Jump to content

Ville Privée


Guest Cara

Recommended Posts

Bonjour,

Suivant d'assez près l'actualité dite "libérale", je suis tombé là dessus : http://chroniquespatagones.blogspirit.com/…nsabilites.html

Qu'entend-on par "ville privée"?

Toutes les activités sont gérées par des entreprises privées ?

Y a t-il une libre concurrence au sein de ces activités ?

Là, on parle de "3 employés communaux". Celà sous-entend 3 employés payés par l'impôt (des autres) ?

Que devient la sécurité (police) ? La justice ? la défense ?

Les habitants de ces dites villes sont ils libéré de l'impôt/taxes (national/locales) ? (en plus de leur loyer+charges)

On évoque souvent le cas d'Irvine : quelqu'un s'est-il penché sur le sujet ? Les autres villes dites privées sont elles gérées de la même façon ?

Voilà.

Si vous pouviez éclairer ma lanterne.. :icon_up:

Link to post
Share on other sites

Et surtout, quelle est la legislation en vigueur dans ces villes ?

(des choses interdites dans l'état/comté/etc peuvent elles être permises dans ces villes? ou alors le(s) propriétaire(s) ont juste la possibilité de rajouter une couche de règlements? )

Link to post
Share on other sites
Qu'entend-on par "ville privée"?

Si vous pouviez éclairer ma lanterne.. :icon_up:

Lemennicier en parle dans son dernier livre (La morale face à l'économie), chapitre "la privatisation des rues". A Irvine, il y a des impôts locaux, une police privée. C'est géré en petits villages, comme une copropriété. Les propositions d'aménagement sont soumises à référendum.

On a déjà parlé d'Irvine sur le forum, faire une recherche.

Link to post
Share on other sites
Que devient la sécurité (police) ?

On peut envisager que dans une société libertarienne les services de police seraient très probablement rendus par les compagnies d’assurances, en effet, celles-ci auraient avantage à limiter le crime et le vol (plus que n’en a la police actuelle) et elles incluraient le coût de ce service dans la prime d’assurance.

Link to post
Share on other sites

Dans une société anarcap, il existerait plusieurs systèmes judiciaires et plusieurs polices différentes, cependant la plupart se mettraient d'accord sur certaines règles pour régler les litiges les plus importants.

Link to post
Share on other sites
Dans une société anarcap, il existerait plusieurs systèmes judiciaires et plusieurs polices différentes, cependant la plupart se mettraient d'accord sur certaines règles pour régler les litiges les plus importants.

Il parait évident qu'il existerait plusieurs polices. En effet, si les assurances rendent ce service, chaque assurance disposera de ses propres forces de l'ordre. Au niveau des systèmes judiciaires, il est logique qu'ils s'entendent sur les litiges les plus importants, notamment sur ceux qui bafouent les droit naturels des individus.

Link to post
Share on other sites

Pour le droit naturel, je pense comme Ayn Rand, les libertés individuelles, les droits de l'homme, doivent être protégés par l'Etat. En même temps vous me direz que cela ne serait alors pas une société anarcap !

C'est mon point de vue, théoriquement je pense que l'anarcap fonctionnerait et serait bien mieux que tout autre système, mais en pratique…

Vous me direz que de toute façon, ces " gardes fous " ne nuiraient à personne.

Link to post
Share on other sites

Ben, à mi chemin entre la minarchie et l'anarcho-capitalisme. Ayn Rand ne voulait pas entendre parler de polices privées, de justice privée… Elle disait que l'Etat devait avoir le monopole de la violence légitime ( si je l'ai bien lu ). Je ne suis pas d'accord là dessus. Si l'Etat devait exister, voici ses uniques missions :

1) La diplomatie

2) La défense nationale ( mieux vaut un Etat archi limité que la Chine ).

3) La protection des libertés individuelles, droit de l'homme.

4) L'instauration d'une Cour Institutionnelle de Justice pour régler les litiges entre entreprises et particuliers, mais aussi pour protéger les citoyens contre le gouvernement. En destituant, par exemple, les politiciens qui violeraient le droit naturel.

Attention, concernant la quatrième hypothèse, c'est très limitatif : les tribunaux seraient tous privés. Quand les juges de ceux ci sont trop proches des patrons en cause, ce seraient des compagnies d'assurance qui feraient le boulot. Et si là encore, il y a des connivences, à ce moment là la Cour que j'ai évoqué agirait.

Les magistrats de cette Cour seraient issus de la société civile, s'engageraient volontairement, et bénévolement. Ils ne vivraient pas de l'impôt. A eux de se débrouiller !

Link to post
Share on other sites

Bouarf de toute façon je cherche pas à être élu, même dans 20 ans, ce serait juste l'occasion de faire découvrir mes idées et de se bidonner un peu. Et je dois dire que si les copains de l'UMP et accessoirement d'AL me piquait mes idées pour les mettre en pratique, je serais très très content !

Link to post
Share on other sites

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...