Jump to content

Vente d'armes...  

343 members have voted

  1. 1. Vous êtes:

    • favorable à la vente libre sans conditions de tous types d'armes à feu?
      127
    • favorable à la vente sous conditions de tous types d'armes à feu?
      106
    • favorable à la vente des armes non automatiques sans conditions?
      13
    • favorable à la vente des armes non automatiques sous conditions?
      52
    • favorable à la vente d'armes de chasse uniquement sous conditions?
      16
    • défavorable à la vente de tous types d'armes?
      35


Recommended Posts

Il y a 3 heures, Antoninov a dit :

Les armes à feu sont en tête des causes de décès pour les enfants et adolescents (1-19) aux Etats-Unis.

Cette cause a augmenté de 20-25 %... tandis que les overdoses ont doublé, mais ce n'est pas dans l'agenda politique donc c'est mal d'en parler je suppose. 

Link to comment

Ça serait intéressant de voir la proportion de suicides dans ces "firearm-related injuries" et "drug overdose and poisoning". Même chose dans les "motor vehicle crash" d'ailleurs même si c'est moins évident à prouver.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 8 minutes, Lancelot a dit :

Ça serait intéressant de voir la proportion de suicides dans ces "firearm-related injuries" et "drug overdose and poisoning". Même chose dans les "motor vehicle crash" d'ailleurs même si c'est moins évident à prouver.

 

Alors je vois la logique entre crise du covid et les accidents domestiques, suicides, etc. mais par contre, pourquoi les "motor vehicle crash" ?

Link to comment
il y a 4 minutes, Philiber Té a dit :

 

Alors je vois la logique entre crise du covid et les accidents domestiques, suicides, etc. mais par contre, pourquoi les "motor vehicle crash" ?

Les gens ne sortent plus ou en tout cas moins donc il faut les livrer (livreurs en moto)?

Link to comment
8 minutes ago, Philiber Té said:

Alors je vois la logique entre crise du covid et les accidents domestiques, suicides, etc. mais par contre, pourquoi les "motor vehicle crash" ?

https://en.wikipedia.org/wiki/Vehicular_suicide

Je me souviens d'un post ici (sans doute de @Cortalus ?) qui parlait de ça et qui m'avait marqué.

Link to comment
il y a 9 minutes, Lancelot a dit :

https://en.wikipedia.org/wiki/Vehicular_suicide

Je me souviens d'un post ici (sans doute de @Cortalus ?) qui parlait de ça et qui m'avait marqué.

 

Ah oui, comme les gens qui conduisent à contre sens sur l'autoroute... mais j'aurais pensé que c'était extrêmement marginale comme manière de faire, encore plus quand les gens doivent rester chez eux, etc. mais bonne remarque !

Link to comment
1 hour ago, Lancelot said:

Ça serait intéressant de voir la proportion de suicides dans ces "firearm-related injuries" et "drug overdose and poisoning". Même chose dans les "motor vehicle crash" d'ailleurs même si c'est moins évident à prouver.

Après faut voir aussi ce que l'on classe comme suicide.

 

Perso, je suis pas fan que le suicide by cops soit pris en compte dans les suicides, en tout cas sans que l'on en mentionne la proportion.

 

 

 

Sinon, ce qui m'intéresserais plus, c'est le nombre de mort sur les 1-17 (i.e.: ceux qui n'ont pas accès légalement aux armes).

Link to comment
2 hours ago, Rincevent said:

Cette cause a augmenté de 20-25 %... tandis que les overdoses ont doublé, mais ce n'est pas dans l'agenda politique donc c'est mal d'en parler je suppose. 

Je ne sais pas quelle période tu prends; si je prends 2013-2019 sur le graphe, j'obtiens:

80% d'augmentation pour les firearm-related et 132% sur les drug overdose & poisoning.

