Jump to content

Coucou, les nouveaux : présentez-vous !


Copeau

Recommended Posts

Bienvenue Suger!

Encore un membre de la communauté des aix-marseillais enrôlé par Schweitzer, il n'en finit pas :doigt:

Dis moi, es tu sur Angers ou sur Marseille? simple question pratique :icon_up:

Link to comment
Fantasme. Des milliers d'années d'histoire permettent d'avoir une vision sereine de la chose. Et si certains politiques agitent ce spectre, c'est bien parce que EUX ont un intérêt clair à le faire

Donne moi alors des éléments de compréhension (je ne demande qu'à compendre ton point de vue); quels évènements historiques te font dire cela? Sinon, je suis d'accord sur l'instrumentalisation du débat, mais les données démographiques sont quant à elle concrètes et sans équivoque…

:icon_up: le danger concernant le multiculturalisme est justement que tu y vois un danger…

Ca c'est ton point de vue, il n'est pas forcément le mien… Le multiculturalisme peut mener au communautarisme, cela s'est déjà vu et se voit encore, saucissonnant la société en compartiments isolés et dressés les uns contre les autres, alors qu'une identité nationale forte, absorbant les populations immigrées dans l'ensemble, est au contraire le ciment de la cohésion sociale.

Ne tombons pas dans l'exces inverse, il y a des problemes en France qui sont bien dus au refus de comprendre ce qui peut faire capoter la rencontre de deux civilisations differentes (ghettoisation etc…)

Il faut aussi se mefier du fait que si l'immigration est sans discussion un bienfait dans un environnement liberal, ca peut avoir des consequences negatives dans un environnement socialiste/interventioniste (systeme educatif inefficace, non responsabilisation des individus etc…)

Si je ne suis pas d'accord sur l'immigration en tant que bienfait absolu, j'approuve le raisonnement quant au rôle de l'Etat-providence dans tout cela. Il est vrai que si l'on abattait, ou du moins si l'on réduisait fortement ce dernier, il serait plus facile d'intégrer les immigrés par le travail (en l'absence d'aides (RMI inter alia) d'un Etat interventionniste). De ce point de vue là, je suis en accord avec toi.

Link to comment
Aux autres: arrêtez de me taquiner, jamais je ne pourrai lire en entier un ouvrage comme le Manifeste du Parti communiste (à moins que cela puisse m'aider à déstabiliser l'adversaire), les extraits m'ont amplement suffi!

Pourtant c'est pas long. Et tu le trouves sur internet. Enfin, comme à dit Sun tzu : "Connais ton ennemi etc."

Bienvenue aux nouveaux jeunes !

Link to comment
Aux autres: arrêtez de me taquiner, jamais je ne pourrai lire en entier un ouvrage comme le Manifeste du Parti communiste (à moins que cela puisse m'aider à déstabiliser l'adversaire), les extraits m'ont amplement suffi!

Ah ah ! Te voilà pris la main dans le sac, en train de ne pas exécuter les ordres de ton prof de SES quant à la lecture de cet ouvrage.

Toute l'histoire de notre temps dépend de ce manifeste
Link to comment

Hop, je viens de découvrir ce topic. Je vais donc me présenter :

Mon prénom est Boris, je suis actuellement lycéen (plus pour longtemps : 1 jour, en l'occurence :icon_up: ) en Haute-Savoie. Je suis double national Franco-suisse et partage donc les avantages (et les tares) inhérentes à ces deux cultures. Après un bref passage dans un "syndicat lycéen", et comme beaucoup d'anarchistes mal à l'aise à côté des bolchos, j'ai fini par découvrir le libéralisme et je l'ai tout de suite adopté. J'ai encore pas mal de chemin à parcourir, et j'espère que je tirerai profit de fréquenter ce forum.

Link to comment
Bonjour à tous,

Je suis un lycéen (Terminale ES) passionné par l'économie et qui en a assez de devoir supporter la propagande infâme que les professeurs de SES prétendent nous faire avaler… Je me suis intéressé aux différents courants pour découvrir que j'étais en fait un libéral de la pire espèce :icon_up: Pour le moment, je n'ai qu'abordé partiellement les grands auteurs (mais j'ai des affinités indubitables avec Hayek et Smith), je m'y mettrai réellement une fois le cap du baccalauréat passé (je me torturerai pour avoir écrit des annêries keynésiennes sur ma copie pour être sûr d'avoir une bonne note, mais je me consolerai en sachant que je serai bientôt libre de penser comme je l'entends). Et je suis tombé, par hasard, sur ce forum qui m'a immédiatement plu.

