Jump to content

Recommended Posts

10 likes sur liborg, j'ai atteint un life time achievement !!! 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://m.theepochtimes.com/in-unprecedented-move-head-of-key-meteorological-organization-slams-climate-extremists_3076409.html

 

C'est vrai cette histoire ? Ça me paraît tellement gros que personne ne reprenne ça que je doute... Si c'est le cas, il faut le matraquer partout.

 

Seconde pensée : mais n'est-ce pas un magnifique effet de porte-dans-la-figure ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, cedric.org a dit :

https://m.theepochtimes.com/in-unprecedented-move-head-of-key-meteorological-organization-slams-climate-extremists_3076409.html

 

C'est vrai cette histoire ? Ça me paraît tellement gros que personne ne reprenne ça que je doute... Si c'est le cas, il faut le matraquer partout.

 

Seconde pensée : mais n'est-ce pas un magnifique effet de porte-dans-la-figure ?


C'est peut-être seulement un clou dans l'alarmisme débile qui pourrait finir par prêter à rire au nom de la protection de la théorie "Gieciste" ou "pondérée" du réchauffement ?

Jean Jouzel, par exemple, s'inquiète fort des déclarations complètement foldingues d'une Fred Vargas :

 

Se dessine quand même un cas Vargas qui devient problématique car ses outrances verbales et chiffrées risquent de prêter à la moquerie plutôt que renforcer utilement la prise de conscience du public. Selon Jean Jouzel interrogé par Le Point :
« Elle semble s’appuyer sur le rapport du GIEC, mais ce qu’elle dit ne correspond pas à la réalité du rapport. » En « alourdissant constamment le propos », elle risque de nuire à la mission d’alerte de l’opinion.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Nathalie MP said:

Jean Jouzel, par exemple, s'inquiète fort des déclarations complètement foldingues d'une Fred Vargas :

 

Que ce soit Jean Jouzel qui s'inquiète montre à quel niveau d'hystérie sont rendus les alarmistes... car le moins qu'on puisse dire c'est que le bon vieux Jean n'est pas non plus avare en la matière...

 

On 7/28/2019 at 7:41 PM, Largo Winch said:

Jean Jouzel prophétise : dans une dizaine d'année, les pics de chaleur en France pourront aller jusqu'à 45°C. Et dans une trentaine d'années ils dépasseront 50°C voire 55°C, et en Europe, les décès liés aux catastrophes climatiques seront multipliés par 50, pour atteindre 150 000 décès par an !

 

https://www.franceculture.fr/sciences/jean-jouzel-il-y-a-un-risque-qu-il-ne-soit-trop-tard-pour-lutter-contre-le-rechauffement-climatique-de-facon-efficace

 

En bref, Jean Jouzel nous explique qu'on aura en France, dans seulement 3 décennies, les températures de Death Valley ou de la Libye, les endroits les plus chauds actuellement de la planète...

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on ne peut plus nier que son camp dit des conneries, on passe à la stratégie numéro 2 "personne de sérieux ne dit ça c'est les extrémistes".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reconnaître qu'il y a des alarmistes extrémistes, c'est déjà un bon gros progrès. Et c'est loin d'être admis par tout le monde (et par tous les journaux).

Share this post


Link to post
Share on other sites

John Christy en force

Citation

Over the 1901–2017 interval upward trends in some measures of average and extreme precipitation appear, but they are not consistently significant and in the full records back to 1872 they largely disappear. They also disappear or reverse in the post-1978 portion of the data set, which is inconsistent with them being responses to enhanced greenhouse gas forcing.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0022169419308091?via%3Dihub

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'appel de 80 chefs d'établissements du supérieur pour enseigner le changement climatique

 

Citation

"La place accordée à l'enseignement des enjeux climatiques et énergétiques dans les formations du supérieur en France reste très insuffisante : moins d'un quart d'entre elles abordent le sujet." Dans une tribune publiée dimanche 15 septembre dans Le journal du Dimanche, 80 dirigeants d'établissements du supérieur ainsi que 1 000 enseignants et chercheurs demandent "au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation de prendre sa part en initiant une stratégie de transition de l'enseignement supérieur positionnant le climat comme l'urgence première, et d'allouer les moyens nécessaires". 

