Jump to content

Recommended Posts

C'est beau la jeunesse, chaque année une nouvelle expérience.

Moi, j'ai connu des étés pourris, de la pluie, encore et toujours de la pluie mais c'était il y a plus de trente ans.

Normal qu'il faisait pourri il y a plus de trente ans : on était en pleine hystérie du "global cooling".

A l'époque, l'homme aussi était coupable, sauf qu'on l'accusait de refroidir le climat. Chaque époque a sa longueur de jupe à la mode et son apocalypse, rien de nouveau.

"A cause d'une hausse de la poussière, la planète va se refroidir, le vapeur d'eau va geler et un nouvel Age Glaciaire va survenir" Newsweek magazine, 26, Janvier 1970.

"La planète va être 11°C plus froide en 2000. C'est environ 2x plus que ce qui suffit pour nous mener à une ère glaciaire", Kenneth Watt, Swarthmore University, 19 Avril, 1970.

"Nous assistons à une crise écologique qui menace la survie de cette nation [les Etats-Unis] et la planète en tant qu'un lieu propice à la civilisation humaine", biologiste Barry Commoner, University of Washington, dans le journal Environment, Avril 1970.

"Avant 1985, la pollution de l'air va réduire les rayons solaires touchant la Terre de moitié" Magazine Life, Janvier 1970

"Il est déjà trop tard pour éviter des famines de masse", l'organisateur de la Journée de la Terre, Denis Hayes, Magazine The Living Wilderness, printemps 1970.

timesthebigfreeze.gif

—————

Link to post
Share on other sites
Bon, finalement ce seront bien les Chinetoques qui feront le plus pour limiter l'émission de CO2 :

China Wants 100 Westinghouse Reactors.

China wants 100 Westinghouse AP1000 operating or under construction by 2020.

Ca permet aux Chinois de fabriquer encore plus d'éoliennes et de panneaux solaires pour les refourguer aux couillons d'Européens.

Le contribuable français qui subventionne les usines chinoises, ça j'aime. :icon_up:

Link to post
Share on other sites

Tiens c'est comique ce fameux global cooling; pour les mêmes causes que le global warming, il produit un effet opposé.

Link to post
Share on other sites
Normal qu'il faisait pourri il y a plus de trente ans : on était en pleine hystérie du "global cooling".

A l'époque, l'homme aussi était coupable, sauf qu'on l'accusait de refroidir le climat. Chaque époque a sa longueur de jupe à la mode et son apocalypse, rien de nouveau.

"A cause d'une hausse de la poussière, la planète va se refroidir, le vapeur d'eau va geler et un nouvel Age Glaciaire va survenir" Newsweek magazine, 26, Janvier 1970.

"La planète va être 11°C plus froide en 2000. C'est environ 2x plus que ce qui suffit pour nous mener à une ère glaciaire", Kenneth Watt, Swarthmore University, 19 Avril, 1970.

"Nous assistons à une crise écologique qui menace la survie de cette nation [les Etats-Unis] et la planète en tant qu'un lieu propice à la civilisation humaine", biologiste Barry Commoner, University of Washington, dans le journal Environment, Avril 1970.

"Avant 1985, la pollution de l'air va réduire les rayons solaires touchant la Terre de moitié" Magazine Life, Janvier 1970

"Il est déjà trop tard pour éviter des famines de masse", l'organisateur de la Journée de la Terre, Denis Hayes, Magazine The Living Wilderness, printemps 1970.

—————

Franchement, si tous vos arguments sont de ce niveau là, ils doivent bien rigoler, au GIEC :icon_up: . Un article de newsweek et de life comme référence, c'est du lourd :doigt: .

Trouver donc des articles scientifiques parus dans des journaux à comité de lecture pour étayer votre thèse… bonne chance !

Link to post
Share on other sites
Franchement, si tous vos arguments sont de ce niveau là, ils doivent bien rigoler, au GIEC :icon_up: . Un article de newsweek et de life comme référence, c'est du lourd :mrgreen: .

Trouver donc des articles scientifiques parus dans des journaux à comité de lecture pour étayer votre thèse… bonne chance !

