Jump to content

Recommended Posts

2 hours ago, Philiber Té said:

On fait bien des projections sur des 10 de millions d'années pour connaitre l'évolution de la surface terrestre, alors pourquoi pas (avec de belles incertitudes, des mécanismes qu'on ne comprend pas totalement, etc.). :D

Après, c'est l'intérêt des modèles que tu construits sur les données passées : on se dit que demain, on prévoira mieux J+1.

 

Attention tout de même à la présomption fatale, pour reprendre la fameuse expression de Hayek...

C'est une erreur de croire qu'on peut modéliser des phénomènes sociaux comme on modélise des phénomènes mécaniques, physique, etc.

Pire : c'est une grosse bêtise de croire qu'il est possible de planifier et prescrire l'évolution de phénomènes sociaux sur la base de projection de modèles comme on peut le faire en mécanique, physique, etc.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Prouic said:

Mais clairement, le GIEC doit avoir des experts en modeling  sacrément dévoués à la cause pour préférer passer leur temps a tweeker le climat à venir plutôt que les résultats du tiercé.

C'est complètement con comme remarque il y a des gens dont le métier est de modéliser des trucs, ils sont payés pour ça, ils ne vont pas se mettre au pmu pour autant.

 

4 minutes ago, Largo Winch said:

 

Attention tout de même à la présomption fatale, pour reprendre la fameuse expression de Hayek...

C'est une erreur de croire qu'on peut modéliser des phénomènes sociaux comme on modélise des phénomènes mécaniques, physique, etc.

Pire : c'est une grosse bêtise de croire qu'il possible de planifier et prescrire l'évolution de phénomènes sociaux sur la base de projection de modèles comme on peut le faire en mécanique, physique, etc.

Il ne faut pas pour autant sombrer dans l'excès inverse et ne rien faire, il y a des phénomènes macros captables. (Basique: est-ce que si j'augmente mes prix je vais moins vendre volume ?)

 

Ensuite le prescriptif c'est une autre histoire complètement orthogonale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je mettrais un smiley à chaque mot la prochaine fois pour m'assurer que tu sois en alerte....

J'allais tenter d'expliquer le troll, mais en fait ce topic est vraiment trop fatiguant. Au moins dans 80 ans il y aura moins de monde pour poster.

 

Ce qui est sûr c'est qu'il ne faut pas s'étonner de la couverture médiatique du RCA quand on voit le nombre de message présent sur ce topic à chaque déclaration ridicule. Ce topic a lui seul est plus suivi que la totalité des autres du forum... 

 

On va se marrer dans 30 ans quand on pourra mesurer la pertinence des messages présents. En tout cas ce qui est sûr, que les  sceptique ou les rechauffistes aient raison, il va falloir de sacrées excuses publiques pour tout le foutoir que ca crée actuellement. J'ai juste envie de voir combien vont retourner leur veste à posteriori pour pas faire face aux conséquences mentales de leur extrémisme mal placé.  Parce que si les sceptiques ont raison, il va falloir créer une peine pour les crimes de Barreau, par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Largo Winch a dit :

 

Attention tout de même à la présomption fatale, pour reprendre la fameuse expression de Hayek...

C'est une erreur de croire qu'on peut modéliser des phénomènes sociaux comme on modélise des phénomènes mécaniques, physique, etc.

Pire : c'est une grosse bêtise de croire qu'il est possible de planifier et prescrire l'évolution de phénomènes sociaux sur la base de projection de modèles comme on peut le faire en mécanique, physique, etc.

 

Oui, mais c'est justement dans l'esprit du GIEC d'affirmer que, si le changement climatique a une variable anthropique, alors il est possible de la modifier.

Prolonger une courbe et dire "voilà comment sera le monde dans X années", ça n'a pas forcément grand sens, mais ça reste une manière de se projeter dans le futur tant qu'on est incapable de deviner l'imprévisible*. Transformer ça en prédiction politique, c'est une autre histoire.

