Jump to content

Recommended Posts

Oui oui, on est de la baise : la température mondiale, concept très plein de signification, a grimpé de 0,8°C en 130 ans, ce que la terre n'avait jamais vu (ah si, et souvent en plus, et bien plus fort? Non!)
I think you just shot yourself in the foot.
Ok. Mais la source en question on l'attends toujours.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ok. Mais la source en question on l'attends toujours.

Cherche un peu dans ce fil et ailleurs. Tu as un minimum de culture non? Tu sais que Louis XIV a été roi de France? Tu sais que la Terre a été bien plus chaude que maintenant?

Non?

Anthropologique, désolé.

:icon_up:

Oooouuuuuuuh, mais arrêtez le, j'ai des crampes d'estomac.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu sais que la Terre a été bien plus chaude que maintenant?

Non?

Voici un argument parfaitement typique des climato-sceptiques. On ne réfute pas, on trouve une anecdote en sens contraire.

:icon_up:

Oooouuuuuuuh, mais arrêtez le, j'ai des crampes d'estomac.

Et à part ça, peux-tu nous expliquer pourquoi tu cites un document officiel qui commence par affirmer qu'il y a réchauffement et que l'activité humaine est sa cause ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voici un argument parfaitement typique des climato-sceptiques. On ne réfute pas, on trouve une anecdote en sens contraire.

S'il n'y avait pas les 200 pages précédents, tu pourrais passer pour sérieux. Dieu nous en garde.

Voici un argument parfaitement typique des climato-sceptiques. On ne réfute pas, on trouve une anecdote en sens contraire.

Et à part ça, peux-tu nous expliquer pourquoi tu cites un document officiel qui commence par affirmer qu'il y a réchauffement et que l'activité humaine est sa cause ?

Qu'est-ce qu'officiel vient faire là dedans?

A bien y réfléchir, l'emploi de cet épithète en dit long.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu sais que la Terre a été bien plus chaude que maintenant?
ça oui
Oui oui, on est de la baise : la température mondiale, concept très plein de signification, a grimpé de 0,8°C en 130 ans, ce que la terre n'avait jamais vu (ah si, et souvent en plus, et bien plus fort? Non!)
ça c'est moins évident.

Car ce qui est étonnant n'est pas que la terre ait été plus chaude qu'actuellement, c'est la vitesse de cet accroissement qui est étonnant.

Otez moi un doute de l'esprit : vous faites une différence entre une valeur et une variation de cette valeur, ou au royaume des climato-septiques ( :icon_up: )c'est la même chose ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous signale que j'ai trouvé la réponse à votre question qui se veut super rusée, dans le fil en post-it spécialement prévu à cet effet, en une minute.

Avec tout le respect que je vous dois, vous faites chier à répéter comme des disques rayés des questions auxquelles on s'est déjà donné la peine, non seulement de répondre, mais en plus d'en faire une présentation simple, facile et aussi évidente à trouver qu'il est possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Flemme de retrouver le lien perdu dans les 240 pages mais entre l'optimum médieval de l'an mille et le pic de froid enregistré à la Renaissance ça donnait suivant les estimations du -2°C à -3°C en 600 ans. Si on avait pu enregistrer cette série de 600 ans de températures moyennes européennes présentant une baisse moyenne de 0.4°C au siècle, il n'aurait pas été difficile d'en isoler une période de 130 ans présentant un -0.8°C (il n'y a qu'à regarder les irrégularités des séries de température sur le XXème siècle pour s'en convaincre).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dimanche pluvieux, trolls heureux ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est la vitesse de cet accroissement qui est étonnant.

Merci pour l'insulte qui suivait et qu'ai la charité de ne pas remettre. Elle prouve que tu ne te sens pas carré dans tes bottes.

Non, la sortie du petit age de glace, sortie peut-être achevée (je ne prétends pas savoir si c'est oui ou non et quiconque le prétend est un escroc), ne va pas à un rythme étonnant. Les entrées en age de glace (les vrais) sont des phenomènes, pour le coup, étonnemment rapides.

Garde à l'esprit la forte incertitude sur ce fameux rythme actuel, sachant que "l'équipe" s'est escrimée à planquer les données et à les rendre inexploitables. Voire à en détruire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Royal Society nous dit:

Measurements suitable for showing how surface temperature has changed with time across the world became available around 1850.

Mais que nenni : super-joker de super-nico

Je vous signale que j'ai trouvé la réponse à votre question qui se veut super rusée, dans le fil en post-it spécialement prévu à cet effet, en une minute.

C'est beau, j'en ai la larme à l'œil….

Share this post


Link to post
Share on other sites
Car ce qui est étonnant n'est pas que la terre ait été plus chaude qu'actuellement, c'est la vitesse de cet accroissement qui est étonnant.

La vitesse du réchauffement que l'on a connu récemment n'est vraiment pas extraordinaire vis à vis des optimums passés. En plus je ne vois vraiment pas comment on pourrait attacher de la valeur à un tel argument quand on ajoute à cela la différence de population sur terre ainsi que son industrialisation de masse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et tu renonces vite. Mais je n'ai pas grand chose d'autre à dire. Je vais polluer un peu le fil encore avec un ou deux prouts carbonés, puis m'en aller.

Vous êtes choux, les gars. :icon_up:

Non, mais tu as raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anthropologique, désolé. Encore qu'anthropomorphique n'est pas choquant. Et l'objection demeure.

