Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Nick de Cusa

Le Livre Noir Du Lobby Vert

Messages recommandés

Trouvé dans The Independent. Je ne commente pas parce que c'est très bien écrit et ça se passe de commentaires.

DOMINIC LAWSON

22 September, 2006

The Independent

1161 Words

© 2006 Independent & Media PLC

For the past 35 years a number of well-funded lobbying organisations have spread lies that have caused the deaths of countless millions of Africans, mostly children. Last week the World Health Organisation finally shook off the malign grip exercised by their campaign of misinformation: the new head of the WHO's anti-malarial programme, Arata Kochi, declared that the organisation would promote the use of indoor spraying with DDT, the insecticide which had wiped out malaria in the developed world, but which was banned before sub-Saharan Africa could benefit in the same way.

It was largely the pressure exercised by well-organised multinational lobbyists such as Greenpeace that persuaded the governments of the United States and Europe to refuse to sanction the use of DDT to combat the scourge of malaria in Africa, where about a million people a year die of the disease - entirely avoidably. There had been some evidence that intensive crop spraying with DDT in the 1960s had caused a drop of about 10 per cent in the thickness of the eggshells of some local breeds of birds. And that was it. The environmentalist lobby groups attempted, rather successfully, to spread the myth that the insecticide, which is no more carcinogenic than coffee, could cause cancer.

As a result, the EU threatened to ban food imports from African countries which had the temerity to advocate DDT in the battle to save children from a disease more deadly than AIDS. In effect, the West had put its own neurosis over trace chemicals in food, and the life-cycle of the American bald-headed eagle, over the lives and welfare of the entire African continent. It was a selfishness that rivalled the worst excesses of the colonial era, but justified with a sanctimony and self-righteousness which even the Victorian imperialists never matched.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Trouvé dans The Independent. Je ne commente pas parce que c'est très bien écrit et ça se passe de commentaires.

DOMINIC LAWSON

22 September, 2006

The Independent

1161 Words

© 2006 Independent & Media PLC

For the past 35 years a number of well-funded lobbying organisations have spread lies that have caused the deaths of countless millions of Africans, mostly children. Last week the World Health Organisation finally shook off the malign grip exercised by their campaign of misinformation: the new head of the WHO's anti-malarial programme, Arata Kochi, declared that the organisation would promote the use of indoor spraying with DDT, the insecticide which had wiped out malaria in the developed world, but which was banned before sub-Saharan Africa could benefit in the same way.

It was largely the pressure exercised by well-organised multinational lobbyists such as Greenpeace that persuaded the governments of the United States and Europe to refuse to sanction the use of DDT to combat the scourge of malaria in Africa, where about a million people a year die of the disease - entirely avoidably. There had been some evidence that intensive crop spraying with DDT in the 1960s had caused a drop of about 10 per cent in the thickness of the eggshells of some local breeds of birds. And that was it. The environmentalist lobby groups attempted, rather successfully, to spread the myth that the insecticide, which is no more carcinogenic than coffee, could cause cancer.

As a result, the EU threatened to ban food imports from African countries which had the temerity to advocate DDT in the battle to save children from a disease more deadly than AIDS. In effect, the West had put its own neurosis over trace chemicals in food, and the life-cycle of the American bald-headed eagle, over the lives and welfare of the entire African continent. It was a selfishness that rivalled the worst excesses of the colonial era, but justified with a sanctimony and self-righteousness which even the Victorian imperialists never matched.

Mmmmh : ça me fait penser au Fluffy Massacreur. :icon_up:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Trouvé dans The Independent. Je ne commente pas parce que c'est très bien écrit et ça se passe de commentaires.

DOMINIC LAWSON

22 September, 2006

The Independent

1161 Words

© 2006 Independent & Media PLC

For the past 35 years a number of well-funded lobbying organisations have spread lies that have caused the deaths of countless millions of Africans, mostly children. Last week the World Health Organisation finally shook off the malign grip exercised by their campaign of misinformation: the new head of the WHO's anti-malarial programme, Arata Kochi, declared that the organisation would promote the use of indoor spraying with DDT, the insecticide which had wiped out malaria in the developed world, but which was banned before sub-Saharan Africa could benefit in the same way.

It was largely the pressure exercised by well-organised multinational lobbyists such as Greenpeace that persuaded the governments of the United States and Europe to refuse to sanction the use of DDT to combat the scourge of malaria in Africa, where about a million people a year die of the disease - entirely avoidably. There had been some evidence that intensive crop spraying with DDT in the 1960s had caused a drop of about 10 per cent in the thickness of the eggshells of some local breeds of birds. And that was it. The environmentalist lobby groups attempted, rather successfully, to spread the myth that the insecticide, which is no more carcinogenic than coffee, could cause cancer.

