Jump to content

Recommended Posts

Ah non, je ne peux pas te laisser dire ça : Quand ta tante en a, c'est Tchernobyl, pas le RC
D'après les experts du GIEC, les bouffées de chaleur chez sa tante, c'est la ménopause (appelée vulgairement la "men aux pauses")

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute maniere que l'on croit ou non au RC; sauf decouverte scientifique majeur*; tout le petrole economiquement exploitable le sera, alors qu'il le soit en 45 ans avec kyoto et compagnie ou en 40 dans un monde libre je ne vois pas ce que sa changera a l'intensité du RC si RC il y a …

*Du style du dispositif qui equipe la DeLorean a partir de retour vers le futur 2 et qui permet d'optenir la puissance d'une barette de plutonium ou de la foudre avec une peau de bannane et un fond de canette de Pepsi … :icon_up::doigt::warez::warez:

Share this post


Link to post
Share on other sites
De toute maniere que l'on croit ou non au RC; sauf decouverte scientifique majeur*; tout le petrole economiquement exploitable le sera, alors qu'il le soit en 45 ans avec kyoto et compagnie ou en 40 dans un monde libre je ne vois pas ce que sa changera a l'intensité du RC si RC il y a …

*Du style du dispositif qui equipe la DeLorean a partir de retour vers le futur 2 et qui permet d'optenir la puissance d'une barette de plutonium ou de la foudre avec une peau de bannane et un fond de canette de Pepsi … :icon_up::doigt::warez::warez:

Mais le problème pour les libéraux (enfin pour moi en tout cas) ne se trouve pas dans le fait qu'il y ait un RC ou non, qu'il soit nocif ou pas ou encore que si l'homme est responsable ou pas. Le problème est que le RC est utilisé comme outil de propagande pour faire passer des idées purement collectivistes qui n'apporte aucune solution au problèmes énergétiques que nous feront face.

Les solutions proposées par ceux que se prétendent défenseurs de la planète sont rarement (pour ne pas dire jamais) écologiques (ce serait le contraire plutôt) et sans après effet économiquement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le gouvernement canadien - à l'occasion du discours du trône -, c'est plié : Kyoto est mort et le Canada adoptera son propre plan :

Conservatives declare Kyoto dead

The government also plans to announce a toughening of the Youth Criminal Justice Act.

When it comes to the environment, the government declared the Kyoto Protocol and its emissions targets dead. But the speech also said the government will outline more plans for reducing greenhouse gases.

"Canada's emissions cannot be brought to the level required under the Kyoto Protocol within the compliance period which begins … just 77 days from now," said the speech.

Instead, the government will aim to reduce total greenhouse gas emissions 60 to 70 per cent by 2050, with a 20 per cent reduction by 2020.

http://www.cbc.ca/canada/story/2007/10/16/speech-throne.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que j'adore dans ces "plans", c'est le fait qu'ils oublient complètement que dans 40 ans, nos besoins risquent d'être seront différents (pour autant qu'il reste au moins 1 pays dans le monde qui soit prêt à continuer à innover)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Climate sensitivity 'inherently unpredictable'

Nature News ^ | 25 October 2007 | Michael Hopkin

Knowing exactly how the planet will respond to greenhouse gases isn't necessary, experts say.

Climate models might be improving but they will never be able to tell us exactly what to expect. That's the conclusion of experts from the University of Washington, Seattle, who have set out to prove that predicting the exact level of climate change is by its very nature an uncertain science.

Over the past 30 years, climate models have not appreciably narrowed down the precise relationship between greenhouse gases and the planet's temperature — despite huge advances in computing power, climate observations and the number of scientists studying the problem, say Gerard Roe and Marcia Baker. The researchers now argue that this is because the uncertainty simply cannot be reduced.

