Jump to content

Recommended Posts

il y a 5 minutes, poc a dit :

 

A propos de la confiance qu'on peut accorder à ces auteurs (Furfari et Masson), sur leurs écrits passés :

https://arxiv.org/pdf/1404.1783v1.pdf

Je cite la conclusion de ton article pour que tout le monde voit bien d'où ça parle :

Citation

La critique de ce livre permet alors d’attirer l’attention du public francophone sur une organisation particulierement active dans l’obscurantisme a l’egard de la science du climat : le Heartland Institute, et plus g´eneralement sur beaucoup de ceux qu’on appelle etrangement aujourd’hui « liberaux », la liberte dont il est question pour ces gens etant d’abord celle du marche. Cet obscurantisme s’explique par l’incapacite du marche libre a resoudre une externalite de l’ampleur d’un changement climatique anthropique, qui risque d’entraıner l’espece humaine dans des conditions climatiques inconnues depuis le debut de la civilisation au neolithique.

Comme le font remarquer Oreskes et Conway dans Les marchands de doute, l’obscurantisme des « liberaux » sur le climat demontre un peu plus l’irrealisme de la « theorie » de l’efficacite du marche libre puisque celle-ci suppose l’information parfaite des agents. En truquant l’information du public sur l’etat de la science du climat, les « liberaux » s’opposent un peu plus au bon fonctionnement du marche.

Malheureusement, cette doctrine, la « theorie » de l’efficacite du marche libre, bien qu’elle puisse paraıtre ridicule telle que decrite par les « liberaux » du Heartland Institute, est en fait largement partagee par les decideurs politiques occidentaux, y compris ceux qui pretendent prendre au serieux la theorie du rechauffement climatique anthropique. Ces decideurs negocient, a l’heure d’ecrire cette note et dans la plus grande discretion, la creation d’un grand marche transatlantique. Celui-ci depouillera un peu plus les habitants de cette planete du seul moyen d’action efficace pour maıtriser les menaces environnementales, et plus generalement pour controler leur propre vie : la maıtrise de 35 l’´economie. Comme pendant l’affaire Lyssenko du temps de l’Union sovietique, une theorie scientifique sur la nature n’est pas compatible avec les conceptions sur la societe de ceux qu’Adam Smith appelait « les maıtres de l’espece humaine ». L’Eglise Catholique a mis pres de quatre siecles avant d’admettre son erreur sur Galilee et l’heliocentrisme. Le temps que regnera encore la theorie de l’efficacite des marches libre depend de plusieurs facteurs. Il est important de rappeler ici au lecteur que l’un de ces facteurs est l’implication des scientifiques conscients dans les debats economiques.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Marchands_de_doute

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, poc a dit :

 

Merci, c'est bien le point sur lequel je souhaitais attirer l'attention.

Quel point particulièrement car cela me semble assez ambigu.

De ce livre, voici ce qu'en dit WP :

Citation

Le livre fait des parallèles entre les controverses sur le réchauffement climatique et des débats antérieurs, tels celui sur le tabagisme, les pluies acides et le trou dans la couche d'ozone. Oreskes et Conway écrivent que, dans chaque cas, la stratégie de base des partisans du statu quo est de « nourrir la controverse »trad 1 en entretenant le doute et la confusion après qu'un consensus scientifique s'est établi

Mon opinion est que la science ne fonctionne pas au consensus. La recherche est continue et tout doit pouvoir être remis en cause, avec des arguments solides évidemment. "Science is settled" n'existe que pour Al Gore & Co.

On ne peut comparer la recherche sur le tabac qui démontre absolument le risque de cancer avec des projections de modèles multi-variés extrêmement complexes. C'est un sophisme. On ne peut pas mettre tous les sujets sur le même plan.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/08/2019 à 05:54, Nick de Cusa a dit :

 

Au fait, comment fonctionne l'augmentation du taux de CO2 par la chaleur, d'après ces théories ? s'échappe-t-il du sol, des eaux, de la glaces, ou quelque chose comme ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 8/10/2019 at 5:54 AM, Nick de Cusa said:

 

Deux publications du Science Publishing Group.

Attention de ne pas relayer n'importe quoi.

https://en.wikipedia.org/wiki/Science_Publishing_Group

Une autre publication du SPG :
http://www.sciencepublishinggroup.com/journal/paperinfo.aspx?journalid=148&doi=10.11648/j.ajam.20140204.12

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, c'est sérieux, c'est NoFakeScience

 

 

Résumé vite-fait : "Les pro-bobards des négateurs ultralibéraux Vs la science qu'elle est vraie et bien"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors que c’est bien connu : le monde n’offre pas une tribune disproportionnée aux « économistes » gauchistes, aux anti-ogm, glyphosate, nucléaire etc etc etc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/08/2019 à 19:05, Mégille a dit :

 

Au fait, comment fonctionne l'augmentation du taux de CO2 par la chaleur, d'après ces théories ? s'échappe-t-il du sol, des eaux, de la glaces, ou quelque chose comme ça ?

