Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

LaFéeC

King Kong Théorie

Recommended Posts

Je l'ai lu quasi d'un trait, je me suis régalée, je le conseille autant aux femmes qu'aux hommes.

Elle y prône la liberté de se prostituer, la liberté du cinéma X.. J'ai même utilisé une de ses phrases pour ma signature.

Bon, faut être honnête, y'a 2/3 phrases sur le capitalisme qui sont à coté de la plaque mais je trouve qu'elle tape juste sur le reste et dans ses conclusions.

Bref : je le recommande chaudement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant. Comme quoi, sans le vernis Kkapitali$te, on peut arriver à être libéral, à avoir le raisonnement qui vers le libéralisme.

Mais bon on fait pas de la récupération non plus !

J'irais jeter un coup d'oeil au Virgin tout à l'heure !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial

Ce livre ne vaut que comme moyen d'étudier la souffrance de son auteur et les moyens qu'elle emploie pour tenter de la résoudre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce livre ne vaut que comme moyen d'étudier la souffrance de son auteur et les moyens qu'elle emploie pour tenter de la résoudre.

Ce livre parle de la révolution sexuelle, elle est née en 69 et bien que ce soit autobiographique son analyse est interessante.

Peut être que ses mots me touchent plus facilement parce que je suis une femme, qui sait ?

Mais elle pose de bonnes questions, pertinentes..

Certains hommes en prennent pour leur grade, certes, mais bon..

Maintenant, de sa souffrance, VD ne parle pas, elle parle de son expérience, dure, c'est vrai, mais sans s'apitoyer.. Elle doit meme faire bondir les féministes sur les sujets comme le viol, la prostitution et le porno.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce livre parle de la révolution sexuelle, elle est née en 69…

Ce qui revient à dire qu'elle parle de quelque chose qu'elle n'a pas vécu. Donc, bof bof…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qui revient à dire qu'elle parle de quelque chose qu'elle n'a pas vécu. Donc, bof bof…

A ce train-là, les historiens sont bons pour la retraite ! :icon_up:

Sur le fond, je me méfie grandement de ces auteurs qui ne voient la liberté qu'à travers le prisme du cul (enfin, si j'ose dire). En outre, prenons garde au vocabulaire séduisant qui est employé ("libération", "émancipation", "individualisme", etc.). Derrière tout ce mouvement de "libération sexuelle" se cache en réalité un coup de force néo-marxiste (Marcuse et compagnie) : le sexe comme arme de guerre contre le monde bourgeois et capitaliste n'est qu'une actualisation de la vieille dichotomie marxienne "libertés réelles" contre "libertés formelles".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au risque de faire de l'ad feminem, je dirais que Despentes est un lesbienne gauchiste et que c'est de mauvais augure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au risque de faire de l'ad hominem, je dirais que Despentes est un lesbienne gauchiste et que c'est de mauvais augure.

De fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A ce train-là, les historiens sont bons pour la retraite !

Si j'ai bien compris, la gonzesse nous parle de son expérience personnelle. Si je calcule bien sur base de sa date de naissance, le sexe elle l'a découvert, même en étant précoce, longtemps après que la révolution sexuelle des années 70' soit devenue de l'histoire ancienne. Donc, effectivement, je ne vois pas trop ce que son expérience personnelle pourrait nous apprendre sur la révolution sexuelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si j'ai bien compris, la gonzesse nous parle de son expérience personnelle. Si je calcule bien sur base de sa date de naissance, le sexe elle l'a découvert, même en étant précoce, longtemps après que la révolution sexuelle des années 70' soit devenue de l'histoire ancienne. Donc, effectivement, je ne vois pas trop ce que son expérience personnelle pourrait nous apprendre sur la révolution sexuelle.

Je vois que ma tentative de bon mot s'est soldée par un échec cuisant. Honte sur moi.

