Jump to content

Recommended Posts

Effet sur le PIB français ?

Il y a un lien empirique entre le niveau de dépense publique et la croissance du PIB dans les pays développés :

http://www.iedm.org/uploaded/pdf/iedm31.pdf

Une petite contribution personnelle :

http://www.liberaux.org/topic/40055-loi-de-gwartney/page__p__515450__fromsearch__1#entry515450

Share this post


Link to post
Share on other sites

1° je ne pense pas que la règlementation environnement soit "beaucoup plus stricte en Allemagne", car ce domaine est de plus en plus enlevé aux pays pour être porté au niveau supra-pseudo-démocratique, 2°, l'Allemagne a 10 points de taxation en moins rapporté au PIB, donc le cumul autres taxes + taxes écolos y est beaucoup moins dommageable, mais ça ne nous dit rien en soi par approche comparative sur l'effet spécifique des taxes écolos.

Fail.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut toujours essayer de prouver ce qu'on affirme, en confrontant une théorie avec la réalité.

Comparons la France avec l'Allemagne, où les réglementations concernant l'environnement sont beaucoup plus strictes. Dans quel pays le PIB est-il le plus élevé ? Regardons le Danemark qui applique une taxation beaucoup plus élevée sur l'énergie, la pollution, etc… Où est le taux de chômage le plus bas ?

Tu compares deux faits isolés (plus de taxes écologiques et plus de croissance) et t'y vois un lien de cause à effet, attention à ces raisonnements douteux.

Si le Danemark et l'Allemagne vont mieux que les autres (pas génial non plus hein!!) c'est uniquement parce que l'imposition y est moindre (en Allemagne j'entends), que le droit du travail a été réformé, que les finances publiques y sont mieux tenues et mieux allouées

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut toujours essayer de prouver ce qu'on affirme, en confrontant une théorie avec la réalité.

Comparons la France avec l'Allemagne, où les réglementations concernant l'environnement sont beaucoup plus strictes. Dans quel pays le PIB est-il le plus élevé ? Regardons le Danemark qui applique une taxation beaucoup plus élevée sur l'énergie, la pollution, etc… Où est le taux de chômage le plus bas ?

ça ne prouve absoluement pas que ques ces reglementations et ces taxes ont un effet bénéfiques (ou négatifs) sur le PIB.

C'est pour ça qu'en économie on aime utiliser "toutes choses égales par ailleurs" :). Une taxe peut avoir un effet négatif sur une économie, cependant, cette économie peut se porter mieux qu'une autre économie qui n'a pas cette taxe, mais qui a par ailleurs plein d'autres reglementations ou taxes différentes.

Je vais expliquer ça autrement. J'ai une grippe. Mon collègue Jean-Jacques a un cancer. On peut objectivement me dire que je me "porte mieux que jean-jacques". ça ne veut pas dire que la grippe a un effet bénéfique sur la santé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question quand même: les bras spiraux ne tournent-ils pas eux-même autour du centre? Est-ce qu'il faut comprendre que notre système solaire tourne à une vitesse différente ?

Je me suis posé la question aussi en voyant le documentaire.

Après quelques recherches (par ex : http://www.astronoo.com/articles/brasGalactiques.html), il semble qu'il ne faut pas voir un bras galactique comme un ensemble immuable d'étoiles, mais plutôt comme une onde ou encore un "embouteillage" d'étoiles dans leur rotation autour du centre de la galaxie. (J'avais trouvé un lien où c'était mieux expliqué, mais je ne le retrouve plus).

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.infowars.com/armed-troops-burn-down-homes-kill-children-to-evict-ugandans-in-name-of-global-warming/

Paul Joseph Watson

Infowars.com

Friday, September 23, 2011

Armed troops acting on behalf of a British carbon trading company backed by the World Bank burned houses to the ground and killed children to evict Ugandans from their homes in the name of seizing land to protect against “global warming,” a shocking illustration of how the climate change con is a barbarian form of neo-colonialism.

Ron Paul

The evictions were ordered by New Forests Company, an outfit that seizes land in Africa to grow trees then sells the “carbon credits” on to transnational corporations. The company is backed by the World Bank and HSBC. Its Board of Directors includes HSBC Managing Director Sajjad Sabur, as well as other former Goldman Sachs investment bankers.

The company claims residents of Kicucula left in a “peaceful” and “voluntary” manner, and yet the people tell a story of terror and bloodshed.

Villagers told of how armed “security forces” stormed their village and torched houses, burning an eight-year-child to death as they threatened to murder anyone who resisted while beating others.

