Aller au contenu

Messages recommandés

il y a une heure, Mégille a dit :

 

Je trouve étrange ce refus d'une chose aussi bête que la température moyenne

 

Disent ceux qui ignorent qu'il y a au moins 5 indicateurs différents de la température globale, qui ont (probablement) tous (et en tout cas le principal, celui met office) subis plusieurs révisions ayant des impacts significatifs, avec pour chaque indicateur et chaque révision une évaluation différente de la tendance historiques du réchauffement climatique*.  Je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi d'être chargé d'évaluer l'erreur sur la mesure de la température globale. 

 

* exemple :

Animation 2

figure-2-comparison.png

https://wattsupwiththat.com/2015/06/19/noaa-releases-new-pause-buster-global-surface-temperature-data-and-immediately-claims-record-high-temps-for-may-2015-what-a-surprise/

 

Les données sont triées en fonction de leur qualité estimée, corrigées (par exemple pour tenir compte de l'effet d'ilot de chaleur urbaine), interpolées, homogénéisées, etc, avant de produire le chiffre "bête" de la température moyenne du globe. Ce c'est pas parce que les médias, les scientifiques médiatiques, bombardent le monde en faisant comme si tout était propre et simple que c'est le cas.

 

Mais là, encore, on peut dire que c'est du coupage de cheveux en quatre. Plus loin dans l'historique, les erreurs prennent réellement des proportions alarmantes, avec des conséquences en cascade sur toute la science du climat, qui est en permanence confrontée à ce mur de l'incertitude et tente de le repousser. Et c'est bien, tant que c'est fait avec rigueur et humilité.

 

Il y a 1 heure, Stuart Tusspot a dit :

C'est pourquoi on fait une moyenne...

Les données prises pour faire une moyenne de température sont choisies de façon à être les plus représentatives c'est pas au pif...

 

Les gars font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont. Mais par exemple, on a seulement 3000 balises argo qui mesurent la température des mers. Ca fait une balise pour 90 000 kilomètres carrés (surface équivalente au Portugal). Et ce sont exactement des données "au pif", les balises allant où les courants les poussent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur le même sujet :

https://wattsupwiththat.com/2017/01/19/noaa-data-demonstrates-that-2016-was-not-the-hottest-year-ever-in-the-usa/

2016-polar-giss-250km-interpolation.png

 

Les zones en gris correspondent à l'absence de donnée mesurée à 1200 kilomètres à la ronde. La température en surface dans ces zones est proprement fabriquée en poussant à fond l'interpolation à partir des données existantes, même si elles sont très lointaines. 

 

Et oui, on ne peut être qu'embarrassé par le fait que le plus gros du réchauffement constaté ait lieu au pôles et en sibérie, dans des zones où la densité des mesures est médiocre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, FabriceM a dit :

Les gars font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont. Mais par exemple, on a seulement 3000 balises argo qui mesurent la température des mers. Ca fait une balise pour 90 000 kilomètres carrés (surface équivalente au Portugal). Et ce sont exactement des données "au pif", les balises allant où les courants les poussent.

Au petit détail prêt que depuis 1980 tous les satellites météorologiques sont équipés de capteur AVHRR qui leur permet de prendre la température de tous les océans du globe 4 fois par jour avec une précision d'1km. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Stuart Tusspot a dit :

Au petit détail prêt que depuis 1980 tous les satellites météorologiques sont équipés de capteur AVHRR qui leur permet de prendre la température de tous les océans du globe 4 fois par jour avec une précision d'1km. 

 

Et ils mesurent la température de surface uniquement, les balises argo vont jusqu'à -2000 m.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

il y a 4 minutes, Riffraff a dit :

Et ils mesurent la température de surface uniquement, les balises argo vont jusqu'à -2000 m.

Ce qui ne sert à rien pour notre sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Stuart Tusspot Tu avais vu cette conférence de Vincent Courtillot?

 

 

Il aborde la question de la thermodynamique, entre autre (climat vs météo...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, Stuart Tusspot a dit :

Au petit détail prêt que depuis 1980 tous les satellites météorologiques sont équipés de capteur AVHRR qui leur permet de prendre la température de tous les océans du globe 4 fois par jour avec une précision d'1km. 