 

* Dans 20 ans une race extraterrestre nous aura rendu visite et nous serons tous des formes de vies éthérées qui voguent dans le cosmos à travers les dimensions. J'ai dit. :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, poc a dit :

Je pense qu'on ne connaît ni le composant logiciel en question, ni les consignes qui avaient été remises à l'étudiant, donc que cette anecdote n'a absolument aucun intérêt.

Voilà une très belle illustration, involontaire, du genre de data massaging qui font que les "experts engagés" réchauffistes sont systématiquement à côté de la plaque. Quand on ne retient que les données qui corroborent le résultat attendu / qui ont du sens dans le narratif proposé, il est normal d'en arriver à se persuader que toutes les données (retenues) vont dans le bon sens.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'y a jamais d'évaluation de la fiabilité avec les modèles climatiques ? C'est un peu aberrant.

 

A propos de ce nouveau modèle made in France, je veux bien qu'on tente de modéliser les phénomènes physiques y tout (même si là, on s'attaque à un morceau très difficile), mais s'ils ont vraiment réussi à modéliser les évolutions de la société, alors ces gars là méritent trois ou quatre prix Nobel...

 

A propos des délires anti-natalistes : ça peut très facilement être renvoyé contre eux. Suffit de rappeler que la France mène une politique activement nataliste avec sa sécurité sociale, et qu'il est donc prioritaire de supprimer les APL, le statu d'ayant-droit, et tant qu'à faire réformer notre retraite qui repose sur le natalisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Mégille a dit :

Il n'y a jamais d'évaluation de la fiabilité avec les modèles climatiques ? C'est un peu aberrant.

 

A propos de ce nouveau modèle made in France, je veux bien qu'on tente de modéliser les phénomènes physiques y tout (même si là, on s'attaque à un morceau très difficile), mais s'ils ont vraiment réussi à modéliser les évolutions de la société, alors ces gars là méritent trois ou quatre prix Nobel...

 

A propos des délires anti-natalistes : ça peut très facilement être renvoyé contre eux. Suffit de rappeler que la France mène une politique activement nataliste avec sa sécurité sociale, et qu'il est donc prioritaire de supprimer les APL, le statu d'ayant-droit, et tant qu'à faire réformer notre retraite qui repose sur le natalisme.

Et puis l'État qui contrôle les 2/3 du PNB, il peut montrer l'exemple en baissant ses dépenses qui sont aussi des gouffres à carbone ( JO, TGV et autres Grand Paris ). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
50 minutes ago, Mégille said:

A propos de ce nouveau modèle made in France, je veux bien qu'on tente de modéliser les phénomènes physiques y tout (même si là, on s'attaque à un morceau très difficile), mais s'ils ont vraiment réussi à modéliser les évolutions de la société, alors ces gars là méritent trois ou quatre prix Nobel...

 

C'est justement parce qu'ils ne prétendent pas modéliser ou prédire les évolutions de la société qu'il leur est nécessaire de présenter plusieurs scénarios, correspondant à plusieurs évolutions possibles. 

Voici une page qui décrit ces "SSPs". Ce sont des données d'entrée, des hypothèses, pas des données de sortie. Au fur et à mesure que les décennies passeront nous serons en mesure de dire quel sont les scénarios qui approchent le mieux la réalité, et donc de s'intéresser plus particulièrement aux résultats de la modélisation pour ces scénarios.
https://www.carbonbrief.org/explainer-how-shared-socioeconomic-pathways-explore-future-climate-change

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Mégille a dit :

Il n'y a jamais d'évaluation de la fiabilité avec les modèles climatiques ? C'est un peu aberrant.

 

Si, bien sûr. Par contre, c'est un peu plus compliqué que "Ce modèle est le vrai climat à 95% blablabla". Je n'arrive pas à retrouver un très bon article là-dessus qu'un collègue m'avait envoyé, alors voici une version très simplifiée de la réponse : Comment évaluer un modèle numérique de climat ?