“We were in church,” recalled Jean-Marie Tushabe, 26, a father of two. “I heard bullets being shot into the air.”

“Cars were coming with police,” Mr. Tushabe said, sitting among the ruins of his old home. “They headed straight to the houses. They took our plates, cups, mattresses, bed, pillows. Then we saw them getting a matchbox out of their pockets.”

“But in this case, the government and the company said the settlers were illegal and evicted for a good cause: to protect the environment and help fight global warming,” reports the New York Times.

An Oxfam report documents how the British outfit has worked with the Ugandan government to forcibly expel over 20,000 people from their homes using terror and violence as part of a lucrative scramble for arable land that can be used to satisfy the multi-billion dollar carbon trading ponzi scheme, which is worth $1.8 million a year to the company.

[…]

Green fascism, coming soon in your country.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aux Etas-Unis, réchauffement pédagogique avec des parents qui osent contester le bien-fondé des cours sur le changement climatique dispensés par des professeurs.

Mais bien évidemment d'après les professeurs, ce sont au pire des obscurantistes qu'il faut ranger dans le même panier que les contestataires de la théorie de l'évolution et au mieux, de simples inaptes qu'il faut élever aux certitudes scientifiques, car finalement, ils ne font que leur travail.

Dans tout le pays, des enseignants en sciences se plaignent de la fréquence de ce genre d’attaques. Ils constatent que la science du climat est en train de devenir une cible presque aussi tentante que la théorie de l’évolution pour ceux qui accusent les professeurs “de gauche” d’imposer leurs “croyances” à une audience captive d’enfants impressionnables. “L’évolution est toujours en tête, mais le changement climatique est en train de la rattraper”, observe Roberta Johnson, directrice de la Fédération nationale des professeurs de sciences de la Terre (Nesta), à Boulder, dans le Colorado. Après les menaces d’un parent de se rendre dans sa classe et d’y faire un scandale, un ­professeur s’est vu interdire par son chef d’établissement d’aborder le sujet du changement climatique pendant ses cours. Et d’autres professeurs de sciences racontent des expériences similaires.

A la différence des enseignants de biologie, qui, depuis plus d’un siècle, sont les principales cibles des attaques sur l’évolution et le créationnisme, les professeurs de sciences de la Terre ne seront pas protégés par les dispositions du premier amendement de la Constitution des Etats-Unis sur la religion si les climato-sceptiques décident de porter l’affaire devant les tribunaux.

Mais les enseignants sont tout aussi convaincus du bien-fondé de leurs arguments : selon eux, les cours de sciences doivent refléter les dernières connaissances scientifiques et le fait de présenter des avis contraires nuit à la qualité de l’enseignement.

Le sujet est particulièrement sensible en Louisiane, où une loi votée en 2008 présente le changement climatique et l’évolution comme des questions “prêtant à controverse” que professeurs et élèves peuvent contester en classe sans crainte d’être sanctionnés.

Beaucoup de parents et d’enfants qui dénigrent l’enseignement des professeurs “ne sont même pas capables d’exposer clairement le point de vue opposé”, remarque Karen Lionberger, directrice des programmes et des contenus chez AP Environment Science, à Duluth, en Géorgie. Bien sûr, certaines attaques sur le changement climatique viennent de sources autorisées. En 2009, le Heartland Institute [un think tank basé à Chigaco], qui a reçu un financement important d’Exxon Mobil, a adressé aux présidents des 14 000 conseils scolaires du pays une brochure intitulée The Skeptic’s Handbook [“Le guide des sceptiques”]. Selon James Taylor, membre de l’institut, le message sous-jacent est que les enseignants doivent “comprendre qu’il reste beaucoup à apprendre” sur le changement climatique. Il se félicite des mesures du conseil scolaire de Los Alamitos en affirmant que, “lorsque la science est incertaine sur un sujet, il est évident qu’il faut présenter tous les points de vue”.

Article complet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ouais, courrier international c'est quand même bien pourri…

Mention spéciale pour "les cours de sciences doivent refléter les dernières connaissances scientifiques" :facepalm:

Share this post


Link to post
Share on other sites
et le fait de présenter des avis contraires nuit à la qualité de l’enseignement.

Et phare an. Or ouai elle lien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Clean-energy credits tarnished

WikiLeaks reveals that most Indian claims are ineligible.

As the world gears up for the next round of United Nations climate-change negotiations in Durban, South Africa, in November, evidence has emerged that a cornerstone of the existing global climate agreement, the international greenhouse-gas emissions-trading system, is seriously flawed.

