Aller au contenu

Messages recommandés

Le 04/12/2018 à 10:03, Eltourist a dit :

Yop, si vous deviez proposer 3 liens à un ami climato-sceptique par intuition mais qui est à la recherche d'informations solides sur le sujet, vous choisiriez quoi ?

Je l'ai déjà redirigé vers plusieurs billets d'h16

3 liens exactement (écrits avec h16)

 

https://www.contrepoints.org/2017/12/04/304690-parlons-climat-i-contexte-temperatures-gaz-carbonique

https://www.contrepoints.org/2017/12/11/305211-parlons-climat-ii-ouragans-oceans-ours-polaires

https://www.contrepoints.org/2017/12/15/305530-parlons-climat-iii-pognon-giec-politiques-publiques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tout cas la COP 24 fait un flop.

https://www.franceinter.fr/environnement/cop24-les-ong-francaises-inquietes-face-au-mouvement-des-gilets-jaunes

 

Citation

Alors que les principaux dirigeants mondiaux boudent la COP24, la France ne fait pas exception. Emmanuel Macron est absent, Édouard Philippe, initialement prévu, a finalement annulé sa visite pour se concentrer sur la fronde des "gilets jaunes" dans l'Hexagone. Derrière, aucune nouvelle annonce pour compenser ce vide. Et ce, alors même que l'enjeu est de sortir un carnet de route pour respecter les accords de Paris, adoptés lors de la COP21.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’urgence climatique c’est fini.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Tramp a dit :

L’urgence climatique c’est fini.

 

Que Dieu t'entende

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
9 minutes ago, Tramp said:

L’urgence climatique c’est fini.

 

...et dire que c'était la ville de mes premiers amours....

  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
6 hours ago, Tramp said:

L’urgence climatique c’est fini.

 

Je suis fan de votre humour :lol::lol::lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.skepticalscience.com/argument.php

Trololol.

 

Anyway, RCA ou pas, je vois difficilement comment subventionner les moulins à vent pourrait être une bonne idée. Et du nucléaire à la géo-ingénierie (principalement par capture du carbone), c'est pas comme si on avait aucune réponse liberhallal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Mégille a dit :

Ce site a pas déjà été posé ici ?
Je clique au pif https://www.skepticalscience.com/climate-models.htm

L'explication réponds à côté de la plaque de la citation méchante rouge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/10/2018 à 14:48, poc a dit :

Votre petit club de discussion est très amusant mais je n'y consacrerais pas non plus mes journées, cette fois je vous laisse entre vous.

 

Il y a 18 heures, poc a dit :

Je suis fan de votre humour :lol::lol::lol:

 

Pour quelqu'un qui ne fait que passer ça ressemble à de l'incruste.

Fil des présentations ou merci d'être passé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 04/12/2018 à 15:58, Restless a dit :

Si j'étais Président de la République
J'enverrai moi aussi Ségolène en Antarctique
Et les ours s'en serviraient de pique-nique

Ah, si j'étais président !

 

@Eltourist Pour les sites, je vais sur pensee-unique.fr, du regretté Jaques Duran, climato-realistes.fr qui partage forcément des doublons avec skyfall, et si ils ont tweeter, @PaulMaxit ‏a toujours des liens intéressants.

 

La phrase de Rincevent est rhétorique. Le consensus (si tant est qu'il y en ait un d'établi véritablement dans un domaine) fait office de majorité, il est un indicateur de ce qui est actuellement et rien de plus. Et donc pas une preuve.

Raisonne par l'absurde. Imagine que sur un sujet, il y ait 50% de chercheurs qui avance l'hypothèse "c'est A qui cause C", et 50% de chercheurs qui avance l'hypothèse "c'est B qui cause C", on comprend bien qu'on ne puisse pas déclarer que ce soit A qui cause C ou que ça soit B qui cause C. à 51%/49% non plus, et on peut pousser jusqu'à 100%/0%. Car l'hypothèse à 100% reste une hypothèse et est peut être fausse. C'est pour ça que le consensus n'est pas important comme critère de vérité. Ce qui ne veut pas dire qu'il soit sans importance.

 

J'approuve la première partie de ce message. La Bravitude est très bien dans le grand froid du nord, loin de chez nous. (mais méfiance, elle tente un retour).

