Jump to content
Copeau

Coucou, les nouveaux : présentez-vous !

Recommended Posts

Merci beaucoup pour vos messages de bienvenue.

Juste pour préciser sur Lemennicier que j'avais qualifié de "bouffon" dans mon message de présentation: j'étais allé il y a un certain temps sur son site bwm-mediasoft, avant qu'il ne soit réactualisé récemment. A l'époque, le site était truffé d'erreurs de syntaxe et d'orthographe, les quelques extraits de son cours m'avaient fait assez mauvaise impression (exemples triviaux ou mal choisis, notamment sur la notion de cout d'opportunité). Le ton est désagréable, suffisant et parfois vulgaire. C'est le genre de personnes qui donnent une image "extrémiste" des libéraux, alors que les propos que je lis sur ce site sont mesurés et censés dans leur grande majorité.

Sincèrement, je ne comprends pas comment il a acquis le statut de "référence" libérale. Pour Salin c'est un peu différent.

Je dois reconnaître que le contraste entre la suffisance intellectuelle de Bertrand Lemennicier et son orthographe déficiente m'a souvent fait sourire …

Il n'en reste pas moins que c'est quelqu'un qui a le mérite, chaque fois que je le lis, de me faire réfléchir, de me faire tordre et retordre mes préjugés dans tous les sens … Ce n'est pas si mal !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Après avoir milité dans les rangs de l'ultra gauche marxiste, sectaire, dogmatique et totalitaire, je me suis progressivement rapproché des idées libérales.

Je n'ai pas, pour autant, l'impression de renier totalement les sentiments moraux à l'origine de cet engagement passé mais plutôt d'avoir trouvé des explications et donc des solutions différentes à ce sentiment d'injustice.

J'espère que mes contributions au débat vous intéresseront.

Bien à vous,

Mathieu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenue. Comme quoi le gauchisme mène à tout à condition d'en sortir. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Freeman, tu t'es trompé d'adresse:

www.liberte-cherie.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que tu es à LC, mais je ne sais pas s'il peut être au deux…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'englobez-vous dans "sentiments moraux" ?

Celui d'aider plus pauvre que soit ? Mais il serait stupide de les renier car on "passe" libéral.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aider les autres de son propre chef est libéral.

Racketter les uns et redistribuer aux autres tout en s'autoattribuant le titre de "solidaire et citoyen" ne l'est pas.

Bienvenue Mathieu :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bienvenue! :doigt:

Je suis venu vous dire que je m'en vais…..

Vous pouvez me désinscrire

Alors tchao et bonne continuation :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi ? Tu as honte de laisser une trace ici ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part j'attend toujours de vous une explication de ce qu'est un socialiste libéral (construction théorique svp)

Je lirais la réponse avec plaisir à mon retour de weekend.

Ah oui j'oubliais, bienvenue :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Mathieu!

Au plaisir de te lire , n'hesite pas a poster , c'est comme ca qu'on progresse. :icon_up:

ps: t'es pas le seul a venir de l'EG :doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un socialiste libéral c'est un socialiste qui sait que trop de socialisme est néfaste pour la société et qu'il faut le diluer avec une dose de libéralisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A défaut de vouloir reconnaître l'oxymore :icon_up:

Bienvenue Mathieu, au fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Freeman, tu t'es trompé d'adresse:

www.liberte-cherie.com

Je croyais que les deux étaient complémentaires, chacun dans son champ d'action. On va se chamailler comme des gauchistes, maintenant?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je croyais que les deux étaient complémentaires, chacun dans son champ d'action. On va se chamailler comme des gauchistes, maintenant?

Private joke! (et je précise que les deux ne sont pas du tout complémentaires, ça c'est clair…)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, je m'appelle Denis, et je suis un militant à l'ump avec des idées libérales. J'ai découvert ce forum il y'a peu et j'espère apporter un peu de mes idées au débat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

UMP et libéral ? Belle antinomie :doigt:

Quoiqu'il en soit bienvenu, et n'hésite pas à participer. Le premier contact sera peut-être abrupt (choc des idées) mais une fois ceci surmonté tu pourras te faire une idée :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenus.

ps: Comment se fait-il que ce sujet n'est pas été déplacé dans le vrai sujet de présentations?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour, je m'appelle Denis, et je suis un militant à l'ump avec des idées libérales. J'ai découvert ce forum il y'a peu et j'espère apporter un peu de mes idées au débat.

