Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Copeau

Actu des romans

Recommended Posts

Quelles sont les nouveautés littéraires que vous avez appréciées ?

Pour ma part, on m'a cité ceci -- pas vraiment une nouveauté d'ailleurs, ce bouquin date de 1998 :

Par ailleurs, on ne peut pas bien sûr ne pas citer l'incontournable, agéable mais pas non plus transcendant :

Enfin, je réitère mes remerciement à destination d'Eskoh de m'avoir fait découvrir ceci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mes conseils de lecture :

Du space opera très anticipé et éléphantesque :

Un feu sur l'abîme, prix Hugo 1993

encore plus loin, encore plus fort :

Au tréfonds du ciel, prix Hugo 2000

Sur les bons conseils de Fabrice :

Share this post


Link to post
Share on other sites

a present :

Dante's equation-Jane Jensen

ensuite:

Quicksilver-N.Stephenson

et plus tard:

Pattern Recognition-Gibson

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais lu l'excellent Samouraï virtuel de Stephenson, on en avait parlé dans le précédent forum, je crois. Je lirai volontiers Quicksilver lorsqu'il sortira !

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avais lu l'excellent Samouraï virtuel de Stephenson, on en avait parlé dans le précédent forum, je crois. Je lirai volontiers Quicksilver lorsqu'il sortira !

celui qui merite d'etre lu au dessus des autres est Cryptonomicon.

on fait beaucoup de bruit au sujet du Samourai, mais il a pas mal de faiblesse.cryptonomicon m'a beaucou plus plu

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK je vais voir de quoi il en retourne. Merci du conseil !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
OK je vais voir de quoi il en retourne. Merci du conseil !!

je viens de realiser qu'en france il est séparé en 3 tomes…. beuuurrrkkk!!!

si tu peux achetes le en version anglaise, je pense que certaines specificité du texte n'ont put etre traduite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Enfin, je réitère mes remerciement à destination d'Eskoh de m'avoir fait découvrir ceci

ça c'est vrai, je l'ai lu y'a 15 ou 20 ans, je m'en souviens encore.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le meilleur roman sorti cette année, dans ceux que j'ai lu. Tout simplement magnifique.

Je suis en train de finir ceci. Présenté comme une merveille, je suis plutôt déçu. C'est très chouette, mais sans plus.

Viens de l'acheter. J'espère que ce sera bon.

Cette année, j'ai redécouvert Richard Brautigan. Très agréable.

Le premier roman de John Barth. Plus lisible que d'autres choses de lui, intellectuellement stimulant.

De très beau passage dans ce livre d'une jeune chinoise.

Un très grand roman (pourtant si court) tout simplement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu "La tache" de Roth, et j'ai été très déçu. Ca commençait bien puis ça s'endormait dans des galimatias diarrhéiques à tendance hyper introspective et explicative (du genre : le héro voit un type marcher dans la rue et pendant cinq pages il analyse la façon de marcher pour en tirer un profil psychologique fouillé qui ne servira à rien).

J'ai lu La danseuze d'Izu, de Kawabata, et j'ai été également très déçu. Dans le même genre (japonais classique), je conseille vraiment "Le fusil de chasse", de Yasushi Inoué, qui est un livre d'une rare qualité psychologique et fort bien écrit. Ca m'a fait penser, mutatis mutandis, à du Zweig.

Bons romans récents :

Lorsque Nabe joue à l'ermite, ses livres deviennent merveilleux.

A mourir de rire. Vraiment très bon (surtout la deuxième partie du livre).

Le meilleur roman qui ait jamais existé.

Un très beau style au service d'une histoire un peu trop longue, mais passionnante.

Le meilleur Llosa.

Superbe narration.

Un auteur à découvrir, dans la veine "réalisme fantastique". Il vaut plus que la peine.

Parfait.

Le pédophile de service, mais très bien écrit.

Style surprenant, et histoire très amusante.

L'auteur est morte dans un accident de voiture peu après ; excellent livre sur le sadomasochisme.

J'adore Vizinczey, et surtout son "Vérités et mensonges en littérature", qui est une suite de brillants billets.

