Jump to content

Recommended Posts

La collapsologie est à l'écologie ce que l'eschatologie est aux religions du livre.

C'est une eschatologie sécularisée, les même principes sont à l'oeuvre :

 

Citation

 Il faut ajouter cependant que les annonces eschatologiques n’invitent nullement les justes et les autres à attendre passivement la fin : au contraire, les prophètes invitent et réinvitent à «se retourner», à «revenir» de l’idolâtrie, à restaurer le droit et la justice bafoués, à secourir la veuve et l’orphelin. La tonalité catastrophiste qui marque cependant aussi l’idée d’eschatologie viendrait de ce que la fin du monde et surtout l’instauration d’un nouveau monde ou la restauration du premier monde (de l’«âge d’or») s’accompagnent, dans le contexte des textes bibliques dits eschatologiques, ou dans des livres et des passages autonomes, de visions de catastrophes censées annoncer la fin prochaine, l’abolition totale du «premier monde», ou d’événements tragiques et effrayants censés marquer au départ le tournant eschatologique.

 

Quand j'ai lu ça dans un article de Schlegel, le peu d'inquiétudes et de stress que le discours ambiant me causait c'est évaporé miraculeusement 😁

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Wayto a dit :

L'histoire, et plus particulièrement celle de l'eschatologie, permet très rapidement de se rendre compte que ce sont des tarés (qu'on soit réchauffiste ou non) et qu'on ne va pas tous mourir demain.

La fin du monde imminente, des types l'ont vendu deux ou trois fois par siècle depuis plus de 2000 ans. On attend toujours.

 

il y a 28 minutes, Wayto a dit :

La collapsologie est à l'écologie ce que l'eschatologie est aux religions du livre.

C'est une eschatologie sécularisée, les même principes sont à l'oeuvre :

Sauf que pour arriver à ce genre de conclusions, il faut avoir un certain niveau de culture religieuse (pas nécessairement de croyance ou de pratique, note bien). C'est de plus en plus rare (et c'est là un sacré euphémisme).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dire qu'il y a quelques années (2012) il y avait un grand élan de moquerie généralisé à propos du millénarisme. Et voilà aujourd'hui que ceux qui doutent de la collapsologie sont des "négationnistes". C'est assez flippant quand on y pense. A ce compte là, dix ans après la mode de "complot facile pour briller en société", on pourrait très bien se remettre à la théorie du complot judéo-maçonnique.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Mégille a dit :

la théorie du complot judéo-maçonnique.

Est-ce que c'est rationnel de dire que les nouveaux "nazis" et leurs conséquences pourraient être l"écologie radicale, vu ce qu'ils racontent et la vitesse où ça évolue comme tu le soulignes, ou bien c'est exagéré et inapproprié ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Généralement pas la lecture des rapports du GIEC, trop complexes, mais des articles de presse et la télévision/radio reprenant toujours le RCP8.5 avec scénarios irréalistes et le biais de sélection des articles. Et Janco c'est bien sur le nucléaire mais après il reste un écolo qui veut forcer une décroissance. A force d'entendre qu'un son de cloche, même pas celui de la science et de ses variations, tu finis par péter les plombs.

 

Le rapport du GIEC dit quand même qu'il faut arriver à la neutralité carbone d'ici 2050. Jancovici a il me semble assez raison quand il rappelle prosaïquement ce que nous ont permis d'accomplir les énergies fossiles...et pourquoi s'en passer sera extrêmement difficile et devra se faire dans la douleur, entraînant une baisse du niveau de vie pour quasiment tout le monde. Il est au moins honnête sur son projet de société, là où les communistes reconvertis dans l'écologie ne vont pas plus loin que la haine bête et méchante du riche.

 

Quant aux collapsologues, je crois que certains estiment nécessaire la décroissance, tout en la jugeant impossible sans détruire l'économie mondialisée et donc précipiter une forme d'effondrement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Pegase said:

et pourquoi s'en passer sera extrêmement difficile

 

...ça n'arrivera pas. Donc, pour ceux qui ont peur, prenez vos dispositions dès maintenant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

Sauf que pour arriver à ce genre de conclusions, il faut avoir un certain niveau de culture religieuse (pas nécessairement de croyance ou de pratique, note bien). C'est de plus en plus rare (et c'est là un sacré euphémisme).