As a result, the EU threatened to ban food imports from African countries which had the temerity to advocate DDT in the battle to save children from a disease more deadly than AIDS. In effect, the West had put its own neurosis over trace chemicals in food, and the life-cycle of the American bald-headed eagle, over the lives and welfare of the entire African continent. It was a selfishness that rivalled the worst excesses of the colonial era, but justified with a sanctimony and self-righteousness which even the Victorian imperialists never matched.

C'est franchement révoltant. Quand la stupidité et les idéologies "modernes" provoquent la mort …

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le contre-argument pourquoi le nazisme, le communisme ou l'écologie sont néfastes, c'est parce qu'ils ont entrainé la mort de dizaines de millions de personnes, le pompon (hors communismes cumulés URSS+Chine) ) revient tout de même au tabac, puisqu'il est crédité de 100 millions de morts. Mais le tabac n'est pas lié à un système, ni uniquement aux multinationales du tabac américaines, Cuba est là pour en témoigner.

Et là, miracle, tout le monde va marcher. Depuis le milieu des années 70, le DDT est donc interdit. Et depuis ces années, plus d'un million de personnes (principalement des femmes et des enfants) seront donc morts tous les ans parce que, potentiellement, le DDT tend à réduire les coquilles des oeufs. Mais que valent 30.000.000 d'humains face à une (ou plusieurs) espèce de volatiles en péril ?

Je crois que la question sous-jacente est :

Doit-on favoriser la vie humaine au détriment de la biodiversité et de la préservation de l'environnement ?

Un chrétien, un libéral ou un humaniste vous répondront oui, un écologiste ou un décroissant non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le contre-argument pourquoi le nazisme, le communisme ou l'écologie sont néfastes, c'est parce qu'ils ont entrainé la mort de dizaines de millions de personnes, le pompon (hors communismes cumulés URSS+Chine) ) revient tout de même au tabac, puisqu'il est crédité de 100 millions de morts. Mais le tabac n'est pas lié à un système, ni uniquement aux multinationales du tabac américaines, Cuba est là pour en témoigner.

Je crois que la question sous-jacente est :

Doit-on favoriser la vie humaine au détriment de la biodiversité et de la préservation de l'environnement ?

Un chrétien, un libéral ou un humaniste vous répondront oui, un écologiste ou un décroissant non.

Si un écolo répond non de but en blanc face à la caméra, excellent. Il sera alors déconsidéré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doit-on favoriser la vie humaine au détriment de la biodiversité et de la préservation de l'environnement ?

Un chrétien, un libéral ou un humaniste vous répondront oui, un écologiste ou un décroissant non.

Un écologiste sensé répondra qu'il défend la bio-diversité et l'environnement dans l'intérêt de l'homme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un écologiste sensé répondra qu'il défend la bio-diversité et l'environnement dans l'intérêt de l'homme.

Dans le cas du DDT, cela se fait tout de même au dépend de l'homme, tout au moins sous l'angle démographique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, et bien un écologiste sensé ne défendra pas forcément l'interdiction du DDT.

Mais, il est vrai, la démographie doit être maitrisée, de mon point de vue. Quel est le point de vue d'un vrai libéral à ce sujet (sous-entendu, je ne suis pas un vrai libéral, et encore moins expert).

Le vrai libéral pense que la maîtrise de la démographie quand elle est nécessaire doit se faire par les décisions individuelles, et pas par des incitations légales, encore moins par des meurtres !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jabial
Le contre-argument pourquoi le nazisme, le communisme ou l'écologie sont néfastes, c'est parce qu'ils ont entrainé la mort de dizaines de millions de personnes, le pompon (hors communismes cumulés URSS+Chine) ) revient tout de même au tabac, puisqu'il est crédité de 100 millions de morts.

Non, le pompon revient à la mort de vieillesse.

Il est des sophismes qui me fatiguent d'autant plus qu'ils sont répandus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le contre-argument pourquoi le nazisme, le communisme ou l'écologie sont néfastes, c'est parce qu'ils ont entrainé la mort de dizaines de millions de personnes, le pompon (hors communismes cumulés URSS+Chine) ) revient tout de même au tabac, puisqu'il est crédité de 100 millions de morts. Mais le tabac n'est pas lié à un système, ni uniquement aux multinationales du tabac américaines, Cuba est là pour en témoigner.