Plusieurs histoires sont passionnantes :

Très bien écrit :

J'ai honte, mais bon :

Share this post


Link to post
Share on other sites

ONG! a l'air très bien, en effet. Concernant Matzneff, j'apprécie aussi bcp son style, malgré le reste. J'ai honte, mais je n'ai lu que l'Extension du domaine de la lutte de ce cher Houellebecq. Faudra vraiment que je m'y mette.

Enfin merci pour Le Lien, je ne connaissais pas mais je pense que je vais aimer ! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut que je lise le Eugenides.

Pour le Roth, vu qu'il fait à peine plus de 100 pages, j'ose espérer éviter le verbiage…

J'ai oublié avoir aussi lu le dernier Rick Moodyn (fort chouette) et un Bellow récemment. Mettrai des liens quand j'aurai plus de temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ONG! a l'air très bien, en effet. Concernant Matzneff, j'apprécie aussi bcp son style, malgré le reste. J'ai honte, mais je n'ai lu que l'Extension du domaine de la lutte de ce cher Houellebecq. Faudra vraiment que je m'y mette.

"Les particules élémentaires" est son meilleur roman. "Plateforme" est assez mauvais.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Les particules élémentaires" est son meilleur roman. "Plateforme" est assez mauvais.

:doigt::icon_up:

Les Particules sont bonnes, mais je trouve Plateforme meilleur car c'est la première fois que le personnage principal est réel, dans le sens qu'il est doté de caractéristiques psychologiques réalistes et contradictoires. Les personnages précédents me donnaient l'impression d'être des machines à démontrer sa thèse, ce qui n'est pas le cas du dernier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu à peu près l'impression inverse : les Particules apportaient quelque chose d'un peu iconoclaste et le roman se termine en roman de SF, ce qui ne gâte rien. En revanche, je ne vois pas trop l'intérêt de "Plateforme", ça aurait pu être écrit par zek (je plaisante, j'aime bien zek :icon_up: ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai eu à peu près l'impression inverse : les Particules apportaient quelque chose d'un peu iconoclaste et le roman se termine en roman de SF, ce qui ne gâte rien. En revanche, je ne vois pas trop l'intérêt de "Plateforme", ça aurait pu être écrit par zek (je plaisante, j'aime bien zek :icon_up: ).

c'est comparer deux choses differentes.

les particules etait reelement bon avec les peripeties des 2 demi freres, totalement a l'oppose l'un de l'autre, sur fond d'analyse de l'evolution de la france ces 50 dernieres annees mais j'ai prefere plateforme, plus mordant, plus emotionel aussi, plus choqaunt et tres actuel bien que j'ai ete surpris qu'aucune mention au 11 septembre n'ai ete faites.

ya aussi le court lanzarote, dans la meme veine.

quelqu'un aime Dantec?

Share this post


Link to post
Share on other sites
quelqu'un aime Dantec?

J'ai lu "Les racines du mal" et je ne me lasse pas de crier à tout va que ce livre est à chier (voir les phrases suivantes :icon_up:). Je déteste lire des livres où l'auteur écrit aussi bien que moi à 10 ans, ne connaît strictement rien à l'informatique ou a d'autres technologies, mais veut faire croire le contraire. En plus des incohérences de scénario, des passages qui n'ont vraiment rien à faire avec le reste (par exemple la fin…), les relations humaines sont totalement irréelles. Sûrement le plus mauvais roman que j'aie jamais lu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, la sirène rouge était con mais, dans le genre polar de gare, pas mauvais. Par contre les racines du mal était exécrable. J'ai relevé moi aussi des horreurs orthographiques et grammaticales, ainsi qu'un manque total de style. Je me souviens surtout de l'impression qu'il répétait à l'infini un "patron" littéraire : une description pseudo-poétique, une description "brut de décoffrage" et une série de dialogues. En boucle. L'un des écrivains les plus surestimés du moment avec Amélie Nothomb, sauf que ce ne sont pas les mêmes flagorneurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai eu à peu près l'impression inverse : les Particules apportaient quelque chose d'un peu iconoclaste et le roman se termine en roman de SF, ce qui ne gâte rien. En revanche, je ne vois pas trop l'intérêt de "Plateforme", ça aurait pu être écrit par zek (je plaisante, j'aime bien zek :icon_up: ).

