Jump to content

Gestion Des Externalités Négatives


h16

Recommended Posts

(tiré du fil "décroissance, bonbons & confiseries)

Fil qu'on pourra lire ici

lui ne vous oblige pas à respirer un air pur, mais vous l'obligez à respirer un air impur par votre pollution, il ne s'agit pas d'un droit à l'air pur mais un droit au respect de l'intégrité physique que vous n'avez pas le droit de ne pas lui accorder.

Mais encore faut-il qu'il prouve, saperlipopette, que je lui pompe l'air !

Dans votre exemple il n'y a pas de violation du droit naturel. donnez moi un exemple avec la violation d'un droit reconnu et je répondrai.

Ok, imaginons que la personne soit atteinte de xeroderma pigmentosum (maladie des "enfants de la lune", qui expose à la mort si placé dans la lumière). La lumière de la nuit, dans une ville, est trop violente. Cela contrevient clairement à sa santé…

Link to post
(tiré du fil "décroissance, bonbons & confiseries)

Fil qu'on pourra lire ici

Mais encore faut-il qu'il prouve, saperlipopette, que je lui pompe l'air !

Ok, imaginons que la personne soit atteinte de xeroderma pigmentosum (maladie des "enfants de la lune", qui expose à la mort si placé dans la lumière). La lumière de la nuit, dans une ville, est trop violente. Cela contrevient clairement à sa santé…

sur le premier point il s'agit d'une question technique, il me semble qu'il est prouvé que la pollution peut avoir des effets sur la santé mais je ne suis pas spécialiste. Pour le second point qui nécessite une réponse argumentée je vous réponrai dès mon retour de la piscine…

Link to post
sur le premier point il s'agit d'une question technique, il me semble qu'il est prouvé que la pollution peut avoir des effets sur la santé mais je ne suis pas spécialiste. Pour le second point qui nécessite une réponse argumentée je vous réponrai dès mon retour de la piscine…

Attention : dans la piscine, il y a plein d'externalité vachement négatives (les petits microbes des autres, les pipis des fatigués sournois du sphincter externe) !

Link to post
Guest Arn0
Attention : dans la piscine, il y a plein d'externalité vachement négatives (les petits microbes des autres, les pipis des fatigués sournois du sphincter externe) !

Oui mais y allant on accepte les aléas inévitable d'une piscine. :icon_up:

Ok, imaginons que la personne soit atteinte de xeroderma pigmentosum (maladie des "enfants de la lune", qui expose à la mort si placé dans la lumière). La lumière de la nuit, dans une ville, est trop violente. Cela contrevient clairement à sa santé…
Oui et c'est bien un problème. Si tu envoie de lumière chez quelqu'un tu viole sa propriété. Dans le cas où quelqu'un s'installe en ville c'est un peu différent puisque le droit de premier arrivant crée une sorte de servitude. C'est au nouvel arrivant de prendre des mesures pour se protéger. Un peu comme l'histoire des OGM. Mais dans le cas d'une maison d'un petit village qui devient une grande ville ça pose un problème de droit. Si quelqu’un s’installe exprès dans une maison isolé pour être a l’abri de la lumière la nuit et pouvoir se balader librement chez lui fenêtre ouverte et que l’urbanisation change la donne il subi clairement une violation de ses droits de propriété. Mais d’un autre coté cela pose un grand nombre de problèmes d’application.
Link to post

Le problème de la lumière est déjà très théorique. On peut prendre un cas bien plus concret, celui du bruit.

Etudiant, j'ai vécu en appart, je sais que le problème du bruit pose des problème d'éthique, de morale, de code de conduite et bien sur de droit dont aucune solution satisfaisante n'a été trouvée.

Exemples:

Je reçois souvent chez moi tard le soir, externalité

Je suis amateur de rap à donf, externalité

Je vis la nuit et suis hyperactif, externalité

etc…

(le "je", ce n'est pas moi hein).

Moi, je serais libéral pur, je résoudrais très vite le problème en me faisant des biscotos et en m'équipant de battes de baseball. Mais qq chose me dit que vous avez des pistes bien plus intéressantes.

Link to post
Guest jabial

En l'absence de règlement (de copropriété) qui s'applique de plein droit s'il existe, c'est la règle de l'antériorité qui s'applique.

Si le bruit était la règle et que quelqu'un arrive et ne le supporte pas, il n'avait qu'à faire attention en visitant. Son seul recours est de tenter de faire modifier le règlement de copropriété.

A l'inverse, quelqu'un qui arrive dans un immeuble silencieux ne pourra introduire du bruit que si le règlement de copropriété l'y autorise explicitement.

Link to post

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...