Jump to content

Autodafe A La Sorbonne


Recommended Posts

Bon , que des cocos veuillent faire la greve et manifester , passe encore.

Qu'ils bloquent les facs , ca passe moins deja.

Mais quand on touche aux bouquins , je sais pas vous , mais moi ce me fout en rogne :

Yahoo

Gilles de Robien s'est rendu dans l'après-midi à la Sorbonne pour constater les dégâts, après deux jours d'occupation de l'université, une situation inédite depuis les événements de 1968.

"Voilà ce qui arrive quand on appelle à l'agitation", a dit le ministre en exhibant des livres anciens déchirés. "Celles et ceux qui ont appelé au mouvement et qui ne voulaient pas de dérapage doivent prendre conscience que maintenant ils seront responsables s'il y a de nouveaux dérapages."

"UN RISQUE DE CONFLIT"

Des ordinateurs, des tables, des chaises ont été jetés par les fenêtres, des portes ont été dégondées. Selon le rectorat de Paris, des bureaux ont été saccagés dans les locaux de l'Ecole des Chartes.

"Ils ont fait un grand feu dans la cour d'honneur de la Sorbonne et des livres d'une valeur inestimable ont apparemment servi de combustible", a déclaré à Reuters le directeur de cabinet du recteur, Nicolas Boudot.

T014101A.jpg31077autodafe.jpg

Link to comment

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Yahoo2 :

"Police nationale, milice du capitale", répondent, poing levé, les étudiants au coude à coude.

J'ai déjà du mal à comprendre/supporter l'usage de la force (blocage), la destruction c'est encore pire.

Enfin, ces étudiants n'ont peut-être jamais ouvert un livre…

Link to comment

Je ne vois pas ce qui est surprenant, l'histoire de ce pays a quand même quelques antécédents, avec par exemple :

- 1789 et les années suivantes

- Commune de Paris (1871)

- Mai 68

- Emeutes des banlieues (2005)

Si on ajoute à tout ça le poids des extrêmes, ainsi qu'une longue tradition de manifestations…plus rien ne pourrait étonner, et la situation pourra bien devenir de plus en plus violente que cela ne serait pas étonnant.

Tiens SCM ce petit lien, http://www.lepoint.fr/edito/document.html?did=142663 : visiblement, c'est de Heine.

Link to comment
L. P. : Le XXIe siècle sera-t-il synonyme de nouveaux dangers pour les bibliothèques ?

L. X. P. : La menace vient de la numérisation et de la mise en ligne. Je suis frappé par les efforts de certains conglomérats pour acquérir les sociétés d'édition, celles en particulier qui publient des dictionnaires et des ouvrages de référence, dans le but de numériser l'information et d'en faire payer l'accès

Stupide. Voir http://www.gutenberg.org/ par exemple (et c'est une bibliothèque… numérique). La numérisation est bien un des moyens les plus efficaces de préserver les livres (sauvegardés en de multiples points du globe).

Link to comment

:icon_up::doigt:

putain de bordel de merde.

bruler des livres, déjà que ca m'a fendu le coeur quand j'ai du me débarasser de mes 10ans de Joystick qui me bouffait un placard entier…

y a des claques qui se perdent…..

(ironique que ce soit les "défenseurs de la culture" qui brûlent les livres)

Link to comment

"Au lieu de bruler des livres, ces marcheurs à l'Internationale ferraient mieux de les lire" (cf. Sean Connery dans Indiana Jones and the Last Crusade)

Putain mais inadmissible… Ma fac est bloquée jusqu'a Mercredi aussi…

Ce manque de respect et cette idiotie sont proprement gerbants..

Je hais ce pays et sa population :icon_up:

Link to comment
Je ne vois pas ce qui est surprenant, l'histoire de ce pays a quand même quelques antécédents, avec par exemple :

- 1789 et les années suivantes

- Commune de Paris (1871)

- Mai 68

- Emeutes des banlieues (2005)

Si on ajoute à tout ça le poids des extrêmes, ainsi qu'une longue tradition de manifestations…plus rien ne pourrait étonner, et la situation pourra bien devenir de plus en plus violente que cela ne serait pas étonnant.

Tiens SCM ce petit lien, http://www.lepoint.fr/edito/document.html?did=142663 : visiblement, c'est de Heine.

Attention, attention ! Certains moralisateurs patentés te demanderont de te reprendre et de ne pas succomber aux sirènes du "collectivisme" et du "holisme".

Plus sérieusement, je suis scandalisé par ces actes qui me semblent, hélas, caractéristiques d'un certain fanatisme politique français.

Link to comment
Bon , que des cocos veuillent faire la greve et manifester , passe encore.

Qu'ils bloquent les facs , ca passe moins deja.

Mais quand on touche aux bouquins , je sais pas vous , mais moi ce me fout en rogne :

Yahoo

C'est tellement pitoyable, tant d'ignorance et de médiocrité, j'ai presque envie de les pleindre. :icon_up:

Quand j'entend le mot revolvert, je sort ma culture.