 

il y a une heure, Mégille a dit :

A propos de ce nouveau modèle made in France, je veux bien qu'on tente de modéliser les phénomènes physiques y tout (même si là, on s'attaque à un morceau très difficile), mais s'ils ont vraiment réussi à modéliser les évolutions de la société, alors ces gars là méritent trois ou quatre prix Nobel...

 

L'enjeu n'est justement pas de modéliser l'évolution de la société mais la réponse climatique à cette variable (et à d'autres évidemment). Il y a tout un panel de chemins que peut emprunter la société dans le futur mais les modèles climatiques ne s'embêtent pas à les prédire en tant que tels (car ce n'est pas leur objet... et certains ici ont ajouté que ce n'était de toute manière pas possible*). Par contre, tous ces scénarios peuvent être exprimés en fonction de leurs émissions de CO2, qui elles sont un paramètre intégré aux modèles. Pour caricaturer :

émission de CO2 anthropique = 0 dans 100 ans -> les humains ont développé une capacité de photosynthèse et vit dorénavant d'amour et d'eau fraîche; l'humanité a totalement disparu après une catastrophe planétaire; l'ère de l'atome est définitivement lancée, les humains sont fluorescents; pour compenser leurs émissions, les humains font pousser d'immenses forêts de bambou qu'il enfouissent ensuite au plus profond des océans; etc.

 

* Sauf pour les futurologues, y parait que ça recrute et pas que chez les éditeurs de SF.

 

il y a une heure, Mégille a dit :

A propos des délires anti-natalistes : ça peut très facilement être renvoyé contre eux. Suffit de rappeler que la France mène une politique activement nataliste avec sa sécurité sociale, et qu'il est donc prioritaire de supprimer les APL, le statu d'ayant-droit, et tant qu'à faire réformer notre retraite qui repose sur le natalisme.

 

Tu as une chance sur deux que ce soient des racistes qui t'expliquent que le vrai problème ce n'est pas les blancs mais les autres qui se reproduisent bien trop vite. Sinon, on te répondra qu'il n'est pas nécessaire de sacrifier tous ces droits-acquis mais de les paramétrer autrement et de lancer une politique de l'enfant unique comme en Chine. Si ça ne fonctionne pas bien, c'est que les humains n'obéissent pas assez...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, poc a dit :

 

C'est justement parce qu'ils ne prétendent pas modéliser ou prédire les évolutions de la société qu'il leur est nécessaire de présenter plusieurs scénarios, correspondant à plusieurs évolutions possibles. 

Voici une page qui décrit ces "SSPs". Ce sont des données d'entrée, des hypothèses, pas des données de sortie. Au fur et à mesure que les décennies passeront nous serons en mesure de dire quel sont les scénarios qui approchent le mieux la réalité, et donc de s'intéresser plus particulièrement aux résultats de la modélisation pour ces scénarios.
https://www.carbonbrief.org/explainer-how-shared-socioeconomic-pathways-explore-future-climate-change


Considérer plusieurs évolutions de la société, c'est déjà faire des prédictions sur l'évolution de la société (pourquoi retenir certains scénarios et non d'autres ? Quid des ruptures/bouleversements sociétaux ou technologiques auxquels nous ne pensons même pas actuellement ?) (Et l'article en ne me fait pas vraiment changer d'avis sur la question).

Bref, nous en revenons au point déjà souligné précédemment par d'autres :

Prédictions hasardeuses sur l'évolution de nos sociétés/ de nos technologies + modélisations comportant nécessairement des simplifications/approximations (de calculs, de modèles, etc.) = analyse au doigt mouillé.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, poc a dit :

 

C'est justement parce qu'ils ne prétendent pas modéliser ou prédire les évolutions de la société qu'il leur est nécessaire de présenter plusieurs scénarios, correspondant à plusieurs évolutions possibles. 