Les signataires, parmi lesquels les directions d'HEC, des Mines ou de l'Essec, estiment qu'"aucun étudiant ne doit pouvoir valider une formation dans l'enseignement supérieur sans avoir compris les causes et les conséquences du changement climatiques et travaillé, à son niveau, à l'identification de solutions possibles"

 

 

  • Sad 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Adrian a dit :

 

Le pire c'est que c'est les directions d'écoles de commerces et de science dures qui veulent ça, pas les départements de sciences sociales de Nanterre et de Rennes 2. 

HS: je ne sais pas pourquoi mais je confond toujours ESSEC et ISSEP (l'école de sciencopo de Marion maréchal)...

 

Edit: ce n'est pas juste 80 chefs d'établissements c'est 80 dirigeants d’établissements et 1.000 enseignants et chercheurs, en tête d’une liste de quelque 7.500 signataires

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est grotesque. Dans le supérieur, les contenus pédagogiques sont l'affaire des établissements. Ce n'est pas le ministère qui définit les programmes. Il n'y a pas de programme national.

Rien n'empêche ces établissements de déjà accorder une place importante au changement climatique dans leurs programmes s'ils le veulent.

 

Bref, cette tribune n'est que de l'affichage, du virtue-signalling.

Ou, pour les plus cyniques, une occasion de réclamer davantage de pognons :

 

Quote

Nous nous engageons à agir, et demandons à l’Etat, et en particulier au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de faire de même : initier une stratégie de transition de l’enseignement supérieur positionnant le climat comme l’urgence première, et allouer les moyens nécessaires.

 

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah remarque, qu'un étudiant en école de commerce soit sérieusement briefé sur le RC ça a tout son sens (ce n'est pas ironique):
Le greenwashing et tout la psycho collective qui tourne autour du RC est incontournable commercialement aujourd'hui.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Largo Winch a dit :

 

Ou, pour les plus cyniques, une occasion de réclamer davantage de pognons :

 

 

 

Ah mais clairement ça: ils veulent que l'Etat leur donne de l'argent. Le problème c'est que je les pense sincères dans leur catastrophisme climatique.

Je peux te dire que les doctorants de mon labo étaient vraiment accro à  ces thèmes. Et je suis en fac de droit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 9/15/2019 at 1:10 PM, Adrian said:

Dans une école de premier plan dont je tairai le nom, un stagiaire de l'équipe a été obligé de re-ecrire son rapport de stage pour valider son diplôme car il ne traitait pas la partie impact environnemental du sujet. Le gars en question à développé une brique logicielle. Autrement dit, rien à voir avec la choucroute. Ça a déjà commencé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fuite en avant :

 

"Jusqu’à + 7 °C en 2100 : les experts français du climat aggravent leurs projections sur le réchauffement
Les plus grands laboratoires de climatologie du pays sont engagés dans un vaste exercice de simulation du climat passé et futur qui servira de référence au prochain rapport du GIEC."

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/09/17/jusqu-a-7-c-en-2100-les-experts-francais-du-climat-aggravent-leurs-projections-sur-le-rechauffement_5511336_3244.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, cedric.org said:

Dans une école de premier plan dont je tairai le nom, un stagiaire de l'équipe a été obligé de re-ecrire son rapport de stage pour valider son diplôme car il ne traitait pas la partie impact environnemental du sujet. Le gars en question à développé une brique logicielle. Autrement dit, rien à voir avec la choucroute. Ça a déjà commencé.

 

Vous pensez qu'un logiciel n'a pas d'impact environnemental ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Zagor a dit :

Je peux te dire que les doctorants de mon labo étaient vraiment accro à  ces thèmes. Et je suis en fac de droit.

 

Il y a 9 heures, cedric.org a dit :

Dans une école de premier plan dont je tairai le nom, un stagiaire de l'équipe a été obligé de re-ecrire son rapport de stage pour valider son diplôme car il ne traitait pas la partie impact environnemental du sujet. Le gars en question à développé une brique logicielle. Autrement dit, rien à voir avec la choucroute. Ça a déjà commencé.

