Jump to content

Coucou, les nouveaux : présentez-vous !


Copeau

Recommended Posts

Bonjour à toutes et à tous! Puisque c'est un topic de présentation… Autant que je me présente!

Pour les trucs dont tout le monde se fiche: Je m'appelle Alexandre, je rentre dans peu de jours maintenant en faculté d'histoire et je suis ouvrier pour toutes mes vacances. D'ailleurs, durant mon travail, je me rappelle toujours ma philosophie basée sur le mérite pour tenir le coup. J'aime pas me vanter mais j'ai totalement amélioré toutes les méthodes de travail que l'on m'a conseillé, le résultat est que je produis 1/3 de plus que si j'avais suivi les dires de mes supérieurs…. Je suis un futur grand de toutes façons, et vous me lécherez tous les pieds dans peu de temps, tout libéraux que vous êtes. (Il s'agit de la catégorie dont tout le monde se fiche, je le rappelle.)

Ne prenez pas peur, j'aime beaucoup l'ironie. Mais je reste quand même prétentieux. Je me suis inventé une philosophie de vie, critiquable, mais que l'on reste dans le respect envers moi, je déteste la malveillance qui consiste à descendre son interlocuteur gratuitement, sans fond. Cette façon de voir les choses, je l'ai faite tenir dans deux phrases:

"Je ne suis pas tolérant, je déteste les intolérants. Je ne suis pas généreux, j'aide juste par intérêt. Je ne suis pas ambitieux, j'aime juste écraser les autres. Mais je ne pense pas la moitié de ce que je peux dire.

Je suis tout à fait normal."

Vous l'interprétez comme vous voulez, je ne fournirai aucune explication.

Côté politique, pour faire bref, je suis de ceux qui pensent que l'idéalisme n'a rien à faire dans la chose publique, trop meurtrier, trop excluant, sans compromis. D'ailleurs, je suis de tendance libérale, assurément, mais je pars du principe que la politique règle des intérêts, et cela ne se fait que sur la compromission, ce qui est censé donner un pot-pourri de morceaux de plein d'idéaux pour que tout le monde s'y retrouve. (Bien évidemment, je ne prétend pas avoir raison, mais c'est ce que j'en pense.)

J'aime les autres avis, sauf ceux qui s'expriment dans la violence, si un débat part en joute verbale, je ne réponds pas. L'indifférence est plus forte que toute violence.

Sinon, pour finir, j'ajoute que mon écrivain préféré est Orwell. (Et oui… Mais il était plus qu'un simple socialiste.) Et que j'écoute Schubert avec autant de plaisir qu'un tube des Black Eyed Peas. Enfin, je lis tout les journaux, tout en préférant "Contrepoints".

Bon, vous l'aurez compris: Vive la diversité. (et vive moi.)

PS: La longueur de cette présentation prouve encore mon narcissisme.

Link to comment

Apollon? Il est moins bien que moi… (Non, franchement, j'ai un problème avec les émoticônes, donc pour le côté ironique, ça marche pas. "Fail".)

Tu te la racontes grave cousin, j'espère que c'est réaliste. Apprends que dans la vie, dans le taf, il faut toujours promettre moins que ce que tu peux faire, pour créer la surprise, l'envie, l'étonnement. Si cette maxime est tienne, tu devrais donc nous éblouir, au vu de ton post narcissique au possible.

Sinon bienvenue à toi.

Link to comment

Apollon? Il est moins bien que moi… (Non, franchement, j'ai un problème avec les émoticônes, donc pour le côté ironique, ça marche pas. "Fail".)

Dans 98 messages, il n'en sera rien, tu pourras émoticoner.

Link to comment

Bonjour à tous !