 

Je me pose la même question. Cette étude sur l'Antarctique propose une explication (assortie de graphiques, je t'invite à lire l'étude) :

Citation

The large time lag for CO2  is not so easy to explain. At the termination and during the warming phase one has to imagine poleward migration and growth of forests. I can only guess that the mass of the terrestrial biosphere increases. I don’t know what may happen to the mass of the ocean biosphere which is often more productive in cold water? I can also speculate that thermohaline circulation is established or amplified enabling the partial degassing of the deep, carbon rich ocean. It is difficult to fit these pieces together in a quantitative way but suffice to say that warming leads to an increase in atmospheric CO2.

https://wattsupwiththat.com/2014/12/27/vostok-and-the-8000-year-time-lag/

après c'est un vieil article, il y a peut-être de nouvelles explications

 

vostok_temperature_co2.png

 

Citation

CO2 and temperature appear well-correlated in a gross sense but there are some significant deviations. At the terminations, the alignment is as good as observed for methane. But upon descent into the following glaciation there is a time lag between CO2 and temperature of several thousand years.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

wow, où en est là ? Un article peer reviewed dans Nature. Les vrais scientifiques vs la liste des contrariens :

https://www.nature.com/articles/s41467-019-09959-4

 

la liste:

http://climatlas.com/tropical/media_cloud_list.txt

 

C'est fort risqué de la part des réchauffistes pour le coup car ces 386 peuvent se faire entendre s'ils s'organisent un minimum

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 8/11/2019 at 7:05 PM, Mégille said:

 

Au fait, comment fonctionne l'augmentation du taux de CO2 par la chaleur, d'après ces théories ? s'échappe-t-il du sol, des eaux, de la glaces, ou quelque chose comme ça ?

 

Rien de cela, puisque ces théories ne résistent pas à l'analyse isotopique du carbone supplémentaire dans l'atmosphère (appauvrissement relatif en C13 et C14) ni au constat que la concentration en O2 évolue symétriquement à la même échelle de temps. Les sources que vous citez n'expliquent pas ces phénomènes. 

Il est logique de constater dans les périodes passées une augmentation du CO2 atmosphérique suite aux périodes de réchauffement (un océan plus chaud peut dissoudre moins de CO2 et le relâche dans l'atmosphère), mais de cela on ne peut rien conclure concernant la période actuelle, à part que l'on peut s'attendre à un effet de rétroaction positive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis, sur le graphique, on voit généralement l'augmentation du co2 bien précéder celle de la température...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Nick de Cusa a dit :

wow, où en est là ? Un article peer reviewed dans Nature. Les vrais scientifiques vs la liste des contrariens :

https://www.nature.com/articles/s41467-019-09959-4

 

la liste:

http://climatlas.com/tropical/media_cloud_list.txt

 

C'est fort risqué de la part des réchauffistes pour le coup car ces 386 peuvent se faire entendre s'ils s'organisent un minimum

Ils sont dangereux, ils risquent de faire baisser les budgets de recherche et le crony. Il faut faire une liste pour qu'ils disparaissent. Faire des listes d'opposants n'a jamais eu que des conséquences malheureuses.

Avec NoFakeScience par exemple c'est assez marrant, dès que tu dis un truc en dehors du GIEC on te fait passer quasiment pour un Faurisson. Ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et/ou ils défendent la main qui leur donne à manger.

Leur inquisition permanente leur permet de s'acheter des points sociaux et de mettre la pression sur ceux qui voudraient donner leur avis en leur montrant les conséquences de toute rébellion.

 

Tiens j'ai lu (dans un bouquin de géologie) qu'en 15000 BP la température a grimpé de 9°C en 20 ans. Je vais regarder ça, c'est vachement rapide.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Frenhofer a dit :

Tiens j'ai lu (dans un bouquin de géologie) qu'en 15000 BP la température a grimpé de 9°C en 20 ans. Je vais regarder ça, c'est vachement rapide.

C'est quand les vilains humains pré-capitalistes productivistes ont commencé à tailler les silex en biface.
La chaleur produite a doublé, d'où l'augmentation de t° globale.
C'était un 1° avertissement du GIEC ciel. Mais l'appât du gain l'a emporté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Restless a dit :

Attention, c'est sérieux, c'est NoFakeScience

 

 

Résumé vite-fait : "Les pro-bobards des négateurs ultralibéraux Vs la science qu'elle est vraie et bien"

Je suspecte une légère asymétrie dans le traitement des données, comparant blogs sans audience avec msm avec une forte audience… 😂

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Nick de Cusa said:

wow, où en est là ? Un article peer reviewed dans Nature. Les vrais scientifiques vs la liste des contrariens :

https://www.nature.com/articles/s41467-019-09959-4

 

 

 

Following the First Red Scare, in 1947, President Truman signed an executive order to screen federal employees for association with organizations deemed "totalitarian, fascist, communist, or subversive", or advocating "to alter the form of Government of the United States by unconstitutional means."

 

Et tout ça a beaucoup de succès sur Facebook... 😣

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, ph11 a dit :

Je suspecte une légère asymétrie dans le traitement des données, comparant blogs sans audience avec msm avec une forte audience… 😂

 

Pire méthodo ever.