Critics have long questioned the usefulness of the Clean Development Mechanism (CDM), which was established under the Kyoto Protocol. It allows rich countries to offset some of their carbon emissions by investing in climate-friendly projects, such as hydroelectric power and wind farms, in developing countries. Verified projects earn certified emission reductions (CERs) — carbon credits that can be bought and sold, and count towards meeting rich nations' carbon-reduction targets.

But a diplomatic cable published last month by the WikiLeaks website reveals that most of the CDM projects in India should not have been certified because they did not reduce emissions beyond those that would have been achieved without foreign investment. Indian officials have apparently known about the problem for at least two years.

"What has leaked just confirms our view that in its present form the CDM is basically a farce," says Eva Filzmoser, programme director of CDM Watch, a Brussels-based watchdog organization. The revelations imply that millions of tonnes of claimed reductions in greenhouse-gas emissions are mere phantoms, she says, and potentially cast doubt over the principle of carbon trading. "In the face of these comments it is no wonder that the United States has backed away from emission trading," Filzmoser says.

[…]

http://www.nature.com/news/2011/110928/full/477517a.html?WT.ec_id=NATURE-20110929

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la catégorie : "le RC tue", je pioche le Honduras.

http://www.euractiv.com/fr/climat-environnement/cr-dits-carbone-et-scandale-sur-les-droits-de-lhomme-au-honduras-news-508073

La mort présumée de 23 fermiers au Honduras lors d'un conflit impliquant des propriétaires de plantations d'huile de palme accréditées par l'ONU oblige le conseil exécutif du mécanisme pour un développement propre (MDP) à revoir ses processus de consultation des parties prenantes.

A Bruxelles, l'annonce de ces meurtres présumés a fait réagir les décideurs politiques européens. L'eurodéputé vert Bas Eickhout a d'ailleurs qualifié ces violations présumées des droits de l'Homme de « scandaleux ».

Ce membre néerlandais du Parlement européen a déclaré à EurActiv qu'il demanderait à la Commission européenne d'interdire l'utilisation des crédits carbone pour les plantations dans le cadre du système d'échange de quotas d'émission de l'Union européenne (SCEQE).

Plusieurs membres du comité du MDP ont été « personnellement bouleversés » par les évènements qui ont secoué Bajo Aguán, au nord du Honduras, selon le président du comité, Martin Hession, qui a déclaré que cette affaire leur avait causé de nombreux soucis.

« Ces évènements ont clairement été qualifiés de déplorables », a-t-il affirmé à EurActiv. « Ils ne sont pas excusables ».

Toutefois, dans la mesure où ces évènements ont eu lieu après la tenue des consultations des parties prenantes du MDP et où l'enquête sur la réduction des émissions et les impacts environnementaux ne fait pas partie des attributions du comité, ce dernier n'a pas pu bloquer l'enregistrement du projet.

Un autre membre du comité a déclaré à EurActiv qu'Aguán était une « patate chaude » au cœur de l'intégrité du système d'échange d'émissions. « Nous déplorons tous cette situation », a-t-il assuré.

Violations des droits de l’Homme

L'affaire en question concerne le meurtre présumé de 23 fermiers locaux qui ont tenté de récupérer des terres qui, selon eux, avaient été illégalement vendues à de grandes plantations d'huile de palme, comme Grupo Dinant, dans un pays gangréné par les violations des droits de l'Homme.

En juillet, un rapport, publié par une mission internationale d'établissement des faits, a été présenté à la sous-commission des droits de l'Homme du Parlement européen. Ce rapport faisait état des meurtres de 23 paysans, d'un journaliste et de son partenaire, tous tués dans la région de Bajo Aguán, entre janvier 2010 et mars 2011.

Ces meurtres ont été perpétrés suite à « l'implication directe de gardes de sécurité privés employés par certaines entreprises locales complices avec la police et des représentants de l'armée », peut-on lire dans le rapport.

Dans certains cas, il est fait mention de « simulations d'accident » lors desquelles des paysans se font écraser par des gardes de sécurité travaillant pour deux hommes d'affaires du secteur de l'huile de palme, dont le nom est cité. Dans d'autres cas, les fermiers ont tout simplement été abattus ou ont « disparu ».

La Commission interaméricaine des droits de l'Homme compte organiser une audience sur ce rapport le 24 octobre et une délégation d'eurodéputés se rendra dans la région entre le 31 octobre et le 4 novembre.

Cependant, en raison d'une période de trois ans entre le processus de consultation des parties prenantes et l'approbation du projet de biogaz, le comité du MDP a récemment décidé que le projet avait respecté les critères de son mandat.