Mon prénom à moi, c'est Nicolas -- Le N du pseudo --, je vais rentrer en première année de droit. J'ai eu l'occasion au lycée d'être éveillé à la plupart des théories économiques (option SES qui m'a passionné, puis toujours au lycée spécialité science po où j'ai étudié pendant 2 ans des penseurs aussi variés que Marx ou Smith en passant par Weber, puis toute la théorie générale sur l'Etat et ses fondements), que j'ai décidé de pousser par moi-même via des lectures personnelles en politique / économie puis j'en suis arrivé aux essais libéraux, desquels je me sens naturellement le plus proche. Tel qu'indiqué dans mon profil, j'aime beaucoup Bastiat et Constant et me sens donc proche des idées libérales "classiques", tendance minarchiste.

Dans le restant de mes centres d'interêt j'aime : la Hi-Fi (et nécessairement la musique, principalement rock ; hard rock ; psychedelic -- période préférée : 67-75 -- mais bien d'autres choses encore), photographie, bande dessinée, les antiquités (meubles du XVIIIème, bronzes du XIXème, des choses comme ça), l'Histoire, la politique, les jeux de logique (échecs, casse-têtes, etc.)…

Je ne sais que dire d'autre … ?

Je suis ici pour parfaire mon opinion sur les applications diverses et variées des idées libérales et ceci d'autant plus que la situation politicoéconomique du moment n'est vraiment pas rose, puis éventuellement débattre avec les différentes approches du libéralisme représentées ici.

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à demander !

Link to comment

AlexLyon : Tu es de Lyon, comme ton pseudo semble l'indiquer ? Il me semble que toute activité libérale s'est éteinte à Lyon, il serait peut-être possible d'organiser quelque chose si on trouve suffisamment de libéraux dans cette ville.

Je plussoie. D'autant plus qu'à mon avis, un nombre non négligeable de liborgiens sont dans la région lyonnaise, mais peut être serait il judicieux de s'enquérir également de ce qui existe déjà en la matière.

Link to comment

Bonjour à tous !

Étudiant en seconde année d'économie (ou plutôt de keynésianisme bouseux et dégoulinant, mais bon forcément avec l'Ednat si t'es pas keynésien c'est pas la peine de tenter d'avoir ton diplôme :rolleyes:), j'ai plongé dans le libéralisme au lycée grâce à l'option SES et une prof très ouverte d'esprit. Avoir un parent indépendant et spolié par l'Etat, ça aide aussi. dry.gif

Je n'ai pas encore lu toutes les œuvres majeures mais je m'y attèle activement (Atlas Shrugged devrait arriver dans une semaine si les Etats-Unis n'explosent pas entre-temps).

A noter que dans le campus, la cause libérale semble perdue d'avance pour cause de lobotomisation massive des esprits. La plupart des étudiants croient tout ce que leur raconte les médias télévisés et ne lisent pas d'essais, c'est donc inutile de faire une distribution massive de la route de la servitude en espérant attirer l'attention de certains d'entre eux, ils les utiliseraient probablement pour se réchauffer lors des (innombrables) journées de grève.

Enfin bref, ce forum semble un lieu idéal pour se marrer/s'effaroucher/s'étouffer devant les idées socialo/écolo/étatistes et cela fait déjà un moment que je le parcours avec intérêt.

En guise de conclusion, je dirais : Ron Paul president !

(edit : oublié le à après grâce. Merci de m'avoir quoté, ça m'a permis de me corriger :lol:)

Link to comment

Bonjour à tous !

Étudiant en seconde année d'économie (ou plutôt de keynésianisme bouseux et dégoulinant, mais bon forcément avec l'Ednat si t'es pas keynésien c'est pas la peine de tenter d'avoir ton diplôme :rolleyes:), j'ai plongé dans le libéralisme au lycée grâce l'option SES et une prof très ouverte d'esprit. Avoir un parent indépendant et spolié par l'Etat, ça aide aussi. dry.gif

Je n'ai pas encore lu toutes les œuvres majeures mais je m'y attèle activement (Atlas Shrugged devrait arriver dans une semaine si les Etats-Unis n'explosent pas entre-temps).