Voici une page qui décrit ces "SSPs". Ce sont des données d'entrée, des hypothèses, pas des données de sortie. Au fur et à mesure que les décennies passeront nous serons en mesure de dire quel sont les scénarios qui approchent le mieux la réalité, et donc de s'intéresser plus particulièrement aux résultats de la modélisation pour ces scénarios.
https://www.carbonbrief.org/explainer-how-shared-socioeconomic-pathways-explore-future-climate-change

Ca revient tout de même à prétendre connaître la fonction qui associe telles sorties à telles entrées. Une telle connaissance (sans entrer dans les détails de sa réfutation par les économistes autrichiens) n'est pas à notre portée, et ça, nous le savons empiriquement, car ça rendrait possible la planification de l'économie, et on voit bien qu'à chaque fois qu'on tente le coup, ça part en couille.

 

Et je suis sûr qu'une bonne partie des français qui vont accepter sans aucun recul ces nouveaux modèles seront par ailleurs des partisans de T. Porcher et associés qui, pour s'opposer à l'économie orthodoxe, vont rejeter l'existence de toute lois économiques.

 

il y a 2 minutes, Philiber Té a dit :

L'enjeu n'est justement pas de modéliser l'évolution de la société mais la réponse climatique à cette variable (et à d'autres évidemment). Il y a tout un panel de chemins que peut emprunter la société dans le futur mais les modèles climatiques ne s'embêtent pas à les prédire en tant que tels (car ce n'est pas leur objet... et certains ici ont ajouté que ce n'était de toute manière pas possible*). Par contre, tous ces scénarios peuvent être exprimés en fonction de leurs émissions de CO2, qui elles sont un paramètre intégré aux modèles. Pour caricaturer :

émission de CO2 anthropique = 0 dans 100 ans -> les humains ont développé une capacité de photosynthèse et vit dorénavant d'amour et d'eau fraîche; l'humanité a totalement disparu après une catastrophe planétaire; l'ère de l'atome est définitivement lancée, les humains sont fluorescents; pour compenser leurs émissions, les humains font pousser d'immenses forêts de bambou qu'il enfouissent ensuite au plus profond des océans; etc.

Je n'ai pas beaucoup poussé, mais j'ai l'impression que ces nouveaux modèles ne se contentent pas d'envisager que les humains puissent émettre plus ou moins de GES (ce que font tous les modèles), mais qu'ils mettent en relation la quantité de GES émis avec différents choix sociaux, en supposant capitalisme inégalitaire -> beaucoup de CO2, écosocialisme redistribution avec transition énergétique planifiée (parce qu'il est inconcevable qu'un changement positif se fasse autrement que par l'intervention de l'état) -> bien.

 

il y a 5 minutes, Philiber Té a dit :

Tu as une chance sur deux que ce soient des racistes qui t'expliquent que le vrai problème ce n'est pas les blancs mais les autres qui se reproduisent bien trop vite. Sinon, on te répondra qu'il n'est pas nécessaire de sacrifier tous ces droits-acquis mais de les paramétrer autrement et de lancer une politique de l'enfant unique comme en Chine. Si ça ne fonctionne pas bien, c'est que les humains n'obéissent pas assez...

Contre les premiers, je garde toujours ça sous la main : https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/29430/population.et.societes.568.2019.fecondite.immigrees.fr.pdf

Les immigrées comptent pour 0.1% des naissances en France, et si on a une forte fécondité chez nous, ça vient bien des natives, probablement du fait de notre natalisme.

Contre les seconds, d'abord, partir du sens commun : c'est bête de piler à la fois sur l'accélérateur et le frein... Ensuite, bien expliquer ce à quoi revient le natalisme, à savoir, punir ceux qui font moins d'enfants pour récompenser ceux qui en font le plus. On peut très facilement faire comprendre, même à un gauchiste, que c'est paternaliste et patriarcale (les femmes qui choisissent de ne pas faire d'enfants sont punies, et encourager à en faire beaucoup, et donc à être mère, + assignation à résidence, toussa). Pour le système des retraites, si rappeler qu'il repose sur une augmentation continue de la population n'est pas suffisant, rappeler qu'il est une redistribution en fonction de la longévité, et donc des ouvriers vers leurs patrons.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Philiber Té a dit :

Tu as une chance sur deux que ce soient des racistes qui t'expliquent que le vrai problème ce n'est pas les blancs mais les autres qui se reproduisent bien trop vite.

