Jump to content

Napoléon,pour Ou Contre Le Libéralisme?


Xav76

Recommended Posts

Bonjour a tous.Voila étant un admirateur de Napoléon,du fait de son génie etc…Je voudrais savoir si pour vous Napoléon était un frein a l'expansion libérale?

Absolument… je ne sais meme pas par ou commencer. C'est presque le pere de notre lourde fonction publique.

Link to post

Les Principes de politique de Benjamin Constant (que l'on peut qualifier de libéraux :icon_up: ) sont nés au moment où le Premier Empire atteint son apogée. Le despotisme napoléonien sécrète ainsi son parfait antidote : le libéralisme le plus pur, le plus limpide ne se conçoit pas, semble-t-il, hors de ce creuset dictatorial et impérialiste. C'est un passage de l'introduction qui en dit assez long, je crois.

Link to post
Bonjour a tous.Voila étant un admirateur de Napoléon,du fait de son génie etc…Je voudrais savoir si pour vous Napoléon était un frein a l'expansion libérale?

Il empereur aux méthodes dictatoriales et expansionnistes, quelles que soient ses motivations et ce que tu pense d'elles, et qui étend les pouvoirs de l'Etat dans bien des domaines de la société est forcément un frein à l'expansion libérale… je crains malheuresement que ce soit pas plus compliqué :icon_up:

Link to post
Je voudrais savoir si pour vous Napoléon était un frein a l'expansion libérale?

Bonaparte est la pire merde qui soit arrivée à la France en particulier et aux pays occidentaux en général : c'est l'inventeur de la dictature moderne. Sans compter le fait qu'il est dans le top des criminels massacreurs de l'Histoire.

Alors oui, Bonaparte a été un frein à l'expansion du libéralisme.

Link to post
Bonaparte est la pire merde qui soit arrivée à la France en particulier et aux pays occidentaux en général : c'est l'inventeur de la dictature moderne. Sans compter le fait qu'il est dans le top des criminels massacreurs de l'Histoire.

Alors oui, Bonaparte a été un frein à l'expansion du libéralisme.

:icon_up:

Link to post
Bonaparte est la pire merde qui soit arrivée à la France en particulier et aux pays occidentaux en général : c'est l'inventeur de la dictature moderne. Sans compter le fait qu'il est dans le top des criminels massacreurs de l'Histoire.

Alors oui, Bonaparte a été un frein à l'expansion du libéralisme.

C'est d'ailleurs étonnant la quantité de merdes qui sont arrivées à la France, quand on y réfléchit (et les derniers chefs d'états m'y font penser). Comment ce pays ne s'est pas déjà autodétruit devant ses propres merdoiements, mystère et boule de gomme.

Link to post

Jean-Baptiste Say a lui aussi subit les foudres de Napoléon le Petit.

Tiré de Wikipédia (ici):

En 1803, il publia son œuvre la plus connue, "Traité d'économie politique". Napoléon Bonaparte lui demanda de réécrire certaines parties de son traité afin de mettre en avant l'économie de guerre basée sur le protectionnisme et les régulations. Le refus de Say l'empêcha de publier une seconde édition du traité, et il fut revoqué du Tribunat en 1804, après avoir passé quatre années à la tête de la section financière.
Link to post
Bonjour a tous.Voila étant un admirateur de Napoléon,du fait de son génie etc…Je voudrais savoir si pour vous Napoléon était un frein a l'expansion libérale?

Tout à fait d'accord avec tout ce qui s'est dit.

Cependant, rien ne t'empêche d'admirer l'intelligence du personnage, car il fallait l'être pour mettre en place un Empire anti-libéral comme il l'a fait. De la même manière que ça me fait profondemment chier l'histoire du chômeur professionnel (qui touchait les Assedic depuis je ne sais pas combien de temps) dont on parlait il y a quelques semaines, j'en veux à la situation socialiste qui lui a permis de faire cela, je ne lui en veux absolument pas à lui d'avoir été assez intelligent pour se faire un revenu facile. Dans un système capitaliste, ce type aurait été un génie!!