A noter que dans le campus, la cause libérale semble perdue d'avance pour cause de lobotomisation massive des esprits. La plupart des étudiants croient tout ce que leur raconte les médias télévisés et ne lisent pas d'essais, c'est donc inutile de faire une distribution massive de la route de la servitude en espérant attirer l'attention de certains d'entre eux, ils les utiliseraient probablement pour se réchauffer lors des (innombrables) journées de grève.

Enfin bref, ce forum semble un lieu idéal pour se marrer/s'effaroucher/s'étouffer devant les idées socialo/écolo/étatistes et cela fait déjà un moment que je le parcours avec intérêt.

En guise de conclusion, je dirais : Ron Paul president !

Bienvenue ! En tant que victime de l'Education Nationale pendant mes années de lycée que je viens tout juste de finir, je ne peux que compatir à ta douleur.

Link to comment

A noter que dans le campus, la cause libérale semble perdue d'avance pour cause de lobotomisation massive des esprits. La plupart des étudiants croient tout ce que leur raconte les médias télévisés et ne lisent pas d'essais, c'est donc inutile de faire une distribution massive de la route de la servitude

Mieux : tu es étudiant sur un campus apparemment (cela veut dire que la résidence étudiante est proche du lieu de cours j'imagine?), fonde une petite asso avec quelques collègues, dont le but serait tous les mois (ou plus) de faire des débats politiques sur le modèle du Café Liberté. Avec ça, tu vas attirer des gens, discuter, convaincre. N'oublie pas, si tu le fais, la double casquette : tenancier du lieu de débat ET participant avec tes opinions à toi, histoire de ne pas en faire une tribune où tu vas soliloquer.

Link to comment

Mieux : tu es étudiant sur un campus apparemment (cela veut dire que la résidence étudiante est proche du lieu de cours j'imagine?), fonde une petite asso avec quelques collègues, dont le but serait tous les mois (ou plus) de faire des débats politiques sur le modèle du Café Liberté. Avec ça, tu vas attirer des gens, discuter, convaincre. N'oublie pas, si tu le fais, la double casquette : tenancier du lieu de débat ET participant avec tes opinions à toi, histoire de ne pas en faire une tribune où tu vas soliloquer.

Cela pourrait se faire, quelqu’un a d'autres conseils/mises en garde pour organiser ce genre d'événements ?

Et sait-on jamais, y-a -t-il des gens de Nantes dans le coin ?

Link to comment

Cela pourrait se faire, quelqu’un a d'autres conseils/mises en garde pour organiser ce genre d'événements ?

Et sait-on jamais, y-a -t-il des gens de Nantes dans le coin ?

J'y étais pour mon M1 & M2 (en droit donc juste à coté) et là bas, dur amha de sortir du clivage UNEF/UNI.

Je pense que le meilleur moment pour se montrer c'est pendant les blocus. Deux alertes néamnoins, ne pas se faire amalgamer avec la droite bourgeoise bobo (UNI et cie) et être près à se mettre sur la gueule vu les cocos d'en face.

Essaye ptet d'organiser un débat dans au théatre universitaire en esperant que les tenanciers (je ne sais pas vraiment comment cela fonctionne) ne soit pas axés politiquement.

Link to comment

Il y a beaucoup de libéraux dans l'UNI actuel, et leur expérience n'est pas négligeable. Le PLD s'appuie sur certains d'entre eux pour développer une association lycéenne-étudiante, les Jeunes Libdem, et mettre à la disposition des jeunes du matériel militant (à eux de faire la demande et de préparer le contenu) et (bientôt) une vitrine pour coordonner formations, conseils, actions.

Link to comment

Bonjour à tous !

Mon prénom à moi, c'est Nicolas -- Le N du pseudo --, je vais rentrer en première année de droit. J'ai eu l'occasion au lycée d'être éveillé à la plupart des théories économiques (option SES qui m'a passionné, puis toujours au lycée spécialité science po où j'ai étudié pendant 2 ans des penseurs aussi variés que Marx ou Smith en passant par Weber, puis toute la théorie générale sur l'Etat et ses fondements), que j'ai décidé de pousser par moi-même via des lectures personnelles en politique / économie puis j'en suis arrivé aux essais libéraux, desquels je me sens naturellement le plus proche. Tel qu'indiqué dans mon profil, j'aime beaucoup Bastiat et Constant et me sens donc proche des idées libérales "classiques", tendance minarchiste.