Et dans l'autre moitié des cas, ce sont aussi des racistes qui vont t'expliquer que les salauds de blancs polluent beaucoup plus par tête alors qu'au Bouthan et au Malawi on vit en harmonie avec la nature.

 

Bref, entre les uns qui sont marteaux et les autres à tête d'enclumes, on n'est pas rendus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Mégille a dit :

Je n'ai pas beaucoup poussé, mais j'ai l'impression que ces nouveaux modèles ne se contentent pas d'envisager que les humains puissent émettre plus ou moins de GES (ce que font tous les modèles), mais qu'ils mettent en relation la quantité de GES émis avec différents choix sociaux, en supposant capitalisme inégalitaire -> beaucoup de CO2, écosocialisme redistribution avec transition énergétique planifiée (parce qu'il est inconcevable qu'un changement positif se fasse autrement que par l'intervention de l'état) -> bien.

 

En même temps, quand tu n'as qu'une clé de lecture pour voir le monde et résoudre les problèmes... c'est plutôt une tare commune. Le GIEC s'adresse aux gouvernements, très logiquement ce qui en ressort est un discours politique avec l'État comme solution.

Si tu vas chez ton plombier pour parler de tes problèmes d'électricité, tu as une chance qu'il soit honnête et te redirige vers un électricien. Mais l'honnêteté chez les politiciens...

 

il y a 3 minutes, Mégille a dit :

Contre les premiers, je garde toujours ça sous la main : https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/29430/population.et.societes.568.2019.fecondite.immigrees.fr.pdf

Les immigrées comptent pour 0.1% des naissances en France, et si on a une forte fécondité chez nous, ça vient bien des natives, probablement du fait de notre natalisme.

Contre les seconds, d'abord, partir du sens commun : c'est bête de piler à la fois sur l'accélérateur et le frein... Ensuite, bien expliquer ce à quoi revient le natalisme, à savoir, punir ceux qui font moins d'enfants pour récompenser ceux qui en font le plus. On peut très facilement faire comprendre, même à un gauchiste, que c'est paternaliste et patriarcale (les femmes qui choisissent de ne pas faire d'enfants sont punies, et encourager à en faire beaucoup, et donc à être mère, + assignation à résidence, toussa). Pour le système des retraites, si rappeler qu'il repose sur une augmentation continue de la population n'est pas suffisant, rappeler qu'il est une redistribution en fonction de la longévité, et donc des ouvriers vers leurs patrons.

 

C'est vrai que maintenant, c'est le Grand Remplacement qui est à la mode. Mais il ne faut pas oublier la bombe démographique africaine avec tous ses migrants qui se massent au bord de la Méditerranée ! Sans parler de l'Inde et de la Chine...

Mais j'espère que tu auras l'occasion de te confronter à un anti-nataliste un de ces jours et que tu viendras nous le raconter. :icon_wink:

Le discours sur le paternalisme et le sexisme des politiques familiales existe déjà à gauche depuis un moment en passant. Mais ça va vers une réallocation plus juste des ressources de l'État, pas une disparition des aides purement et simplement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Philiber Té a dit :

C'est vrai que maintenant, c'est le Grand Remplacement qui est à la mode. Mais il ne faut pas oublier la bombe démographique africaine avec tous ses migrants qui se massent au bord de la Méditerranée ! Sans parler de l'Inde et de la Chine...

Mais j'espère que tu auras l'occasion de te confronter à un anti-nataliste un de ces jours et que tu viendras nous le raconter. :icon_wink:

Le discours sur le paternalisme et le sexisme des politiques familiales existe déjà à gauche depuis un moment en passant. Mais ça va vers une réallocation plus juste des ressources de l'État, pas une disparition des aides purement et simplement...