:icon_up::doigt:

:warez:

Je crois que la question sous-jacente est :

Doit-on favoriser la vie humaine au détriment de la biodiversité et de la préservation de l'environnement ?

Un chrétien, un libéral ou un humaniste vous répondront oui, un écologiste ou un décroissant non.

Non, il n'y a pas de question sous-jacente. Si tu penses que la biodiversité est en danger, n'hésite pas à monter une association de défense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au passage, je le redis : l'histoire des coquilles d'oeuf qui se résuisent avec le DDT est du PIPEAU :

Many experiments on caged-birds demonstrate that DDT and its metabolites (DDD and DDE) do not cause serious egg shell thinning, even at levels many hundreds of times greater than wild birds would ever accumulate. in Cecil, HC et al. 1971. Poultry Science 50: 656-659 (No effects of DDT or DDE, if adequate calcium is in diet); Chang, ES & ELR Stokstad. 1975. Poultry Science 54: 3-10 1975. (No effects of DDT on shells); Edwards, JG. 1971. Chem Eng News p. 6 & 59 (August 16, 1971) (Summary of egg shell- thinning and refutations presented revealing all data); Hazeltine, WE. 1974. Statement and affidavit, EPA Hearings on Tussock Moth Control, Portland Oregon, p. 9 (January 14, 1974); Jeffries, DJ. 1969. J Wildlife Management 32: 441-456 (Shells 7 percent thicker after two years on DDT diet); Robson, WA et al. 1976. Poultry Science 55:2222- 2227; Scott, ML et al. 1975. Poultry Science 54: 350-368 (Egg production, hatchability and shell quality depend on calcium, and are not effected by DDT and its metabolites); Spears, G & P. Waibel. 1972. Minn. Science 28(3):4-5; Tucker, RK & HA Haegele. 1970. Bull Environ Contam. Toxicol 5:191-194 (Neither egg weight nor shell thickness affected by 300 parts per million DDT in daily diet);Edwards, JG. 1973. Statement and affidavit, U.S. Senate Committee on Agriculture, 24 pages, October 24, 1973; Poult Sci 1979 Nov;58(6):1432-49 ("There was no correlation between concentrations of pesticides and egg shell thinning)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo à H16 pour son blog,

mais les fluffy, sortes de personnages niais qui poussent la bétise jusqu'à la méchanceté, sont les idiots utiles de fanatiques qui savent ce qu'ils font.

C'est minitax qui je crois avait cité la phrase d'un personnage dont je ne me rappelle plus le nom, auteur en 1970 d'un livre intitulé: "la bombe P, sept milliards d'êtres humains en l'an 2000". Il déclarait devant le club de rome qu'il avait milité en faveur de l'interdiction du DDT pour limiter la population de l'afrique, donc dans un objectif malthusien.

A charge pour H16 de donner un nom à ces massacreurs là! :icon_up:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0

Les écolos pourraient dire que l'usage massif de DDT aurait fini par induire une résistance des moustiques et que le chiffre de 30 millions de mort est exagéré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bravo à H16 pour son blog,

Merci :icon_up:

mais les fluffy, sortes de personnages niais qui poussent la bétise jusqu'à la méchanceté, sont les idiots utiles de fanatiques qui savent ce qu'ils font.

Des fanatiques sans suiveurs sont de simples illuminés. En général, ils ne vont pas loin. Les fanatiques écolos, avec autant de suiveurs, en revanche, ils deviennent extrêmement dangereux.

C'est minitax qui je crois avait cité la phrase d'un personnage dont je ne me rappelle plus le nom, auteur en 1970 d'un livre intitulé: "la bombe P, sept milliards d'êtres humains en l'an 2000". Il déclarait devant le club de rome qu'il avait milité en faveur de l'interdiction du DDT pour limiter la populastion de l'afrique, donc dans un objectif malthusien.

A charge pour H16 de donner un nom à ces massacreurs là! :doigt:

Ceux-là, le terme approprié est Enflures. Mais ce n'est pas de moi.

Les écolos pourraient dire que l'usage massif de DDT aurait fini par induire une résistance des moustiques et que le chiffre de 30 millions de mort est exagéré.

Oui ou que le DDT ne sent pas bon et provoque des rhumes. Le problème est que les 30 millions est un chiffre a minima avéré, que la résistance des moustiques n'a jamais été constatée, et que l'usage du DDT a fait effectivement baisser le nombre de cas de malaria.

Toujours le même problème : on va sauver potentiellement des gens d'un cancer éventuel et hypothétique déclenché par une surdose putative de DDT, mais de toute façon, on ne pourra jamais le constater puisqu'ils vont claquer jeunes de malaria.