 

Depuis le début des années 80. Et c'est très bien. Les problèmes évoqués n'affectent vraiment que les vieux enregistrements.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors je ne comprends pas tes interrogations sur nos réserves concernant l'idée de moyenne de température?

 

La problématique est très bien mise en évidence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tant qu'on est sur ce sujet, pour dire que je ne m'abreuve pas que chez WUWT, je rebalance cet article d'Ars Technica sur les ajustements qui, s'il suggère que le processus (de construction de la température globale) est bien maitrisé, démontre quand même qu'il est complexe https://arstechnica.com/science/2016/01/thorough-not-thoroughly-fabricated-the-truth-about-global-temperature-data/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Loi a dit :

Alors je ne comprends pas tes interrogations sur nos réserves concernant l'idée de moyenne de température?

 

La problématique est très bien mise en évidence.

Il n'en parle directement que 30 secondes, et à un moment il présente des résultats de son propre organisme, dans le quel il utilise la température moyenne à chaque fois pour expliquer ce qu'il veut dire... Il n'est pas cohérent.

J'aimais bien cette conférence la 1ere fois que je l'ai vu mais il se rate pas mal de fois, il se moque de la méthode de prendre la température de la mer dans le temps (avec un sceau simplement plongé dans l'eau) mais il oublie de dire que très rapidement des normes se sont misent en place : un type de sceau précis pour tout le monde, un thermomètre précis, etc pour avoir un max de précision. Les mesures de ce temps sont bien meilleures (sans être parfaites) qu'il ne le laisse à croire.

 

De plus vers le début il dit avoir refait une étude d'un autre organisme (car il voulait voir si les résultats étaient les bons) et il dit je cite "nous ne nous sommes pas contentés d'avoir une valeur par mois (sous entendu contrairement à l'autre organisme), mais nous avons prit la température min, max, et moyenne de chaque station chaque jour de l'année de tout le 20ème siècle". Il sous entend donc par là avoir une plus grande précision... il fait en réalité une erreur basique et oh combien classique de tous ces mathématiciens et autres pros de je ne sais quel domaine qui sonne bien. L'organisme n°1 n'avait pas prit une valeur par mois par flemme, mais car comme certains l'oublient assez vite, la climato est une science pas mal vielle et elle comporte tout un tas de règles !

 

La moyenne d'une période "longue" en climato (par exemple 10ans) c'est la moyenne de tous les mois, de la période puis ont fait la moyenne de chaque mois entre eux (tous les janvier, etc) et on fini avec une moyenne générale. Sa méthode est fausse, elle n'est pas différente, ou plus précise, mais fausse.

Je ne sais pas vous trouver une source sur le net là, mais ces définitions, tout comme la normale, vous ouvrez n'importe quel manuel de climato c'est dedans. Ok il a le droit de critiquer,  dire qu'il a trouvé une meilleure méthode et discuter ses avantages, mais là je suis désolée c'est évident que la façon dont il en parle c'est juste qu'il ne connait pas la règle...

 

C'est pareil pour plein de trucs, par exemples les minimales d'une journée c'est de 18h J-1 à 18h J, alors que les maximales c'est 6h à 6h J+1.

 

On me dit souvent ici de m'ouvrir et de voir un peu d'autres avis mais si moi je peux vous retourner un seul ptit conseil c'est de regarder si la personne qui vous parle de RCA est formée à la climato (même un petit niveau) et ce peu importe son niveau de compétence dans un autre domaine !!!

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Stuart Tusspot a dit :

Il n'en parle directement que 30 secondes, et à un moment il présente des résultats de son propre organisme, dans le quel il utilise la température moyenne à chaque fois pour expliquer ce qu'il veut dire... Il n'est pas cohérent.