Mon PtitSuisse, si tu avais lu les 83 pages précédentes, tu aurais peut-être eu un peu honte en osant écrire ces lignes :doigt: .

Et ne t'inquiète pas, des articles scientifiques sceptiques, il y en a foison.

Link to post
Share on other sites

Le traitement médiatique est aussi un aspect du débat, dans la mesure où celui-ci est largement politisé, l'opinion se passionnant pour les thèmes catastrophistes. Cette remise en perspective par le biais d'un passé proche a toutefois le mérite de montrer que cette hystérie du réchauffement est d'origine plus médiatique que climatique.

Ainsi par exemple, ce soir au journal de France 2, les journaleux n'ont pas hésité, sans l'ombre du commencement d'un doute déontologique, à faire suivre un sujet sur "comment les politiciens vont sauver la planète du réchauffement" par un autre, s'alarmant du climat anormalement froid en cette saison, éveillant la crainte des vacanciers de connaître à nouveau un été aussi pourri que celui de 2007.

Link to post
Share on other sites
Mon PtitSuisse, si tu avais lu les 83 pages précédentes, tu aurais peut-être eu un peu honte en osant écrire ces lignes :icon_up: .
Il faut l'excuser, PtitSuisse a du mal à suivre. Il n'a pas de voiture.
Link to post
Share on other sites
Le traitement médiatique est aussi un aspect du débat, dans la mesure où celui-ci est largement politisé, l'opinion se passionnant pour les thèmes catastrophistes. Cette remise en perspective par le biais d'un passé proche a toutefois le mérite de montrer que cette hystérie du réchauffement est d'origine plus médiatique que climatique.

Ainsi par exemple, ce soir au journal de France 2, les journaleux n'ont pas hésité, sans l'ombre du commencement d'un doute déontologique, à faire suivre un sujet sur "comment les politiciens vont sauver la planète du réchauffement" par un autre, s'alarmant du climat anormalement froid en cette saison, éveillant la crainte des vacanciers de connaître à nouveau un été aussi pourri que celui de 2007.

Toujours cette confusion bien commode entre les tendances globales de long terme et UN événement localisé et ponctuel.

Evénement qui n'existe que dans ta pauvre imagination d'ailleurs puisque la T°C moyenne sur les 3 derniers mois à Paris, Strasbourg, Marseille, Bordeaux ou Brest est au-dessus de la moyenne.

Exemple pour Paris :

http://www.cpc.noaa.gov/products/global_mo…/tn07055_90.gif

Link to post
Share on other sites

Parce que bien sur prendre la moyenne des température sur les 3 derniers mois à Paris n'est pas ce que vous appelez "une confusion bien commode entre les tendances globales de long terme et UN événement localisé et ponctuel".

Link to post
Share on other sites
Parce que bien sur prendre la moyenne des température sur les 3 derniers mois à Paris n'est pas ce que vous appelez "une confusion bien commode entre les tendances globales de long terme et UN événement localisé et ponctuel".

Confusion bien commode entre ma première phrase qui différencie tendance globale et événement ponctuel, et ma seconde phrase qui montre uniquement l'inexistence de l'événement en question sans prétendre en déduire quoi que ce soit.

Link to post
Share on other sites
Confusion bien commode entre ma première phrase qui différencie tendance globale et événement ponctuel, et ma seconde phrase qui montre uniquement l'inexistence de l'événement en question sans prétendre en déduire quoi que ce soit.

C'était bien le sens de ma remarque, que vous n'avez visiblement pas comprise. L'hystérie médiatique de masse, qu'elle porte sur le réchauffement ou le refroidissement, s'appuie sur une perception fantasmée de la réalité à court terme.

Ensuite on peut parler de la fiabilité des modèles des climatologues officiels, de la fiabilité des preuves, mais c'est un autre aspect du débat.

Link to post
Share on other sites
Toujours cette confusion bien commode entre les tendances globales de long terme et UN événement localisé et ponctuel.

Evénement qui n'existe que dans ta pauvre imagination d'ailleurs puisque la T°C moyenne sur les 3 derniers mois à Paris, Strasbourg, Marseille, Bordeaux ou Brest est au-dessus de la moyenne.

