c'est obligatoire "or else". Plus la démission des pouvoirs publics, l'absence de contrôles réguliers (c'est public, donc Kandubien, donc Pabesoin). Etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Explique ?

Si les éleveurs locaux eux-mêmes étaient propriétaires des abattoirs municipaux, ils seraient moins exposés aux variations des prix de la viande brut (quand celle-ci baisse, les marges d'abattage/transformation augmentent). Ils pourraient aussi mieux coordonner leur production pour moins se tirer dans les pattes. Ils pourraient aussi se regrouper pour obtenir la taille optimale. C'est la stratégie de la Cooperl/Charal/Bigar. Ca a l'air de plutot pas trop mal fonctionner. Le fait que les abattoirs soient public freine considérablement les autres éleveurs : pourquoi investir ton argent probablement à credit quand il y a déjà un abattoir ?

Ensuite on connaît là gestion catastrophique de l'Etat en la matière, les abattoirs de la Vilette sont un peu une caricature dans le domaine. Que ce soit la gestion des RH comme l'explique H16 ou la gestion financière et opérationnelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est flagrant dans les vidéos sur l'abattoir de Mauléon-Licharre, c'est que le problème n'est justement pas personnel.

Les gens ne profitent pas de la situation de faiblesse des animaux pour leur faire plus de mal que nécessaire.

Ils sont juste bloqués dans un système qui ne leur laisse pas d'autre choix que d'infliger des mauvais traitement.

Notamment parceque le matériel/le process ne marchent pas.

 

Le cas des moutons est le plus flagrant. A peine une bête sur deux est assomée correctement.  Des bêtes s'échappent. Régulièrement ce sont deux ou trois bêtes mal assomées qui sortent en une fois.

Dans le cas des vaches, c'est encore l'assomage qui foire de manière systématique. Et après, en plus d'être affligeant, le fait que les bêtes soient éveillées est très dangereux (coup de pattes, risque que le couteau soit retourné contre l'opérateur).

 

Je préfère quand l'employé prend la peine d'assomer les moutons qui n'ont pas été étourdis correctement par la machine. Ce n'est pas de la cruauté, au contraire.

 

Alors, les gérants peuvent bien dire qu'ils ont dépensés X centaines de milliers d'euros dans les installations, le fait est que soit ça n'était pas assez, soit ça a été mal investi. On voulait du petit/du local, eh bien voilà le résultat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que j'aime, c'est l'argument : "on a du mal à buter une vache / mouton / ..."

 

L'humain aurait du mal à inventer un process simple pour buter un animal de façon simple et rapide.

Oui.

 

Bien sûr.

 

C'est évident.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'humain aurait du mal à inventer un process simple pour buter un animal de façon simple et rapide.

Oui.

 

Bien sûr.

 

C'est évident.

...à bas coût peut-être ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...