Jump to content

Un Parti Politique Libéral Ne Peut Exister


Recommended Posts

Jeudi dernier, j’étais à la conférence de presse d’Alternative libérale. J’ai alors découvert qu’Édouard Fillias serait candidat à la présidentielle 2007. Tout ce que j’ai entendu m’a fait plaisir. Serais-je donc libéral ? Vais-je rejoindre Alternative Libérale ?

Et bien non. Pour une simple raison : Alternative Libérale n’est pas un parti libéral parce qu’un parti libéral ne peut pas exister. Qui dit parti, dit structure centralisée, cellules régionales, QG avec un staff… staff qui d’ailleurs était derrière la table lors de la conférence de presse pendant que les journalistes étaient de l’autre côté.

Tout ça est d’un vieux-jeu consommé. J’étais un peu triste de voir des jeunes pleins de bonne volonté s’enfermer dans des schémas désuets. Ils prônent un discours libéral qu’ils sont eux-mêmes incapables d’appliquer dans leur quête politique. Comment alors leur faire confiance ?

Je crois qu’une alternative politique est possible, je crois qu’elle sera libérale et sociale mais elle passera par des méthodes politiques nouvelles. Quand on imite les vieux politicards, on finit par faire la même politique qu’eux.

Édouard Fillias a de bonnes idées mais il n’a pas idée de comment les mettre en œuvre. En ce domaine, ses idées sont les mêmes que celles de ceux qu’il va combattre. Plus que d’idées, nous avons aujourd’hui besoin de méthodes… car les méthodes actuelles nous conduisent droit dans le mur.

J’ai ouvert quelques pistes dans Le peuple des connecteurs et dans quelques billets (ici dernièrement, là au sujet de Dee Hock, là au sujet de la crise de l’eau… dans presque tous mes billets en fait). On peut faire autrement, Alternative Libérale doit faire autrement, sinon ce ne sera que du Madelin bis.

Je suis assez d'accord. Qu'en pensez vous?

Link to comment
Qui dit parti, dit structure centralisée, cellules régionales, QG avec un staff… staff qui d’ailleurs était derrière la table lors de la conférence de presse pendant que les journalistes étaient de l’autre côté.
:icon_up:
Édouard Fillias a de bonnes idées mais il n’a pas idée de comment les mettre en œuvre. En ce domaine, ses idées sont les mêmes que celles de ceux qu’il va combattre.
:doigt:
Plus que d’idées, nous avons aujourd’hui besoin de méthodes… car les méthodes actuelles nous conduisent droit dans le mur.
Je suis pas sur qu'on puisse séparer aussi clairement méthodes et idées. Et si c'était le cas les idées me semble plus importante que les méthodes.

Surtout qu'il ne s'agit pas de gouverner, en tout cas pour le moment (on peut rêver pour le futur), mais d'avoir accès à la tribune que représente les élections pour défendre des idées libérales et espérer influencer les grand partis. A ce titre la méthode pour faire appliquer les idées chez AL n'est pas la même que celle chez les grand partis politiques (qui eux se présentent pour avoir véritablement accès au pouvoir et appliquer directement par eux même "les idées" qu'ils ont).

Link to comment

Alternative Liberale ne fera pas le grand soir? Et alors… Oui je suis d'accord avec son point de vue et je partage sa theorie que la desetatisation est un processus spontane (mais erratique) dans la societe, nos structures etatiques tomberont pour la meme raison que le communisme est tombe, mais a une echelle d'Etat differente correspond une echelle de temps different, il faudra donc attendre longtemps. Qu'en est-il d'AL? AL propose un pas vers la liberalisation de la societe, c'est une chance, c'est une opportunite… AL n'est pas parfait? AL pourrait faire mieux? Sans doute mais il faut prendre ce qu'on a, jouer sur tous les tableaux.

Link to comment
Alternative Liberale ne fera pas le grand soir? Et alors… Oui je suis d'accord avec son point de vue et je partage sa theorie que la desetatisation est un processus spontane (mais erratique) dans la societe, nos structures etatiques tomberont pour la meme raison que le communisme est tombe, mais a une echelle d'Etat differente correspond une echelle de temps different, il faudra donc attendre longtemps.
Surtout que cela fait déja bien cinq mille ans que l'état existe, et cent pour l'état providence.
Link to comment
Quelle façon pudique de dire que la fin justife les moyens.
Non, ce que j'ai dit n'implique absolument pas que les méthodes utilisées puissent être contraire aux idées défendues.
Link to comment
Je suis assez d'accord. Qu'en pensez vous?

Que Crouzet pourrait nous expliquer quelles sont ces "méthodes nouvelles" qu'il appelle de ses voeux, et comment et par qui elles devraient être mises en oeuvre.

