Jump to content
Mobius

Supa Playlist!

Recommended Posts

Le groupe de rock symphonique Northern Kings a fait des reprises, heu… intéressantes.

Take on Me :

We Don't Need Another Hero :

I Just Died In Your Arms Tonight :

Ashes To Ashes :

My Way :

Share this post


Link to post
Share on other sites

On dirait le chanteur de Sonata Arctica. Auquel cas j'accolerais l'adjectif metal plutôt que rock (riffs saturés, batterie à la fond la caisse, chanteur suraigu, etc.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
On dirait le chanteur de Sonata Arctica. Auquel cas j'accolerais l'adjectif metal plutôt que rock (riffs saturés, batterie à la fond la caisse, chanteur suraigu, etc.)

C'est ce que j'aurais dit aussi, mais WP les décrit comme du rock symphonique, donc je suis un gentil garçon et je recopie sagement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce qu'Aphex est vraiment un gros salaud et que je ne résiste pas:

Girl/boy Song:

Fingerbirb:

The waxen pith:

Wax the nip:

Polynomial C:

Et pour finir, toujours plus haut Autechre "444":

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fixé.

Pas autre chose que du AFX à nous faire entendre Hidalgo? Parce que là on est partis pour faire le tour de sa discographie (certes excellente).

Même en électro oldschool, il y a des petits labels bien sympathiques, comme Bleu Electric, avec des bricoleurs qui débordent de talents tels que SoCalled, Acoustic Ladyland, Dj Shalom, Pascals…

http://www.label-bleu.com/francais/artistes-bleu.htm

Tiens par exemple General Electriks, un petit frenchy qui bidouille des synthés vintage, avec un background funk, jazz et pop savamment distillée qui vous fait inévitablement remuer du popotin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais…

Ca vaut pas…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mouais…

Ca vaut pas…

Le beat est bon:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tiens par exemple General Electriks, un petit frenchy qui bidouille des synthés vintage, avec un background funk, jazz et pop savamment distillée qui vous fait inévitablement remuer du popotin.

Dans la même famille de son electrofrenchypop : Exch Pop True

la suite

Le beat est bon:

Comme quoi, y'a pas que le beat qui est bon. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hormis l'aspect…synthés/new age qui peut déplaire, voilà ce que j'attends d'un gratteux. Pas trop de technique, mais surtout un sens de la note et de la mélodie sans pareille.

Pour ceux qui suivaient la discussion Satriani sur JeuxVidéos :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hormis l'aspect…synthés/new age qui peut déplaire, voilà ce que j'attends d'un gratteux. Pas trop de technique, mais surtout un sens de la note et de la mélodie sans pareille.

Un peu long tout de même. En new age mélodique, mais moins kitsch, j'adore ce genre de son rond touché en retenue, avec beaucoup de champ :

Pour ceux qui suivaient la discussion Satriani sur JeuxVidéos :icon_up:

:doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Luz y Norte

Luz Y Norte; ça me fait quelque chose d'entendre ce disque Kimon. Il évoque pour moi de grands souvenirs de jeunesse partagés avec des amis très chers, où nous découvrions la beauté du baroque sud-américain. L'art spirituel exquis d'un continent nouveau, si proche de la danse et de l'improvisation. De fait, ce sont des danses hispaniques, mais il y a en plus dans cette musique un jeu aérien et une recherche très particulière d'ornementations claires-obscures.

Que pensez-vous du second disque issu du même album interprété par le groupe Harp Consort, "Amores Pasadores"?

Ce sont des compositions contemporaines (par John Paul Jones), à la manière de, mais leur lyrisme puissant m'avait profondément ébranlé à l'époque.

Au demeurant, cette oeuvre n'a malheureusement pas été rééditée et donc actuellement difficile à trouver en CD.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cinq superbes variations du Love Theme (du film Spartacus)

Celle d'Ahmad Jamal, toute en émotion

Love Theme, par la dream team Herbie Hancock - Tony Williams - Ron Carter - Wayne Shorter - Carlos Santana

L'élégance de la flûte de Yusef Lateef

La voix aérienne de la belle Akiko

Et la version jazztronic nippone

Share this post


Link to post
Share on other sites
Luz Y Norte; ça me fait quelque chose d'entendre ce disque Kimon. Il évoque pour moi de grands souvenirs de jeunesse partagés avec des amis très chers, où nous découvrions la beauté du baroque sud-américain. L'art spirituel exquis d'un continent nouveau, si proche de la danse et de l'improvisation. De fait, ce sont des danses hispaniques, mais il y a en plus dans cette musique un jeu aérien et une recherche très particulière d'ornementations claires-obscures.

