Jump to content

Émeutes Et Insécurité En France


Recommended Posts

En effet il me semble que Soral ne cherche pas vraiment à capter l'attention de ces racailles de banlieue comme on dit, mais bien plutôt celui du beur viril (les arabes sont des mecs "à l'ancienne"), opprimé par la majorité (paranoïaque donc), en situation de questionnement politique (ce qui signifie un gloubi-boulga où tout débat ou réflexion converge vers Israël, les USA, les rapports homme-femme, etc. sa teub et les juifs quoi comme le dit Rincevent).

En gros, l'arabe qui aurait pu tomber dans les filets de la LCR, du syndicalisme, peut-être du FN.

Link to comment

Et de toute façon, le terme pertinent dans cette appellation, c'était évidemment "américain". Les racailleux n'écoutent pas du raï, ou je ne sais quelle musique africaine. Non, ils matent des clips de rap américain dans lequel des mecs bardés de chaînes en or conduisent des voitures de sport avec les portières relevées pendant que des putes à gros cul leur sucent la teub. Voilà, leur idéal, se réaliser via un mode de vie opulent et vulgaire. Il n'y a pas une once de spiritualité là-dedans et donc je ne vois même pas que ce l'islam vient foutre dans ce débat.

Link to comment

Et de toute façon, le terme pertinent dans cette appellation, c'était évidemment "américain". Les racailleux n'écoutent pas du raï, ou je ne sais quelle musique africaine. Non, ils matent des clips de rap américain dans lequel des mecs bardés de chaînes en or conduisent des voitures de sport avec les portières relevées pendant que des putes à gros cul leur sucent la teub. Voilà, leur idéal, se réaliser via un mode de vie opulent et vulgaire. Il n'y a pas une once de spiritualité là-dedans et donc je ne vois même pas que ce l'islam vient foutre dans ce débat.

Ah oui tiens tu as absolument raison! Les fans de musique africaine, c'est chez les bobos qu'on en trouve. On ne verra jamais un djembé dans le XXème à Paris, bien plus probablement dans le Vème (pour les non parisiens : le premier est un quartier avec quand même pas mal d'africains, le second c'est le centre bobo-touristique).

Link to comment

ok. Ce n'est pas le cas en France, en tout cas.

Demande à Librekom si dans la communauté Italienne, tous n'ont pas des noms italiens. Et des t-shirt "italia". Et des Fiat, des Alfa, … Et ne se revendique pas "italien" dès qu'ils le peuvent alors qu'il y sont allé moins que moi et que parle au moins aussi bien qu'eux l'italien (pour une bonne part en tout cas).

On fait même des chansons de ces loustics (pas que "je suis rital et je le reste") :

Plus sérieusement, si je garde les Asiatiques, pensent tu vraiment quand tu traverses le 13ème arrondissement de Paris où pas un type parle français correctement, où tout est écrit en Chinois, … qu'on peut parler aussi d'une réelle intégration ?

Je ne sais pas pour la France, mais je suppose que les mécanismes sont les même qu'à Bruxelles : l'immigration chinoise est très différente de la migration maghrébine. Quand ils arrivent, ils ont déjà un "job" (pour la plupart) dans un restau ou un ateliers (clandestins), au noir, pour rembourser leur voyage, sont acceuillis par des connaissances, des amis, de la famille ou de simple habitants du même village. Ils sont intégrés directement dans un réseau fort différemment que les Maghrébins.

Link to comment

Quand Soral, ou un autre, dit que les racailles sont des américains, il dit aussi que ce sont des "ultra-libéraux" qu'ils aiment l'argent et que tout ça c'est la faute au capitalisme.

Et de toute façon, le terme pertinent dans cette appellation, c'était évidemment "américain". Les racailleux n'écoutent pas du raï, ou je ne sais quelle musique africaine. Non, ils matent des clips de rap américain dans lequel des mecs bardés de chaînes en or conduisent des voitures de sport avec les portières relevées pendant que des putes à gros cul leur sucent la teub. Voilà, leur idéal, se réaliser via un mode de vie opulent et vulgaire. Il n'y a pas une once de spiritualité là-dedans et donc je ne vois même pas que ce l'islam vient foutre dans ce débat.