Sincèrement, je ne pense pas.
Mon niveau de culture religieuse est proche du néant. Je n'ai jamais ouvert la bible, le coran ou tout autre livre "saint". J'ai vaguement lu sur les religions polythéistes sudam et méditerranéennes. Je n'ai appris tout cela qu'en M2 parce qu'un de mes collègues faisait son mémoire de recherche sur l'eschatologie, et qu'une fois passé le premier quart d'heure de blagues sur les excréments, on a approfondit le sujet.

 

Une partie de moi a envie de dire que ce qu'il manque aux gens c'est une culture historique, mais vu mon propre parcours je ne crois pas que ce soit cela non plus. C'est tout bêtement un manque de réflexion, de curiosité et de sens critique qui fait défaut à une majorité de la population, et avec l'Ednat ça risque pas de s'améliorer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Pegase a dit :

 

Le rapport du GIEC dit quand même qu'il faut arriver à la neutralité carbone d'ici 2050. Jancovici a il me semble assez raison quand il rappelle prosaïquement ce que nous ont permis d'accomplir les énergies fossiles...et pourquoi s'en passer sera extrêmement difficile et devra se faire dans la douleur, entraînant une baisse du niveau de vie pour quasiment tout le monde. Il est au moins honnête sur son projet de société, là où les communistes reconvertis dans l'écologie ne vont pas plus loin que la haine bête et méchante du riche.

 

Quant aux collapsologues, je crois que certains estiment nécessaire la décroissance, tout en la jugeant impossible sans détruire l'économie mondialisée et donc précipiter une forme d'effondrement.

Le rapport du GIEC n'a parlé pas de neutralité carbone. On mets en avant le RCP8.5 qui correspond à un modèle 'business as usual' avec 1200 ppm en 2100. C'est juste le prolongement de la courbe de 1990- 2020 qui est très particulière avec un taux de croissance de 6% annuel , qui correspond au rattrapage de la Chine et de l'Asie du sud-est avec des taux de croissance de 10%.

Le RCP 4.5 correspond plus à la réalité, mais est moins vendeur, car alors la température n'augmente plus que de 1.8°.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Wayto a dit :

Je n'ai appris tout cela qu'en M2 parce qu'un de mes collègues faisait son mémoire de recherche sur l'eschatologie, et qu'une fois passé le premier quart d'heure de blagues sur les excréments, on a approfondit le sujet.

Tu as donc plus de culture sur le sujet que 90 %, peut-être bien 95 % des Français.

 

il y a 50 minutes, Wayto a dit :

C'est tout bêtement un manque de réflexion, de curiosité et de sens critique qui fait défaut à une majorité de la population

... dont le manque de culture historique est un aspect / une conséquence parmi des milliers.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Boz said:

 

...ça n'arrivera pas. Donc, pour ceux qui ont peur, prenez vos dispositions dès maintenant.

Ou plus précisément, ça fait 70 ans qu'on le vend pour dans 10 ans. Ça fait certes moins longtemps que la fin du monde promise depuis l'avènement de cette civilisation, mais tout de même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

Le RCP 4.5 correspond plus à la réalité, mais est moins vendeur, car alors la température n'augmente plus que de 1.8°.

 

J'avais plutôt l'impression que les évaluations les plus conservatrices tablaient sur le 3 degrés en 2100.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Pegase a dit :

 

J'avais plutôt l'impression que les évaluations les plus conservatrices tablaient sur le 3 degrés en 2100.

Le modèle le plus bas le RCP2,6 donne 1.0°. Le RCP2.6 correspond à une concentration de CO2 inférieure à 450 Ppm en 2100.

C'est un modèle conservateur, "RCP 2.6 assumes that global annual GHG emissions peak between 2010–2020, with emissions declining substantially"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je pense que l'on discute sur des détails, comme les bizantins sur le sexe des anges. 

Je fais confiance à l'homme qui saura corriger les éventuelles effets secondaires de ses actions.

En tout cas pas aux ONG et autres politiques qui vendent de la peur.

Honte à ceux qui se prélasse dans cette complaisance nombriliste de leur petite angoisse de bobos trop gâtés.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Le modèle le plus bas le RCP2,6 donne 1.0°. Le RCP2.6 correspond à une concentration de CO2 inférieure à 450 Ppm en 2100.