Link to comment
Surtout que cela fait déja bien cinq mille ans que l'état existe, et cent pour l'état providence.

Et ? Ca peut aussi bien etre une indication que c'est pres de se terminer… si tu n'as aucune information sur le processus tu ne peux rien deduire de l'existence historique de l'Etat.

Link to comment
:icon_up::doigt: Surtout qu'il ne s'agit pas de gouverner, en tout cas pour le moment (on peut rêver pour le futur), mais d'avoir accès à la tribune que représente les élections pour défendre des idées libérales et espérer influencer les grand partis. A ce titre la méthode pour faire appliquer les idées chez AL n'est pas la même que celle chez les grand partis politiques (qui eux se présentent pour avoir véritablement accès au pouvoir et appliquer directement par eux même "les idées" qu'ils ont).

La meilleure tribune des libéraux est internet. Je ne pense pas qu'il soit necessaire d'aller chercher celui des élections officielles.

Tu devrais donc dire qu'il y a 99% de chances que tu sois 99% d'accord, tu peux avoir mal lu le texte.

Tout à fait :warez:

A ce rythme, je peux même en arriver à 0% (enfin 0.000001% etc…) car 99% de 99% de 99% etc… ce n'est plus grand chose. Mais bon, 99% pour moi ça me suffit pour prendre des décisions. Le principe de précaution c'est pas trop mon truc :warez:

Link to comment
La meilleure tribune des libéraux est internet. Je ne pense pas qu'il soit necessaire d'aller chercher celui des élections officielles.

Rien n'est 'necessaire'…

Est-ce utile? Oui!

Ce n'est pas en dissertant du liberalisme sur internet - entre liberaux qui plus est - qu'on fait avance le scheumileubileubick.

Link to comment
La meilleure tribune des libéraux est internet. Je ne pense pas qu'il soit necessaire d'aller chercher celui des élections officielles.
Tu pars du principe que l'un exclut l'autre?

En plus on ne peut pas comparer un média et un événement (par exemple on va parler des élections sur le net).

Link to comment
La meilleure tribune des libéraux est internet. Je ne pense pas qu'il soit necessaire d'aller chercher celui des élections officielles.

Intéressante réponse, qui amène une autre question: le libéralisme est-il une posture ou les libéraux cherchent-ils vraiment à changer les choses, ce qui implique à terme de mettre ses mains dans le cambouis politique?

Link to comment
Que Crouzet pourrait nous expliquer quelles sont ces "méthodes nouvelles" qu'il appelle de ses voeux, et comment et par qui elles devraient être mises en oeuvre.

Je vais tenter une réponse.

Globalement, les politiques se battent pour avoir le pouvoir de contrôler. Or les libertariens disent "pas d'accord". Et pour faire entendre cette réponse,… ils rentrent dans la mêlée.

Alors vous me répondraient: "mais il le font pour changer le système de l'intérieur". Bien sûr, c'est connu que ça marche!

Il vaut bien mieux aller argumenter chez les convaincus, c'est moins fatiguant et plus efficace. Je m'explique: voter avec les pieds. Et ainsi bâtir, en concentrant les talents/libertariens, une société plus proche du modèle qu'on recherche. Celle ci pourra servir d'exemple vivant pour ceux qu'il reste à convaincre. En quelque sorte se la jouer Atlas Shrugged (à lire comme la Bible: dans le sens "s'interesser aux idées, mais ne pas prendre littéralement!! :icon_up: ). Enfin j'ai cru comprendre que ce livre portait à débat ici…

Je suis ouvert aux contradictions, au nom de ces 1% :doigt:

Link to comment
Et ainsi bâtir, en concentrant les talents/libertariens, une société plus proche du modèle qu'on recherche. Celle ci pourra servir d'exemple vivant pour ceux qu'il reste à convaincre.

Tu vis dans le New Hampshire?

Link to comment
Rien n'est 'necessaire'…

Est-ce utile? Oui!

Ce n'est pas en dissertant du liberalisme sur internet - entre liberaux qui plus est - qu'on fait avance le scheumileubileubick.

Non, bien sûr, c'est une question de priorité. Je préfère investir mon "argent" dans l'entreprise la plus efficace, même si d'autre auraient du résultat également, mais moindre.

Maintenant, je te l'accorde, ce n'est que mon avis d'investisseur qu'internet parvienne à atteindre le but le plus efficacement.

Je remarque une chose: le nombre de supporteur du libéralisme (moi compris) à décoller depuis l'apparition d'internet. Les idées se propagent. Et les bonnes idées (cohérentes devrais-je dire) restent. Je ne pense pas qu'on soit juste "entre libéraux". Encore une fois je peux me tromper et je serais ravis que tu me convaincs du contraire si le contraire me parait plus juste.