Mais bon, on est bien d'accord: pas bien, la politique que Napo a mené :icon_up:

Ce que disais l'intro du livre dont parle Serge est intéresssant cependant: le libéralisme aurait-il pris de l'ampleur aussi rapidement sans des gens comme Napoléon qui ont abusés? Ce serait un bon sujet de discussion.

Link to post
Comme celle de Lénine, de Staline, de Hitler ?

Pourquoi pas? Qu'ils aient mis leur intelligence au service de causes que je n'approuve pas n'a pas à m'empêcher d'admirer l'intelligence en elle même, et le fait que ces personnes ont trouvées des solutions ingénieuses à leurs problèmes (par là même me créant des ennuis à moi). Même si ces solutions étaient illégales d'un point de vue libertarien.

Mais encore une fois, attention à ne pas me faire dire ce que je ne dis pas: JE N'APPROUVE PAS LEURS ACTIONS. Je regrette qu'ils aient gâché leur potentiel.

Link to post
Jean-Baptiste Say a lui aussi subit les foudres de Napoléon le Petit.

Tiré de Wikipédia (ici):

:icon_up:

C'est étonnant, je crois que Napoléon Bonaparte a été l a parfaite antithèse du libéral. Il a poussé la centralisation du pays à l'extrême (seul Louis XVIII a fait un peu pire pendant un court laps de temps), il a réintroduit l'esclavage, c'était un antisémite notoire qui a interdit l'usage du prêt à intérêt pour les Juifs, il a mené plusieurs guerres d'agression (et qu'on ne vienne pas me dire qu'il s'agissait d'interventions visant à protéger le territoire français) mais des millions de Français dont notre cher Premier Ministre continuent à avoir un regard nostalgique sur lui.

Que les étatistes l'admirent, c'est une chose, mais que des libéraux en fassent de même, là, je pouffe de rire (je précise qu'avant de devenir libéral et d'étudier un peu plus en profondeur ses actes, j'étais également très admiratif de sa personne suite au matraquage que j'ai subi à l'école…)

Link to post
C'est étonnant, je crois que Napoléon Bonaparte a été l'antithèse du parfait anti-libéral.

Non ca c'est Rothbard, Hayek, Mises…

edit:

A moins que tu ne veuilles dire paradigme :icon_up:

Link to post

Bah, une chose que l'on gardera de Napoléon, c'est le Code Civil.

C'était pas une mauvaise chose en soi.. Et puis ses auteurs, et surtout Portalis, étaient assez libéraux me semble t-il.

Link to post
C'est d'ailleurs étonnant la quantité de merdes qui sont arrivées à la France, quand on y réfléchit (et les derniers chefs d'états m'y font penser). Comment ce pays ne s'est pas déjà autodétruit devant ses propres merdoiements, mystère et boule de gomme.

En même tant, tu vois l'histoire de la Russie, tu te dit qu'on s'en est pas si mal tiré finalement.

Bah, une chose que l'on gardera de Napoléon, c'est le Code Civil.

C'était pas une mauvaise chose en soi.. Et puis ses auteurs, et surtout Portalis, étaient assez libéraux me semble t-il.

Tu parle, le code civil Français, même Atatürk n'en a pas voulu (il a pris le code civil suisse à la place).

Link to post
…une chose que l'on gardera de Napoléon, c'est le Code Civil.

Encore cette légende. La codification et l'harmonisation du droit civil français avait déjà été entamée sous Luis XVI. Bonaparte n'a fait que s'approprier le travail de plusieurs générations de légistes et de juristes. Un voleur quoi.

Link to post
Encore cette légende. La codification et l'harmonisation du droit civil français avait déjà été entamée sous Luis XVI. Bonaparte n'a fait que s'approprier le travail de plusieurs générations de légistes et de juristes. Un voleur quoi.

Ok. Il lui reste l'invention du Pepto-Bismol.

Ah, flûte, il n'y est pour rien non plus.

Link to post
Bah, une chose que l'on gardera de Napoléon, c'est le Code Civil.

Et sa mégalo qui a "poussé" David et Gros a créer de splendides tableaux.

Pour le reste il fût une catastrophe liberticide à tous points de vue.