Pour paraphraser une antienne des années 80, "et pendant ce temps, les Chinois travaillent"...

 

il y a 25 minutes, poc a dit :

Vous pensez qu'un logiciel n'a pas d'impact environnemental ?

Tu penses que l'éventuel impact environnemental d'un composant logiciel est une question suffisamment prioritaire pour justifier de ne pas remettre un diplôme à un étudiant en informatique ? <_<

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que nous pomper l'air est un impact environnemental ?

  • Yea 2
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, poc said:

 

Vous pensez qu'un logiciel n'a pas d'impact environnemental ?

Jolie tentative d'épouvantail. Trop gros, passera pas.

 

Pourquoi il n'est pas possible de parler sereinement, d'un côté comme de l'autre, dès que ça touche à la climatologie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

"On doit tous inculquer à nos gosses de pas faire de gosses, par exemple."

 

Je passe sur le côté "je t'interdis de fumer, petit garnement" prononcé la clope au bec. Non, ce qui m'intéresse, c'est qu'est-ce qui les empêche de passer à l'étape supérieure, à "il faut aller jusqu'à avorter nos enfants de leur vivant, les générations futures nous en remercieront" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un joyeux drille ce type, à n'en pas douter. Une soirée avec lui, ça doit être fun.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, cedric.org said:

Pourquoi il n'est pas possible de parler sereinement, d'un côté comme de l'autre, dès que ça touche à la climatologie ?

 

Parce que malgré les apparences, on n'est pas dans le registre scientifique, mais eschatologique.

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous les commentaires sont du même genre. Y'en a même un qui "a vu une conférence d'un scientifique russe qui dit qu'à +3 degrés on va tous mourir et il restera plus que quelques groupes d'humains sur des îles".

 

Effectivement ça risque de se vérifier, sauf que ces groupes d'humains seront juste les derniers pas débilisés qui auront fui les masses fanatisées ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les cons ça osent tout. C'est même à cela qu'on les reconnaît.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, Drake said:

Fuite en avant :

 

"Jusqu’à + 7 °C en 2100 : les experts français du climat aggravent leurs projections sur le réchauffement

 

 

Sans dec... faire des prévisions d'évolution de températures à un horizon de 80 ans... 80 ans !!

Petit exercice de pensée : projetons nous 80 ans en arrière. Nous sommes juste au début de la 2nde GM. Qui est capable en 1939 de prévoir avec précision les évolutions technologiques, économiques, énergétiques, démographiques, sociétales et géopolitiques des 80 prochaines années et, à partir de là, de prévoir les conséquences sur l'environnement, puis de préconiser des mesures coercitives étatiques pour éviter que ces prétendues prévisions se réalisent ?... Pour une grande partie de ces évolutions, il était tout bonnement impossible de les prévoir car elles étaient inimaginables à cette époque.

 

Franchement, c'est une discipline scientifique sérieuse la climatologie ?

 

Et dire que pendant des années, j'ai subi les railleries de collègues de sciences dures m'expliquant que mon domaine, les sciences sociales, n'est pas vraiment scientifique, n'est pas sérieux, etc.

Aujourd'hui, je constate que ceux qui racontent absolument n'importe quoi, confondant science et futurologie, ce sont surtout des gens des sciences dures.

  • Yea 1
  • Love 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
30 minutes ago, Largo Winch said:

Et dire que pendant des années, j'ai subi les railleries de collègues de sciences dures m'expliquant que mon domaine, les sciences sociales, n'est pas vraiment scientifique, n'est pas sérieux, etc.

Aujourd'hui, je constate que ceux qui racontent absolument n'importe quoi, confondant science et futurologie, ce sont surtout des gens des sciences dures.

 

C'est vrai et c'est assez troublant. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Rincevent a dit :

"il faut aller jusqu'à avorter nos enfants de leur vivant, les générations futures nous en remercieront" ?

J'ai toujours envie de répondre : lesquelles ? Ah oui, celles qu'on n'aura pas conçues, du coup...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

J'ai toujours envie de répondre : lesquelles ? Ah oui, celles qu'on n'aura pas conçues, du coup...

That's the joke.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...