They and other climatologists are now calling on policy-makers to make decisive policies on avoiding dangerous climate change, even if we don't have perfect models. This means focusing on keeping the planet's temperature below a certain point (and being willing and able to adjust emissions targets to achieve that), rather than trying to work out far in advance the amount of greenhouse gases in the atmosphere that will produce that level of warming.

Sensitive subject Most models predict that the world's 'climate sensitivity' — the increase in global mean surface temperature expected to result from a doubling of atmospheric carbon dioxide relative to preindustrial levels — is probably somewhere between 2 °C and 4.5 °C.

But this is what climate models are generally good at: describing the most probable, modest temperature responses. Working out the possible extreme responses — which are less likely — is much more difficult, Roe and Baker point out.

The graph of potential temperature responses to rising greenhouse-gas levels shows a cluster of probable outcomes at the bottom of the scale, but a 'long tail' of possible extreme outcomes.

Roe and Baker's analysis, described in this week's Science 1, shows mathematically that this tail is unlikely to get any smaller, regardless of how much research is done. This comes down to the fact that, if extreme events are set in motion, the outcome is necessarily difficult to predict from today's data. Put simply, if average temperatures rise by 4 °C, the world will be so different from today's conditions that it will be hard to work out what might happen next.

"We have to accept that that's the fundamental nature of the beast," says Roe. As a result, he adds, "it's very hard to distinguish between [the probability of] 6 °C warming and 10 °C warming."

Off target Politicians are therefore missing the point in attempting to draft policy targets based on a specific level of greenhouse gases in our skies, says Myles Allen, a climatologist at the University of Oxford, UK. "That's a daft policy," he says.

Many climate analysts point to an overall greenhouse-gas concentration equivalent to 450 parts per million of carbon dioxide as the limit at which levels should be stabilized. This is widely predicted to avoid the 2 °C warming thought to be the general threshold for dangerous climate effects. But again, that figure is very uncertain.

Allen says that politicians should focus on the temperature target, and adjust emissions targets accordingly as time passes, rather than committing to a firm emissions target now. "We need an explicit commitment to do what it takes to avoid 2 °C of warming," Allen argues. "You don't need to know the climate sensitivity to avoid dangerous climate change," he adds.

References Roe, G. H. & Baker, M. B. Science 318, 629-632 (2007).

http://www.freerepublic.com/focus/f-news/1…49/posts?page=1

Why Is Climate Sensitivity So Unpredictable?

Gerard H. Roe* and Marcia B. Baker

Uncertainties in projections of future climate change have not lessened substantially in past decades. Both models and observations yield broad probability distributions for long-term increases in global mean temperature expected from the doubling of atmospheric carbon dioxide, with small but finite probabilities of very large increases. We show that the shape of these probability distributions is an inevitable and general consequence of the nature of the climate system, and we derive a simple analytic form for the shape that fits recent published distributions very well. We show that the breadth of the distribution and, in particular, the probability of large temperature increases are relatively insensitive to decreases in uncertainties associated with the underlying climate processes.

http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/318/5850/629

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui est ce Lester R. Brown dont le livre "Plan B . Pour un pacte écologique mondial" sort cette semaine ?

Télérama lui fait une pub plus qu'insistante.

Extraits de son discours:

"Des générations d'économistes ont été entrainées à comprendre le marché et surtout à ne jamais le remettre en question même lorsqu'il s'avère inefficace."

"à l'instar des industriels du tabac qui refusaient de reconnaitre le lien entre cancer et tabac, les pétroliers nient tout rapport entre émissions de carbone et changement climatique"

"Que va t'il se passer si les Chinois rattrapent les pays occidentaux pour la consommation individuelle ?"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qu'il y a d'incroyable, c'est cette phrase : "surtout à ne jamais le (le marché) remettre en question même lorsqu'il s'avère inefficace."