Si quelqu'un pouvait leur mettre la tête dans leur caca en leur demandant le nombre d'articles pro sceptiques (lol) publié sur Le Monde ce serait extraordinaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et le critère pour juger les scientifiques sont comment ils se citent entre eux. Ceci dit c'est aussi un critère utilisé par les chercheurs entre eux pour leur touche pipi

 

" l'écrasante supériorité scientifique des bleus " 🤣  l'équipe des bleus contre l'équipe des rouges !

 

Citation

The Blue Tribe is most classically typified by liberal political beliefs, vague agnosticism, supporting gay rights, thinking guns are barbaric, eating arugula, drinking fancy bottled water, driving Priuses, reading lots of books, being highly educated, mocking American football, feeling vaguely like they should like soccer but never really being able to get into it, getting conspicuously upset about sexists and bigots, marrying later, constantly pointing out how much more civilized European countries are than America, and listening to “everything except country”

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, ph11 a dit :

Je suspecte une légère asymétrie dans le traitement des données, comparant blogs sans audience avec msm avec une forte audience… 😂

La topologie des médias US est assez différentes de la notre. Nous on a un modèle pyramidal, avec des médias officiels plutôt centristes sur les questions traditionnelles, et souvent très à gauche sur l'écologie et le féminisme, et des petits médias qui tournent autour. Aux US, ils ont deux blocs qui s'autocitent, et je ne serais pas surpris que Fox news, par exemple, relais assez massivement la position climato-sceptique. D'où la quasi égalité de traitement entre les sceptiques et les alarmistes dans leurs médias officiels. Chez nous évidemment, ce serait différent. Concernant le plus gros écart dans les médias en général, j'imagine qu'ils prennent en compte de plus petits journaux/blogs, et que ceux qui parlent le plus du sujet soient les plus contestataires ne me semble pas surprenant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

5 hours ago, Loi said:

 

Pire méthodo ever.


Si quelqu'un pouvait leur mettre la tête dans leur caca en leur demandant le nombre d'articles pro sceptiques (lol) publié sur Le Monde ce serait extraordinaire.

Pas tout à fait: ils expliquent qu'ils comptent aussi les "quotes" sceptiques apparaissant au milieu des articles rechauffistes

C'est même assez ironique: ils expliquent que les journalistes aiment inclure ces citations soit pour se donner l'impression qu'ils ont été impartiaux, mais surtout pour en fait dénigrer les sceptiques (en choisissant par exemple une citation extrème qui ne peut être qu'erronée. Or, d'après leur analyse, un lecteur lambda ne saisit pas le dénigrement et l'effet global reste une présence et une influence sceptique...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/08/2019 à 10:32, Frenhofer a dit :

Je cite la conclusion de ton article pour que tout le monde voit bien d'où ça parle :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Marchands_de_doute

 

Voyons, il ne faut pas juger en fonction de qui parle mais seulement du contenu...

 

Le 11/08/2019 à 19:05, Mégille a dit :

 

Au fait, comment fonctionne l'augmentation du taux de CO2 par la chaleur, d'après ces théories ? s'échappe-t-il du sol, des eaux, de la glaces, ou quelque chose comme ça ?

 

Il faut regarder du côté des océans et notamment de la solubilité du CO2 en fonction de la température. Quand le climat se réchauffe, les océans libèrent du CO2 dans l'atmosphère, l'effet de serre augmente, la température continue d'augmenter, etc.

Il y a évidemment d'autres flux de CO2 qui sont contrôlés directement (ou indirectement) par la température, jette un coup d’œil au cycle du carbone.

Sur ces histoires de l'oeuf ou la poule Synchronous change of atmospheric CO2 and Antractic temperature during the LDW

Ça date de 2013, il y a surement des choses plus récentes mais tu peux regarder les propositions de PubMed pour ça.

 

Le 12/08/2019 à 14:11, poc a dit :

 

Deux publications du Science Publishing Group.

Attention de ne pas relayer n'importe quoi.

https://en.wikipedia.org/wiki/Science_Publishing_Group

Une autre publication du SPG :
http://www.sciencepublishinggroup.com/journal/paperinfo.aspx?journalid=148&doi=10.11648/j.ajam.20140204.12

 

Vu les références des articles, je ne suis pas sûr que ce serait passé dans des revues plus sérieuses. Après je ne peux pas juger du contenu, je n'y ai pas accès.

Mais si les climato-sceptiques sont sur une liste-noire et qu'ils ne peuvent pas publier dans Nature (ou autre), ils sont bien obligés de se tourner vers des éditeurs douteux faute de mieux. :jesaispo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nature obligé de réagir au critiques, quand même 

Quote
  • 16 August 2019

     Editorial Note: This is an update of an editorial note issued on August 15. Readers are alerted that the editors are aware of a number of criticisms related to this work. These criticisms are being considered by the editors. The Supplementary Information for this Article is currently unavailable due to concerns regarding the identification of individuals. We will publish an update once our investigation is complete.

https://www.nature.com/articles/s41467-019-09959-4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...