 

Je comprends ton raisonnement, mais dans le cas du réchauffement climatique nous ne parlons pas d’hypothèses qui s'affrontent, mais de résultats de travaux de recherches.
Peut-on parler de simple hypothèse, comme par exemple celle que développe la théorie des cordes ?  Dans le cas du réchauffement climatique avec cause anthropique il s'agit de l'accumulation d'études basées sur des preuves matérielles. Et baser son raisonnement sur un 50 % vs 50% quand on est beaucoup plus proche des fameux 97% vs 3%... pas sur que cela s'applique.
Mais beaucoup m'ont déjà répondu ici : c'est une invention médiatique, les chercheurs trouvent autre chose en réalité. Hé bien je ne vais pas remettre une pièce dans la machine pour l'instant.

Vos développements sur "'IPG démontrent récurrence de géophysiciens sceptiques", m’intéressent, j'irai voir cela de mon côté.
Mais je serai enclin à priori à partager l'avis de @Domino , d'autant que les gens que vous citez sont liés professionnellement : Vincent Coutillot a travaillé au sein du ministère de Claude Allègre et a également travaillé en équipe avec Jean-Louis Le Mouel (cf Wikipédia en l’occurrence). Les anciens présidents n'ont-ils pas une influence sur la nomination de leurs successeurs ?


Bon allez trêve de réchauffisme, ce week-end je vais chercher ce que certains disent ici sur le tabac. Je suis sur que je vais apprendre des choses.
D''ailleurs j'ai bossé il y a longtemps avec un "journaliste" affilié à l'ex Seita, il m'avait brandit des études prouvant que le consensus était tout sauf existant sur le danger réel de la consommation de cigarettes. En autre parce que la cigarette détend beaucoup de consommateurs, leur évitant ainsi des problèmes cardiaques ou de stress en général. Et le stress tue énormément de gens n'est-ce pas. (je n'invente rien, 100% authentique).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non il n'y a pas de doute sur la cigarette

 

Sur le "tabagisme passif" par contre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, MarcD a dit :

Vos développements sur "'IPG démontrent récurrence de géophysiciens sceptiques", m’intéressent, j'irai voir cela de mon côté.
Mais je serai enclin à priori à partager l'avis de @Domino , d'autant que les gens que vous citez sont liés professionnellement : Vincent Coutillot a travaillé au sein du ministère de Claude Allègre et a également travaillé en équipe avec Jean-Louis Le Mouel (cf Wikipédia en l’occurrence). Les anciens présidents n'ont-ils pas une influence sur la nomination de leurs successeurs ?

 

Si on va par là, alors regardons du côté des "scientifiques" réchauffistes: 100% dépendent de subventions ou de financements publics.

100% des "scientifiques" qui travaillent sur le "réchauffement" sont financés par des subventions publiques. De là à penser que l'immense manne de  pognon public est détournée, il n'y a qu'un (petit) pas à faire.

Et à chaque fois que l'on creuse un peu les à côtés des ardents défenseurs du réchauffement, on s'aperçoit qu'ils font tourner un énorme business réchauffiste (par exemple, Al Gore).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 07/12/2018 à 18:56, Rocou a dit :

 

Si on va par là, alors regardons du côté des "scientifiques" réchauffistes: 100% dépendent de subventions ou de financements publics.

 

Et dire qu’après on se moque du chiffre de "97%" de consensus ...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, MarcD a dit :

Et dire qu’après on se moque du chiffre de "97%" de consensus ...

 

Libre à toi d'exhiber un corpus un minimum significatif de scientifiques réchauffistes qui ne dépendent ni de subventions ni de financements publics.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, MarcD a dit :

Et dire qu’après on se moque du chiffre de "97%" de consensus ...

 

Mais je serais ravi de connaitre des scientifiques réchauffistes non subventionnés.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 05/12/2018 à 11:20, Rincevent a dit :

C'est au minimum discutable. Par exemple, en:WP mentionne la climatologie non pas comme bramche de la géophysique mais comme "closely allied science".

 

Je ne suis pas convaincu que Wikipédia soit une source suffisante pour affirmer que la climatologie n'est pas une branche de la géophysique. Il n'y a plus grand monde qui considère que la structure de la Terre s'arrête à la croute, et à partir du moment où tu es obligé d'intégrer des notions d'hydrologie à ton système, tu manques rapidement d'arguments pour écarter l’océanographie, la météorologie, la glaciologie, etc. et évidemment la climatologie. D'autant plus lorsque ces disciplines emploient largement des approches quantitatives, même par le biais de la modélisation.

 

On rappellera aussi que l'IPGP n'a pas été le dernier à parler de "réchauffement climatique".