Dans le restant de mes centres d'interêt j'aime : la Hi-Fi (et nécessairement la musique, principalement rock ; hard rock ; psychedelic -- période préférée : 67-75 -- mais bien d'autres choses encore), photographie, bande dessinée, les antiquités (meubles du XVIIIème, bronzes du XIXème, des choses comme ça), l'Histoire, la politique, les jeux de logique (échecs, casse-têtes, etc.)…

Je ne sais que dire d'autre … ?

Je suis ici pour parfaire mon opinion sur les applications diverses et variées des idées libérales et ceci d'autant plus que la situation politicoéconomique du moment n'est vraiment pas rose, puis éventuellement débattre avec les différentes approches du libéralisme représentées ici.

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à demander !

Bonjour à tous !

Étudiant en seconde année d'économie (ou plutôt de keynésianisme bouseux et dégoulinant, mais bon forcément avec l'Ednat si t'es pas keynésien c'est pas la peine de tenter d'avoir ton diplôme :rolleyes:), j'ai plongé dans le libéralisme au lycée grâce à l'option SES et une prof très ouverte d'esprit. Avoir un parent indépendant et spolié par l'Etat, ça aide aussi. dry.gif

Je n'ai pas encore lu toutes les œuvres majeures mais je m'y attèle activement (Atlas Shrugged devrait arriver dans une semaine si les Etats-Unis n'explosent pas entre-temps).

A noter que dans le campus, la cause libérale semble perdue d'avance pour cause de lobotomisation massive des esprits. La plupart des étudiants croient tout ce que leur raconte les médias télévisés et ne lisent pas d'essais, c'est donc inutile de faire une distribution massive de la route de la servitude en espérant attirer l'attention de certains d'entre eux, ils les utiliseraient probablement pour se réchauffer lors des (innombrables) journées de grève.

Enfin bref, ce forum semble un lieu idéal pour se marrer/s'effaroucher/s'étouffer devant les idées socialo/écolo/étatistes et cela fait déjà un moment que je le parcours avec intérêt.

En guise de conclusion, je dirais : Ron Paul president !

(edit : oublié le à après grâce. Merci de m'avoir quoté, ça m'a permis de me corriger :lol:)

Bienvenue à tous les deux.

A tous les nouveaux, n'hésitez pas à dire comment vous en êtes arrivés au libéralisme, c'est intéressant à savoir ;)

Link to comment

Bin, pour moi, comme je l'ai indiqué, c'était pour avoir un peu le pendant de ce qu'on nous enseignait dans le "programme officiel". En période de crise, les cours d'éco étaient d'autant plus intéressants car les exemples pratiques étaient l'actualité en elle-même -- on ne peut plus pertinent comme exemple! -- et devant tant de références à Keynes, j'ai voulu lire ce qui s'y opposait et cela m'a paru davantage crédible que celui-ci. Voilà comment j'en suis arrivé aux essais libéraux, bien que je vienne déja d'une famille aux idées économiques assez marquées libéralement, les livres m'ont permis de pousser la réflexion sur plein d'idées pratiques de cet état d'esprit. Ensuite, d'auteurs en auteurs (chacun faisant explicitement ou implicitement référence à l'autre), on peut vite arriver à passer pas mal de temps libre sur le sujet.