Plus sérieusement, je ne suis pas si certain que la révolution sexuelle soit devenue de l'histoire ancienne. Disons, à tout le moins, que notre monde en vit encore les conséquences.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vois que ma tentative de bon mot s'est soldée par un échec cuisant. Honte sur moi.

:icon_up: J'oublie toujours que tu tuerais père et mère pour faire un bon mot. Mais sèche tes larmes : j'avais voulu seulement préciser ma pensée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qui revient à dire qu'elle parle de quelque chose qu'elle n'a pas vécu. Donc, bof bof…

Elle n'écrit pas qu'elle a vécu la révolution, elle dit qu'elle a vécu après, et donc une vie libérée notamment sexuellement.

J'ai tjrs pensé que j'ai profité des libertés qu'on gagné mes tantes, à l'école, pdt mon adolescence, maintenant.. meme si je suis en 77, j'arrive après les manifs etc.. mais pendant la véritable révolution, sociale, les femmes ont aujourd'hui la possibilité d'ouvrir un compte en banque et de travailler sans l'assentiment du mari, le mariage se casse la figure, il y a bcp plus de femmes seules qui assurent (bon c dur) la maison, les gosses, le travail, tout..

Un changement s'opère, et c'est long. Les humains évoluent, dans leur manière de vivre ensemble, en couple, l'amour etc.. Combien de femmes se plaignent que les hommes d'aujourd'hui semblent paumés, timides, combien d'hommes se plaignent eux que les femmes sont difficiles, trop "grande gueule". Combien d'individus se demandent s'ils trouveront un jour, l'Amour..

Je n'ai aps de réponse, je me pose plein de question.. Et je ne m'arrete pas à un nom (ou à un film), des les 1eres lignes j'ai trouvé ma signature, evidemment que j'allais lire ce livre !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Elle n'écrit pas qu'elle a vécu la révolution, elle dit qu'elle a vécu après, et donc une vie libérée notamment sexuellement.

OK

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il faut vraiment faire gaffe aux poncifs sur la "lutte des femmes": elles ne sont pas plus libres qu'il y a un siècle - ou plutôt, elles n'étaient pas moins libres hier qu'aujourd'hui. En revanche, on a créé une guerre des sexes artificielle, dans laquelle les hommes sont vomis comme des salopards et des fumiers irresponsables. Ce sont les hommes les vrais opprimés. En corollaire, la femme au foyer est jugée par les bien-pensants comme ringarde et inutile (car elle n'apporte pas sa contribution à la Sécu…).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur le fond, je me méfie grandement de ces auteurs qui ne voient la liberté qu'à travers le prisme du cul (enfin, si j'ose dire).

La liberté d'user de ses fesses n'est tjrs pas acquise, il n'est pas question de ne demander que ça, non, mais cela en fait partie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A lire les commentaires des clients d'Amazon, ç'a l'air d'être un "brûlot" gaucho-féministe tout ce qu'il y a de plus classique; voir notamment la conclusion qu'il faut "tout foutre en l'air".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au risque de faire de l'ad feminem, je dirais que Despentes est un lesbienne gauchiste et que c'est de mauvais augure.

Je n'entends pas bcp de gauchistes demander la liberté de se prostituer & la liberté du cinéma porno.. Au contraire, les féministes ont tendance à affirmer qu'il s'agit de marchndisation honteuse du corps, liée au capitalisme machiste..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'entends pas bcp de gauchistes demander la liberté de se prostituer & la liberté du cinéma porno.. Au contraire, les féministes ont tendance à affirmer qu'il s'agit de marchndisation honteuse du corps, liée au capitalisme machiste..

Moi j'ai plutôt lu des féministes qui y voient une façon pour les femmes d'affirmer leur pouvoir sur les hommes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense qu'il faut vraiment faire gaffe aux poncifs sur la "lutte des femmes": elles ne sont pas plus libres qu'il y a un siècle.