Par contre, j'ai eu du mal pour la classification en une tendance spéciale, car je ne suis pas entièrement un progressiste et je ne suis pas non plus complètement conservateur (comme Hayek déclarait ne pas l'être), je suis dans une mouvance intermédiaire; je ne suis pas conservateur car je ne défends aucune valeur religieuse, je suis pour l'avortement, mais en revanche je suis réticent face à l'immigration. Donc, voilà en espérant vous avoir éclairé un peu, je retourne à mes révisions pour participer plus activement à ce forum dès que j'en aurai fini avec les examens…

En attendant, continuez, c'est du bon travail!

Bienvenue à toi.

Link to comment
et comme beaucoup d'anarchistes mal à l'aise à côté des bolchos,

Bienvenue.

Je ne connais pas bien le milieu anarchiste. Est-ce que tu veux dire que la plupart des anars que tu as rencontré sont individualistes et non collectivistes ?

Link to comment

Salut je suis Trump, mais rien à voir avec le célèbre milliardaire américain portant un complément capillaire ! J'ai la trentaine passée, j'habite dans les Yvelines et en ce moment je fais de la musique ; période de vache maigre.

J'aime à me voir comme un libre-penseur mais hélas on est toujours soit le fasciste de l'un, soit le bobo de l'autre… Vous me direz quelle catégorie me convient le mieux :icon_up:

Link to comment
Salut je suis Trump, mais rien à voir avec le célèbre milliardaire américain portant un complément capillaire ! J'ai la trentaine passée, j'habite dans les Yvelines et en ce moment je fais de la musique ; période de vache maigre.

J'aime à me voir comme un libre-penseur mais hélas on est toujours soit le fasciste de l'un, soit le bobo de l'autre… Vous me direz quelle catégorie me convient le mieux :icon_up:

Pour le moment, on peut te mettre dans les bobistes ou les fachbos, si tu veux.

Bienvenue.

Mais c'est vrai, ton avatar pique un peu les yeux…

Link to comment
Bienvenue.

Je ne connais pas bien le milieu anarchiste. Est-ce que tu veux dire que la plupart des anars que tu as rencontré sont individualistes et non collectivistes ?

En fait, je n'ai pas fais de statistiques. :icon_up: Ceci dit, en général, les anars politisés/engagés sont plutôt collectivistes. Les anars individualistes veulent qu'on leur foute la paix, et ont un petit côté anti-politique. Je ne sais pas lesquels sont les plus nombreux. Je sais que pour y avoir été, s'engager, c'est s'engager avec les cocos et autres socialistes… étatistes. Et qu'on est obligés de renier pas mal de principes, ce que je refuse. Il y aussi une certaine pression, car la représentation des anarchistes individualistes est en fait inexistante, et je suis persuadé que certains s'engagent avec les collectivistes pour cette raison.

Link to comment

Bonjour à tous,

M'étant rendu compte que mon blog était référencé ici, la politesse me dicte de m'inscrire - et je sens que mon employeur va voir cela d'un mauvais oeil :icon_up:

J'en profite pour saluer certains membres (éminents) avec qui j'ai eu l'occasion de discuter par blogs interposés, et j'espère que cette inscription nous permettra d'approfondir certains débats.

Link to comment
Bonjour à tous,

M'étant rendu compte que mon blog était référencé ici, la politesse me dicte de m'inscrire - et je sens que mon employeur va voir cela d'un mauvais oeil :icon_up:

J'en profite pour saluer certains membres (éminents) avec qui j'ai eu l'occasion de discuter par blogs interposés, et j'espère que cette inscription nous permettra d'approfondir certains débats.

Mazette ! Tu n'étais donc toujours pas inscrit !?

Bienvenue, donc.

Link to comment
Hop, je viens de découvrir ce topic. Je vais donc me présenter :

Mon prénom est Boris, je suis actuellement lycéen (plus pour longtemps : 1 jour, en l'occurence :icon_up: ) en Haute-Savoie. Je suis double national Franco-suisse et partage donc les avantages (et les tares) inhérentes à ces deux cultures. Après un bref passage dans un "syndicat lycéen", et comme beaucoup d'anarchistes mal à l'aise à côté des bolchos, j'ai fini par découvrir le libéralisme et je l'ai tout de suite adopté. J'ai encore pas mal de chemin à parcourir, et j'espère que je tirerai profit de fréquenter ce forum.

arlesienne.blogspirit.com ?

Link to comment
Bonjour à tous,

M'étant rendu compte que mon blog était référencé ici, la politesse me dicte de m'inscrire - et je sens que mon employeur va voir cela d'un mauvais oeil :icon_up:

J'en profite pour saluer certains membres (éminents) avec qui j'ai eu l'occasion de discuter par blogs interposés, et j'espère que cette inscription nous permettra d'approfondir certains débats.

Ylyad la joie?