 

Justement, sa parenthèse exprime très clairement le soucis avec cette idée de moyenne de température. Néanmoins tout le monde utilise ce repère, et se nourrit de données fondées sur ce critère, alors il en fait de même. Ce n'est pas un problème en tant que tel, le problème c'est de désigner la lutte contre le réchauffement climatique comme la préoccupation mondiale majeur et de facto prendre tout un tas de décisions sans CERTITUDE, car sans recul.

 

Que ses extrémistes du réchauffement climatique s'auto-mutilent, et laissent tranquille les autres (à défaut de pouvoir débattre de manière scientifique sur la méthodo/les résultats de la recherche, ce qui n'est pas possible aujourd'hui).

 

 

Citation

Je ne sais pas vous trouver une source sur le net là, mais ces définitions, tout comme la normale, vous ouvrez n'importe quel manuel de climato c'est dedans. Ok il a le droit de critiquer,  dire qu'il a trouvé une meilleure méthode et discuter ses avantages, mais là je suis désolée c'est évident que la façon dont il en parle c'est juste qu'il ne connait pas la règle...

C'est pareil pour plein de trucs, par exemples les minimales d'une journée c'est de 18h J-1 à 18h J, alors que les maximales c'est 6h à 6h J+1.

On me dit souvent ici de m'ouvrir et de voir un peu d'autres avis mais si moi je peux vous retourner un seul ptit conseil c'est de regarder si la personne qui vous parle de RCA est formée à la climato (même un petit niveau) et ce peu importe son niveau de compétence dans un autre domaine !!!

 

Tu lui reproches d'avoir utilisé une méthodo inédite et donc fausse? Tu sais qui est Vincent Courtillot? Ton immodestie est éblouissante :)

 

Je ne comprends pas non plus ce que tu veux dire dans ton dernier paragraphe. Tu peux tout à fait parler de climato sans être un spécialiste de climato. De mémoire, tu n'es pas doctorante dans le domaine? Tu te permets pourtant de donner ton avis... C'est ça la science, pourvu que tu dévoiles ta méthodologie et tes données.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 hours ago, Stuart Tusspot said:

il fait en réalité une erreur basique et oh combien classique de tous ces mathématiciens et autres pros de je ne sais quel domaine qui sonne bien.

 

 

Peut-être que tu t'en moques (et ce n'est certes pas le fond de la discussion), mais sache que ce genre de remarque puérile te fait perdre énormément de crédibilité (surtout vu le bonhomme dont tu parles). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Loi a dit :

 Tu sais qui est Vincent Courtillot? Ton immodestie est éblouissante :)

 

Et toi, tu sais qui est Vincent Courtillot ? Moi je crois oui, c'est un géophysicien, c'est à dire une personne qui étudie les caractéristiques physiques de la terre, un domaine plus éloigné qu'on ne le pense de la climatologie, puisque que la géophysique relève des science de la terre et la climato des sciences géographiques. C'est même pas la même branche... je dis ça pour pointer du doigt le fait qu'il n'est pas du tout un professionnel de la climato (il le dit lui même d'ailleurs).

 

Moi je veux bien qu'il soit super compétent dans son domaine, qu'il ait une certaine renommée mais ça change rien. Tu veux que je te dise quoi de plus, que j'ai lu son bouquin et sa théorie ? Oui j'ai lu un nouveau voyage au centre de la terre, oui j'ai trouvé ça intéressant. Ça ne change pas le fait que je pense qu'il est un piètre climatologue. D'ailleurs sa théorie du soleil tombe un peu à l'eau non ?!

 

Il y a 8 heures, Loi a dit :

Tu lui reproches d'avoir utilisé une méthodo inédite et donc fausse?

 

Pas inédite et donc fausse, juste fausse... si tu ne me crois pas, ce qui est normal, prend la peine de vérifier avant de dire que je me prend pour je sais pas qui !

 

Il y a 8 heures, Loi a dit :

Je ne comprends pas non plus ce que tu veux dire dans ton dernier paragraphe. Tu peux tout à fait parler de climato sans être un spécialiste de climato. De mémoire, tu n'es pas doctorante dans le domaine? Tu te permets pourtant de donner ton avis... C'est ça la science, pourvu que tu dévoiles ta méthodologie et tes données.