Le terme que tu cherche est anthropique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'ai pas compris. Piégés par quoi ?

Il est visiblement en plein trip, je crois qu'à ce stade il ne faut pas chercher à comprendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'ai pas compris. Pieges par quoi ?

Piégés par un pauvre rapport d'une vingtaine de pages qui ne dit rien de neuf édité l'académie des sciences et qui fait une synthèse "démocratique" des divers avis, une confrontation sereine des points de vue et des méthodes, comme il est précisé dans le préambule de jean Salençon?

La science est démocrate et fait des compromis maintenant? C'est la majorité qui a raison en sciences ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
La science est démocrate et fait des compromis maintenant? C'est la majorité qui a raison en sciences ?

ça peut paraitre paradoxal mais oui, l'état de la connaissance scientifique ne correspond pas à ce qui est prouvé contre ce qui ne l'est pas mais ce à quoi se rallie la majorité des scientifiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça peut paraitre paradoxal mais oui, l'état de la connaissance scientifique ne correspond pas à ce qui est prouvé contre ce qui ne l'est pas mais ce à quoi se rallie la majorité des scientifiques.

Oui mais cet état actuel des connaissances approxime-t-il une vérité scientifique? Parce qu'avant Galilée, l'état des connaissances n'approximait rien du tout (on restait bloqué à Aristote) et tout était très consensuel voire dogmatique

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça peut paraitre paradoxal mais oui,

Non. Ce n'est pas paradoxal. C'est juste que tu n'as pas compris comment la science fonctionne (ou devrait fonctionner). Mais tu n'es pas un scientifique. On te pardonne :icon_up: .

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça peut paraitre paradoxal mais oui, l'état de la connaissance scientifique ne correspond pas à ce qui est prouvé contre ce qui ne l'est pas mais ce à quoi se rallie la majorité des scientifiques.

Il n'a pas tort sur le principe, il faut reconnaitre que l'état de l'art a régulièrement été dans l'erreur flagrante alors qu'il était encore l'état de l'art.

Maintenant, sur le cas particulier, le consensus réel sur le climat chez les scientifiques qui se sont intéressés a la question, c'est qu'on n'en sais rien, tu les interroge en 'off' ils l'avouent sans hésiter, même les réchauffistes, ce qui n'empêche pas certains d'entre eux (une faible minorité) de tricher pour des raisons budgétaires parfois, mais politiques bien plus probablement.

Quand a l'immense majorité des scientifiques qui ne s'intéressent pas au sujet, ils sont hyperspécialisés et s'en contentent très bien, ils n'ont juste qu'un avis de béotien sur le sujet et suivent l'air du temps, comme tout le monde, dans 5 ans ils seront tous climato sceptiques sans avoir a un quelconque moment changé d'avis sur la question :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. Ce n'est pas paradoxal. C'est juste que tu n'as pas compris comment la science fonctionne (ou devrait fonctionner). Mais tu n'es pas un scientifique. On te pardonne :icon_up: .

Je sais ce que je dis, et c'est quelque chose que l'on sait lorsqu'on fait un peu d'épistémologie.

Maintenant, sur le cas particulier, le consensus réel sur le climat chez les scientifiques qui se sont intéressés a la question, c'est qu'on n'en sais rien, tu les interroge en 'off' ils l'avouent sans hésiter, même les réchauffistes, ce qui n'empêche pas certains d'entre eux (une faible minorité) de tricher pour des raisons budgétaires parfois, mais politiques bien plus probablement.

Source ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

'off'

Evite les mots trop compliqués, veux-tu?

ça peut paraitre paradoxal mais oui, l'état de la connaissance scientifique ne correspond pas à ce qui est prouvé contre ce qui ne l'est pas mais ce à quoi se rallie la majorité des scientifiques.

OK. Merci pour cet aveu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je sais ce que je dis, et c'est quelque chose que l'on sait lorsqu'on fait un peu d'épistémologie.

Bien sûr, mais il ne s'agit pas de ça ici. :icon_up: coquinou :doigt: (tu l'attendais, le voilà)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. Ce n'est pas paradoxal. C'est juste que tu n'as pas compris comment la science fonctionne (ou devrait fonctionner). Mais tu n'es pas un scientifique. On te pardonne :icon_up: .
Je ne sais pas si il est scientifique ou pas, mais il a tout à fait raison: la science est une affaire de consensus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne sais pas si il est scientifique ou pas, mais il a tout à fait raison: la science est une affaire de consensus.

Et de caramels mous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne sais pas si il est scientifique ou pas, mais il a tout à fait raison: la science est une affaire de consensus.

Vous irez dire ça à Galilée pu à Démocrite!

Quand une nouvelle théorie apparaît et qu'elle remet en cause les précédentes, elle ne devient vrai que par le consensus et donc était fausse avant!

Toutes les révolutions scientifiques ce sont faites par des ruptures et non par des consensus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne pas confondre vérité et état de la connaissance scientifique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne sais pas si il est scientifique ou pas, mais il a tout à fait raison: la science est une affaire de consensus.

Ca, c'est discutable. Une position médiane consistera à dire que c'est vrai sur le court terme, mais que sur le long terme, les théories tendent vers le Vrai, compris comme adéquation avec le réel -globalement une position popperienne. Mais précisément, ce qui est sûr, c'est que la recherche scientifique est fondée sur le principe de discussion argumentée. Comme le libéralisme, finalement ! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...