Les individus ne sont pas plus libres en général, les femmes sont par contre plus affranchies des hommes, ici, du moins.

En revanche, on a créé une guerre des sexes artificielle, dans laquelle les hommes sont vomis comme des salopards et des fumiers irresponsables.

On ?

Pour ma part, je ne crois aps à une guerre des sexes, je crois qu'il s'opère, et c'est l'évolution, un changement dans les rapports HF.

Ce sont les hommes les vrais opprimés.

Arrete, je vais pleurer..

En corollaire, la femme au foyer est jugée par les bien-pensants comme ringarde et inutile (car elle n'apporte pas sa contribution à la Sécu…).

Pour ma part, la femme au foyer c'est le danger d'etre dépendante d'un homme en ce qui concerne les ressources, donc danger pour la liberté. Et si tu es seule, femme au foyer veut dire minimas sociaux..

A lire les commentaires des clients d'Amazon, ç'a l'air d'être un "brûlot" gaucho-féministe tout ce qu'il y a de plus classique; voir notamment la conclusion qu'il faut "tout foutre en l'air".

La conclusion de la lecture de ce livre sera fonction de qui l'a lu, t'imagines bien que je vais pas hurler avec certains loups sous pretxte que je suis du meme sexe.

Si les féministes gauchistes n'entravent rien à la vie c'est leur problème, pas le mien, et cela ne va pas m'empecher d'apprécier un livre interessant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Arrete, je vais pleurer..

Dans nombre de cas de divorce où la garde des enfants est attribuée en dépit du bon sens (si ce n'est que pour des motivations idéologiques) à la mère, tu devrais…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi j'ai plutôt lu des féministes qui y voient une façon pour les femmes d'affirmer leur pouvoir sur les hommes.

Elles sont malheureusement moins nombreuses que les gauchistes. Pour ma part, ce n'est pas un pouvoir sur les hommes, c'est un pouvoir sur soi, on fait ce que l'on veut, sexe tarifé ou non, c'est un choix individuel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Maintenant, de sa souffrance, VD ne parle pas, elle parle de son expérience, dure, c'est vrai, mais sans s'apitoyer.. Elle doit meme faire bondir les féministes sur les sujets comme le viol, la prostitution et le porno.

Ce n'est pas qu'elle parle de sa souffrance, qu'elle évoque à peine, c'est qu'on la ressent tout au long d'un bouquin. Je n'ai pas pu m'empêcher de me dire que finalement, si, son violeur a gagné.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Plus sérieusement, je ne suis pas si certain que la révolution sexuelle soit devenue de l'histoire ancienne. Disons, à tout le moins, que notre monde en vit encore les conséquences.

Nous sommes d'accord, le changement est amorcé, mais la révolution, je pense que c'est nous qui la vivons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les individus ne sont pas plus libres en général, les femmes sont par contre plus affranchies des hommes, ici, du moins.

"Affranchies" ? Et elles le seront définitivement, je suppose, quand elles n'auront plus besoin de ces "salauds de mâles" pour procréer…

La liberté n'est pas l'affranchissement par rapport aux normes sociales et naturelles.

On ?

Pour ma part, je ne crois aps à une guerre des sexes, je crois qu'il s'opère, et c'est l'évolution, un changement dans les rapports HF.

On= les idéologues marxistes et féministes.

Ensuite, à mon avis, tu te trompes en croyant qu'il s'agit d'évolutions spontanées. Elles sont plutôt le résultat de décisions programmatiques bien précises et concordant avec la montée en puissance de l'Etat soc-dem.

Arrete, je vais pleurer..

C'est pourtant bien plus une réalité (cf. réponse de Lucilio plus haut; je pense aussi aux réflexions de Zek sur la question masculine) que le mythe de la "domination masculine" cher à Bourdieu et consorts.

Pour ma part, la femme au foyer c'est le danger d'etre dépendante d'un homme en ce qui concerne les ressources, donc danger pour la liberté. Et si tu es seule, femme au foyer veut dire minimas sociaux..