Francis Blanche

Link to comment

Occupation de la Sorbonne. Mais qui est inscrit à la Sorbonne ? Certainement pas les prolétaires. Ce sont au contraire des petits bourgeois.

Le système français est stable car ceux-la même qui exploitent sont ceux qui proclament défendre les exploités. ça m'impressionne à chaque fois que je l'observe.

Link to comment

Un livre passionnant.

nb : en suivant le lien de Mobius, on voit que l' "occupation" est le fait de "militants d'extrême-gauche, sans papiers et intermittents du spectacle". Bref, rien à voir avec les élèves et les gens réellement touchés par le CPE.

Link to comment

Oui, j'ai entendu ça à la télé.

Ça ne sert plus à rien pour les étudiants de se plaindre que des agitateurs se sont (une fois de plus) infiltrés…

Quant on planifie une manif, un sitting, un squatt, etc., on devrait réfléchir avant de manière stratégique.

Ou alors il faudra admettre que ces mouvement sont "manipulés" ou du moins : politisés.

Link to comment

Dans ce genre d'histoire, gauche et droite s'intoxiquent mutuellement… deux étudiants violentés, c'est le genre de chose qui arrivent, c'est trop léger pour conclure :icon_up: et je dis pas ça pour les excuser. (EDIT: au sujet de Nanterre, pas de la Sorbonne bien sur.)

En tout cas, une occupation ne se maintient jamais que par la force, elle est au moins tacitement reconnue par les intéressés. A grande échelle, les régimes autoritaires avaient une relative base populaire quoi qu'on en dise: Franco, le régime de Vichy, Pinochet, Salazar etc. La seule exception c'est l'occupation des USA en Irak mais à quel cout !!!

Link to comment

Intolérable mais aussi parfaitement stupide. Ils détruisent eux-même le peu de crédibilité qu'on pouvait leur accorder.

Quoi qu'il en soit, je remarque ça fait quelques temps déjà que la France enchaîne régulièrement ce genre d'évènements pré-révolutionnaires. Ca commence comme ça et puis tout doucement ça s'accélère et après…

Bon aller, je vais me dire que j'exagère car trop confronté à l'image du déclin Français. Mais là j'ai peur pour l'évènement à venir. Qu'est-ce qui manque encore dans le tas ? Je crois qu'on a déjà un peu tout entamé.

Link to comment
Attention, attention ! Certains moralisateurs patentés te demanderont de te reprendre et de ne pas succomber aux sirènes du "collectivisme" et du "holisme".

Il va de soi que je ne dis pas que tout les français sont des apprentis révolutionnaires…juste que la tradition se perpétue bien pour l'instant (sans pour autant faire le raccourci français = grêviste en puissance).

Link to comment

Si je déterre mon scanner, il faut que je vous scanne l'intégralité du tract de l'UNEF que l'on m'a distribué à la Fac.

Je vais tenter de trouver ca déjà numérisé sur le Net.

Ou alors il faudra admettre que ces mouvement sont "manipulés" ou du moins : politisés.

Politisés nonnn 3X rien ! Quand je vois que ces chiens associations sont présentes pour avoir des adhérents parmi les 1ères années en fac lors de l'inscription histoire de racoler.. Ca me fait tiquer un peu de voir les CRS qui sont rentrés à la Sorbonne, mais d'un coté sadique ca me satisfait..

Quoi qu'il en soit, je remarque ça fait quelques temps déjà que la France enchaîne régulièrement ce genre d'évènements pré-révolutionnaires.

La haine de la liberté et du libre-échange remplace désormais la soif de liberté et d'égalité de droit de 1789, c'est tout.

Link to comment
Je ne vois pas ce qui est surprenant, l'histoire de ce pays a quand même quelques antécédents, avec par exemple :

- 1789 et les années suivantes

- Commune de Paris (1871)

- Mai 68

- Emeutes des banlieues (2005)

Si on ajoute à tout ça le poids des extrêmes, ainsi qu'une longue tradition de manifestations…plus rien ne pourrait étonner, et la situation pourra bien devenir de plus en plus violente que cela ne serait pas étonnant.

Tiens SCM ce petit lien, http://www.lepoint.fr/edito/document.html?did=142663 : visiblement, c'est de Heine.

1. Je n'avais pas vu la réponse à SCM

2. Mêler ensemble des événements qui n'ont rien à voir les uns avec les autres c'est un peu contestable.

3. Non, Messer n'a pas pour avatar un ignare casseur : La Fayette était un des hommes de 89 et je ne range pas la révolution comme un bloc négatif avec le reste.

Link to comment

Mai 68… mon *** oui. En 68 y'avait Pompidou et De Gaulle. En 2006 on a Chirac et Villepin. On peut pas dire que c'est la même chose.