La natalisme est critiqué, mais les allocations familiales et le statu d'ayant-droit sont rarement perçu comme tel. (et le lien avec la retraite par répartition non plus) Souvent, ils n'y ont même jamais pensé, il faut juste que quelqu'un vienne leur suggérer l'idée...

Tous ces arguments sont déjà testés et approuvés, en laboratoire et in vivo, par mes soins ! J'ai fait ragequit (je prend ça comme des victoires) plusieurs anti-natalistes écolos à Mensa avec ça. Cette asso est truffée de collapsologue, c'est une horreur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
43 minutes ago, Ultimex said:


Considérer plusieurs évolutions de la société, c'est déjà faire des prédictions sur l'évolution de la société (pourquoi retenir certains scénarios et non d'autres ? Quid des ruptures/bouleversements sociétaux ou technologiques auxquels nous ne pensons même pas actuellement ?) (Et l'article en ne me fait pas vraiment changer d'avis sur la question).

Bref, nous en revenons au point déjà souligné précédemment par d'autres :

Prédictions hasardeuses sur l'évolution de nos sociétés/ de nos technologies + modélisations comportant nécessairement des simplifications/approximations (de calculs, de modèles, etc.) = analyse au doigt mouillé.

 

Oui, on peut bâtir un scénario dans lequel une civilisation extra-terrestre nous apporte demain matin une source d'énergie gratuite, illimitée et non polluante. Et un autre où l'on extrait et brûle la totalité des réserves de charbon et de pétrole en 3 ans. On peut aussi ne pas raconter n'importe quoi. Ces chercheurs ont préféré consacrer leur temps à un panel de scénarios déjà très large mais réaliste, c'est leur choix. Notez que certains scénarios mettent déjà en oeuvre des évolutions technologiques qui permettraient de capturer le carbone de l'atmosphère à grande échelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
43 minutes ago, Mégille said:

Contre les premiers, je garde toujours ça sous la main : https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/29430/population.et.societes.568.2019.fecondite.immigrees.fr.pdf

Les immigrées comptent pour 0.1% des naissances en France, et si on a une forte fécondité chez nous, ça vient bien des natives, probablement du fait de notre natalisme.

Ceux qui ont un peu de répartie te demanderont quelle est la part des secondes générations (qui ne sont pas comptées comme immigrées dans le document par définition) dans la fécondité des native. Et on retombe dans le grand remplacement. Mais bon ce n'est pas le sujet :mrgreen:

 

18 minutes ago, Mégille said:

Mensa

:icon_surpris:

 

6 minutes ago, poc said:

c'est leur choix.

C'est_mon_choix_logo_2015.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, poc a dit :

Ces chercheurs ont préféré consacrer leur temps à un panel de scénarios déjà très large mais réaliste, c'est leur choix.

 

Bof... Jamais un scientifique du milieu XIXème n'aurait pu prévoir l'avion (premier vol : 1890 soit moins de 80 ans après 1850). De même, un scientifique des années 20 n'aurait pu imaginer l'ordinateur et son impact sur le monde (premiers ordinateurs personnels : Apple II : 1977 soit moins de 80 ans après 1900). Bref, je me répète : faire des pronostiques sur les évolutions scientifiques (ou sociétales) est un peu aléatoire. Menfin continuez à ironiser, c'est distrayant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, poc a dit :

Oui, on peut bâtir un scénario dans lequel une civilisation extra-terrestre nous apporte demain matin une source d'énergie gratuite, illimitée et non polluante. Et un autre où l'on extrait et brûle la totalité des réserves de charbon et de pétrole en 3 ans. On peut aussi ne pas raconter n'importe quoi. Ces chercheurs ont préféré consacrer leur temps à un panel de scénarios déjà très large mais réaliste, c'est leur choix. Notez que certains scénarios mettent déjà en oeuvre des évolutions technologiques qui permettraient de capturer le carbone de l'atmosphère à grande échelle.