Mais sapredieu, il n'y a que le marché qui puisse régir un phénomène humain mondial, pour la simple et unique raison que c'est le seul mécanisme qui existe… Toutes les prétendues inefficacités sont directement liées à l'interventionnisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qu'il y a d'incroyable, c'est cette phrase : "surtout à ne jamais le (le marché) remettre en question même lorsqu'il s'avère inefficace."

Mais sapredieu, il n'y a que le marché qui puisse régir un phénomène humain mondial, pour la simple et unique raison que c'est le seul mécanisme qui existe… Toutes les prétendues inefficacités sont directement liées à l'interventionnisme.

Cela est à mon sens un acte de foi. Je n'y souscris pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cela est à mon sens un acte de foi.

Il existe des preuves solides et argumentées (ce forum en contient tout plein, le wikiberal aussi, etc…).

Je n'y souscris pas.

C'est un droit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il existe des preuves solides et argumentées (ce forum en contient tout plein, le wikiberal aussi, etc…).

Ici, il n'y a que des croyants de cette espèce, pas de vrais sceptiques capables de douter de tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ici, il n'y a que des croyants de cette espèce, pas de vrais sceptiques capables de douter de tout.

On ne construit rien sur du sable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ici, il n'y a que des croyants de cette espèce, pas de vrais sceptiques capables de douter de tout.

En êtes vous sûr ? Pour mon cas personnel : Je considère avoir admis trop rapidement après quelques lectures libérales mal digérées que le marché était la solution systématiquement la plus efficace. J'en suis revenu ou plutôt je considère que je n'en ai pas la preuve.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cela est à mon sens un acte de foi. Je n'y souscris pas.

Je me demande comment l'interventionnisme peut être efficace au regard de l'ensemble des objectifs individuels ? c'est une contradiction dans les termes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ici, il n'y a que des croyants de cette espèce, pas de vrais sceptiques capables de douter de tout.

J'en doute.

(Sors de ce corps, Grisface !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cela est à mon sens un acte de foi. Je n'y souscris pas.

Parce que vous supposez qu'il y a des gens qui "savent mieux" que les autres, et que pour cette raison ils ont le droit de vous imposer leur volonté, tant pis si c'est à votre détriment, ou au détriment d'autres personnes (car c'est toujours au détriment de quelqu'un qu'on impose sa volonté).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui est ce Lester R. Brown dont le livre "Plan B . Pour un pacte écologique mondial" sort cette semaine ?

Télérama lui fait une pub plus qu'insistante.

Extraits de son discours:

"Des générations d'économistes ont été entrainées à comprendre le marché et surtout à ne jamais le remettre en question même lorsqu'il s'avère inefficace."

"à l'instar des industriels du tabac qui refusaient de reconnaitre le lien entre cancer et tabac, les pétroliers nient tout rapport entre émissions de carbone et changement climatique"

"Que va t'il se passer si les Chinois rattrapent les pays occidentaux pour la consommation individuelle ?"

Lester Brown, voyons voir…

C'est pas lui qui a dit:

"I view the price rises [of cereals] as an indication, as the warning tremors before the earthquake,"

C'était en … 2003 sur l'AFP: http://www.terradaily.com/2003/031119092535.t70a5roc.html

Tous les ans, il va ressortir les mêmes âneries sur le péril jaune et tous les ans, il va faire baver des crédules comme Maurice B. Si ça continue, d'ici 1000 ans, il va peut-être même finir par avoir raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je me demande comment l'interventionnisme peut être efficace au regard de l'ensemble des objectifs individuels ? c'est une contradiction dans les thermes.

Non. une contradiction dans les thermes ce serait par exemple de placer le frigidarium avant le sudatorium.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. une contradiction dans les thermes ce serait par exemple de placer le frigidarium avant le sudatorium.

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. une contradiction dans les thermes ce serait par exemple de placer le frigidarium avant le sudatorium.