On retrouve le même cheminement dans les OGM : il peut y avoir risque de contamination des autres espèces aboutissant à on-ne-sait-pas-quoi, il peut y avoir risque de cancers, ou de on-ne-sait-pas-quoi, à 70 ans, pour des gens qui vont mourir de faim de toute façon s'ils n'utilisent pas ces OGM (cas des riz OGM en Chine, il me semble).

De même que prendre des risques inconsidérés ou idiots tue, le principe de précaution tue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les écolos pourraient dire que l'usage massif de DDT aurait fini par induire une résistance des moustiques et que le chiffre de 30 millions de mort est exagéré.

A ce compte, il faut massacrer le plus possible les espèces existantes et non les protéger, jusqu'à ce qu'elles deviennent résistantes :icon_up:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand j'y pense, un des plus grand fluffy massacreur du XXème siècle est sans doute gandhy. Il a inspiré un tournant socialiste pour l'inde qui fait que ce pays est encore trés pauvre alors que d'autres pays asiatiques extrémement pauvres à la même époque jouissent aujourd'hui d'un niveau de vie confortable ( corée du sud et dans une moindre mesure japon.)

Combien de personnes sont mortes de faim en raison de politqiues socialistes dans le tiers monde parfois- mais pas toujours- bien intentionnées?

En dollars de 2000, c'est à dire en gommant les différences de pouvoir d'achat de la monnaie, on obtiendrait les comparaisons de PIB par habitants suivantes:

Inde 1950: 750, Inde 2000: 2500,

Japon 1950: 2500, Japon 2000: 28000,

Corée du sud 1950: 1000, corée du sud 2000: 17000.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Oui ou que le DDT ne sent pas bon et provoque des rhumes. Le problème est que les 30 millions est un chiffre a minima avéré, que la résistance des moustiques n'a jamais été constatée, et que l'usage du DDT a fait effectivement baisser le nombre de cas de malaria.

Toujours le même problème : on va sauver potentiellement des gens d'un cancer éventuel et hypothétique déclenché par une surdose putative de DDT, mais de toute façon, on ne pourra jamais le constater puisqu'ils vont claquer jeunes de malaria.

On retrouve le même cheminement dans les OGM : il peut y avoir risque de contamination des autres espèces aboutissant à on-ne-sait-pas-quoi, il peut y avoir risque de cancers, ou de on-ne-sait-pas-quoi, à 70 ans, pour des gens qui vont mourir de faim de toute façon s'ils n'utilisent pas ces OGM (cas des riz OGM en Chine, il me semble).

De même que prendre des risques inconsidérés ou idiots tue, le principe de précaution tue.

Ce que je voulais dire c'est qu'un écolos ne sera pas gêné outre mesure si on lui parle de l'interdiction de la DDT, s'imaginer les réduire au silence par des exemples concret c'est un peu les surestimer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité jabial
Les écolos pourraient dire que l'usage massif de DDT aurait fini par induire une résistance des moustiques et que le chiffre de 30 millions de mort est exagéré.

Comme d'hab : les écolos ont pris l'habitude d'utiliser des projections pour nier la réalité. Les chiffres? Pas justes! Quant aux dégâts de leurs politiques, comme avec les communistes, ils sont toujours "exagérés". Ben voyons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suppose que le chiffre de trente millions de morts correspond au nombre de personnes (souvent des enfants), tuées par la malaria, depuis l'interdiction du DDT. Aujourd'hui on l'estime à deux millions par an.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Je suppose que le chiffre de trente millions de morts correspond au nombre de personnes (souvent des enfants), tuées par la malaria, depuis l'interdiction du DDT. Aujourd'hui on l'estime à deux millions par an.

Ce qui impliquerait que sans l'interdiction du DDT personne ou presque ne serait mort de la malaria :icon_up: .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui impliquerait que sans l'interdiction du DDT personne ou presque ne serait mort de la malaria :icon_up: .

Ça me paraitrait con d'attribuer les 30 millions à l'interdiction du DDT. Peut-être que c'est une petite proportion, comme 3 millions.

Moi, je n'aimerais pas avoir 3 millions de mort sur la conscience.

Surtout des petits enfants de moins de cinq ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ça me paraitrait con d'attribuer les 30 millions à l'interdiction du DDT. Peut-être que c'est une petite proportion, comme 3 millions.

Moi, je n'aimerais pas avoir 3 millions de mort sur la conscience.

Surtout des petits enfants de moins de cinq ans.