Zek se rapproche beaucoup plus, stylistiquement parlant, d'un Dantec. Son style n'a strictement rien à voir avec celui de Houellebecq.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zek se rapproche beaucoup plus, stylistiquement parlant, d'un Dantec. Son style n'a strictement rien à voir avec celui de Houellebecq.

C'était de l'humour !

De toute façon, j'avoue que les questions de style ne m'intéressent pas trop. Il faudra que je relise les Particules un de ces jours, j'ai l'impression que la fin SF sauve le livre. Je ne suis pas sûr de trouver beaucoup d'intérêt maintenant au reste. Quant à Plateforme, c'est une forme de littérature qui ne m'intéresse pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai lu "La tache" de Roth, et j'ai été très déçu. Ca commençait bien puis ça s'endormait dans des galimatias diarrhéiques à tendance hyper introspective et explicative (du genre : le héro voit un type marcher dans la rue et pendant cinq pages il analyse la façon de marcher pour en tirer un profil psychologique fouillé qui ne servira à rien).

Bon, et bien malheureusemnt il s'avère que la bête qui meurt est du même style. Très décevant. J'abandonne donc ses romans récents et vais essayer ceux des années 60-70, pour voir.

C'est bizarre parce que je suis en train de lire Bruit de fond de DeLillo. Dans les livres de ce bon vieux Don, il y a aussi pas mal de verbiage (diraient certains) mais ça ne m'a pas dérangé, c'est un écrivain que j'aime beaucoup. Ca passe nettement moins bien avec Roth!

Et entre les deux, j'avais lu Un privé à Baylone de Richard Brautigan et c'était véritablement excellent. Un privé sans le sou, sans balle pour son revolver, qui passe son temps à rever de sa vie à Babylone sous Nabuchodonosor, en temps que détective privé luttant contre des ennemis style Mandrake. A ses cotés, une secrétaire à forte poitrine. Dans le livre, il va cependant devoir s'occuper de sa première enquete "réelle" en un an: il doit voler un cadavre à la morgue pour le compte d'une superbe blonde qui adore la bière, et en boit 6 sans aller pisser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train de lire "Je m'appelle Asher Lev", de Chaïm Potok : c'est très bon, une écriture minimale et fine, une histoire prenante, des personnages véridiques.

J'ai commandé le livre suivant, mais il n'est pas encore sorti. En tout cas je compte beaucoup sur la réunion de Philippe Muray (L'Empire du Bien) et d'Elisabeth Lévy (Les Maîtres censeurs) !

J'ai récemment lu "Cherokee", de Jean Echenoz. Un style à part ; "Je m'en vais" était pas mal mais un peu trop narcissique. Cherokee est meilleur, même s'il n'y a pas vraiment de plan, d'enjeu, etc. Ca m'a fait penser à du Paul Auster avec du style.

En parlant de romans policiers, les meilleurs, pour moi, sont les suivants :

:icon_up:

Je viens de débuter "Suite française", d'Irène Némirovsky, donc on fait si grand cas actuellement, et je suis plutôt déçu. Une écriture trop imagée, presque parabolique, qui est d'une autre époque. J'en dirai plus lorsque je l'aurai terminé.

Celui-ci est nul, Zeller a déjà fait mieux, même si je ne suis jamais parvenu à achever un seul livre de lui.

J'ai récemment terminé Sexus, de Miller : ça vaut vraiment la peine. D'excellentes réflexions sur l'écriture, un style très énergique, et de chouettes passages érotico-pornos ! Peut-être un peu trop de dispersion, mais c'est véniel.

Le chef-d'oeuvre absolu du recueil de nouvelles ! Je l'ai lu il y a un an ou deux mais j'y repense car une des nouvelles (la meilleure) est l'objet du nouveau film de Clint Eastwood (cliquer ici pour voir la bande-annonce). Espérons n'être pas trop déçus, mais en tout cas le livre vaut vraiment plus que la peine. Une écriture sèche, formidable, des histoires prenantes, des sentiments qui passent extrêmement bien… magnifique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une nouvelle égérie AGLLBesque ?

Et en plus elle est riche! Mais faut aimer les voleuses de cadavre… Et son chauffeur-au-cou-gros-comme-une-bouche-d'incendie (métaphore?) n'est pas un rigolo. Son cou frémit à chaque mention de champagne, mais il se calme quand on lui parle de whisky.

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...