Non mais quel argument pourri :icon_up:

Les canicules de 2003 & 2006 ou la tempête de 99 en France, ce serait dû au réchauffement climatique mais le fait que la température MONDIALE de ces 6 derniers mois soit en dessous de la moyenne de 30 ans (depuis que les mesures par satellite existent), ce serait juste "UN événement localisé et ponctuel" ? Eh ben, il y en a qui ne doute de rien.

woodfortrees1.png

http://www.woodfortrees.org/plot/uah/from:…t/rss/from:1980

Link to post
Share on other sites

Comme c'était à prévoir, l'accord de réduction de 50% des émissions de CO2 est mort né : l'Inde et la Chine refusent de se plier à l'hypocrite entente du G8 :

China und Indien verweigern Kooperation beim Klimaschutz

[…]

China und Indien allerdings signalisierten einem hochrangigen Vertreter Frankreichs zufolge, dem von den G8 ausgegebenen Ziel einer Emissionsminderung um 50 Prozent derzeit noch nicht folgen zu wollen.

[…]

http://www.spiegel.de/wirtschaft/0,1518,564721,00.html

Link to post
Share on other sites
Parce que bien sur prendre la moyenne des température sur les 3 derniers mois à Paris […]

Caractérisés par un passage du printemps à l'été, donc par une hausse de la température. Jess aurait voulu se ridiculiser qu'il n'aurait pas fait mieux.

Link to post
Share on other sites

L'hystérie autour du "réchauffement global" est en passe de devenir un peu plus qu'une simple écocondrie : pour certains, c'est déjà devenu une maladie mentale.

Doomed to a fatal delusion over climate change

Andrew Bolt

July 09, 2008 12:00am

PSYCHIATRISTS have detected the first case of "climate change delusion" - and they haven't even yet got to Kevin Rudd and his global warming guru.

Writing in the Australian and New Zealand Journal of Psychiatry, Joshua Wolf and Robert Salo of our Royal Children's Hospital say this delusion was a "previously unreported phenomenon".

"A 17-year-old man was referred to the inpatient psychiatric unit at Royal Children's Hospital Melbourne with an eight-month history of depressed mood . . . He also . . . had visions of apocalyptic events."

[…]

http://www.news.com.au/heraldsun/story/0,2…7-25717,00.html

Link to post
Share on other sites

Ah ouai… Là ça devient vraiment impressionnant.

Sinon, minitax, peux-tu expliquer le graphique car je ne trouve pas la signification de sa légende.

Link to post
Share on other sites
Ah ouai… Là ça devient vraiment impressionnant.

Sinon, minitax, peux-tu expliquer le graphique car je ne trouve pas la signification de sa légende.

En abcisse, c'est l'année (ça c'est facile)

En ordonnée, c'est l'anomalie, càd la température du mois - température moyenne (sur 30 ans en général) du mois, en °C.

Par exemple, sur la courbe rouge, le mois de juin 2008 est 0,1°C plus froid que la moyenne de tous les mois de juin depuis 30 ans (à comparer au réchauffement "catastrophique" de 0,6°C sur … 150 ans).

Si c'est ça un "réchauffement accéléré", qu'est ce que ça doit être une absence de réchauffement. :icon_up:

Link to post
Share on other sites
(…)

Par exemple, sur la courbe rouge, le mois de juin 2008 est 0,1°C plus froid que la moyenne de tous les mois de juin depuis 30 ans (à comparer au réchauffement "catastrophique" de 0,6°C sur … 150 ans).

Si c'est ça un "réchauffement accéléré", qu'est ce que ça doit être une absence de réchauffement. :icon_up:

Ouf, la tendance s'inverse :

Global_Warming-3_1906-2006.jpg

source http://www.giss.nasa.gov/research/news/200…ate_320x240.mpg

Tout rentre dans l'ordre : merci de nous ramener à la raison Minitax.

Dormez bonnes gens, dormez….

Link to post
Share on other sites
Ouf, la tendance s'inverse :

Global_Warming-3_1906-2006.jpg

source http://www.giss.nasa.gov/research/news/200…ate_320x240.mpg

Tout rentre dans l'ordre : merci de nous ramener à la raison Minitax.