« Nous n'enquêtons pas sur des crimes », a expliqué un membre du comité à EurActiv. « Nous avons dû juger le projet dans le cadre de nos propres règles, aussi regrettable que cela puisse être, et nous n'avions pas beaucoup de marge de manœuvre pour refuser le projet. Toutes les procédures de consultation ont été respectées ».

La semaine dernière, M. Hession a soumis des propositions au comité du MDP qui s'était réuni à Quito en Equateur, mettant en exergue le décalage entre la consultation des projets et leur enregistrement.

Le secrétariat du MDP prépare également un rapport d'analyse pour une réunion de l'ONU l'an prochain et un rapport sur l'intégrité du MDP est attendu pour la fin de ce mois-ci.

Toutefois, les crédits carbone des plantations peuvent toujours être échangés dans le cadre du SCEQE, qui permet aux pollueurs de compenser leurs émissions de carbone par des investissements dans les énergies propres.

Des organisations caritatives, comme la Fédération luthérienne mondiale, se disent particulièrement inquiètes, étant donné que selon elles, la situation empire à Bajo Aguán.

« Plusieurs signes inquiétants nous font penser que le gouvernement hondurien prévoit d'envoyer 1200 policiers et militaires dans la région », a confié à EurActiv Toni Sandell, un employé de l'ONG chrétienne Aprodev. « C'était déjà une source de conflit auparavant ».

D'autres défenseurs des droits de l'Homme dans la région ont fait état de liens indirects entre les forces honduriennes et les milices des propriétaires qu'elles protègent. Ces milices entretiendraient en outre des relations avec les narcotrafiquants locaux.

L'UE doit agir

Des eurodéputés ont été poussés à exiger de la commissaire au climat, Connie Hedegaard, qu'elle agisse contre les crédits carbone alloués aux plantations honduriennes d'huile de palme.

« En tant que grand acheteur [de crédits carbone] et membres de l'UE, nous estimons que les droits de l'Homme sont fondamentaux et nous ne permettrons pas qu'ils puissent être achetés », a expliqué l'eurodéputé vert Bas Eickhout à EurActiv.

« Nous devrions exclure ces projets honduriens du système, comme nous l'avons fait avec le HFC 23 », a-t-il ajouté.

Martin Hession a déclaré qu'il était « tout à fait favorable » à la proposition de M. Eickhout, mais qu'il craignait que l'UE ne dispose pas des ressources nécessaires pour enquêter efficacement sur les violations des droits.

« Idéalement, les problèmes liés aux droits de l'Homme devraient être traités via les organes concernés de l'ONU », a-t-il expliqué à EurActiv. « Mais il pourrait bien y avoir des structures au sein de l'UE capable de traiter le problème », a-t-il ajouté.

M. Eickhout a organisé une réunion sur l'intégrité du marché du carbone au Parlement européen la semaine dernière. Il a qualifié cette réunion de « tremplin », s'agissant de mettre Aguán au programme du Parlement et de « mettre la pression à la Commission pour qu'elle présente de nouvelles propositions ».

Un fonctionnaire de la direction générale de la Commission européenne pour l'énergie a déclaré à EurActiv que l'introduction des droits de l'Homme dans les critères d'évaluation des projets du MPD serait « très difficile ».

« Il serait possible que les « droits de l'Homme » reprennent la Déclaration universelle des droits de l'Homme de l'ONU et que chaque projet soit vérifié pour s'assurer qu'il respecte cette déclaration, mais je pense que cela nous emmènerait très loin et que, dans la pratique, ce serait difficile à mettre en œuvre », a-t-il affirmé.

Cependant, pour l'instant, les entreprises continuent de fonctionner comme si de rien n'était à Aguán et sur les marchés mondiaux du carbone, malgré des « violations systémiques et graves des droits de l'Homme » relayées par le rapport la CIDH.

« S'il s'agit réellement d'une conséquence directe des politiques climatiques de l'Europe, je souhaiterais présenter mes excuses les plus sincères à la population du Honduras », a déclaré Bas Eickhout.

« Le MDP est censé apporter des avantages environnementaux et bénéficier au développement durable, mais ce genre d'évènements est vraiment désastreux. Je ne veux pas que cela se reproduise ».

Arthur Nelsen – Article traduit de l'anglais par Amandine Gillet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un point commun entre la grande cause verte du XXIème siècle et la grande cause rouge du XXème : massacres de paysans et de villageois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La responsable climat de l'ONU optimiste pour un fonds de 100 milliards de dollars

Pourvu que les négo de Durban capottent.