 

Oui mais moi personne ne m'accorde de crédit, ce qui est normal. Alors que pour ce type là (suffit de voir vos réactions) vous lui accordez plein de crédit, et c'est une erreur. On n'est pas un bon climatologue car on est un bon statisticien/mathématicien/géophysicien/etc !

Votre croyance en lui est aveugle, la preuve, tu me réponds " mais tu sais au moins qui c'est ?" et Boz dit "surtout vu le bonhomme dont tu parles" si vos rapports avec lui étaient cohérents vous m'auriez répondu ; oui regarde il a tel ou tel diplôme; oui il a sortit telle étude.. mais ce n'est pas le cas.

 

Il y a 5 heures, Boz a dit :

Peut-être que tu t'en moques (et ce n'est certes pas le fond de la discussion), mais sache que ce genre de remarque puérile te fait perdre énormément de crédibilité (surtout vu le bonhomme dont tu parles). 

 

Peut-être que tu t'en moque aussi mais sache que tu illustres parfaitement bien ce que je cherchais à dire, à savoir que le GIEC et des tonnes de climatologues on leur en met plein la gueule à longueur de temps sur ce fil et personne ne dit rien, mais alors si j'ai le malheur de dire d'un climato sceptique que c'est pas quelqu'un de sérieux dans cette science, sacrilège, que c'est puéril de ma part !!! :angry:

Et le bonhomme est loin de faire l'unanimité, il y a même eu conflit qui était ressortit via ce petit papier entre lui et des climatologues (et sur le sérieux de ses études en plus !!).

 

Ça me permet de rappeler d'ailleurs à tous ces pingouins qui aiment prendre des graphiques d'étude du climat par des climatologues pour en dire "regardez là et là c'est faux, et là aussi pfff, les gros nuls !" que si ce comportement est compréhensible envers le GIEC (puisque c'est un rapport qui est à la base de plein de décisions) il est juste inadmissible pour tous les autres !! Dès qu'une étude réchauffiste sort (ou sceptique mais bon elle elle est déjà grillée avant de sortir), mon dieu ils doivent pas dormir les auteurs, dézingués sur la place publique pour chaque bourde... mais c'est normal qu'ils se plantent, si ils voulaient avoir toujours raisons ils auraient fait vendeur de crêpe pas scientifique ! Dans la science c'est l'erreur qui prédomine, alors comment on fait si elle est plus possible sans se faire crucifier par ses "collègues" ? On publie plus ? Mais alors qui va trouver les erreurs ? On arrête tout ? Pffff

 

Il y a 9 heures, Loi a dit :

 (à défaut de pouvoir débattre de manière scientifique sur la méthodo/les résultats de la recherche, ce qui n'est pas possible aujourd'hui).

 

Et ce quelque soit l'endroit où l'on se trouve... -_-

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Loi a dit :

Tu lui reproches d'avoir utilisé une méthodo inédite et donc fausse? Tu sais qui est Vincent Courtillot? Ton immodestie est éblouissante :)

 

N'importe qui peut émettre une critique valide, quel que soit sont domaine de spécialité, et avoir éventuellement raison contre un spécialiste d'un domaine scientifique. Mais du point de vue de la crédibilité de la source, pour un non spécialiste, c'est normal de considérer l'avis du spécialiste comme a priori meilleur que celui du non-spécialiste, aussi brillant que puisse être ce dernier dans son domaine de compétence. La charge de la preuve est du côté du challenger. Et en nous mettant du côté des challengers, il nous faut faire preuve de prudence et d'humilité. De fait, les bourdes assez graves que Courtillot a commis dans le domaine de la climatologie rendent ton argument d'autorité résolument ridicule.

 

Il y a 1 heure, Stuart Tusspot a dit :

Dès qu'une étude réchauffiste sort (ou sceptique mais bon elle elle est déjà grillée avant de sortir), mon dieu ils doivent pas dormir les auteurs, dézingués sur la place publique pour chaque bourde... mais c'est normal qu'ils se plantent, si ils voulaient avoir toujours raisons ils auraient fait vendeur de crêpe pas scientifique ! Dans la science c'est l'erreur qui prédomine, alors comment on fait si elle est plus possible sans se faire crucifier par ses "collègues" ? On publie plus ?