Donc oui c'est nettement plus pour les overdoses mais tu ne peux pas négliger l'effet en valeur absolue... Evidemment que passer en tête des causes de décès, c'est une raison en soi d'en faire une cible du discours. Et puis évidemment, si on voyait une classe de primaire faire une overdose de groupe, cela aurait un effet médiatique très fort...🙄

 

1 hour ago, Lancelot said:

Ça serait intéressant de voir la proportion de suicides dans ces "firearm-related injuries" et "drug overdose and poisoning". Même chose dans les "motor vehicle crash" d'ailleurs même si c'est moins évident à prouver.

 

L'article donne un peu de détails:

- l'augmentation de 80% des overdoses sur 2019-2020 est largement due à l'augmentation de 110% des empoisonnements accidentels. Un des facteurs déterminants est évidemment l'augmentation de la circulation des opioïdes et leur banalisation, ce qui a augmenté les risques d'accidents domestiques. Cet autre article (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8606008/) parle uniquement des overdoses et détaille les mesures pour tenter d'enrayer cette "épidémie" mais cela n'a visiblement pas trop marché. Je conseille l'article, il est intéressant.

- l'augmentation des décès par armes à feu chez les enfants et adolescents a été très fort, plus de deux fois plus forte que l'augmentation dans la population générale.

 

 

Link to comment
il y a 27 minutes, Antoninov a dit :

Je ne sais pas quelle période tu prends

Je prends 2019-2020, YoY si tu préfères. D'une année sur l'autre, la hausse des morts par armes à feu est importante, mais celle des overdoses est démente. 

Link to comment
46 minutes ago, Marlenus said:

Après faut voir aussi ce que l'on classe comme suicide.

C'est souvent difficile de faire la différence entre un accident et un suicide. Imagine un dépressif qui se bourre la gueule, prend sa voiture et va se planter dans un platane : suicide ?

Une fois n'est pas coutume je recommande de lire l'article wikipédia que j'ai posté, qui ouvre beaucoup de pistes de réflexion proportionnellement à sa taille :

Quote

Motor vehicles are ideal self-injurious or self-destructive instruments for persons intent upon camouflaging their suicidal motivation from others, because widespread use of the word accident implies traffic collisions are unintentional.[4] The percentage of suicides among the tens of thousands of people killed annually in United States traffic collisions[5] is unknown because suicides are often misclassified as accidents if no suicide note is found.[6] Considering the large number of suicides by other methods, it would be remarkable if vehicles were less used as a convenient method of self-destruction avoiding insurance and religious complications.[7]

The probability and severity of traffic collisions may be increased by suicidal behaviors including drunk driving and speeding.[8] These risky driving behaviors are associated with depression as contributing factors to vehicular suicide.

[...]

Aside from use for premeditated suicides, as commuters spend more time driving, vehicles may be available at the instant of a momentary and temporary impulse towards self-destruction fueled by road rage. Suicides comprise nearly two-thirds of the 33,000 annual gun deaths in the United States.[10] Motor vehicles remain widely available while gun control reduces access to firearms. The percentage of traffic fatalities which are suicides appears to be increasing with time.[7]

Understanding the fraction of traffic fatalities attributable to suicide is important because many traffic safety measures are unlikely to influence suicides. Unmeasured suicides in empirical data used to evaluate traffic safety measures will result in systematic underestimation of effectiveness for non-suicidal road users.[7]

People can also stand or walk in front of oncoming traffic.

 

Link to comment
Il y a 6 heures, Rincevent a dit :

Cette cause a augmenté de 20-25 %... tandis que les overdoses ont doublé, mais ce n'est pas dans l'agenda politique donc c'est mal d'en parler je suppose. 


À part chez les libéraux, c’est quand même plutôt à gauche (donc ceux qui sont pour les restrictions pour les armes à feu) que l’on entend le plus parler de dépénalisation des drogues. Ils sont donc plutôt cohérents, en l’occurrence.