Intéressante réponse, qui amène une autre question: le libéralisme est-il une posture ou les libéraux cherchent-ils vraiment à changer les choses, ce qui implique à terme de mettre ses mains dans le cambouis politique?

Peux tu préciser ta question s'il te plaît, je ne suis pas sûr de comprendre?

Link to comment
Je ne pense pas qu'on soit juste "entre libéraux". Encore une fois je peux me tromper et je serais ravis que tu me convaincs du contraire si le contraire me parait plus juste.

Ben on est quand meme sur liberaux.org…

Apres si tu veux te frotter a des nons liberaux sur Internet, essaye tu verras comme les gens sont sensibles a l'argumentation logique et sont souples dans leurs idees, prets a evoluer pour epouser les theses defendues avec succes. Viens faire un tour sur les fora de LC par exemple ou sur fr.soc.politique / fr.soc.economie. C'est pas la joie.

Link to comment
Tu vis dans le New Hampshire?

:icon_up:

Mais pourquoi pas, un jour. Si j'ai le choix entre habiter dans deux Etats dans des conditions identiques par ailleurs (salaire, famille,proximité de certains services…), je choisirais probablement d'aller dans le NH. Maintenant c'est un critère de peu de poids, pour moi. Le problème du projet Free State c'est qu'à chercher à faire un trop grand pas, on fini par investir son temps à perte tout de même. Me fais-je bien comprendre?

C'est comme de chercher le 0 défaut alors que le 0.0001 défaut reviendrai beaucoup moins cher à efficacité presque équivalente. Concrètement, oui, les Etats Unis me paraissent un bon choix de manière générale. Tout comme l'Irlande, le Royaume Uni, la Nouvelle Zélande, Singapour, etc…

Ben on est quand meme sur liberaux.org…

Apres si tu veux te frotter a des nons liberaux sur Internet, essaye tu verras comme les gens sont sensibles a l'argumentation logique et sont souples dans leurs idees, prets a evoluer pour epouser les theses defendues avec succes. Viens faire un tour sur les fora de LC par exemple ou sur fr.soc.politique / fr.soc.economie. C'est pas la joie.

Je vais répondre comme un politique (juste pour m'amuser, pas de secrets inavoués!!): merci de m'avoir fait cette remarque qui me permet de préciser ma réponse (bon ok, les vrais politiques le disent mieux que moi!).

Tout d'abord, je pense qu'il y a également des non libéraux qui viennent sur ce forum. Je ne parle pas des marxistes qui jouent à se faire peur, mais des "presque-convaincus". Or c'est justement ceux là qu'il faut tenter de convaincre et non les fr.soc.economie (je ne connaîs pas, je me fie à ton jugement, que je trouve plutôt bon à ce que j'ai lu). Il vaut mieux utiliser peu d'énergie à convaincre définitivement un déjà presque converti qui pourra alors lui même se lancer dans le débat, que de passer des heures à se justifier devant un gauchiste qui de toute façon n'est pas près de comprendre.

Pour user d'une métaphore politique, il faut convaincre les centristes et non les extrémistes, car c'est eux qui décident du résultat de l'élection.

Link to comment
Je suis assez d'accord. Qu'en pensez vous?

Tout à fait d'accord, bien sûr :icon_up:

Un parti libéral, c'est antinomique.

le libéralisme est-il une posture ou les libéraux cherchent-ils vraiment à changer les choses, ce qui implique à terme de mettre ses mains dans le cambouis politique?

Le libéralisme est une philosophie qui nécessite d'admettre (accepter) l'hypothèse que la nature humaine puisse tendre vers un système liberticide. Le cas échéant, il est inconcevable pour un libéral de forcer la nature humaine.

Link to comment
Le libéralisme est une philosophie qui nécessite d'admettre (accepter) l'hypothèse que la nature humaine puisse tendre vers un système liberticide. Le cas échéant, il est inconcevable pour un libéral de forcer la nature humaine.

:icon_up:

Link to comment
:icon_up:

Prouve moi de manière certaine que l'homme tend naturellement vers un maximum de liberté.

Hayek avait ouvert la voie de ce "choix" non-libéral, et l'Histoire lui a donné raison jusqu'à présent.

Personnellement je crois que l'homme finira par vivre libre et tendra vers un système libéral, cependant je dois accepter qu'il y a un risque que ce système ne voit jamais le jour.

C'est, disons, par humilité par rapport à ma connaissance de la nature humaine profonde.