Que pensez-vous du second disque issu du même album interprété par le groupe Harp Consort, "Amores Pasadores"?

Ce sont des compositions contemporaines (par John Paul Jones), à la manière de, mais leur lyrisme puissant m'avait profondément ébranlé à l'époque.

Au demeurant, cette oeuvre n'a malheureusement pas été rééditée et donc actuellement difficile à trouver en CD.

Je ne connais que ce morceau de Harp Consort !

Je vous avoue sans fausse modestie que ma culture musicale est assez médiocre. Comme j'aime bien ce morceau, j'ai tapé Luz Y Norte sur youtube et j'ai choisi l'interprétation que je préférais ! C'est mon côté génération Internet, primaire et efficace.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cinq superbes variations du Love Theme (du film Spartacus)

Celle d'Ahmad Jamal, toute en émotion

Love Theme, par la dream team Herbie Hancock - Tony Williams - Ron Carter - Wayne Shorter - Carlos Santana

L'élégance de la flûte de Yusef Lateef

La voix aérienne de la belle Akiko

Et la version jazztronic nippone

Woah… je ne sais que dire à part : merci. Ces morceaux sont sublimes et je compte les écouter en boucle.

C'est amusant, je pense que j'aurais reconnu le style de Santana de toute façon.

Par contre, je n'aurais pas qualifié la voix d'Akiko (chanteuse que je ne connaissais pas) d'aérienne ; ce genre de voix me fait toujours imaginer des lèvres maquillées d'un rouge à lèvres outrageux, un bar enfumée et un vieux pianiste noir. Certainement l'influence du cinéma américain :

Tiens, quitte à rester sur ce Blue Velvet, autant mettre ce passage : une très belle chanson de Roy Orbinson et une belle performance de Dean Stockwell, un acteur que j'affectionne :

Pour finir et trancher un peu, je vous laisse avec ce groupe très inventif, un peu barré et certainement l'un des meilleurs groupes de rock :

Allez, un dernier pour la route :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu de poutre brute avec le Roi Pourpre et le commando de Fripp au sommet de leur forme:

King Crimson - Elephant Talk [dailymotion]x6tyxo[/dailymotion]

King crimson - Three of a perfect pair [dailymotion]x2wix4[/dailymotion]

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'écoute Hippolyte et Aricie de Rameau, une œuvre sublime et expressive, l'excellence du baroque français:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, le premier passage que vous nous faites partager est terrible et pathétique, j'adore :icon_up:

Platée de Rameau est programmé pour la fin de l'année à l'opéra Garnier.

JP Rameau - Platée

La Folie :

Dans le répertoire médiéval et renaissance, j'apprécie beaucoup ce que fait l'ensemble Gilles Binchois, dirigé par Dominique Vellard.

Ensemble Gilles Binchois

Guillaume de Machaut - Messe de Nostre Dame

Introït "Gaudeamus" :

Kyrie :

Dominique Vellard en duo avec le baryton Emmanuel Bonnardot, un autre spécialiste de la musique médiévale :

Codex Engelberg 314

Héritage des troubadours, j'ignore l'interprète (on dirait la sépulture d'Aliénor d'Aquitaine et du Plantagenêt à l'abbaye de Fontevraud si je ne m'abuse) :

Fortz Chausa Est

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour ces bijoux de musique ancienne.

L'un des chef d'oeuvre du Prince:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci, le premier passage que vous nous faites partager est terrible et pathétique, j'adore :icon_up:

Platée de Rameau est programmé pour la fin de l'année à l'opéra Garnier.