Link to post
Ah, flûte, il n'y est pour rien non plus.

Allons, allons… La France doit beaucoup de choses à Bonaparte. Par exemple, le fait d'avoir fait perdre à ce pays sa première place démographique en Europe (hors Russie), d'avoir créé toutes ces hautes écoles de fonctionnaires qui gèrent si bien la France, d'avoir instauré la culture de la betterave sucrière qui, encore aujourd'hui, coûte bonbon à l'Union européenne, alors que l'on pourrait acheter du sucre de canne bien moins cher, etc.

Link to post
Allons, allons… La France doit beaucoup de choses à Bonaparte. Par exemple, le fait d'avoir fait perdre à ce pays sa première place démographique en Europe (hors Russie), d'avoir créé toutes ces hautes écoles de fonctionnaires qui gèrent si bien la France, d'avoir instauré la culture de la betterave sucrière qui, encore aujourd'hui, coûte bonbon à l'Union européenne, alors que l'on pourrait acheter du sucre de canne bien moins cher, etc.

Pepto-Bismol Back With A Vengeance, en somme.

Link to post
Bah, une chose que l'on gardera de Napoléon, c'est le Code Civil.

C'était pas une mauvaise chose en soi..

Le fait d'écrire le droit n'est-il pas préjudiciable? Le Code civil, en tant que "premier code", n'est-il pas la source première de l'extension législative qui, au fil du temps, nous a envahi? La tradition de common law n'est-elle pas préférable?

Tu parle, le code civil Français, même Atatürk n'en a pas voulu (il a pris le code civil suisse à la place).

Le code civil français a quand même eu une influence prépondérante durant le XIXè siècle. "Grâce à" Napoléon et ses guerres d'expansion, la grande majorité des pays de la vieille Europe ont adopté un code civil (copié, ou fortement inspiré du code Napoléon). Ce fut également le cas de l'Amérique du Sud.

Les juristes "allemands" ont préféré murir le droit durant le XIXè siècle. Cela a débouché sur leur code civil, entré en vigueur en 1900 (chez eux). Celui-ci est, au niveau technique, nettement supérieur à celui de Napoléon et servit alors de référence mondiale.

Encore cette légende. La codification et l'harmonisation du droit civil français avait déjà été entamée sous Luis XVI. Bonaparte n'a fait que s'approprier le travail de plusieurs générations de légistes et de juristes. Un voleur quoi.

Beaucoup de projets échouèrent malgré tout - notamment pendant la période "intermédiaire". Il faut noter qu'il y avait quelques différences importantes entre les projets antérieurs et ceux de Napoléon. Ainsi, sous le directoire, l'on avait proposé un code où le mariage consistait à un contrat renouvelable tous les 5 (?) ans. L'on retrouvait également quelques différences en matière de droit des successions. (Le reste, j'ai un peu oublié. Je me souviens encore qu'un projet parlait d'égalité entre hommes et femmes.)

Remarquons également que Napoléon est intervenu directement dans la confection du code civil. Ainsi, c'est pour assouvir ses besoins privés de succession qu'il autorisa le divorce. L'on raconte également qu'il a modelé la famille française comme il visualisait l'état: un chef fort à sa tête.

Link to post
Celui-ci est, au niveau technique, nettement supérieur à celui de Napoléon et servit alors de référence mondiale.

Mais l'admettre en Fraônce serait abandonner l'idée que le Code Napo est le meilleur. Impensable.

Link to post
Le fait d'écrire le droit n'est-il pas préjudiciable? Le Code civil, en tant que "premier code", n'est-il pas la source première de l'extension législative qui, au fil du temps, nous a envahi? La tradition de common law n'est-elle pas préférable?

Mouais.

Le Code civil des Français n'a pas été créé ex nihilo: il s'agit en réalité très largement d'une compilation et rationalisation de choses existantes. On s'aperçoit par ailleurs que les résultats auxquels on aboutit en droit civil et en common law sont souvent identiques.

En fait, le débat code civil/common law est un peu du même genre du débat scrutin majoritaire/scrutin proportionnel: pas très pertinent.

Link to post

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...