Link to comment
Intéressante réponse, qui amène une autre question: le libéralisme est-il une posture ou les libéraux cherchent-ils vraiment à changer les choses, ce qui implique à terme de mettre ses mains dans le cambouis politique?

Si tu entends par posture "idée sans mise en pratique", je ne pense pas que ce soit le cas du libéralisme. Car "cambouis"-oui, mais "politique", non! Il y a quantité d'autres cambouis.

Link to comment
Prouve moi de manière certaine que l'homme tend naturellement vers un maximum de liberté.

Hayek avait ouvert la voie de ce "choix" non-libéral, et l'Histoire lui a donné raison jusqu'à présent.

Personnellement je crois que l'homme finira par vivre libre et tendra vers un système libéral, cependant je dois accepter qu'il y a un risque que ce système ne voit jamais le jour.

C'est, disons, par humilité par rapport à ma connaissance de la nature humaine profonde.

Bon allez, j'avais dis que j'aimais pinailler :icon_up:

Je crois perso aussi qu'on se dirige vers plus de libéralisme. Mais je ne pense pas qu'on "finira" par un système libéral (j'interprète un peu ce que tu as écrits, corrige moi si je me trompe). Tout comme la démocratie a été une avancée par rapport à la loi d'une minorité sur une majorité, puis qu'un système libéral le sera par rapport à un système démocratique, je n'exclus pas l'émergeance d'une innovation bien supérieure encore. Qui nous rende encore plus heureux.

Mais bon, en gros j'adhère à ta projection.

Link to comment
Bon allez, j'avais dis que j'aimais pinailler :icon_up:

Je crois perso aussi qu'on se dirige vers plus de libéralisme. Mais je ne pense pas qu'on "finira" par un système libéral (j'interprète un peu ce que tu as écrits, corrige moi si je me trompe). Tout comme la démocratie a été une avancée par rapport à la loi d'une minorité sur une majorité, puis qu'un système libéral le sera par rapport à un système démocratique, je n'exclus pas l'émergeance d'une innovation bien supérieure encore. Qui nous rende encore plus heureux.

Mais bon, en gros j'adhère à ta projection.

Peut-on véritablement parler d'innovation dans le cadre des modes de vie ? Ne peut-on pas dès à présent imaginer toutes les possibilités ? Ma question est vraimetn naïve et j'espère que phoenix pourra m'expliquer ce qu'il entend par innovation dans ce cadre analytique.

Link to comment
Mais je ne pense pas qu'on "finira" par un système libéral (j'interprète un peu ce que tu as écrits, corrige moi si je me trompe).

Si un système libéral peut très bien finir par voir le jour, la probabilité est selon moi assez faible (mais pas inexistante)

Bien malin sera celui qui pourra prédire le système futur.

Les libéraux ne peuvent qu'informer, afin que l'amour de la liberté de disparaisse pas des esprits, le déclin irrémédiable du collectivisme fera le reste.

Link to comment
Si un système libéral peut très bien finir par voir le jour, la probabilité est selon moi assez faible (mais pas inexistante)

Bien malin sera celui qui pourra prédire le système futur.

Les libéraux ne peuvent qu'informer, afin que l'amour de la liberté de disparaisse pas des esprits, le déclin irrémédiable du collectivisme fera le reste.

Cette réflexion pose en creux la question du changement de système et de son enracinement. L'histoire nous montre que la catastrophe (révolution, chute d'empire,…) sont toujours à l'origine de ces changements structurant. Par extrapolation, quelle type de catastrophe et dans quel pays doit-on attendre le nouveau tournant ?

Pour préciser ma pensée : la France peut-elle devenir, parce qu'elle connaît actuellement une situation terrifiante, l'emblème du renversement de l'ordre ancien et la nouvelle lumière du monde ?

Link to comment
Prouve moi de manière certaine que l'homme tend naturellement vers un maximum de liberté.

Hayek avait ouvert la voie de ce "choix" non-libéral, et l'Histoire lui a donné raison jusqu'à présent.

Personnellement je crois que l'homme finira par vivre libre et tendra vers un système libéral, cependant je dois accepter qu'il y a un risque que ce système ne voit jamais le jour.

C'est, disons, par humilité par rapport à ma connaissance de la nature humaine profonde.

C'est plutôt le coté accepter, au sens de "ne pas forcer la nature humaine", qui me dérange. Je suis pas sur de comprendre ce que tu veux dire.

En tout cas personnellement si un gouvernement réduit la taille de l'état et limite les atteintes à la liberté je serai très content. Je le soutiendrais de tout mon coeur, et je soutiendrais tout ceux dont je pense qu'ils peuvent amener à cela. J'appelle pas cela forcer la nature humaine.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...