 

Les plus grands ennemis de la science, ce ne sont pas ceux qui crucifient un collègue qui a raconté de la merde, mais ceux qui couvrent et passent sous silence des conneries connues.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
13 hours ago, Loi said:

Tu lui reproches d'avoir utilisé une méthodo inédite et donc fausse? Tu sais qui est Vincent Courtillot? Ton immodestie est éblouissante :)

Ben elle a donné une bonne raison de s'être planté. Il aurait commis l'erreur d'utiliser une méthode non reconnue en climato. Peut-être que le gars a raison contre les autres, mais s'il change de méthode il doit prouver ou au minimum convaincre ses pairs que sa méthode est meilleure.

Courtillot nous fait une présentation, rien ne dit que son travail sur cette méthode a au du succès dans les journaux de climatologie. Rien ne permet de dire qu'il a apporté une contribution quelconque à la climatologie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 1/20/2018 at 1:06 AM, Stuart Tusspot said:

Au petit détail prêt que depuis 1980 tous les satellites météorologiques sont équipés de capteur AVHRR qui leur permet de prendre la température de tous les océans du globe 4 fois par jour avec une précision d'1km. 

au petit détail près que les données brutes satellites montre moins de réchauffement que les données stations météo + relevés en mer homgénéïsées 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 1/20/2018 at 1:31 AM, Stuart Tusspot said:

 

Ce qui ne sert à rien pour notre sujet.

sauf quand il s'agit d'expliquer la pause par le fait que la chaleur est partie dans les profondeurs de l'océan 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Stuart, merci de faire un peu attention à ton orthographe et ta syntaxe, c'est considéré comme une marque de respect pour les gens avec qui on s'entretient 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

9 hours ago, Stuart Tusspot said:

Peut-être que tu t'en moque aussi mais sache que tu illustres parfaitement bien ce que je cherchais à dire, à savoir que le GIEC et des tonnes de climatologues on leur en met plein la gueule à longueur de temps sur ce fil et personne ne dit rien, mais alors si j'ai le malheur de dire d'un climato sceptique que c'est pas quelqu'un de sérieux dans cette science, sacrilège, que c'est puéril de ma part !!! :angry:

Et le bonhomme est loin de faire l'unanimité, il y a même eu conflit qui était ressortit via ce petit papier entre lui et des climatologues (et sur le sérieux de ses études en plus !!).

 

Ça me permet de rappeler d'ailleurs à tous ces pingouins qui aiment prendre des graphiques d'étude du climat par des climatologues pour en dire "regardez là et là c'est faux, et là aussi pfff, les gros nuls !" que si ce comportement est compréhensible envers le GIEC (puisque c'est un rapport qui est à la base de plein de décisions) il est juste inadmissible pour tous les autres !! Dès qu'une étude réchauffiste sort (ou sceptique mais bon elle elle est déjà grillée avant de sortir), mon dieu ils doivent pas dormir les auteurs, dézingués sur la place publique pour chaque bourde... mais c'est normal qu'ils se plantent, si ils voulaient avoir toujours raisons ils auraient fait vendeur de crêpe pas scientifique ! Dans la science c'est l'erreur qui prédomine, alors comment on fait si elle est plus possible sans se faire crucifier par ses "collègues" ? On publie plus ? Mais alors qui va trouver les erreurs ? On arrête tout ? Pffff

 

Mais c'est ça, la science ! C'est pas fait pour faire plaisir aux intervenants, c'est fait pour se rapprocher efficacement de la vérité, quitte à froisser quelques egos. Il faut des critiques impitoyables, il faut chercher la petite bête, encore et toujours ! Surtout envers un "machin" comme le GIEC qui n'est pas une structure scientifique. Il me semble me souvenir que c'est un matheux non climatologue (McIntyre) qui a par exemple débusqué certaines méthodes discutables utilisées par Mann (un climatologue) pour établir sa courbe. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Stuart Tusspot a dit :

 

Et toi, tu sais qui est Vincent Courtillot ? Moi je crois oui, c'est un géophysicien, c'est à dire une personne qui étudie les caractéristiques physiques de la terre, un domaine plus éloigné qu'on ne le pense de la climatologie, puisque que la géophysique relève des science de la terre et la climato des sciences géographiques. C'est même pas la même branche... je dis ça pour pointer du doigt le fait qu'il n'est pas du tout un professionnel de la climato (il le dit lui même d'ailleurs).