Désolé mais c'est hyper-caricatural et simpliste, et c'est décidé qu'il n'y a qu'un modèle unique de "racaille", on ne peut pas nier que pas mals de racailles écoute du raï, mangent dans des fast-foods hallal, font le Ramadan, etc… ou supportent l'Algérie et utilisent des mots arabes, bref qu'il y a une dimension identitaire vaguement islamo-arabe souvent mal-comprise même si ça n'en fait pas des fans d'Averroës, tout comme il y a une fascination pour le rappeur américain.

Link to comment

Je ne sais pas pour la France, mais je suppose que les mécanismes sont les même qu'à Bruxelles : l'immigration chinoise est très différente de la migration maghrébine. Quand ils arrivent, ils ont déjà un "job" (pour la plupart) dans un restau ou un ateliers (clandestins), au noir, pour rembourser leur voyage, sont acceuillis par des connaissances, des amis, de la famille ou de simple habitants du même village. Ils sont intégrés directement dans un réseau fort différemment que les Maghrébins.

C'est pareil en France, avec un marché noir très développé. En fait, c'est quasiment une société parallèle.

Link to comment

Quand Soral, ou un autre, dit que les racailles sont des américains, il dit aussi que ce sont des "ultra-libéraux" qu'ils aiment l'argent et que tout ça c'est la faute au capitalisme.

Désolé mais c'est hyper-caricatural et simpliste, et c'est décidé qu'il n'y a qu'un modèle unique de "racaille", on ne peut pas nier que pas mals de racailles écoute du raï, mangent dans des fast-foods hallal, font le Ramadan, etc… ou supportent l'Algérie, bref qu'il y a une dimension identitaire vaguement islamo-arabe souvent mal-comprise même si ça n'en fait pas des fans d'Averroës, tout comme il y a une fascination pour le rappeur américain.

Bah, Soral a dit un seul truc intelligent dans sa vie, ne lui en demande pas trop. Qu'il rattache ça au libéralisme, c'est tout simplement parce qu'il ne sait pas vraiment ce que ça veut dire (quoiqu'il serait apparemment en train de virer poujadiste, ce qui serait une bonne chose mais je ne le suis pas assez pour être au courant).

Concernant le Ramadan, la plupart des musulmans en France n'en retiennent que le côté matériel (ne pas manger, ne pas fumer, ne pas niquer). Je t'assure que ceux qui en embrassent la dimension spirituelle, en gros ceux que tu verras tous les soirs prier à la mosquée durant le Ramadan, ne sont pas ceux qui volent des portables à l'arraché, insultent des femmes qui refusent de donner leur numéro de téléphone, etc.

Ces gens-là n'ont jamais lu le Coran, croient en des superstitions païennes (les talismans contre le mauvais oeil, etc), bref sont autant musulmans que toi ou moi.

Link to comment

Ces gens-là n'ont jamais lu le Coran, croient en des superstitions païennes (les talismans contre le mauvais oeil, etc), bref sont autant musulmans que toi ou moi.

Oh, en fait, ils sont adeptes du Vodun.

Link to comment

Concernant le Ramadan, la plupart des musulmans en France n'en retiennent que le côté matériel (ne pas manger, ne pas fumer, ne pas niquer). Je t'assure que ceux qui en embrassent la dimension spirituelle, en gros ceux que tu verras tous les soirs prier à la mosquée durant le Ramadan, ne sont pas ceux qui volent des portables à l'arraché, insultent des femmes qui refusent de donner leur numéro de téléphone, etc.

Ces gens-là n'ont jamais lu le Coran, croient en des superstitions païennes (les talismans contre le mauvais oeil, etc), bref sont autant musulmans que toi ou moi.

Je ne suis pas habilité pour déterminer qui est un bon musulman, et sans doute qu'ils ne le sont pas d'un point théologique, ce que je voulais dire c'est que certains d'entre eux se sentent/ ou se revendiquent musulman même s'il ça ne correspond pas à grand-chose, et donc que tu ne peux pas dire sérieusement, comme Soral, que ce ne sont que des "américains". C'est trop simpliste, cf. les messages précédents dans ce sujet sur les différentes causes et influences du "racaillisme" (socialisme français etc…)

Link to comment

Bôf. A la limite, je trouve même ça un peu triste. En général, lorsque j'entends des parents donner ce genre de prénoms, c'est en partie parce qu'ils les trouvent plus jolis à l'oreille (le "H" arabe est en effet désagréable pour une oreille habituée au français) mais aussi en partie parce qu'ils pensent que leurs enfants auront moins à subir de discriminations avec de tels prénoms.