Link to comment

Salut à tous !

J'ai fête mes 17 ans en mai dernier, je suis (ou plutot j'etais) en Terminale ES et je viens de passer mon bac. De gauche, je commence à admettre que, contrairement aux idées reçues, il est difficile d'être progressiste sans être libéral : le libéralisme n'est pas seulement economique (ce dernier est "une condition nécéssaire, mais pas suffisante, de la liberté" d'après Friedman, si je ne me trompe pas), il est aussi politique. A ce titre, je crois qu'il peut etre vecteur de promotion, de mobilité, et donc de justice sociale, en supprimant les entraves diverses à l'epanouissement de chacun.

L'histoire moderne semble avoir démontré que le dirigisme, quelque soit son intention initiale, a abouti un peu partout à des conséquences similaires : voila pourquoi je me définis comme "libéral", même si ce mot est un gros mot aujourd'hui (le fait que certains groupes, voire peut etre un futur parti à 10% des voix s'il se que chacun d'entre eux regrette de ne pas être un boulon bien vissé dans une machine bureaucratique géante).

Toutefois, je reste assez perplexe sur des sujets tels que l'education ou la santé : pour la premiere, elle me semble une condition nécéssaire pour assurer la mobilité sociale, pilier de la démocratie libérale : si l'egalitarisme y porte atteinte, je vois difficilement comment la privatisation du systeme educatif pourrait l'ameliorer. Pour la santé, même si je sais que cela est contestable, l'accès à des prestations de santé de qualité equivalente selon les individus me semble être un "droit naturel".

Par manque de "sagesse" ou plutot de connaissances eu egard à mon jeune age, je n'ai pas d'idées arrêtées et de dogmes à défendre, et je suis donc naturellement ouvert au débat : j'espere trouver sur ce forum un espace d'echange, présentant des theses diverses autour d'un sujet, le liberalisme, aussi bien en économie politique que dans des domaines plus abstraits comme la philosophie, echange dont j'espere qu'il sera convivial et de qualité. :doigt:

@+ sur ce forum

:icon_up:

Link to comment
Toutefois, je reste assez perplexe sur des sujets tels que l'education ou la santé : pour la premiere, elle me semble une condition nécéssaire pour assurer la mobilité sociale, pilier de la démocratie libérale : si l'egalitarisme y porte atteinte, je vois difficilement comment la privatisation du systeme educatif pourrait l'ameliorer. Pour la santé, même si je sais que cela est contestable, l'accès à des prestations de santé de qualité equivalente selon les individus me semble être un "droit naturel".

Tu auras largement de quoi appronfondir la question en parcourant les fils sur ces deux sujets, traités quotidiennement.

Pour ce qui est de la mobilité sociale (ah oui au fait, on arrête avec Bourdieu dès maintenant !) on remarquera simplement que les américains sont plus nombreux à faires études supérieures (dans des universités considérées comme bien meilleures) que les français, malgré la "gratuité" des universités françaises.

Sur le plan purement théoriques, les établissements ont toujours intérêts à avoir les meilleurs élèves, pour garder intacte la valeur de leur diplôme. Car c'est cette valeur (que les employeurs leur accordent) qu'ils vendent à leurs étudiants.

Pour ce qui est de la santé, une assurance santé dans le privé coûterait le même à un smicard que ses cotisations maladies actuelles. Sachant que les prestations de remboursements seraient bien meilleures.

Bienvenue à toi en tout cas. Mais, franchement, Rawls, c'est pour les libéraux complexés.

Link to comment

Bienvenue à Suger, RedGhost, Trump-à-l'avatar-qui-donne-malokran, Ylyad et Altore, qui entame la rien moins que 200ème page du topic !

Toutefois, je reste assez perplexe sur des sujets tels que l'education ou la santé : pour la premiere, elle me semble une condition nécéssaire pour assurer la mobilité sociale, pilier de la démocratie libérale : si l'egalitarisme y porte atteinte, je vois difficilement comment la privatisation du systeme educatif pourrait l'ameliorer. Pour la santé, même si je sais que cela est contestable, l'accès à des prestations de santé de qualité equivalente selon les individus me semble être un "droit naturel".

Moi aussi je croyais ça. Et puis j'ai compris mon erreur. Ne t'inquiète pas de notre dureté de ton : c'est pour ton bien (et si tu as signé, c'est pour en chier) ! :icon_up:

Link to comment
Bienvenue à toi en tout cas. Mais, franchement, Rawls, c'est pour les libéraux complexés.

C'est peut être le cas…et si je me suis inscrit ici, c'est peut être justement pour me "decomplexer", le libéralisme, en France en tout cas, étant comme je l'ai dit un gros mot, surtout chez les jeunes.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...