Le danger pour la liberté, c'est la dislocation des familles pour ne laisser que des individus "affranchis", mais prisonniers des filets étatiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La conclusion de la lecture de ce livre sera fonction de qui l'a lu, t'imagines bien que je vais pas hurler avec certains loups sous pretxte que je suis du meme sexe.

Si les féministes gauchistes n'entravent rien à la vie c'est leur problème, pas le mien, et cela ne va pas m'empecher d'apprécier un livre interessant.

Si j'en crois ce commentaire sur Amazon, c'est la conclusion de l'auteur, et non de l'une ou l'autre lectrice :

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile :

Un plaidoyer raté, 31 décembre 2006

Commentaire de : Kiks (Manille, Philippines) - Voir tous mes commentaires

(TOP 1000 REVIEWER)

Rien de nouveau sous le soleil… Vouloir "tout foutre en l'air", comme Virgine Despentes le recommande dans son dernier chapitre, a déjà été le leitmotiv de beaucoup de soi-disant novateurs et novatrices probablement depuis l'aube de l'humanité, et n'a généralement abouti qu'à un navrant échec. Ce réquisitoire enflammé contre la main-mise masculine sur la société humaine oublie tout simplement que ces règles iniques que l'auteur dénonce justement sont également dénoncées de nos jours par une partie croissante de la moitié masculine de la population, tout-au-moins dans les pays occidentaux. Les inégalités que Virginie Despentes décrit sont bien sûr parfaitement inacceptables mais la généralisation excessive et le refus systematique d'admettre que, malgré une longue route restant encore a faire, les 20 ou 30 dernières années ont vu une amélioration lente mais progressive de la condition féminine qui ne ressemble plus guère, comme l'auteur l'affirme pourtant, à de la servilité moyenâgeuse, n'aboutissent qu'a une évaluation bien pessimiste et infidèle de la réalité. Malgré la sincérité de l'intention, un tel plaidoyer ne peut pas apporter grand chose à l'amélioration de la condition féminine.

De plus, mes doutes au sujet de ce que tu écris ne concernent pas tes propres opinions - que tu es assez bien placée pour connaître :icon_up: - mais ta lecture des féministes pro-porno où je vois pour ma part un discours nihilo-gauchiste tout à fait classique et qui n'a absolument rien d'émancipant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le livre reprend l'analyse sociétale de "Baise moi", désolé mais c'est probablement de la vulgate gaucho-féministe sans intérêt. Maintenant si seule une femme peut comprendre…

En tout cas Zek sur PF traite abondamment le sujet de la féminisation de la société occidentale et les articles anglo-saxons qu'il ramène sont souvent édifiants. Et comme tout cela finit toujours par arriver chez nous…

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un peu de mal à comprendre la vision de la réalité de certains.

Oui la plupart des féministes sont d'infames gauchistes. Oui, à l'heure actuelle les hommes sont victimes d'injustices en raison de certaines idées issues du féminisme. Maintenant il y a certaines libertés individuelles que les femmes n'ont pas encore pu acquérir. Par exemple, une pute n'a pas le droit d'exercer son métier comme elle l'entend et en tant que libérale, ça me choque. Alors si un bouquin sort sur le sujet et avance certaines idées intéressantes, je ne vais pas me priver de le lire (et ça me paraît le cas ici quand je lis la signature de la Fée C).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personne ne te demande de te priver quoi que ce soit.

Maintenant l'idée gauchiste qui sous-tend la légalisation de la prostitution n'est en rien libérale et c'est pourquoi il convient de mettre les choses à plat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maintenant l'idée gauchiste qui sous-tend la légalisation de la prostitution n'est en rien libérale et c'est pourquoi il convient de mettre les choses à plat.

Gné ? Donc, si je prône la fin de la répression de la prostitution, je suis gauchiste :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...