De toute façon, on a aucun chiffre pour affirmer quoi que ce soit de sérieux au sujet des prénoms. Du genre, les Mohamed se retrouvent plus souvent en prison que les Arabes s'appelant Sofiane.

Et sinon, il faut vraiment ne jamais avoir voyagé de sa vie pour oser affirmer que les causes de la délinquance en France se situent dans la culture des immigrés, et plus particulièrement des immigrés d'Afrique.

Une fois, Soral a dit quelque chose d'intelligent en qualifiant nos délinquants de "sous-prolétaires d'importation américains". Je trouve l'expression très bonne.

Je suis tombé d'accord avec Chitah sur le fait que l'immigration n'était pas à l'origine de la violence ou de la délinquance dans la société française. En revanche, l'idéologie antiraciste a une influence forte sur la façon dont cette immigration est vécue. Certains ont le droit d'exprimer ouvertement leur racisme et leur solidarité communautaire, d'autres n'ont même pas le droit de s'en plaindre, sans même parler de répondre ou de se défendre.

En revanche, je pense avoir mis le doigt sur le danger que se constituent deux France, les "eux" et les "nous". A partir de là, et comme la société française est régulièrement soupçonnée de discriminer les dernières vagues d'immigration, on peut légitimement se poser la question de savoir si le problème vient de l'envie d'intégrer les immigrés ou si le problème vient de l'envie des immigrés de s'intégrer. Ou les deux.

A partir de là, la remarque sur les choix de prénoms peut apporter un indice d'envie de s'intégrer puisque les vietnamiens appellent leurs gamines Sophie dès la première génération et les maghrébins Mohamed même après trois générations de présence en France.

Je ne dis pas que le manque d'assiduité à vouloir s'intégrer dans une société déliquescente comme la nôtre ne soit pas une bonne ou une mauvaise chose en soi, mais je dis que le danger est de voir se constituer deux France se regardant en chien de faience. La France qui concilie gay pride et burka, narcissisme de masse et repli commnuautaire. Sauf à penser qu'une société multiculturelle telle qu'elle s'annonce en France va bien fonctionner.

Link to comment

Il se se trouve que dans la plupart des pays du monde, la maxime "à Rome fait comme les romain" s'applique jusqu'aux prénoms. (je sais que Chitah adore qu'on appuie ses démonstration par des maxime)

J'aimerai que tu me présentes des éléments tangibles : d'où sortent ces informations? On connait la répartition des prénoms attribués par les immigrés dans des pays comme la Chine, l'Uruguay, le Montenegro?

J'aimerai bien en savoir plus.

Deuxième question : quel est l'intérêt d'examiner cette question, la répartition des prénoms à la naissance, et leur éventuelle francité ou non?

Si je ne dis pas d'ânerie, en France et ce jusque dans les années 1980 on devait enregistrer son gamin avec un nom français issu du calendrier, bref des coutumes françaises

http://www.affection.org/prenoms/loi.html

Que cette loi n'ait pas de sens, soit, mais force est de constater que pendant 200 piges on ne pouvait pas appeler son gamin comme on voulait.

L'intérêt de cette question, pour certain est la suivante : Pour affirmer, démontrer ce que Zemmour appelle son "dépouillement" (lol) de son ancienne culture (ici le plus souvent arabe) et son adoption de la nouvelle (française).

Link to comment

Si je ne dis pas d'ânerie, en France et ce jusque dans les années 1980 on devait enregistrer son gamin avec un nom français issu du calendrier, bref des coutumes françaises

Euh, je suis né en 1976 et j'ai vérifié mon prénom n'est pas dans le calendrier. Ce règlement doit dater d'avant cela.

Link to comment

Les racailleux n'écoutent pas du raï, ou je ne sais quelle musique africaine. Non, ils matent des clips de rap américain

Et ils attaquent des hopitaux aussi.

Les deux victimes, défavorablement connues des services de police, ont été blessées avec un couteau, l'une à l'abdomen et l'autre au niveau du thorax, a précisé une source policière.