JP Rameau - Platée

La Folie :

Il s'agit des atermoiements de Thésée qui demande à Neptune de le venger de l'outrage de son fils Hippolyte mais qui est troublé par un doute horrible ; il entend une "plaintive voix" dans son cœur qui tente de le convaincre de l'innocence de son enfant. Racine avait remarquablement mis en vers les réflexions de Thésée dans sa dernière œuvre profane, Phèdre. Mais Rameau a su bien mieux exprimer le contraste sublime entre le désir d'un meurtre horrible (Hippolyte, après avoir tué le monstre marin envoyé par Neptune, sera broyé et lacéré par ses chevaux) et la pitié d'un père aimant.

Pour les amateurs de Haendel, dont Skeggjöld je crois, le festival de Pontoise (près de Paris) lui est largement consacré en septembre :

http://www.festivalbaroque-pontoise.fr/ind…val/saison.html

J'aime beaucoup Handel :doigt: le programme du festival de Pontoise est merveilleux, il faudrait que j'aille y faire un tour entre deux démarches administratives pour mon inscription en master.

Pour Saxval, qui, tout comme moi, apprécie la voix douce et magnifique d'Alfred Deller, et pour ceux qui aiment Handel, voici deux petites merveilles :

merci pour ces bijoux de musique ancienne.

L'un des chef d'oeuvre du Prince:

C'est, en un mot, sublime :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne savais pas où le mettre. :icon_up: juste :doigt: . A partir de 2'10.

Share this post


Link to post
Share on other sites

musique excellente, bonne coupe de cheveux, bon moule-burnancuir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Van Canto, du métal à capella !

C'est très drôle sur Wishmaster :icon_up:

dumdumdum dum dum !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Van Canto, du métal à capella !

Je trouve cela horrible… :doigt:

Je préfère largement ce que j'écoutais çe matin pour éviter de m'endormir devant mon clavier, un Doom Metal tourmenté et puissant du nom de Krux. Le chanteur, Mats Leven, est un homme très sympathique, comme beaucoup de chanteurs de doom d'ailleurs :

Skeggie n'écoute pas que du baroque et de la musique ancienne :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je l'aimais bien dans Therion lui.

Il a aussi chanté dans l'unique et excellent disque d'Abstrakt Algebra, groupe fondé par Leif Edling, le meneur de Candlemass.

Leif Edling a également participé au groupe Krux, notamment dans le deuxième album, Krux II, où vous trouverez ces excellents titres, toujours chantés par Mats Leven :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Johnnieboy
      On s’ennuie, amusons-nous comme nous pouvons. Je vous invite à nommer vos dix chansons favorites des dix dernières années. Je poste ma liste dans la journée.
    • By Mobius
      Pas de sujet pour la musique du futur antérieur?
       
      comme beaucoup de personne, j'ai commené avec
      リサフランク420 / 現代のコンピュー |
      mais j'ai surtout apprécié le travail de HKE
      et tout ce qui se retrouve dans le future funk notamment Macross 82-99 et Yung Bae samplant des chansons japonaises des 80's
       
    • By RaHaN
      Que tu sois amateur de construction musicale sophistiquée et d'expérimentations hasardeuses, ou juste un simple curieux, sois le bienvenue dans un univers dédié à un genre musical absolument fabuleux, je veux bien évidemment parler du Progressive Rock.
      Ce mouvement, apparu fin des années 60, aura accouché de véritables chefs-d’œuvre musicaux et laissé à jamais à la postérité des musiciens ayant fréquemment frôlé le divin.
       
      Une nécessité de structuration, couplé au désir de la complexité, l'envie d'exploration capté par la touche de virtuosité : toutes les caractéristiques d'un genre que pourtant un bon nombre d'amoureux du genre ont du mal à définir.
      C'est pour cette raison que ce topic a toute raison d'exister sur ce forum.
       
      Aussi, plutôt que d'ouvrir un topic pour balancer une tonne de vidéos, j'aimerai avant tout revenir sur toute l'histoire du Prog. Et n'étant pas encore né à cette époque, et ayant davantage avalé des heures d'écoute qu'absorber des ouvrages historiques, je me servirai pour cela du livre d'Aymeric Leroy, sobrement appelé "Rock Progressif". Nous voyagerons donc dans le temps, en débutant par la période précédent l'émergence du mouvement, pour suivre en détail l'évolution du rock progressif de 1969 à 1979.