Sinon, je pense que pour ceux qui ne sont pas "éveillés" par quelqu'un ou qui n'ont pas la curiosité de chercher par eux-même à connaître les différents points de vue qui existent, il est très difficile qu'ils entendent parler ne serait-ce que des principales théories libérales d'un point de vue "objectif" car force m'a été de constater que dans l'enseignement "officiel", il y a bel et bien un parti pris dans l'exposition des théories économicopolitiques en faveur du protectionnisme, de l'Etat providence, etc. Si l'on n'est ni curieux, ni chanceux d'être entouré de gens différents du parti pris dans l'éducation scolaire en général, je pense que venir au libéralisme est du domaine de la chimère. Et plus l'une de ces deux conditions dure longtemps pour un individu, plus celui-ci sera réfractaire à croire à autre chose lorsqu'il lui sera donné l'occasion d'en faire connaissance.

Non partisan pour autant de faire du prosélytisme, je pense qu'une exposition objective et également répartie en temps et en importance des applications concrètes des principales théories sans stigmatiser l'une ou l'autre ; puis l'encouragement plus approfondi d'une certaine curiosité intellectuelle chez les jeunes permettraient à beaucoup de découvrir ce que la plupart ne connaissent tout bonnement pas sur le libéralisme, associé pour beaucoup à l'idée simple de la "jungle sans foi ni loi".

Link to comment

Bonjour à tous,

Ayant de la sympathie pour les idées libérales depuis toujours, j'ai découvert ce forum par hasard, que je lis depuis quelques temps et comme je trouve que les discussions sont intéressantes j'ai décidé de m'inscrire.Par contre contrairement à beaucoup d'entre vous je n'ai pas encore lu les grands auteurs libéraux classiques mais je m'y attelerais un jour (quand j'aurais le temps).

Link to comment

Bonjour,

Après avoir fini un an de prépa hec à Carnot Paris, je vais entrer en 2è année à Science Po Strasbourg.

De même, je ne peux que plussoyer les propos ci dessus : j'ai fait une section ES, j'ai donc eu des cours d'éco au lycée, j'en ai eu aussi de plus approfondis en prépa, et le moins que l'on puisse dire c'est que le keynésianisme est mis en avant ! Au lycée d'ailleurs après avoir vu rapidement les classiques et néoclassiques on ne parle que de ça. En prépa ça s'est un peu amélioré : on a vraiment abordé toutes les théories économiques, libéralisme y compris. Mais si les cours n'étaient pas directement orienté, on nous a une nouvelle fois indirectement présenté Keynes et l'Etat providence comme des avancées, du progrès… Évidemment j'étais biaisé, et comme tout le monde je croyais en la toute puissance de l'Etat bienfaisant. Heureusement je suis un jour tombé sur le blog de H16 (ne me demandez pas comment, je n'en sais strictement rien). Je suis séduit par le ton, par le propos qui tranche avec ce qu'on a l'habitude de lire autre part… Ça me fait réfléchir. De fil en aiguille, je lis de plus en plus de sources libérales, donc l'excellent Contrepoint, et petit à petit je passe d'anti-sarkozyste primaire à tendance socialo à libéral. Ce "changement" s'est fait ces derniers mois, c'est encore tout frais pour moi, il me reste encore beaucoup à apprendre de cette idéologie, mais elle me plaît beaucoup et je ne demande qu'à en apprendre plus en lisant. Je vais essayer de lire quelques auteurs comme Hayek cette année.

Sinon, j'ai été assez surpris, mais j'ai commencé à entrer en contact avec des futurs camarades de promo de Science Po et… j'ai déjà trouvé un libertarien ! Il a l'air de bien s'y connaître, cette année risque d'être intéressante, même si en grande majorité les étudiants sont socialistes. Cependant j'espère pouvoir avec mon camarade faire avancer la cause libérale, on verra bien.

Au plaisir de vous lire !

Link to comment

Merci @Terenor !

@chitah : je sais qu'il connaît Contrepoints mais il faudrait que je lui parle de ce forum, je suis sûr qu'il le connaît. Sinon, merci !

@Largo Winch : effectivement moi mon chemin ça aura été Hashtable -> Contrepoints -> Liberaux.org

@Arturus : en effet, merci de la correction, je n'avais pas fait attention.

