Jump to content

Recommended Posts

Pour les besoins du débat, je vais les énoncer :

je suis persuadé que dans 200 millions d'années la Pangée va se reformer. Nous pourrions donc nous retrouver avec la même configuration au Paléozoïque avec un super continent entouré d'eau.

Toi peut-être, mais alors dis-moi ce que tu manges le matin.

Edit :

Parle pour toi.
.orghhh ! grillé par le gong !

Share this post


Link to post
Share on other sites
:icon_up:Je sais, mais je voulais sortir ma blague. Chut ! :doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en reviens pas, j'étais persuadé que mon précédent message aller provoquer des réactions différentes. Y'a pas assez d'indices ?

:blink::yang::boxe::pong:

Après avoir réussi à écrire "Paléozoïque" en caleçon, pas sûr.

On ne peut pas être libéral, climat sceptique et en caleçon le samedi à 16h ? :ninja:

:icon_up:Je sais, mais je voulais sortir ma blague. Chut ! :doigt:

:warez: Moi je suis sûr que t'y croyais :warez:

Bon allez, recentrons nous =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah elle est belle la France qui se lève tôt.

:doigt: Moi je suis sûr que t'y croyais :warez:

Tss tss, je décèle les blagues et autres traits d'esprit de façon systématique. Je suis redoutable.

Bon allez, recentrons nous =)

Oui, sauf que je connais rien à l'environnement, je suis là pour dire des conneries. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

bah ça doit augmenter son page rank, ça peut pas faire de mal :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un groupe de scientifiques du monde entier vient d'envoyer cette lettre ouverte au Secrétaire général des Nations Unies et à différents chefs d'État :

Open Letter to the Secretary-General of the United Nations

Dec. 13, 2007

His Excellency Ban Ki-Moon

Secretary-General, United Nations

New York, N.Y.

Dear Mr. Secretary-General,

Re: UN climate conference taking the World in entirely the wrong direction

It is not possible to stop climate change, a natural phenomenon that has affected humanity through the ages. Geological, archaeological, oral and written histories all attest to the dramatic challenges posed to past societies from unanticipated changes in temperature, precipitation, winds and other climatic variables. We therefore need to equip nations to become resilient to the full range of these natural phenomena by promoting economic growth and wealth generation.

The United Nations Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) has issued increasingly alarming conclusions about the climatic influences of human-produced carbon dioxide (CO2), a non-polluting gas that is essential to plant photosynthesis. While we understand the evidence that has led them to view CO2 emissions as harmful, the IPCC's conclusions are quite inadequate as justification for implementing policies that will markedly diminish future prosperity. In particular, it is not established that it is possible to significantly alter global climate through cuts in human greenhouse gas emissions. On top of which, because attempts to cut emissions will slow development, the current UN approach of CO2 reduction is likely to increase human suffering from future climate change rather than to decrease it.

The IPCC Summaries for Policy Makers are the most widely read IPCC reports amongst politicians and non-scientists and are the basis for most climate change policy formulation. Yet these Summaries are prepared by a relatively small core writing team with the final drafts approved line-by-line by ­government ­representatives. The great ­majority of IPCC contributors and ­reviewers, and the tens of thousands of other scientists who are qualified to comment on these matters, are not involved in the preparation of these documents. The summaries therefore cannot properly be represented as a consensus view among experts.

Contrary to the impression left by the IPCC Summary reports:

  • Recent observations of phenomena such as glacial retreats, sea-level rise and the migration of temperature-sensitive species are not evidence for abnormal climate change, for none of these changes has been shown to lie outside the bounds of known natural variability.
  • The average rate of warming of 0.1 to 0. 2 degrees Celsius per decade recorded by satellites during the late 20th century falls within known natural rates of warming and cooling over the last 10,000 years.
  • Leading scientists, including some senior IPCC representatives, acknowledge that today's computer models cannot predict climate. Consistent with this, and despite computer projections of temperature rises, there has been no net global warming since 1998. That the current temperature plateau follows a late 20th-century period of warming is consistent with the continuation today of natural multi-decadal or millennial climate cycling.

In stark contrast to the often repeated assertion that the science of climate change is "settled," significant new peer-reviewed research has cast even more doubt on the hypothesis of dangerous human-caused global warming. But because IPCC working groups were generally instructed (see http://ipcc-wg1.ucar.edu/wg1/docs/wg1_time…2006-08-14.pdf) to consider work published only through May, 2005, these important findings are not included in their reports; i.e., the IPCC assessment reports are already materially outdated.