On pourrait aussi (on en sait rien, mais c'est dans le champ des possibles) avoir un effet très important des nuages dans un sens ou dans l'autre. On pourrait avoir un impact plus important que prévu du minimum solaire qu'on va probablement connaître au milieu du siècle. On pourrait aussi avoir de bonne grosses éruptions volcaniques surprises qui injectent du souffre dans la stratosphère. On pourrait aussi le mettre nous même, ce souffre.

On pourrait commencer à voir le bout des prédictions des vieux écolos à base de peak oil se réaliser. Le pétrole se faisant de plus en plus rare, il deviendrait de plus en plus chère, ce qui fonctionnerait comme une incitation beaucoup plus efficace que n'importe quelle subvention étatique pour trouver de nouvelles alternatives. On pourrait aussi faire une découverte technique majeur, qui rendrait relativement moins rentable le fossile. Du coté du nucléaire, on a déjà le thorium qui vient, et on est jamais à l’abri d'un génie qui nous montre comment faire des centrales à fusions. On pourrait aussi trouver de nouvelles façons de stocker l'énergie, ce sans quoi l'éolien et le solaire sont tout à fait inutiles, et ce qui permettrait en outre de commencer à nous affranchir du fossile pour le transport.

Voilà pour quelques changements positifs qui pourraient avoir lieu sans intervention de l'état. Mais on peut aussi avoir un état plein de bonne volonté écologique qui obtiens le résultat contraire, façon rats de Hanoi. Non seulement ça pourrait avoir lieu, mais ça a déjà eu lieu avec l'Allemagne.

Du coté des effets sur nous, on pourrait aussi appliquer la même recette que pour le reste, c'est à dire, prolonger indéfiniment les tendances actuelles. Et la tendance actuelle, c'est que de moins en moins de gens meurent à cause du climat, et qu'il nous coûte de moins en moins cher, parce que l'on s'adapte à lui plus vite qu'on ne le change. On pourrait aussi voir les points positifs de certaines choses qui ne sont vue que comme des catastrophes, par exemple, les migrations climatiques. Si on prend en compte le fait que les gens vont quitter les lieux les plus négativement touchés pour aller vers ceux dont la situation va s'améliorer, c'est assez positif.

 

Bref, tout "large mais réaliste" qu'il soit, le panel de scénarios de nos précieux experts a quand même pas mal d'angles morts.

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Lancelot a dit :

Ceux qui ont un peu de répartie te demanderont quelle est la part des secondes générations (qui ne sont pas comptées comme immigrées dans le document par définition) dans la fécondité des native. Et on retombe dans le grand remplacement. Mais bon ce n'est pas le sujet

Et bien, l'article montre que même si elles sont susceptibles de représenter une plus grosses part des naissances, elles ne contribuent que très marginalement à la fécondité. Ca n'empêche peut-être pas un changement de la composition ethnique du pays d'accueil, mais effectivement, ce n'est pas le sujet.

 

il y a 32 minutes, Lancelot a dit :

:icon_surpris:

Je rentabilise mon adhésion (de curiosité) de l'an dernier... En y trollant un maximum.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Mégille a dit :

[...] Mensa [...] Cette asso est truffée de collapsologue, c'est une horreur.

Le poisson pourrit toujours par la tête.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lacsc.be/actualite/actualites-et-communiques-de-presse/2019/09/11/global-strike-for-future-le-20-septembre

 

Citation

Le vendredi 20 septembre prochain, des millions de jeunes et d’adultes partout dans le monde feront une nouvelle fois la "grève" pour le climat.

 

Aujourd'hui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je pense à tous ceux qui vont prendre le métro pour y aller, je me ressers deux fois du gasoil.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/09/2019 à 05:53, Mégille a dit :

J'ai fait ragequit (je prend ça comme des victoires) plusieurs anti-natalistes écolos à Mensa avec ça. Cette asso est truffée de collapsologue, c'est une horreur.

 

Tu en es membre donc?

J'ai toujours eu peur que la Mensa attire des gens prétentieux/arrogants. Tu confirme cette ambiance ou s'est plus nuancé?