Je ne voudrai pas glisser dans un débat de chiffre, inutile je pense. Mais le chiffre est bien un simple recensement des gens morts de la malaria ; dans les endroits traités correctement avec le DDT, le nombre de morts peut tomber à 0 (il faudra si on veut vraiment que je retrouve les données, mais c'est assez clair). Ce qui veut dire que sur 30 millions, le nombre de morts qu'on aurait pu éviter est plutôt proche de 25 ou 28.

Mais bon, je l'accorde, ça reste prospectif. Si ça se trouve, ils ne seraient pas morts de malaria mais de dyssentrie, thyphus, ou, pourquoi pas, d'un impact météoritique. Va savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Je ne voudrai pas glisser dans un débat de chiffre, inutile je pense. Mais le chiffre est bien un simple recensement des gens morts de la malaria ; dans les endroits traités correctement avec le DDT, le nombre de morts peut tomber à 0 (il faudra si on veut vraiment que je retrouve les données, mais c'est assez clair).
Dans les zones isolés (îles par exemple) où les moustiques infecté du parasite ont pu être totalement éradiqué, ou presque, et que de nouveaux moustiques infectés n'ont pas pu envahir.
Le problème est que les 30 millions est un chiffre a minima avéré*…
*Ce n'est pas moi qui souligne.
Ce qui veut dire que sur 30 millions, le nombre de morts qu'on aurait pu éviter est plutôt proche de 25 ou 28.
Mais bon, je l'accorde, ça reste prospectif. Si ça se trouve, ils ne seraient pas morts de malaria mais de dyssentrie, thyphus, ou, pourquoi pas, d'un impact météoritique. Va savoir.
Autrement dis tu sors un chiffre en l'air et tu espère t'en sortir par de l'humour? :icon_up:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans les zones isolés (îles par exemple) où les moustiques infecté du parasite ont pu être totalement éradiqué, ou presque, et que de nouveaux moustiques infectés n'ont pas pu envahir.

*Ce n'est pas moi qui souligne. Autrement dis tu sors un chiffre en l'air et tu espère t'en sortir par de l'humour? :icon_up:

PAaRdon ?

Le chiffre n'est absolument pas en l'air. Cela fait 30 ans que le DDT est interdit, les estimations basses du nombre de morts observés sur le terrain sont de 1.000.000 par an. 30 x 1 M = 30 M. Les chiffres tendent maintenant vers 2 M / an sur les 15 dernières années, ce qui tend à faire entre 30 et 60 millions.

Non seulement le chiffre n'est pas en l'air, mais ce n'est sûrement pas sur ce genre de choses que je ferai de l'humour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Le chiffre n'est absolument pas en l'air.
Alors tu devrait t'y tenir et pas en changer en permanence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alors tu devrait t'y tenir et pas en changer en permanence.

Relis moi et arrête d'écrire des bêtises.

Il y a eu 30 M de morts par la malaria. Avec l'utilisation du DDT, on peut supposer qu'on aurait pu éviter 25 à 28 M de morts. C'est tout ce que j'ai dit, et je m'y tiens. Que tu ne comprennes pas ne veut pas dire que je sois incohérent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Non seulement le chiffre n'est pas en l'air, mais ce n'est sûrement pas sur ce genre de choses que je ferai de l'humour.
Les Fluffys c'était sérieux?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les Fluffys c'était sérieux?

Si le terme prête à rire, les 30 millions de mort, eux, ne les trouvent pas du tout rigolo. Tu as une conception très … souple de l'humour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Relis moi et arrête d'écrire des bêtises.

Il y a eu 30 M de morts par la malaria. Avec l'utilisation du DDT, on peut supposer qu'on aurait pu éviter 25 à 28 M de morts. C'est tout ce que j'ai dit, et je m'y tiens. Que tu ne comprennes pas ne veut pas dire que je sois incohérent.

Le nombre de mort de la malaria est a peu près connu. L'estimation de 25 à 28 millions de mort lié à l'interdiction de la DDT est, il me semble, une estimation que tu nous as sorti d'une vague impression et qui ne vaut rien.

D'ailleurs avant que je ne dise que l'intégralité des morts de la malaria ne peut pas forcément être attribué uniquement à l'interdiction de la DDT le seul chiffre que tu donnais était celui du nombre de morts estimé de la malaria, et ce sans plus de précision.

Reconnaît au moins que tu n'a pas été clair.

Si le terme prête à rire, les 30 millions de mort, eux, ne les trouvent pas du tout rigolo. Tu as une conception très … souple de l'humour.
C'est TOI qui fait de l'humour sur le sujet, pas moi. Ton reproche est surréaliste!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×