The UN climate conference in Bali has been planned to take the world along a path of severe CO2 restrictions, ignoring the lessons apparent from the failure of the Kyoto Protocol, the chaotic nature of the European CO2 trading market, and the ineffectiveness of other costly initiatives to curb greenhouse gas emissions. Balanced cost/benefit analyses provide no support for the introduction of global measures to cap and reduce energy consumption for the purpose of restricting CO2 emissions. Furthermore, it is irrational to apply the "precautionary principle" because many scientists recognize that both climatic coolings and warmings are realistic possibilities over the medium-term future.

The current UN focus on "fighting climate change," as illustrated in the Nov. 27 UN Development Programme's Human Development Report, is distracting governments from adapting to the threat of inevitable natural climate changes, whatever forms they may take. National and international planning for such changes is needed, with a focus on helping our most vulnerable citizens adapt to conditions that lie ahead. Attempts to prevent global climate change from occurring are ultimately futile, and constitute a tragic misallocation of resources that would be better spent on humanity's real and pressing problems.

Yours faithfully,

http://www.nationalpost.com/news/story.html?id=164002

Les signataires de cette lettre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les glaciers artiques se reforment à une vitesse record : selon l'observatoire terrestre de la NASA, ce sont quelques 58.000 miles carré de glaces qui se sont formées durant les mois d'octobre et de novembre.

Arctic Sea Ice Re-Freezing at Record Pace

After Record Summer Melt, Recovery Still Lags

The record melting of Arctic sea ice observed this summer and fall led to record-low levels of ice in both September and October, but a record-setting pace of re-freezing in November, according to the NASA Earth Observatory. Some 58,000 square miles of ice formed per day for 10 days in late October and early November, a new record.

Still, the extent of sea ice recorded in November was well shy of the median extent observed over the past quarter century, as the image from Nov. 14 (above, right) shows. The dramatic increase in ice is evident, when compared to the record-low amount observed Sept. 16 (below, right). In both images, 100% sea ice is shown in white, and the yellow line encompasses the area ion which there was at least 15% ice cover in at least half of the 25-year record for the given month.

The record melting of Arctic sea ice this summer was widely viewed as a harbinger of global warming, though unusual wind patterns played a role and many factors affecting fluctuations in Arctic ice are poorly understood by scientists. Still, so much ice melted that the fabled Northwest passage opened for the first time in history, and the melting broke a record, set just two years ago and by a country mile, that at the time was seen as unprecedented and worrying.

The area of persistent open water north of Alaska and eastern Siberia, according to NASA, is unusual for this time of year, though not unprecedented. This area was also largely free of ice in November 2002 and especially November 2006.

Here's how NASA explains the record re-growth of ice over that 10-day period in October and November:

Record sea ice growth rates after a record low may sound surprising at first, but it is not completely unexpected. The more ice that survives the summer melt, the less open water there is for new ice to grow. When summertime ice extent hits a record low, on the other hand, large areas of open water provide room for the ice to grow once temperatures cool off enough. While summer warming of the upper ocean surface can cause wintertime sea ice regrowth to lag initially, as the fall season progresses and sunlight weakens, the rate of energy loss from the ocean increases. That heat loss coupled with a large area of open water creates ideal conditions for sea ice to form rapidly over large areas.

http://www.thedailygreen.com/environmental…ea-ice-47121205

Share this post


Link to post
Share on other sites
Y a même trois gars du GIEC dans la liste. :icon_up:
Une version en français est dispo sur skyfall.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai l'impression que les réchauffistes regardent trop de films catastrophe et finissent par croire que tout ça va devenir réalité.

Il y a deux jours encore,un journal gratuit en Espagne titrait: "l'Arctique aura fondu en 2013"…j'aime beaucoup ce monstre de précision, en six ans top chrono y'aura plus de glace au pole nord, seulement ce qu'il oublient de dire les yann arthus-Bertrand et autres verts-socialos, c'est que pendant ce temps-là des études sérieuses disent que la glace est en train de se recomposer au pole sud…..

Et de toute façon, vu comme il pèle en ce moment, je suis pour le réchauffement j'en ai ras le bol d'avoir les lèvres et les mains gercés tous les hivers, dix mille couches de vetement et le chauffage qui me plombe ma facture d'électricité.

J'ai l'impression que les libéraux se rassurent et s'éclairent faussement entre-eux, lorsqu'ils en

finissant par croire que seuls les livres du socialisme apporteront la catastrophe à l'homme !

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai l'impression que les libéraux se rassurent et s'éclairent faussement entre-eux, lorsqu'ils en

finissant par croire que seuls les livres du socialisme apporteront la catastrophe à l'homme !