      N'ayant absolument aucune idée de la fréquence à laquelle je vais sortir les différents posts, je vous laisse en bonne compagnie, et j'ai bien hâte de découvrir à mon tour vos pépites !
       
       
    • By Prouic
      Pour fêter les 25 ans de ma perte de virginité, c'est à dire le moment ou j'ai touché une corde de mi grave pour la première fois, je vous propose ce petit topic récurrent sur un objet qui m’accompagne depuis le jour ou j'ai demandé  un scooter à une mère bien trop française pour accepter l'incertitude:
      THE BASS !

      https://imgur.com/SlcYwWk
      (Mon jouet actuel, Warwick LTD NT 2010, electronique active, manche traversant érable, corps en fêne rouge, revêtement du corps en ziricote, la perfection faite bois.)
       
      La (guitare) basse. Un  instrument dont l'intérêt des gens est à l'opposé de son bienfait sur le monde. Un monde sans guitare basse, c'est un sandwich club mayo sans mayo. Avec c'est gras, ca semble absolument dispensable d'un point de vue calorique, mais si on l'enlève, on ne sait pas pourquoi une tranche de jambon et une feuille de salade dans du pain, c'est insipide et sec, et le sandwich finit à la poubelle. Comme vous le savez déjà, le gras, c'est la vie.
      La basse se représente ainsi: c'est un instrument de RYTHME, qui fait en premier lieu un liant rythmique avec la grosse caisse de la batterie, et en second temps liant musical au niveau de l'harmonie avec les instruments mélodiques principaux comme le piano,  les cuivres ou les cordes.
      Choisir un rythme de basse, c'est choisir si on bat du rythme  avec les têtes ou avec les fesses. Pas de 1,2,3 ... 5,6,7 ... de prof de danse salsa sans ligne de basse.
      Sans basse, pas de Red Hot Chili Peppers, pas de Prince, pas de Michael Jackson, pas de skrillex (bon ok, c'est pas grave).

      La basse est un instrument à 4 cordes (sauf quand on est geek, là on en met 5 voire seulement 3 pour les gros nerds), qui s'étale sur un peu plus de 3 octaves, dont la première se situe une octave en dessous du la guitare, soit entre 50 et 250 Hz.
      La particularité de l'oreille fait qu'il faut beaucoup plus de puissance pour sentir des dB dans les graves que dans les aigus. Aussi les amplis tournent sur des bases de puissance de 300 à 600 Watts, là ou les amplis guitares ont besoin de 80-150 Watts. Pour pousser tout çà il faut des gros boomers (sauf depuis qu'on a découvert le néodyme, dommage pour les gabonais), et donc des gros aimants, aussi le matériel est plutôt lourd.

      Les bassistes ne s'embarassent pas de réglages compliqués, ils cherchent pour la majorité la pureté du grave. Il y a donc très peu de pédales d'effets, et un bassiste préfère mettre 1000€ dans une basse pour qu'il n'ai trien à toucher en réglage. Ceci est donc la raison pour laquelle le bassiste est toujours le premier branché, au bar à boire une bière: il n'a rien à faire
      Je vous propose dans ce topic de me tenir à quelques anecdotes et une ou deux chansons par jour, une sorte de top 100 , absolument impartiel 😛 (t'as vu mon oeil?!), du style en veut tu en voilà, pour découvrir le moteur qui se cache derrière tout groove qui se respecte:
      La basse, c'est l'instrument par excellence qui transforme une partition en musique, un mouvement de danse en attirance calliente. Oui. Rien que ça.
       
      Bon appétit.
       
      Et pour ce soir , ça sera deux musiciens monstres aux commandes:
       

      Good times de Chic, la puissance faite Funk,  avec Bernard Edwards, mort à 43 ans seulement, qui entre autre fondateur de Chic a posé ses mimines sur l'album let's Dance de Bowie, entre autres.
      Il a aussi écrit Upside Down pour Diana Ross, un peu de respect.
       
       
      Le regretté Chris Squire du Groupe Yes, la raison de pourquoi tous les bassistes ayatollah qui interdisent le médiator ( dont moi... ) ont tort !
       
       
      Ca se joue comme ça:  (https://youtu.be/kt1RUa_E534?t=40)
    • By Raffarin2012
      Go gambille
       
       
×
×
  • Create New...