 

Sur le consensus, il y a déjà pas mal de choses qui ont été dites. Ça reste une donnée que les chercheurs intègrent nécessairement dans leur travail, ne serait-ce que pour positionner leurs travaux. Et les revues utilisent également le consensus pour diriger leurs rédactions : un chercheur qui publie des banalités, ce n'est pas intéressant quand bien même c'est très vrai. Quelqu'un qui repousse les limites d'un paradigme, c'est bien plus vendeur (et là on pense à Séralini).

Sinon, sortir l'argument du 1+1=2 pour expliquer l'absurdité du consensus comme outil scientifique, il n'y a pas plus caricatural. Et résultat, on passe à côté de tous ces cas où il n'est pas possible de déterminer la vérité par une simple addition.

 

Il y a 3 heures, Rocou a dit :

Mais je serais ravi de connaitre des scientifiques réchauffistes non subventionnés.

 

 

Ceux financés par des compagnies d'assurance ? :jesaispo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Philiber Té a dit :

Ceux financés par des compagnies d'assurance ? :jesaispo:

 

Pourquoi pas mais en tout cas ils ne font pas de vague, on ne les entend pas. Quoiqu'il en soit, mon petit doigt me dit que s'il y a des scientifiques du climat payés par des compagnies d'assurance, il seront sceptiques, comme tout bon scientifique. Car financer un militant, pour une compagnie d'assurance qui cherche à calculer un risque, cela n'a aucun intérêt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Philiber Té a dit :

 

Ceux financés par des compagnies d'assurance ? :jesaispo:

 

Y en a ? Parce que en pratique, les assureurs font des contrats à un an. Autant dire que les trends prospectives sur le climat, ils n’en ont rien à faire (au contraire de la longévité).

 

Je dois avoir une doc d’un gros assureur « trends towards future » qui doit aborder le climat de son point de vue. Faut que je jette un œil à la bibliographie sur le climat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis presque sûr d'avoir vu passer au moins un papier disant que justement, les cies d'assurances ne s'en font pas.

Et que même ces années ci, elles s'en sortent très bien.

(a priori, pas étonnant, le contexte est propice à hausser les primes "la fin du mooooonde Mme Michu, la hulote l'a prédit".

... alors que dans le même temps le risque réel ne bouge lui pas des masses).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là en exemple français qui engage pas mal d'argent, je pense à AXA :

https://www.axa-research.org/fr/projets?xtatc=INT-1-[PROJETS_SOUTENUS]#page=2&cluster=Environment

Mais c'est quelque chose de commun pour les grosses compagnies d'assurance qui s'intéressent aux risques naturels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne le souligne pas assez, mais 3%, c'est gros, tout de même. Je doute qu'on ait 3% d'anti-vax chez les épidémiologistes, de négationnistes de la shoa chez les historiens du XX, de créationnistes chez les biologistes, et de platistes chez les géodésiens...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 59 minutes, Mégille a dit :

On ne le souligne pas assez, mais 3%, c'est gros, tout de même. Je doute qu'on ait 3% d'anti-vax chez les épidémiologistes, de négationnistes de la shoa chez les historiens du XX, de créationnistes chez les biologistes, et de platistes chez les géodésiens...

Quand on parle de consensus, on parle de consensus sur quoi? Sur 2 à 4° en plus? Sur l'origine anthropique? Sur la fin du monde?

 

Les scientifiques font des publications sur un sujet étroit, non pas sur le corpus articulé dit "RCA", alias fin du monde.

 

MarcD est un gros troll qui n'est pas plus libéral que cela et qui ne poste que sur le RCA. Ce n'est pas le premier, ni le dernier. Honte à lui. J'attend de sa part ses positions sur les autres fils. Le libéralisme n'est pas que le RCA.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les financements d'une équipe scientifique généralement ce n'est pas une seule source (entre le salaire attaché à des chercheurs spécifiques, des bourses attachées à des projets spécifiques, des financements institutionnels...), et chaque source est temporaire. Un truc 100% privé de manière consistante ça existe peut-être en R&D d'entreprise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, GilliB a dit :

Quand on parle de consensus, on parle de consensus sur quoi? Sur 2 à 4° en plus? Sur l'origine anthropique? Sur la fin du monde?

Excellente question. Faut reprendre ledit papier pour voir comment il a trafiqué ses chiffres. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un discours rafraîchissant et équilibré en ces temps d'obscurantisme climatique.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×