 

Moi je veux bien qu'il soit super compétent dans son domaine, qu'il ait une certaine renommée mais ça change rien. Tu veux que je te dise quoi de plus, que j'ai lu son bouquin et sa théorie ? Oui j'ai lu un nouveau voyage au centre de la terre, oui j'ai trouvé ça intéressant. Ça ne change pas le fait que je pense qu'il est un piètre climatologue. D'ailleurs sa théorie du soleil tombe un peu à l'eau non ?!

 

C'est bien, tu sais visiblement qui est Vincent Courtillot. Tu as fait l'effort de rechercher des informations sur lui, tu sais donc que c'est un brillant géophysicien. Si tu as recherché ce qu'est la géophysique, tu as du te rendre compte que c'est une science qui s'appuie à son tour, et fonction du sujet d'étude, sur d'autres sciences. La climato fait, pour toute petite partie, de ces sciences.

 

 

Citation

Pas inédite et donc fausse, juste fausse... si tu ne me crois pas, ce qui est normal, prend la peine de vérifier avant de dire que je me prend pour je sais pas qui !

 

C'est dommage de s'arrêter à ça alors qu'il y a beaucoup à en dire sur le fond. Tu as dix ans de critique disponible sur les internets, c'est qu'elle commence à se faire vieille sa conférence.

 

 

Citation

Oui mais moi personne ne m'accorde de crédit, ce qui est normal. Alors que pour ce type là (suffit de voir vos réactions) vous lui accordez plein de crédit, et c'est une erreur. On n'est pas un bon climatologue car on est un bon statisticien/mathématicien/géophysicien/etc !

Votre croyance en lui est aveugle, la preuve, tu me réponds " mais tu sais au moins qui c'est ?" et Boz dit "surtout vu le bonhomme dont tu parles" si vos rapports avec lui étaient cohérents vous m'auriez répondu ; oui regarde il a tel ou tel diplôme; oui il a sortit telle étude.. mais ce n'est pas le cas.

 

Ma croyance en lui n'est pas aveugle, j'ai linké sa conférence pour son commentaire sur l'idée de moyenne de température (moment où je suis intervenu) et ses petites digressions qu'il lâche ici et là (critiques de méthodos, temporalités considérées, GIEC, etc.). Ces passages  son amha les plus intéressants, ça fait peu sur quasi 2 heures de vidéo, en effet.

 

Ma phrase sur Vincent Courtillot, qui peut te sembler être un argument d'autorité, venait surtout en réponse à ça :

 

 

Citation

mais là je suis désolée c'est évident que la façon dont il en parle c'est juste qu'il ne connait pas la règle...

 

Je ne comprends pas comment tu peux oser tenir pareils propos, alors que d'après ce que tu me dis plus haut, tu sais qui est Vincent Courtillot? Tu penses sincèrement que ton bagage en climato est plus solide que le sien? Que tu as en tête une règle que lui ne connait pas? Que tu critiques, sa méthode, ses données, sa conférence, c'est une chose, mais son bagage scientifique, c'en est une autre. Et je pense qu'il faut être incroyablement immodeste, pour penser qu'avec quelques années de licence de géo, on en sait plus que Vincent Courtillot sur le climat. Tu peux être certain qu'il a découvert cette science, qu'il s'y est intéressé de très près, bien avant que tu ne sois née.

 

Attention, ça ne le rend pas climatologue pour autant, mais juste meilleure que toi en climatologie. Ça ne veut pas non plus dire qu'il n'a pas fait de bourdes dans sa carrière, ou raconter de conneries (omissions volontaires de graphs...). C'est un scientifique, après tout.