De bons pavés dans la tronche qu'ils méritent ces dégénérés. Toucher à des bouquins, saccager un patrimoine national… Même utiliser le monde diplo pour cirer mes chaussures ca me fait tiquer. (bon faut dire que j'ai pas envie de salir mes chaussures aussi)

Ce sont des occasions comme ca qui me font parfois tomber dans l'extrémisme réac tellement facile. Et si on touche aux étudiants, ca donne de la victimisation dont ils sont bien contents.

Link to comment

Dardanus, je sais bien que ces événements ont peu de chose à avoir entre eux. J'essaie juste de dire, qu'il est en train de se passer quelque chose, ou que ce sont les prémisses de quelque chose de plus violent (en rapport à mon sens avec les finances publiques si tu vois ce que je veux dire, et là le lien avec 1789 est un peu plus évident, ne penses-tu pas ?).

Link to comment
Guest jabial

Mh, j'en ai pas parlé ici mais dans la fac où je fais mon DEA, c'est bloqué depuis 2 semaines à quelques jours d'exception. Et ça sera dans doute encore bloqué la semaine qui vient.

Link to comment
Dardanus, je sais bien que ces événements ont peu de chose à avoir entre eux. J'essaie juste de dire, qu'il est en train de se passer quelque chose, ou que ce sont les prémisses de quelque chose de plus violent (en rapport à mon sens avec les finances publiques si tu vois ce que je veux dire, et là le lien avec 1789 est un peu plus évident, ne penses-tu pas ?).

Exprimé ainsi, je suis d'avantage d'accord. On sait bien où peuvent mener les crises financières.

Link to comment
A qui la faute ?

Tu viens d’incendier la Bibliothèque ?

- Oui.

J’ai mis le feu là.

- Mais c’est un crime inouï !

Crime commis par toi contre toi-même, infâme !

Mais tu viens de tuer le rayon de ton âme !

C’est ton propre flambeau que tu viens de souffler !

Ce que ta rage impie et folle ose brûler,

C’est ton bien, ton trésor, ta dot, ton héritage

Le livre, hostile au maître, est à ton avantage.

Le livre a toujours pris fait et cause pour toi.

Une bibliothèque est un acte de foi

Des générations ténébreuses encore

Qui rendent dans la nuit témoignage à l’aurore.

Quoi ! dans ce vénérable amas des vérités,

Dans ces chefs-d’oeuvre pleins de foudre et de clartés,

Dans ce tombeau des temps devenu répertoire,

Dans les siècles, dans l’homme antique, dans l’histoire,

Dans le passé, leçon qu’épelle l’avenir,

Dans ce qui commença pour ne jamais

finir,

Dans les poètes ! quoi, dans ce gouffre des bibles,

Dans le divin monceau des Eschyles terribles,

Des Homères, des jobs, debout sur l’horizon,

Dans Molière, Voltaire et Kant, dans la raison,

Tu jettes, misérable, une torche enflammée !

De tout l’esprit humain tu fais de la fumée !

As-tu donc oublié que ton libérateur,

C’est le livre ? Le livre est là sur la hauteur ;

Il luit ; parce qu’il brille et qu’il les illumine,

Il détruit l’échafaud, la guerre, la famine

Il parle, plus d’esclave et plus de paria.

Ouvre un livre. Platon, Milton, Beccaria.

Lis ces prophètes, Dante, ou Shakespeare, ou Corneille

L’âme immense qu’ils ont en eux, en toi s’éveille ;

Ébloui, tu te sens le même homme qu’eux tous ;

Tu deviens en lisant grave, pensif et doux ;

Tu sens dans ton esprit tous ces grands hommes croître,

Ils t’enseignent ainsi que l’aube éclaire un cloître

À mesure qu’il plonge en ton coeur plus avant,

Leur chaud rayon t’apaise et te fait plus vivant ;

Ton âme interrogée est prête à leur répondre ;

Tu te reconnais bon, puis meilleur ; tu sens fondre,

Comme la neige au feu, ton orgueil, tes fureurs,

Le mal, les préjugés, les rois, les empereurs !

Car la science en l’homme arrive la première.

Puis vient la liberté. Toute cette lumière,

C’est à toi comprends donc, et c’est toi qui l’éteins !

Les buts rêvés par toi sont par le livre atteints.

Le livre en ta pensée entre, il défait en elle

Les liens que l’erreur à la vérité mêle,

Car toute conscience est un noeud gordien.

Il est ton médecin, ton guide, ton gardien.

Ta haine, il la guérit ; ta démence, il te l’ôte.

Voilà ce que tu perds, hélas, et par ta faute !

Le livre est ta richesse à toi ! c’est le savoir,

Le droit, la vérité, la vertu, le devoir,

Le progrès, la raison dissipant tout délire.

Et tu détruis cela, toi !

- Je ne sais pas lire.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...