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après tous les retours que j'ai une discussion de 5 minutes avec un membre de Mensa est le meilleur argument pour Taleb.

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Zagor a dit :

 

Tu en es membre donc?

J'ai toujours eu peur que la Mensa attire des gens prétentieux/arrogants. Tu confirme cette ambiance ou s'est plus nuancé?

J'ai passé leur test l'an dernier et me suis inscrit dans la foulé pour voir ce que c'était, j'en suis encore membre pour un mois ou deux, quelque chose comme ça.

La seule fois où j'ai participé à un événement irl, oui, c'est l'impression que j'ai eu. Sur les discussions en ligne, ça ne ressort pas trop; Peut-être parce qu'il y a les membres de la triple nine qui sont là à jouer les caïds. (d'ailleurs, fait amusant, si les mensans sont surtout socialistes, les triple 9 sont plutôt libertariens). Ce sont surtout des douillets, obsédés par leurs occasionnels légers problèmes psychologiques. J'imagine qu'il y en a plusieurs, qui n'ont pas beaucoup d'amis par ailleurs, pour qui c'est un espace de sociabilité bienvenu. Il y a aussi une belle grosse communauté de polyamoureux sapiosexuels parisiens parmi eux. J'ai surtout été surpris par le manque de culture g de beaucoup d'entre eux. Ce ne sont pas forcément des gens intéressants, ni qu'on aurait spontanément envie de qualifier "d'intelligent", même si personne n'y est vraiment stupide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Mégille a dit :

J'ai passé leur test l'an dernier et me suis inscrit dans la foulé pour voir ce que c'était, j'en suis encore membre pour un mois ou deux, quelque chose comme ça.

La seule fois où j'ai participé à un événement irl, oui, c'est l'impression que j'ai eu. Sur les discussions en ligne, ça ne ressort pas trop; Peut-être parce qu'il y a les membres de la triple nine qui sont là à jouer les caïds. (d'ailleurs, fait amusant, si les mensans sont surtout socialistes, les triple 9 sont plutôt libertariens). Ce sont surtout des douillets, obsédés par leurs occasionnels légers problèmes psychologiques. J'imagine qu'il y en a plusieurs, qui n'ont pas beaucoup d'amis par ailleurs, pour qui c'est un espace de sociabilité bienvenu. Il y a aussi une belle grosse communauté de polyamoureux sapiosexuels parisiens parmi eux. J'ai surtout été surpris par le manque de culture g de beaucoup d'entre eux. Ce ne sont pas forcément des gens intéressants, ni qu'on aurait spontanément envie de qualifier "d'intelligent", même si personne n'y est vraiment stupide.

 

Ok merci beaucoup.

Apparement dans les pays en développement l'association aide les jeunes avec des capacités, ce qui est une bonne chose.

Mais en France (voire en occident?) et vu ton retour, c'est effectivement plus un espace pour personnes qui veulent se sentir à part.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Zagor a dit :

 

Ok merci beaucoup.

Apparement dans les pays en développement l'association aide les jeunes avec des capacités, ce qui est une bonne chose.

Mais en France (voire en occident?) et vu ton retour, c'est effectivement plus un espace pour personnes qui veulent se sentir à part.

Oui, il y a de ça. Il y a aussi un petit coté réseau professionnel, surtout à Paris, mais j'en ai vu quelques uns se trouver du taf les uns les autres à Lyon. J'imagine que c'est beaucoup plus important dans certains autres pays. Je songerais sans doute à m'y réinscrire pour cette raison si jamais je rentre au Canada, par exemple. Au niveau de l'asso internationale, il y a aussi une communauté de voyageurs, qui s'hébergent mutuellement. Donc je comprends qu'on puisse y voir quelques avantages.

Mais dans l'ensemble, c'est surtout des gens d'âges variés (disons, dans la moyenne française, donc surtout vieux), qui n'ont pas trop d'amis, pas trop de centres d'intérêt, et qui se retrouvent de temps en temps pour faire des sorties assez convenues. Et qui passent beaucoup trop de temps sur fb.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...