 

Oui, enfin, c'est un scénario qui suppose une baisse de 70% des émissions de CO2 entre 2020 et 2100. Globalement, rien n'indique qu'on se dirige là-dedans. Il me semble qu'on est plus autour de RCP6 et donc vers 3-4 degrés en plus en 2100.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Pegase a dit :

 

Oui, enfin, c'est un scénario qui suppose une baisse de 70% des émissions de CO2 entre 2020 et 2100. Globalement, rien n'indique qu'on se dirige là-dedans. Il me semble qu'on est plus autour de RCP6 et donc vers 3-4 degrés en plus en 2100.

Je te réponds, tu me parles du modèle le plus conservateur qui prévoit 3° de plus alors que le GIEC parle de 1°.

On parle de quoi ? De qqu'un qui s'amuse à se faire peur ou du rapport du GIEC qui est déjà biaisé ?

Rien n'indique que l'on va vers un taux de 750 ppm.

 

Le sexe des anges...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est passé de +1.5° en 2100, à +2, puis +4, puis maintenant +5 en 2050. Et ce avec +0.46 en 40 ans constatés. et tout ça en 18 mois. C'est même plus de la boule de cristal alarmiste, c'est juste de l'ésotérisme.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Rincevent said:

Tu as donc plus de culture sur le sujet que 90 %, peut-être bien 95 % des Français.

 

... dont le manque de culture historique est un aspect / une conséquence parmi des milliers.

Hum, la peur de l'an mil et les multiples fin du monde prévues sont connues de tous. (et on continue quand même de la prévoir pour demain)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Mathieu_D a dit :

Hum, la peur de l'an mil et les multiples fin du monde prévues sont connues de tous. (et on continue quand même de la prévoir pour demain)

Justement pas.

Quand un vieux qui a pigé l'arnaque clambse, hop un jeune perdreau tout frais débarque avide de bouffer la bouillasse dont le précédent ne voulait plus.

 

NB : pire, je connais qqs personnes d'un âge vénérable, et pas si bêtes ... qui écoutent les conneries de grétzouille.

 

Je crois qu'il y a aussi, de manière générale, une avidité de l'humanité pour les inquiétudes, qu'elles soient bidons ou pas.

Et cela est probablement profondément lié au caractère humain qui est de tenter d'anticiper le lendemain.

être pessimiste, au sens de prévoir le pire, est une stratégie payante depuis la nuit des temps.

Il est assez naturel que sur ce biais sain à la base, se greffent éternellement des cloportes opportunistes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca veut dire quoi, "modèle conservateur" ? moins pessimiste ?

 

il y a 20 minutes, Mathieu_D a dit :

Hum, la peur de l'an mil et les multiples fin du monde prévues sont connues de tous. (et on continue quand même de la prévoir pour demain)

A peu près connu du public qui se rappel de ses cours d'Histoire... mais faux. La plupart des gens à l'époque n'avaient pas de calendrier et n'avait pas la moindre idée du nombre d'années écoulées depuis la mort du Christ. Lors des croisades, il y en avait même beaucoup qui croyaient que les temps bibliques étaient très récents et s'attaquaient aux juifs en croyant vraiment se battre contre ceux qui avaient tué le Christ, eux, ou leurs fils ou petit fils, tout au plus.

Par contre, il y a bien eu un mouvement millénariste un ou deux siècles après l'an mil, sous l'influence de Joachim de Flore.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne pense pas que l'alarmisme climatique surfe sur les manques de culture ou de réflexion des gens. Je ne sais pas pour vous mais personnellement les écolos les plus  fanatiques et hystériques que j'ai rencontrés étaient à chaque fois des CSP+ et QI+ : des ingénieurs ou des gens travaillant dans le secteur médical...

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Largo Winch a dit :

Je ne pense pas que l'alarmisme climatique surfe sur les manques de culture ou de réflexion des gens. Je ne sais pas pour vous mais personnellement les écolos les plus  fanatiques et hystériques que j'ai rencontrés étaient à chaque fois des CSP+ et QI+ : des ingénieurs ou des gens travaillant dans le secteur médical...

 

Le manque de culture ou de réflexion n'est pas forcément incompatible avec le fait d'être ingénieur ou de travailler dans le secteur médical.

Parmi ceux que je connais qui rentrent dans la catégorie ingénieur :

1. peu font preuve de curiosité (ou se donnent les moyens de leur curiosité) sorti de leur domaine de compétence. 