 

 

Citation

Et ce quelque soit l'endroit où l'on se trouve... -_-

 

Je dirais qu'en effet, aujourd'hui, apporter une voix dissonante dans l'analyse du réchauffement climatique, en tant que climatologue, est très compliqué. Si tu tiens à ta carrière, à tes financements, à ton image, ta marge de manœuvre est ridicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, FabriceM a dit :

De fait, les bourdes assez graves que Courtillot a commis dans le domaine de la climatologie rendent ton argument d'autorité résolument ridicule.

 

Ce n'était pas un argument d'autorité concernant les prétendues compétences de Courtillot en climatologie mais une question sarcastique en réponse aux propos de Stuart surlignés en gras.

 

 

Il y a 7 heures, Noob a dit :

Ben elle a donné une bonne raison de s'être planté. Il aurait commis l'erreur d'utiliser une méthode non reconnue en climato.

 

L'utilisation d'une nouvelle méthodologie en science empêcherait l'exploitation de ses résultats?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Nick de Cusa a dit :

au petit détail près que les données brutes satellites montre moins de réchauffement que les données stations météo + relevés en mer homgénéïsées 

 

Il y a 3 heures, Nick de Cusa a dit :

sauf quand il s'agit d'expliquer la pause par le fait que la chaleur est partie dans les profondeurs de l'océan 

 

L'eau chaude est techniquement toujours en surface... je peux voir ta source ?

 

Il y a 1 heure, Boz a dit :

 

Mais c'est ça, la science ! C'est pas fait pour faire plaisir aux intervenants, c'est fait pour se rapprocher efficacement de la vérité, quitte à froisser quelques egos. Il faut des critiques impitoyables, il faut chercher la petite bête, encore et toujours ! Surtout envers un "machin" comme le GIEC qui n'est pas une structure scientifique. Il me semble me souvenir que c'est un matheux non climatologue (McIntyre) qui a par exemple débusqué certaines méthodes discutables utilisées par Mann (un climatologue) pour établir sa courbe. 

 

Non ce n'est pas ça la science, la science c'est répondre à une publication erronée par une autre publication, même un petit article dans une revue scientifique qui explique où et en quoi l'autre s'est planté. Et certainement pas faire une conférence pour démonter le truc devant la presse. Bien sur que des non climato peuvent apporter leur regard extérieur et c'est même nécessaire et très enrichissant, mais si ils contredisent une méthode considérée comme la norme par les climatologues, la moindre des choses c'est d'expliquer en quoi elle n'est pas parfaite/erronée avant d'introduire la sienne (sans explication de ses avantages de surcroit).

 

Il y a 1 heure, Boz a dit :

 Mann (un climatologue)

Révélation

180121104440741714.png

 

 

il y a une heure, Loi a dit :

Je ne comprends pas comment tu peux oser tenir pareils propos, alors que d'après ce que tu me dis plus haut, tu sais qui est Vincent Courtillot? Tu penses sincèrement que ton bagage en climato est plus solide que le sien?

 

Elle bonne celle là, alors maintenant pour critiquer il faut obligatoirement être meilleur que la personne que l'on critique ? J'ai pourtant apporté tous les arguments nécessaire ? Écoute bien la phrase :

 

Si il avait simplement utilisé une autre méthode bon ok qu'il vive sa vie je m'en tape, mais tu captes pas qu'il sous entend qu'elle est meilleure !? Alors qu'elle ne relève pas de la science qu'il prétend faire (je vais plus dire fausse puisque ça a l'air de mal passer ;)).

 

il y a une heure, Loi a dit :

Que tu as en tête une règle que lui ne connait pas?

 

Ou qu'il a décidé de ne pas suivre pour avoir des résultats qui appuient mieux ce qu'il avait à dire... :rolleyes:

En plus tu as fait licence de géo Loi non ?! Tu devrais savoir que c'est ce qu'on apprend dans les premiers cours magistraux de L1 !!!

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.theguardian.com/environment/2014/feb/09/global-warming-pause-trade-winds-pacific-ocean-study (aucune idée pourquoi liborg ne me laisse pas insérer en dessous o_O) 

9 minutes ago, Stuart Tusspot said:

...