L'un des deux hommes est décédé peu après et l'autre homme, âgé de 22 ans, qui présente d'importantes plaies aux mains et au thorax, est entre la vie et la mort et a été transporté à l'hôpital Beaujon de Clichy. Les deux agresseurs ont réussi à prendre la fuite.

Peu de temps après ce règlement de comptes, vers 16H00, une vingtaine de jeunes ont voulu entrer de force dans l'hôpital Beaujon et trois policiers, qui sécurisaient les lieux, ont été blessés légèrement.

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/une-rixe-a-clichy-la-garenne-fait-un-mort-et-un-blesse-grave-7470102.html

Link to comment

Euh, je suis né en 1976 et j'ai vérifié mon prénom n'est pas dans le calendrier. Ce règlement doit dater d'avant cela.

Bon ben c'est certainement un peu avant, mais c'est plutôt récent. Sinon je vois pas sur quel argument le Zemmour se baserait pour partir dans ses délires.

Je vais pas faire l'histoire du code civil français pour ergoter sur le fond, en France et ce depuis la révolution il a été coutume/obligatoire d'appeler son gamin par un nom français.

Et ils attaquent des hopitaux aussi.

La question c'est pourquoi ?

Voulaient-ils le finir à coup de pied ?

Link to comment

Bon ben c'est certainement un peu avant, mais c'est plutôt récent. Sinon je vois pas sur quel argument le Zemmour se baserait pour partir dans ses délires.

Je vais pas faire l'histoire du code civil français pour ergoter sur le fond, en France et ce depuis la révolution il a été coutume/obligatoire d'appeler son gamin par un nom français.

Oui bien sûr je sais bien, j'ai en tête que ce n'est plus en vigueur depuis les années 60, mais je ne sais rien de cette histoire.

Link to comment
- Le décalage plus important entre la culture ocidentale, maghrébine et africaine. Ce gap n'est pas irréversible bien évidemment et bien heureusement, mais il est logique de prendre plus de temps à intégrer ces populations que des immigrés espagnols ou polonais.

En fait, ce qui pose le plus gros problème en termes de culture n'est pas l'éloignement culturel à proprement parler, mais quelques points très précis.

Dans beaucoup de cultures d'Afrique (au Nord comme au Sud du Sahara), les enfants sont laissés sans surveillance directe des parents, mais sous la surveillance indirecte de l'ensemble des adultes du voisinage (qu'il s'agisse d'un village ou d'un quartier), qui se connaissent et peuvent, le cas échéant, punir l'enfant à la place du parent, qui sera mis au courant. Processus apparu spontanément et qui reste totalement inconscient pour la plupart de ceux qui y participent.

Transposé en France, ça devient totalement dysfonctionnel dans la mesure où plus grand monde ne se connait dans un "quartier sensible" (ou plutôt, la taille du groupe de connaissances se limite à une barre HLM ou deux, alors que les enfants peuvent parcourir des distances bien plus grandes). Les parents de tous les enfants travaillant souvent loin de chez eux, ça diminue d'autant leur capacité de surveillance. Donc les enfants ne sont plus guère surveillés, et ça dégénère de la manière qu'on sait (regroupement des jeunes entre eux puisque les parents travaillent ou sont loin, entraînement des aînés et renforcement des caractéristiques parasitaires du groupe de jeunes à chaque génération).

Les parents, quand ils voient un de leurs enfants revenir à la maison entre deux policiers, sont catastrophés, parce qu'ils ne savent pas pourquoi le système qui "a toujours marché parce qu'on a toujours fait comme ça" ne marche plus.

L'immigré comme halogène n'est pas une obsession mais bien une réalité.

C'est lumineux.

Sachant que le droit positif ne sera pas supprimé…

On ne parle pas là du droit positif, mais de ce que Marx appelait les libertés "réelles".

Ah, et je note que les Mohamed réussissent mieux leurs études que les Sofiane.

Peut-être parce que Mohamed est typiquement un prénom d'aîné, et que les parents font plus attention aux aînés et à leur réussite qu'aux suivants.

Link to comment

En fait, ce qui pose le plus gros problème en termes de culture n'est pas l'éloignement culturel à proprement parler, mais quelques points très précis.