Dormez bonnes gens, dormez….

Temperature Difference par rapport à quoi ? Parce que j'ai pas l'impression que ça contredise beaucoup Minitax : en 100 ans la température moyenne semble bien s'etre èlevé d'environ 0,5 à 1° sur vos graph…

Link to post
Share on other sites
Temperature Difference par rapport à quoi ?
Au GISS/NASA, c'est par convention la Temperature Difference par rapport à la moyenne de 30 ans de 1951-1980.

GISS qui est une agence dirigée par un des papes de l'Eglise de l'Apocalypse climatique James Hansen et qui comme par hasard est l'agence qui donne un réchauffement bien supérieur à celui des 3 autres agences: 0,35°C (!) plus haute que la température satellite pour mars/2008 par exemple. Comme dirait Ségolène, il y a une relation entre les 2. Mais Barbapapa lui, n'a pas la clairvoyance de Ségolène. :icon_up:

offset%200.18.png

Link to post
Share on other sites
Ouf, la tendance s'inverse :

Global_Warming-3_1906-2006.jpg

source http://www.giss.nasa.gov/research/news/200…ate_320x240.mpg

Tout rentre dans l'ordre : merci de nous ramener à la raison Minitax.

Dormez bonnes gens, dormez….

Ce qui me surprend le plus, lorsqu'on sort ce genre de graphiques en tant qu'argument, c'est que ça ne semble gêner personne de présenter une planisphère détaillée des températures au dixième de degré près, dès 1906, à une époque où, rappelons-nous, le Titanic coulait pour n'avoir pas vu un iceberg assez tôt, où l'aviation balbutiait ainsi que l'automobile, où il faudrait encore attendre des décennies pour que le premier satellite soir placé en orbite, où la grippe espagnole n'avait pas encore emporté 20 millions de personnes, où les premiers pas de l'informatique devraient encore attendre 40 ans pour être réalisés, etc.

Je dis bravo, donc, à ces scientifiques intègres qui, en l'absence totale de mesures un tant soit peu fiables, parviennent néanmoins à pondre des graphiques d'une telle précision, permettant ainsi d'apporter des preuves irréfutables quant à l'existence d'un phénomène qui n'existe que… par des mesures.

Merci, donc.

Link to post
Share on other sites
Je dis bravo, donc, à ces scientifiques intègres qui, en l'absence totale de mesures un tant soit peu fiables, parviennent néanmoins à pondre des graphiques d'une telle précision, permettant ainsi d'apporter des preuves irréfutables quant à l'existence d'un phénomène qui n'existe que… par des mesures.

Ils n'ont pas de mesures mais beauuuucoup d'imagination (copyright h16).

Pour la petite histoire, voici comment on mesurait encore jusqu'à dans les années 80 la température de l'océan (2/3 de la surface du globe-qui-se-réchauffe, quand même): par des seaux d'eau. Sérieux !

buckets.jpg

source : http://www.realclimate.org/index.php/archi…kets-and-blogs/

Link to post
Share on other sites
Ils n'ont pas de mesures mais beauuuucoup d'imagination (copyright h16).

C'est vrai qu'ils sont fortiches ces "scientifiques" pour avoir des données pour 1906 dans l'Arctique, l'Antarctique, en Mongolie, Sibérie orientale, Afrique centrale, Sahara, Amazonie, Australie centrale, grand nord canadien, etc.

Link to post
Share on other sites
Caractérisés par un passage du printemps à l'été, donc par une hausse de la température. Jess aurait voulu se ridiculiser qu'il n'aurait pas fait mieux.

De surcroît, les mesures de températures de la station météo de Paris sont faussées depuis belle lurette par son emplacement datant de plusieurs décennies et devenu totalement inapproprié.

Link to post
Share on other sites
Non mais quel argument pourri :icon_up:

Les canicules de 2003 & 2006 ou la tempête de 99 en France, ce serait dû au réchauffement climatique mais le fait que la température MONDIALE de ces 6 derniers mois soit en dessous de la moyenne de 30 ans (depuis que les mesures par satellite existent), ce serait juste "UN événement localisé et ponctuel" ? Eh ben, il y en a qui ne doute de rien.