L'eau chaude est techniquement toujours en surface... je peux voir ta source ?

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

là c'est les climatologues pro GIEC, certainement tu dois pouvoir te renseigner 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Stuart Tusspot a dit :

Elle bonne celle là, alors maintenant pour critiquer il faut obligatoirement être meilleur que la personne que l'on critique ? J'ai pourtant apporté tous les arguments nécessaire ?

 

Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. Par contre pour prendre de haut un scientifique de son calibre comme tu l'as fait, oui il faut déjà envoyé soi même du lourd.

 

Citation

Si il avait simplement utilisé une autre méthode bon ok qu'il vive sa vie je m'en tape, mais tu captes pas qu'il sous entend qu'elle est meilleure !? Alors qu'elle ne relève pas de la science qu'il prétend faire (je vais plus dire fausse puisque ça a l'air de mal passer ;)).

Ou qu'il a décidé de ne pas suivre pour avoir des résultats qui appuient mieux ce qu'il avait à dire... :rolleyes:

 

Voilà, c'est déjà moins condescendant (je mets de coté le smiley) et probablement plus juste.

 

Citation

En plus tu as fait licence de géo Loi non ?! Tu devrais savoir que c'est ce qu'on apprend dans les premiers cours magistraux de L1 !!!

 

J'espère que tu ne te reposes pas uniquement sur tes connaissances acquises en licence de géo sur la climato pour te faire ta propre opinion sur le RCA... Dans ces CM on te donne des clés de compréhension, c'est à toi de tracer ta route ensuite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Stuart Tusspot a dit :

Moi je crois oui, c'est un géophysicien, c'est à dire une personne qui étudie les caractéristiques physiques de la terre, un domaine plus éloigné qu'on ne le pense de la climatologie, puisque que la géophysique relève des science de la terre et la climato des sciences géographiques.

 

Alors là je suis sur le cul ; la climatologie se décrit effectivement comme une science géographique.

Cette science est un bordel épistémologique sans nom :

- ses méthodes de mesure sont globalement les mêmes qu'en science de la Terre ;

- ça fait des années qu'ils nous les brisent avec des rétroactions de partout (parce que le fond de l'affaire, c'est que le Co2 est sensé envoyer de la rétroaction positive dans tous les sens...) et les sciences de la Vie et de la Terre sont le domaine par excellence des rétroactions...

 

Je me demande par quel obscure cheminement c'est arrivé dans l'escarcelle de la géographie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Stuart Tusspot a dit :

En gros ils disent que les vents forts forcent l'eau chaude à rester en profondeur ?

 

Tu dois avoir accès à l'article :

https://www.nature.com/articles/nclimate2106

C'est le même genre de couplage vents / profondeur de la thermocline qu'El Nino que tu as vu en cours j'imagine. Et ce phénomène ferait partie de l'explication de la "pause" : "The net effect of these anomalous winds is a cooling in the 2012 global average surface air temperature of 0.1–0.2 °C, which can account for much of the hiatus in surface warming observed since 2001."

 

il y a 45 minutes, Bézoukhov a dit :

 

Alors là je suis sur le cul ; la climatologie se décrit effectivement comme une science géographique.

Cette science est un bordel épistémologique sans nom :

- ses méthodes de mesure sont globalement les mêmes qu'en science de la Terre ;

- ça fait des années qu'ils nous les brisent avec des rétroactions de partout (parce que le fond de l'affaire, c'est que le Co2 est sensé envoyer de la rétroaction positive dans tous les sens...) et les sciences de la Vie et de la Terre sont le domaine par excellence des rétroactions...

 

Je me demande par quel obscure cheminement c'est arrivé dans l'escarcelle de la géographie...

 

Géographie physique*

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 hours ago, Loi said:

L'utilisation d'une nouvelle méthodologie en science empêcherait l'exploitation de ses résultats?

Ben tant qu'elle n'est pas approuvée par la communauté que tu cherches à convaincre c'est comme si tu pissais dans un violon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×