Mme Figueres a par ailleurs assuré que les négociations de Panama "ont enregistré de nets progrès" sur les modalités du soutien des pays développés pour aider les pays en développement à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre.

Ah bon, c'est les pays en développement qui doivent limiter leur émissions ?

Un groupe d'experts mis en place par l'ONU a suggéré l'instauration de financements alternatifs, comme des taxes sur les transports - le fret maritime notamment - et les transactions financières.

Sachant que ce dont les pays les plus pauvres ont le plus besoin pour leur développement, ce sont des financement et des moyens matériels, cette mesure sera un grand succès pour promouvoir la misère dans le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une confirmation. Selon une étude néerlandaise, les éoliennes produisent plus de CO2 qu'elles ne permettent d'en économiser. Elles augmentent aussi la consommation d'énergie fossile.

The wind projects do not fulfill 'sustainable' objectives. They cost more fuel than they save and they cause no CO2 saving, in the contrary they increase our environmental 'foot print'.

Zut, alors…

http://www.clepair.net/windSchiphol.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une confirmation. Selon une étude néerlandaise, les éoliennes produisent plus de CO2 qu'elles ne permettent d'en économiser. Elles augmentent aussi la consommation d'énergie fossile.

Zut, alors…

http://www.clepair.n…ndSchiphol.html

pfff…pffrrrsahah.. ahahAH… MOUAHAHAHAHAHAHAH.!!!!

Oups, pardon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pfff…pffrrrsahah.. ahahAH… MOUAHAHAHAHAHAHAH.!!!!

Oups, pardon.

Non.

C'est pas drôle.

Vraiment pas.

En fait si, bien sûr, (et je sais que dans ton cas, c'est nerveux), mais le problème, c'est que ces sommes de faits seront quand même systématiquement écartées lorsqu'il faudra prendre des décisions politiques (enfin, lorsque les dirigeants devront sauver leur bazar bricologico-constructiviste).

Ils n'auront même pas à se justifier : "si ça sort du sens commun, c'est que ce n'est pas vrai."

Sauf, que le sens commun, ils l'ont fabriqué de toute pièce.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non.

C'est pas drôle.

Vraiment pas.

En fait si, bien sûr, (et je sais que dans ton cas, c'est nerveux), mais le problème, c'est que ces sommes de faits seront quand même systématiquement écartées lorsqu'il faudra prendre des décisions politiques (enfin, lorsque les dirigeants devront sauver leur bazar bricologico-constructiviste).

Ils n'auront même pas à se justifier : "si ça sort du sens commun, c'est que ce n'est pas vrai."

Sauf, que le sens commun, ils l'ont fabriqué de toute pièce.

Ca me fait au moins un bon lien à garder au chaud pour plus tard, ça peut toujours servir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me fait au moins un bon lien à garder au chaud pour plus tard, ça peut toujours servir.

Ouaip !

Tiens d'ailleurs, comment vous faîtes pour compiler cette somme de liens épars et divers réfutant la pensée unique (ment débile) ?

Une recherche à chaque fois sur google ? un document ? la mémoire ?

Une Base de données ??

:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

La mémoire, sinon depuis peu je mets tout en vrac dans un dossier.

EDIT : Mais à y réfléchir ça serait pas con de créer une base de donnée avec des mots clés, des catégories et tout et tout. Faudra que j'y réfléchisse :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est quelques uns à tout foutre ce qui nous percute ici:

http://www.facebook….nique.sciences/

Excellent la page !!

C'est pas idiot, en revanche, ça doit pas être trop facile de retrouver quelque chose, si ?

Je ne suis pas trop un fan de facebook.

En revanche, sur cette page, je suis surpris d'y avoir trouvé un ami comme membre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://zebrastationp…v-86692425.html

Des " geysers " sous-marins de méthane découverts dans la Mer de Laptev .

Une de ces " fontaines de méthane " atteindrait ainsi la taille de 1 km de diamétre . Ces émissions de méthane ne sont pas visibles à l'oeil nu et sont seulement décelables à l'aide d'instruments de mesure . Cette découverte pourraît remettre en cause , compte-tenu de l'ampleur des émissions , les modèles du - controversé - " réchauffement climatique " et en particulier l'influence sur celui-ci des activités humaines comme l'élevage .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sûr….

Et c'est d'ailleurs pour ça que plus on se rapproche de la zone intertropicale chaude, plus les animaux rétrécissent, notamment les marmottes qui mettent le chocolat dans le papier alu..

http://www.lefigaro.fr/environnement/2011/10/19/01029-20111019ARTFIG00549-les-animaux-rapetissent-avec-le-rechauffement-climatique.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...