Link to comment
Il y a 6 heures, Rincevent a dit :

Cette cause a augmenté de 20-25 %... tandis que les overdoses ont doublé, mais ce n'est pas dans l'agenda politique donc c'est mal d'en parler je suppose. 

 

il y a 5 minutes, Johnnieboy a dit :

À part chez les libéraux, c’est quand même plutôt à gauche (donc ceux qui sont pour les restrictions pour les armes à feu) que l’on entend le plus parler de dépénalisation des drogues. Ils sont donc plutôt cohérents, en l’occurrence.

Si ils étaient cohérents, ils utiliseraient au contraire ce fait pour prôner un changement de politique envers les drogues. Le fait est que non, ils sont trop contents de voir crever des deplorables.

Link to comment
il y a 4 minutes, Rincevent a dit :

 

Si ils étaient cohérents, ils utiliseraient au contraire ce fait pour prôner un changement de politique envers les drogues. Le fait est que non, ils sont trop contents de voir crever des deplorables.


Quel fait ? Qui « ils » ?

Link to comment
il y a 7 minutes, Johnnieboy a dit :

Qui « ils » ?

La classe jacassante (qui, si si, a un agenda politique).

Link to comment

Hey les gars, l’augmentation des morts par drogues/overdose semble majoritairement due à l’explosion des morts accidentelles par opioides et autres, chez les très jeunes enfants: des enfants qui avalent la prescription de leur parent par exemple.

 

le second article que j’ai posté indiquent que les mesures pour contrer cela sont essentiellement indirectes: toute mesure faisant baisser le taux de prescription et améliorer les méthodes alternatives aux opioides abaisseraient ce taux de mortalité chez les enfants.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 11 minutes, Antoninov a dit :

Hey les gars, l’augmentation des morts par drogues/overdose semble majoritairement due à l’explosion des morts accidentelles par opioides et autres, chez les très jeunes enfants: des enfants qui avalent la prescription de leur parent par exemple.

 

le second article que j’ai posté indiquent que les mesures pour contrer cela sont essentiellement indirectes: toute mesure faisant baisser le taux de prescription et améliorer les méthodes alternatives aux opioides abaisseraient ce taux de mortalité chez les enfants.

Ton second article (fort intéressant par ailleurs) porte sur les enfants de moins de 12 ans ; ton graphique, sur les moins de 20 ans. Entre les deux, il y a un âge qu'on appelle l'adolescence, pendant lequel on fait des expériences et des conneries, par exemple se droguer.

 

Ceci étant, tenter d'améliorer les méthodes alternatives ne résout pas le problème : quand, suite à un intense lobbying, le gouvernement fédéral dirige toutes les incitations vers davantage d'opiacés, quoi qu'il en coûte, alors on aura davantage d'effets secondaires des opiacés.

  • Yea 1
Link to comment

Un premier lien sur l'entrainement des forces de police aux situations d'active shooter: C'est très explicite:

- time is of the essence

- même si un policier est seul, il doit entrer/distraire/essayer de neutraliser le tireur ou les tireurs

- même s'ils sont deux et que l'un est blessé, le policier restant doit continuer, etc.

- pas d'une manière téméraire mais en mettant clairement sa vie en danger pour essayer de sauver de vies innocents. Si un policier n'est pas prêt à prendre ce risque, il doit considérer changer de métier

("A first responder unwilling to place the lives of the innocent above their own safety should consider another career field.")

 

 

 

Rétropédalage du gouverneur, qui commence à réaliser (ou a dire) qu'on lui a fourni de mauvaises informations.

https://www.axios.com/2022/05/27/greg-abbott-uvalde-shooting-timeline

 

 

Plus la timeline se précise, plus les choses empirent... 😪

  • Yea 3
Link to comment

Ce n'est pas pil poil sur le sujet des fusillades, mais particulièrement intéressant quand même. Entre 1905 et 2000, la criminalité violente en Angleterre a augmenté de 180 x, 180 x L'augmenttaion de la population et des différences statistiques ne peuvent expliquer cela

C'est ce qui me fascine de plus en plus dans toutes les discussions, l'absence de prise en compte de l'essentiel ..