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

post-2046-1194350701_thumb.jpg

Un petit article paru dans le journal metro d'aujourd'hui sur les intempéries en colombie dimanche (presque 1m de grêle :icon_up: )

En fait c'est une interview sur le sujet d'un meteorologue de meteofrance

Rien a dire ce n'est pas un grand mouton/catastropiste du rechauffement climatique … sa fait plaisir de lire des scientifiques qui restent scientifiques …

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit up pour partager un lien.

Il ne me semble pas qu'il ait été posté ici, je me permet donc de le rajouter à ce fil.

Ce film résume avec une étrange similitude tous les arguments qui ont été avancés ici, c'est même assez frappant. Il couvre à la fois les contradictions scientifiques vis-à-vis du GW, les racines marxistes des écolos ou la course a la subvention des scientifiques, bref c'est une excellente alternative à la lecture de ce fil.

Le film

PS : Les gens qui ont suivi ce fil assiduement n'y apprendront peut-être pas grand chose mais le film est très bien fait et très clair.

Share this post


Link to post
Share on other sites
les racines marxistes des écolos

C'est marrant cette thèse, car les vrais écolos (je pense en être) sont souvent discrets.

Les écolos "politiques" braillent beaucoup et, surtout, braillent fort. ça leur donne une place médiatique qui leur permet :

- de faire croire que l'écologie c'est comme ci ou comme ça

- de passer un message politique souvent liberticide qui dépasse largement le champs de l'écologie

- de ne surtout rien faire

Ce sont les pires.

Les écolos, eux, agissent. ici, ici, ici, ici, ici,etc..

Mais… haaaa, mon dieu ! Ils utilisent de… de… de l'argent !! C'est dégueulasse !

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est marrant cette thèse, car les vrais écolos (je pense en être) sont souvent discrets.

Les écolos "politiques" braillent beaucoup et, surtout, braillent fort. ça leur donne une place médiatique qui leur permet :

- de faire croire que l'écologie c'est comme ci ou comme ça

- de passer un message politique souvent liberticide qui dépasse largement le champs de l'écologie

- de ne surtout rien faire

Ce sont les pires.

Les écolos, eux, agissent. ici, ici, ici, ici, ici,etc..

Mais… haaaa, mon dieu ! Ils utilisent de… de… de l'argent !! C'est dégueulasse !

C'est vrai, je me suis peut-être mal exprimé.

Il vaut mieux parler de la récupération de l'écologie par les marxistes, ce qui est different.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait le lien a déjà été posté dans ce fil mais c'est toujours bien de le remettre pour les nouveaux. :icon_up:

Bah, je suis désolé mais j'ai pas eu le courage vérifier les 47 pages.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les défenseurs du protocole de Kyoto se réjouissaient samedi, après la victoire des travaillistes en Australie, à la perspective de voir ce pays ratifier le pacte de lutte contre le changement climatique et les Etats-Unis rester le seul pays industrialisé à ne pas l'avoir fait.

"Si l'Australie ratifie Kyoto, ce sera magnifique comme résultat. Cela confortera notre position et mettra davantage de pression sur les Etats-Unis", a déclaré un diplomate européen à l'AFP. Selon lui le départ de M. Howard entravera les efforts des Etats-Unis pour tenter de rallier d'autres pays. Hans Verolme, directeur du programme climat du Fonds mondial pour la nature (WWF), juge de son côté improbable que M. Rudd ait le temps de s'installer dans sa fonction et de jouer un rôle "plus fort, plus positif" à Bali. "Mais au moins ils (les Australiens) ne joueront plus un rôle négatif", ajoute-t-il. Pour le responsable de WWF, l'isolement américain pourrait également encourager ceux qui, à Washington, réclament le retour des Etats-Unis à la table des négociations et un objectif de réduction des émissions de gaz.

http://www.7sur7.be/hlns/cache/det/art_667862.html?wt.bron=RSS

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous ensembles ! Tous ensembles ! Tous ensembles ! Youpi Vers Un Monde Plus Ecocolo !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...