Décidément tu n'as toujours pas appris à lire toi.

Trouve-moi l'endroit où je dis que la canicule de 2003 ou la tempête de 1999 sont dûs au réchauffement climatique.

Ensuite trouve-moi l'endroit où je fais référence à la température mondiale des 6 derniers mois quand je parle d'événement localisé et ponctuel.

Il faudra un jour que tu nous expliques à quoi il te sert de déformer tout ce qui est écrit pour le tourner à ta sauce, ce jour là tu gagneras peut-être une once de crédibilité.

Puisque tu parles des seaux de la marine, tu te souviens ? Avant que ça sorte dans les news la baisse des températures après guerre était pour toi la preuve que le réchauffement anthropique était une foutaise, et quand c'est sorti c'est devenu la preuve que les mesures étaient toujours foireuses donc que le réchauffement anthropique était une foutaise. Ce qui est bien avec toi c'est que quoi qu'il se passe ça confirme tes délires. Tu es pathétique mon pauvre vieux.

Caractérisés par un passage du printemps à l'été, donc par une hausse de la température. Jess aurait voulu se ridiculiser qu'il n'aurait pas fait mieux.

Ab..ti, il ne t'est pas venu à l'esprit que les normales de température s'établissent pour une date donnée. Tu as ouvert le lien au moins ? Tu aurais vu que ces normales évoluent au cours de l'année. Dingue non ? Pour le ridicule tu places la barre très haut.

Link to post
Share on other sites

Pour en revenir au fond du sujet.

Le problème n'est pas en soi le réchauffement climatique qui n'aurait rien d'extraordinaire à l'échelle des temps historiques : un réchauffement qui succède au Petit Age glaciaire qui lui-même a succédé au Moyen-Age chaud.

Mais d'une part :

l'affirmation que ce réchauffement est sans équivalent dans l'histoire alors que justement nous ne disposons de données très précises que depuis quelques décennies (j'ai tout de même entendu un expert de la Météo nationale reconnaître qu'il n'était pas possible de faire des comparaisons pour la France pour la période antérieure aux années 50, les mesures n'étant plus les mêmes). Donc pour les siècles précédents il s'agit d'estimations.

d'autre part l'affirmation que le réchauffement a des causes principalement anthropiques alors qu'il a commencé avant 1850 et donc avant que l'âge industriel ne puisse avoir un réel impact sur l'environnement.

Et enfin de considérer le réchauffement comme étant un phénomène négatif : au Moyen-Age pourtant le réchauffement a eu un impact économique très positif et a permis un premier essor de l'Occident.

Donc à mes yeux, le réchauffement est avéré (mais il s'agit d'un phénomène lent et progressif) mais cela n'implique ni rôle évident des activités humaines (qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas lutter contre la pollution bien réelle qui est à mes yeux un problème indépendant) ni conséquences nécessairement catastrophiques.

Enfin, il est bon de rappeler que le réchauffement global peut s'accompagner ici de refroidissements localisés, là de sécheresse grandissante, ailleurs de précipitations plus abondantes, et donc que la notion même de température globale n'a pas grande signification.

Ce réchauffement va-t-il se poursuivre ou va-t-on en revanche assister à un refroidissement ? Visiblement plusieurs thèses s'affrontent et nul à ce jour n'est capable de prédire l'avenir climatique au vu de ce que j'ai pu lire. C'est d'ailleurs un intérêt de ce fil de m'avoir incité à lire les approches de scientifiques qui ne sont d'accord sur rien : ni sur le poids des activités humaines, ni sur l'importance du réchauffement, ni sur un retournement éventuel de tendance, etc.

Il est à noter qu'un refroidissement serait beaucoup plus inquiétant qu'un réchauffement.

Link to post
Share on other sites
Et enfin de considérer le réchauffement comme étant un phénomène négatif : au Moyen-Age pourtant le réchauffement a eu un impact économique très positif et a permis un premier essor de l'Occident.

Tout-à-fait; analogie valable également pour la période de réchauffement qui a accompagné l'essor et le développement de l'empire romain, qui a semble-t-il bénéficié d'un climat très doux, facilitant ainsi la circulation, l'agriculture et les fondations de cités.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...