Link to comment
il y a 20 minutes, Philippe Hermkens a dit :

la criminalité violente en Angleterre a augmenté de 180 x, 180 x

Ta criminalité a deux dimensions? Qu'appelles tu "différence statistiques"? Sinon ce serait bien de citer les études concernées, pour ma part j'ai trouvé cela (British Crime Survey=BCS) :

DS_idPAS_D_ISBN_pu2004-03s_pa01-da08_art

Edit : Tu parlais de cette enquête ?

 

crime_UK.PNGmigration_UK.PNG

 

 

1904494677_great_britain.PNG.cf81eae0843af9e3283ea8c808e48a88.PNG

https://www.parliament.uk/business/publications/research/olympic-britain/crime-and-defence/crimes-of-the-century/

  • Yea 1
Link to comment

The Welfare State we are in, James Bartholomew, p.15

Différences statistiques en ce sens que la détermination de ce qu'est un crime violent peut varier ... 

On parle d'une évolution sur un siècle avant les Deux Guerres Mondi

Link to comment
Le 30/05/2022 à 17:37, Lancelot a dit :

https://en.wikipedia.org/wiki/Vehicular_suicide

Je me souviens d'un post ici (sans doute de @Cortalus ?) qui parlait de ça et qui m'avait marqué.

 

Oui, cela date de mon expérience à l'hôpital public, où j'ai eu l'occasion de travailler avec le personnel des urgences pendant le confinement. On avait noté à l'époque des accidents de la route qui ne laissaient guère de doutes sur les intentions de la victime. Quand on fonce sur un arbre sans freiner, sans avoir bouclé sa ceinture, ce n'est pas un accident. Mais c'est comme cela que c'est consigné pour les stats. On avait aussi des "chutes" depuis les hauteurs de bâtiment.

Link to comment
Le 30/05/2022 à 19:41, Lancelot a dit :

C'est souvent difficile de faire la différence entre un accident et un suicide. Imagine un dépressif qui se bourre la gueule, prend sa voiture et va se planter dans un platane : suicide ?

Une fois n'est pas coutume je recommande de lire l'article wikipédia que j'ai posté, qui ouvre beaucoup de pistes de réflexion proportionnellement à sa taille :

 

 

En tant que dépressif à répétition qui a régulièrement entretenu des idées suicidaires, je ne peux que confirmer. C'est au volant que je me serais probablement tué si j'étais passé à l'acte.

 

Raison 1 : la probabilité d'être au volant au moment du passage à l'acte. Les trajets matinaux et vespéraux sont particulièrement propices aux idées noires. D'autant plus que les longs trajets domiciles/travail augmentent le risque de dépression.

Raison 2 : l'accessibilité. Se procurer une arme de poing nécessite une autorisation de détention qui n'est délivré qu'après une enquête qui en principe écartera tout candidat qui a un passé psychiatrique. Les armes à canons longs sont plus faciles à se procurer mais sont nettement moins adaptées au suicide.

Raison 3 : il me semble plus facile d'écraser sur le champignon et de fermer les yeux que d'appuyer sur la détente. Mais ce n'est peut-être que moi, qui imaginait avec un certain enthousiasme le rugissement du moteur qui grimpe dans les tours, l'ivresse de l'accélération.

 

Laisser un doute sur ses intentions peut bien sûr être une autre raison. Pas pour moi. J'avais écrit une lettre de suicide qui demeurait dans ma mallette. Comme je ne savais pas quand ça me prendrait, j'avais pris les devants.

 

Ça va mieux aujourd'hui.

  • Yea 1
  • Love 3
Link to comment
il y a 10 minutes, Bézoukhov a dit :

Et je suppose qu'on ne le dit pas à la famille, par pudeur ?

 

La famille sait. Sauf si bien sûr elle ne veut pas savoir.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...