La catastrophe (et l'entropie) sont faciles et le socialisme n'est en rien nécessaire ou suffisant pour l'atteindre. Mais il apparaît régulièrement que le libéralisme est une arme efficace au moins pour contenir ou ralentir la marche inexorable vers le néant écocologique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La catastrophe (et l'entropie) sont faciles et le socialisme n'est en rien nécessaire ou suffisant pour l'atteindre. Mais il apparaît régulièrement que le libéralisme est une arme efficace au moins pour contenir ou ralentir la marche inexorable vers le néant écocologique.

Si seulement le libéralisme pouvait-être une arme continuellement efficace, vous pourriez

alors prétendre bon nombre de choses de plus aux autres n'est ce pas ?

Que celui qui s'imagine être continuellement efficace avec sa nouvelle arme,

son nouveau filet, son libéralisme puisse-t-il un jour me comprendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si seulement le libéralisme pouvait-être une arme continuellement efficace, vous pourriez

alors prétendre bon nombre de choses de plus aux autres n'est ce pas ?

Que celui qui s'imagine être continuellement efficace avec sa nouvelle arme,

son nouveau filet, son libéralisme puisse-t-il un jour me comprendre.

Je félicite juste FRANCK pour sa concision, c'est plus agréable à lire et justement plus "efficace".

Share this post


Link to post
Share on other sites
La banquise arctique a subi en 2007 une fonte estivale record : Article

Le nombre de catastrophes naturelles a bondi de 60% en dix ans, 2007 année record : Article

Je suis sidéré par les manoeuvres tordues de certains (ultra)libéraux pour minimiser ou nier le problème du réchauffement parce que ça ne rentre pas dans leur schéma idéologique.

Jérome, c'est peut-être parce qu'ils mettent si souvent leur libéralisme sur un piedestal,

qu'ils ne peuvent plus alors t'entendre aujourd'hui…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis sidéré par ton post qui semble n'avoir rien lu de tout ce qui est dit dans ce fil.

Je ne suis plus surpris des réponses que vous lui faîtes, de votre libéralisme ?

Demandez-vous donc pourquoi vous ne le comprenez plus ?

Quand la réalité n'obéit pas aux modèles catastrophistes des écocondriaques :

http://science-sepp.blogspot.com/2007/12/p…ec-10-2007.html

Pourvu que la réalité du monde, ne réponde pas non toujours

à vos mêmes vues libérales ou positivistes sur le climat.

Vous en deviendrez alors davantage orgueilleux et présomptueux

aux yeux des hommes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis plus surpris des réponses que vous lui faîtes, de votre libéralisme ?

Demandez-vous donc pourquoi vous ne le comprenez plus ?

Pourvu que la réalité du monde, ne réponde pas non toujours

à vos mêmes vues libérales ou positivistes sur le climat.

Vous en deviendrez alors davantage orgueilleux et présomptueux

aux yeux des hommes ?

Qui est orgueilleux ?

Celui qui prétend détenir la vérité en se réunissant en grande pompe entre scientifiques, en prétextant un consensus qui n'existe pas ?

Celui qui prétend pouvoir changer le climat ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et en tout état de cause, de ne pas imposer à tous leur vision du monde.

Mais à qui le dites vous ?

La réalité existe pour les libéraux. Mais à la différence des socialistes, eux au moins n'ont pas l'arrogance de prétendre la connaître.

Etes-vous vraiment certain que la réalite existe pour tous les libéraux ?

Mais quelle prétention libérale !

Heu… Là, je crois que tu généralises un peu vite une présumée humilité chez les libéraux.

Je me réjouis de te l'entendre dire.

Quand les écolo parlent de limiter la population humaine de la planète, ça vous évoque quoi?

Tous ne disent pas la même chose, mais ça le voyez-vous au moins ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Etes-vous vraiment certain que la réalite existe pour tous les libéraux ?

Mais quelle prétention de prétendre que la réalité n'existe pas pour tous les libéraux :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'après les experts du GIEC, les bouffées de chaleur chez sa tante, c'est la ménopause (appelée vulgairement la "men aux pauses")

D'après certains experts du libéralisme, les bouffées de chaleur d'un libéral

face à un socialiste écolo ou à un syndicaliste, viennent aussi du socialisme.

Tous ensembles ! Tous ensembles ! Tous ensembles ! Youpi Vers Un Monde Plus Ecocolo !

Tous tous seul ! Tous tous seul ! Tous tous seul ! Pour un monde moins libéral peut-être ?

Ce que j'adore dans ces "plans", c'est le fait qu'ils oublient complètement que dans 40 ans, nos besoins risquent d'être seront différents (pour autant qu'il reste au moins 1 pays dans le monde qui soit prêt à continuer à innover)

En quoi le besoin du libéral aujourd'hui sera t-il plus différent dans 40 ans ?