Bienvenue Denis. Libéral bravo. UMP, ouille ouille ouille. Mais on s'en sort. L'important, c'est la volonté : c'est dur, mais y'a pas de patch.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certains veulent faire percer le libéralisme au sein de la droite actuelle, on peut pas leur en vouloir. Bienvenue à vous Denis mais il serait temps de se dire que c'est peine perdue, j'en veux pour preuve les dernières propositions de Sarko…

La rupture économique selon Sarkozy

lefigaro.fr

22 juin 2006, (Rubrique France)

Relance du pouvoir d’achat des salariés, heures supplémentaires exonérées d’impôts et de charges sociales, «tolérance double zéro» pour «les patrons voyous» : le président de l’UMP a dessiné jeudi soir à Agen les contours de son programme économique et social

Nicolas Sarkozy à Agen, le 22 juin.

«Aujourd'hui, on décourage le travail supplémentaire, je veux le décupler». Après Douai et Nîmes, Nicolas Sarkozy a poursuivi jeudi soir à Agen sa tournée de discours pré-présidentiels. Au programme cette fois-ci, la politique économique et sociale.

Le président de l’UMP a proposé de «construire le progrès social grâce à l'économie». Avec un leitmotiv : «tout mettre sur la table sans tabous». Ce qui, transposé en économie, revient à s’interroger sur «l'impôt sur le revenu, la taxe professionnelle, la taxe sur les salaires, les charges sociales». Avec comme idée force la lutte contre la «fracture sociale» qui «s'est transformée en désintégration sociale».

Le ministre de l’Intérieur préconise également une «forte revalorisation» des allocations familiales dès le premier enfant pour ceux qui gagnent moins que le smic et tous ceux pour lesquels l'arrivée d'un enfant représente une baisse sensible du niveau de vie. thdn

«Il est scandaleux que l'échec enrichisse»

Nicolas Sarkozy s’est aussi attaqué à la rémunération des grands patrons, proposant qu’elle soit approuvée par l'assemblée générale des actionnaires et que les programmes de stock-options soient étendus aux salariés. Il a estimé que les dirigeants qui gagnaient beaucoup d'argent ou obtenaient des «parachutes en or» devaient l'avoir mérité. «Je veux dire à ce grand patron dont la gestion est un échec et qui négocie une prime d'éviction en forme de parachute en or qu'il est légitime que la réussite paye, mais qu'il est scandaleux que l'échec enrichisse», a-t-il lancé, stigmatisant ce qui n’est, selon lui, «rien d'autre qu'une forme d'abus de bien social». thdn thdn

«Reconnaître que l'euro avait brouillé les repères monétaires»

Nicolas Sarkozy a également évoqué une révision du statut et des objectifs de la Banque centrale européenne (BCE), dont il a critiqué la politique de relèvement progressif des taux d'intérêt. «Etre un Européen conséquent, c'est dire à la Banque centrale européenne qu'il y a des risques à poursuivre une politique de resserrement monétaire alors que l'activité stagne», a-t-il déclaré. «Il est urgent que soit créé un véritable gouvernement économique de la zone euro et que soient rediscutés le statut et les objectifs de la BCE», a-t-il ajouté, offensif sur la monnaie commune. Il a ainsi estimé que «dire la vérité aux Français», c'était aussi «reconnaître» que l'introduction de l'euro avait «brouillé les repères monétaires» et s'était «bel et bien accompagné d'une forte hausse du coût de la vie et d'une chute du pouvoir d'achat».

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si nos politiques étaient payés à la réussite ils creveraient vite de faim..

Share this post


Link to post
Share on other sites

«Je veux dire à ces gouvernements dont la gestion est toujours un échec qu'il est scandaleux que l'échec enrichisse»

Share this post


Link to post
Share on other sites
Certains veulent faire percer le libéralisme au sein de la droite actuelle, on peut pas leur en vouloir. Bienvenue à vous Denis mais il serait temps de se dire que c'est peine perdue, j'en veux pour preuve les dernières propositions de Sarko…

Il y en a aussi à gauche ( ne riez pas ) seulement c'est difficile. D'où la nécessité qu'il existe à côté de l'UMP et du PS un parti libéral.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Aurel

A Agen, Sarko nous a fait un beau cadeau en effet. Si après ce fabuleux discours les derniers libéraux de l'UMP ne fuient pas, c'est qu'ils ont sourds et aveugles.

Autre slogan scandé par le président de l'UMP : «Ce n'est pas le déficit qui crée le chômage, mais le chômage qui crée le déficit». Il faut, selon lui, «refuser une logique absurde qui conduit à augmenter les impôts, à couper dans les investissements publics et à tailler dans les dépenses sociales quand la croissance ralentit et le chômage augmente». Bref, ça sent la hausse des impôts (comme Juppé avant lui) ET la hausse de la dépense publique ET la hausse des déficits !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...