2. n'ont pas beaucoup de recul "si des scientifiques le disent/ si "science is settled" (sorti de leur domaine, il y a une sorte de croyance en l'infaillibilité des hommes de sciences/un aveuglement aux aspects politiques sur ces sujets).

  • Yea 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plein de profs sont des hystero-climatos. Les pires sont les professeurs des écoles. Cela confirme, si besoin en est, l'hypothèse du recyclage de l'extrême gauche vers le climatisme de combat. 

Par ailleurs, il me semble que l'on trouve des hystero-climatos dans toutes les couches de la société. La couche que l'on côtoie nous parait toujours la plus touchée par l'épidémie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Ultimex

Tes deux points renvoient à des biais cognitifs.

 

C'est ce que je crois : il y a certes des naïfs (à qui on fait avaler n'importe quoi) et des idéologues (les profs dont parle Rocou par exemple), mais il y a aussi plein de gens intelligents, cultivés et sincères qui s'enferment dans des biais cognitifs...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Mégille a dit :

La plupart des gens à l'époque n'avaient pas de calendrier et n'avait pas la moindre idée du nombre d'années écoulées depuis la mort du Christ. Lors des croisades, il y en avait même beaucoup qui croyaient que les temps bibliques étaient très récents et s'attaquaient aux juifs en croyant vraiment se battre contre ceux qui avaient tué le Christ, eux, ou leurs fils ou petit fils, tout au plus.

 

Tu mélanges un peu tout là.

 

Premièrement on ne sait quasiment pas ce que pense 99% des gens de l'époque parce que faire de la micro-histoire quand la majorité de tes sources vient du clergé - notamment régulier - c'est compliqué.

Deuxièmement il se trouve que le clergé avait un calendrier fonctionnel, notamment grâce aux travaux de Denys le Petit.

Troisièmement, il a bel et bien eu un vent de "fin du monde" aux alentours de l'an mil et de 1033 (comme aujourd'hui il fallait déjà revendre le bouzin et le millénaire de la mort du Christ était un très bel argument de vente). On le sait grâce à certains écrits d'Abbon de Fleury à Hugues Capet. Ceci dit on ne sait pas grand chose sur l'amplitude du dit vent.

 

Vu que les sources sur le sujet sont loin d'être diversifiés et que des gars comme Michelet et Duby ont très bien pu exagérer la chose, c'est aussi à relativiser.
Tldr : on en sait rien.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai des potes ingés dans le secteur de l'énergie qui me partage les confs de Jancovici aux Mines ou autres, argument d'autorité total, même pas la peine de répondre.

Celà dit, ce qui est interessant, c'est que sur ce sujet, même si les gens croient à la catastrophe, ils ne sont pas prêts à faire les efforts dantesques recommandés pour l'éviter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jancovici, c'est pas celui qui croit dans le nucleaire, mais encore plus dans sa cocoterie sinon il defendrait le nucleaire à tout prix au lieu de la décroissance ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Largo Winch a dit :

@Ultimex

Tes deux points renvoient à des biais cognitifs.

 

C'est ce que je crois : il y a certes des naïfs (à qui on fait avaler n'importe quoi) et des idéologues (les profs dont parle Rocou par exemple), mais il y a aussi plein de gens intelligents, cultivés et sincères qui s'enferment dans des biais cognitifs...

 

Le manque de curiosité amène souvent à un manque de culture ou de réflexion.

Bon, après, c'est un débat un peu secondaire. ;)

 

il y a 14 minutes, Calembredaine a dit :

Plein de profs sont des hystero-climatos. Les pires sont les professeurs des écoles. Cela confirme, si besoin en est, l'hypothèse du recyclage de l'extrême gauche vers le climatisme de combat. 

De ce que j'observe, plein de profs sont des hystero-climatos non pas par idéologie (car, parmi les jeunes profs, peu sont vraiment politisés (ou alors à gauche/prog par atavisme)) mais par suivisme et par manque de recul (et, pour ce dernier point, ce climat intellectuel et moral de fin du monde qui nous entoure ne le permet plus).

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Prouic said:

Jancovici, c'est pas celui qui croit dans le nucleaire, mais encore plus dans sa cocoterie sinon il defendrait le nucleaire à tout prix au lieu de la décroissance ?

 

Il défend les 2 en même temps je crois, nucléaire+décroissance, mais j'ai pas regardé ses confs (2.5h chacune, merci mais j'ai une vie).

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...