Le libéral ne réclame-t-il pas toujours les mêmes petits besoins auprès

de ses parents ou encore auprès de ses Maîtres visibles pour se sentir bien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourvu que la réalité du monde, ne réponde pas non toujours

à vos mêmes vues libérales ou positivistes sur le climat.

FRANCK le réchauffement moi je ne le nie pas et il y a des preuves, mais l'origine humaine de celui n'est pas prouvée, et ça c'est la réalité. Qui te dit que l'action de l'homme est prépondérante par rapports aux changements que la nature effectue elle même. Qui te dit que nous avons une marge de manœuvre sur lme climat ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voilà. Contemplons au passage la naïveté de l'affirmation commune : les anciens avaient des préjugé, ils croyaient que le Soleil tournait autour de la Terre alors qu'en fait c'est l'inverse ahah

Comme par exemple: Les modernes libéraux ont moins de préjugés que les autres.

Ce que j'adore dans ces "plans", c'est le fait qu'ils oublient complètement que dans 40 ans, nos besoins risquent d'être seront différents (pour autant qu'il reste au moins 1 pays dans le monde qui soit prêt à continuer à innover)

Ce que j'adore chez les libéraux c'est qu'ils dénoncent souvent le

plan chez les autres mais jamais chez eux, mais pourquoi donc ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te trouve fort sentencieux. Distribuer des points de morale et prétendre juger les autres sans émettre d'avis personnel ou de position sur le problème pour ne pas se mouiller, c'est à la portée du premier venu.

En outre, ressasser la doxa ambiante et ressortir les arguments qu'on entend tout le temps demande 0 s. de réflexion ; une petite mémoire suffit. Emettre une opinion divergente du reste du monde et pouvoir l'argumenter, cela demande en revanche beaucoup plus d'énergie. Posée cette remarque, qui prend le plus de risque ? Qui essaye réellement de comprendre ce qui se passe ? Le libéral qui tente de voir les tenants et les aboutissants, ou le collectiviste qui utilise les effets pour ses propres causes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai une classe de TES en commun avec un collègue de SES qui a montré le film en ECJS (avec pour simple critique : c'est peut-être un peu exégéré). J'ai déjà commencé le travail de sape dans mon cours de géographie. Et quand nous aborderons la question dans le chapitre sur la mondialisation j'ai un superbe dossier documentaire que j'ai construit grâce aux éminentes contributions de ce forum et plein de références de scitnetifiques qui a fait son petit effet l'an dernier et devrait faire de même cette année.

Ma position en classe est :

je ne suis pas scientifique, voici l'avis de scientifiques. Vous pourrez constater qu'il n'y a pas consensus sur ce sujet contrairement à ce que l'on dit dans les médias.

Y a t-il réchauffement climatique ? Peut-être mais cela n'a rien de nouveau ni d'extraordinaire car la Terre a connu des phases successives de refroidissement et de réchauffement.

L'influence humaine est -elle démontrée ? Ben, pas vraiment, non ?

Faut-il lutter contre la pollution ? Certes, mais c'est sans rapport avec l'évolution du climat.

Au sujet de votre travail de sape,

A si seulement j'avais pu vous avoir comme professeur, j'en penserai la même chose que vous !

Des catastrophistes, il y en a toujours eu bien plus que des gens qui essaient simplement de faire avancer le schmilblick.

Des positivistes il y a en aussi toujours eu, mais nous nous ont-ils toujours bien

conduits vers quelque chose de plus rassurant à voir par la suite ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Des positivistes il y a en aussi toujours eu, mais nous nous ont-ils toujours bien

conduits vers quelque chose de plus rassurant à voir par la suite ?

La vérité c'est que personne n'est certain à 100% mais ce qui est dérangeant c'est ceux qui veulent imposer leur opinion comme un consensus général !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce matin sur Radio classique, un reponsable de Météo France à propos du réchauffement climatique dans les Alpes où la température aurait monté de 2° depuis un siècle, soit deux fois plus que pour la France : les gens voient la montagne changer d'une année sur l'autre.

(qu'en est-il d'ailleurs, les stations de mesure sont-elles en zone urbaine ?)

La journaliste : les stations de ski qui voient moins de neige chaque année se préparent au tourisme durable, pour encourager les clients à venir en utilisant des transports collectifs.

Enchaînement, lecture d'une dépêche par la journaliste : alerte dans les Vosges en raison des chutes de neige.

Vous n'avez qu'à changer de radio voilà tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...