Link to comment

Bonjour à tous!

Petite présentation rapide pour les "renseignements personnels" : j'ai 22 ans, habite pour l'instant en région parisienne, et vais bientôt être diplômée de l'ENSTA (école d'ingénieur). Je me destine au beau métier d'ingénieur aérodynamicien, dans le secteur de la défense de préférence. Je connais déjà un peu quelques uns d'entre vous pour les avoir rencontrés en compagnie de F. Mas, mon fiancé.

Pour ce qui est de mes sujets d'intérêt, je vais dire pêle-mêle : politique, économie (sans blague), histoire (j'essaye de rattraper tant bien que mal les lancunes de l'enseignement de l'histoire française enseignée par l'éducation nationale), philosophie, et bien sûr aéronautique. J'ai assez peu de "passe-temps", (hobbies pour les amoureux du franglais), mais on peut compter parmi eux la musique (en écouter, et en jouer), la lecture, et la consommation excessive de séries américaines.

Venons en au plus important, la raison de mon inscription sur ce forum : monarchiste à l'origine, je me suis vite aperçue que cette opinion était motivée par mon amour des libertés et ma détestation de l'Etat envahissant et donneur de leçons, bien que décadent et incapable, que nous subissons aujourd'hui. Par chance, F. Mas étant déjà libéral, il a pu me donner des idées de lecture et de fréquentations qui m'ont aidé à structurer tout ça.

Je suis assez novice pour le moment, mais on peut dire que mes idées se rapprochent des libertariens conservateurs (du type tea party pour les plus crédibles) et de ceux qui veulent un Etat réduit à son strict minimum, voire moins laugh.gif

Exit donc l'éducation nationale qui fait tout pour éliminer ses concurrents, le ministère de la culture, le monopole des armes pour qu'on ne puisse pas se défendre, et bien d'autres choses encore qui sont traitées dans ce forum!

Ce qui m'a (enfin) décidé à m'inscrire, après une longue période où je me suis contentée de lire et diffuser contrepoints ou de lire ce forum par personne interposée? C'est l'arrogance actuelle de nos élites dans la façon dont ils font gober à tous un discours socialisant et contre-productif sur ce qu'ils appellent "la crise" (et qui se rapproche plus d'une redonne mondiale des cartes à long terme). Je n'aime pas les regarder les bras croisés conduire le pays à sa perte.*

Je lirai probablement plus que je n'écrirai dans un premier temps, parce que j'ai encore besoin de me former sur la plupart des sujets abordés.

Link to comment

En tout cas, je constate que le flux a l'air de s'inverser : les nouveaux venus ont l'air de connaître d'abord Contrepoints puis se décident à s'inscrire sur le forum.

Hé oui, contrepoints a l'air de ratisser plus large que le reste des produits liborg…

@miss Liberty : bienvenue à toi!

Link to comment

Bienvenue, Miss Liberty !

Venons en au plus important, la raison de mon inscription sur ce forum : monarchiste à l'origine, je me suis vite aperçue que cette opinion était motivée par mon amour des libertés et ma détestation de l'Etat envahissant et donneur de leçons, bien que décadent et incapable, que nous subissons aujourd'hui.

Tiens, j'ai fais le même parcours. :) Je suis d'ailleurs persuadé qu'il y a un public monarchiste tout à fait réceptif aux idées libérales (enfin, plutôt aux idées libertariennes en fait). Nous partageons avec les monarchistes le refus de patauger dans la mare républicaine, l'opposition à toute forme de centralisation et de politique jacobine, le refus de la bureaucratie et de la technocratie, etc. Il est regrettable que les idées monarchistes, qui devraient être conservatrices, aient souvent été contaminées par un terrible progressisme : le nationalisme. Je pense que les monarchistes épargnés par cette tare sont de précieux compagnons de combat intellectuel.

D'ailleurs, je suis curieux de savoir si tu es toujours monarchiste après être devenue libérale ? Une minarchie royale, qu'en penses-tu ?

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...