Dans beaucoup de cultures d'Afrique (au Nord comme au Sud du Sahara), les enfants sont laissés sans surveillance directe des parents, mais sous la surveillance indirecte de l'ensemble des adultes du voisinage (qu'il s'agisse d'un village ou d'un quartier), qui se connaissent et peuvent, le cas échéant, punir l'enfant à la place du parent, qui sera mis au courant. Processus apparu spontanément et qui reste totalement inconscient pour la plupart de ceux qui y participent.

Transposé en France, ça devient totalement dysfonctionnel dans la mesure où plus grand monde ne se connait dans un "quartier sensible" (ou plutôt, la taille du groupe de connaissances se limite à une barre HLM ou deux, alors que les enfants peuvent parcourir des distances bien plus grandes). Les parents de tous les enfants travaillant souvent loin de chez eux, ça diminue d'autant leur capacité de surveillance. Donc les enfants ne sont plus guère surveillés, et ça dégénère de la manière qu'on sait (regroupement des jeunes entre eux puisque les parents travaillent ou sont loin, entraînement des aînés et renforcement des caractéristiques parasitaires du groupe de jeunes à chaque génération).

Les parents, quand ils voient un de leurs enfants revenir à la maison entre deux policiers, sont catastrophés, parce qu'ils ne savent pas pourquoi le système qui "a toujours marché parce qu'on a toujours fait comme ça" ne marche plus.

+1

C'est lumineux.

Bien vu. Correction faite: allogène.

Link to comment

Dans beaucoup de cultures d'Afrique (au Nord comme au Sud du Sahara), les enfants sont laissés sans surveillance directe des parents, mais sous la surveillance indirecte de l'ensemble des adultes du voisinage .

Cette donnée est fondamentale mais 90% de la population l'ignore .

Les gens continuant à raisonner sur le concept franchouillard de l'autorité parentale.

D'où les inévitables " comprends pas que les parents etc…"

Cela étant, ce n'est pas demain la veille qu'un immigré viendra expliquer à la télé que l'autorité parentale n'existe pas dans sa culture.

Link to comment

Après l'instruction ministérielle du 12 avril 1966 qui élargi les possibilités:

Arrêté de la Cour de Cassation du 10 juin 1981décide que "les parents peuvent notamment choisir comme prénoms, sous la réserve générale que dans l’intérêt de l’enfant ils ne soient jugés ridicules, les noms en usage dans les différents calendriers et, alors qu’il n’existe aucune liste officielle des prénoms autorisés, il n’y a pas lieu d’exiger que le calendrier invoqué émane d’une autorité officielle.”

1993, Article 57 du Code civil,

“L'acte de naissance énoncera le jour, l'heure et le lieu de la naissance, le sexe de l'enfant et les prénoms qui lui seront donnés, les prénoms, noms, âges, professions et domiciles des père et mère et, s'il y a lieu, ceux du déclarant. […] Tout prénom inscrit dans l'acte de naissance peut être choisi comme prénom usuel. Lorsque ces prénoms ou l'un d'eux, seul ou associé aux autres prénoms ou au nom, lui paraissent contraires à l'intérêt de l'enfant ou au droit des tiers à voir protéger leur patronyme, l'officier de l'état civil en avise sans délai le procureur de la République. Celui-ci peut saisir le juge aux affaires familiales.

Si le juge estime que le prénom n'est pas conforme à l'intérêt de l'enfant ou méconnaît le droit des tiers à voir protéger leur patronyme, il en ordonne la suppression sur les registres de l'état civil. Il attribue, le cas échéant, à l'enfant un autre prénom qu'il détermine lui-même à défaut par les parents d'un nouveau choix qui soit conforme aux intérêts susvisés. Mention de la décision est portée en marge des actes de l'état civil de l'enfant.”

Link to comment
Concernant le Ramadan, la plupart des musulmans en France n'en retiennent que le côté matériel (ne pas manger, ne pas fumer, ne pas niquer). Je t'assure que ceux qui en embrassent la dimension spirituelle, en gros ceux que tu verras tous les soirs prier à la mosquée durant le Ramadan, ne sont pas ceux qui volent des portables à l'arraché, insultent des femmes qui refusent de donner leur numéro de téléphone, etc.

+1000

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...