Jump to content
A.B.

Qui a dit ?

Recommended Posts

Non seulement il est con mais je découvre que ce type c'est Palpatine !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Constant a réglé leur compte aux gens de sa trempe il y a déjà deux siècles :

A peine apercevait-il, chez n'importe quel peuple, une mesure vexatoire, qu'il pensait avoir fait une découverte et qu'il la proposait pour modèle. Ce qu'il détestait le plus, c'était la liberté individuelle et, lorsqu'il rencontrait une nation qui en était bien complètement privée, il ne pouvait s'empêcher de l'admirer. […]

Ce vaste couvent [sparte] lui semblait l'idéal d'une république libre. Il avait pour Athènes un profond mépris et il aurait dit volontiers de cette première nation de la Grèce, ce que je ne sais quel académicien grand seigneur disait de l'académie : Quel épouvantable despotisme ! Tout le monde y fait ce qu'il veut. Le regret qu'il exprime sans cesse dans ses ouvrages, c'est que la loi ne puisse atteindre que les actions. Il aurait voulu qu'elle atteignît les pensées, les impressions les plus passagères, qu'elle poursuivît l'homme sans relâche et sans lui laisser un asile, où il pût échapper à son pouvoir. Il prenait sans cesse l'autorité pour la liberté, et les moyens lui paraissaient bons pour étendre l'action de l'autorité sur la partie récalcitrante de l'existence humaine dont il explorait l'indépendance.

La cause est en gras, tout le reste est la conséquence. Bref, le peu d'estime qui me restait pour Giuliani s'en est allé, et ne risque pas de revenir de sitôt.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur l'origine des néos-conservateurs ? kikadi :

When did the future switch from being a promise to a threat?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Constant a réglé leur compte aux gens de sa trempe il y a déjà deux siècles :

La cause est en gras, tout le reste est la conséquence. Bref, le peu d'estime qui me restait pour Giuliani s'en est allé, et ne risque pas de revenir de sitôt.

Giuliani, le Mably du XXIe siècle ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giuliani, le Mably du XXIe siècle ?

Oh non, Mably était un théoricien, donc quelqu'un de beaucoup plus dangereux. Mably a ouvert la porte à Giuliani, mais pas qu'à lui, loin de là. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

qui a dit:

"La gauche est une salle d'attente pour le fascisme"

On ne triiiiiiiche pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà, c'est un homme. Il l'a dit dans les années 80 ou 90. Il n'est pas de gauche.

Je donne ma langue au gchak (geek-chat).

Edit : désolé, j'ai triché, mais il a ensuite expliqué par "d'abord on est à gauche, puis on va à droite", donc ce n'est pas vraiment un reproche à la gauche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Edit : désolé, j'ai triché, mais il a ensuite expliqué par "d'abord on est à gauche, puis on va à droite", donc ce n'est pas vraiment un reproche à la gauche.

question sémantique, il décrit en fait la gauche politique par opposition un humanisme de gauche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"La gauche est une salle d'attente pour le fascisme"

Pierre Laval. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre Laval. :icon_up:

Mince j'ai cru que c'était vraiment ça et du coup j'ai cherché les détails sur le net.

Jolie pêche AB !

ps : suis-je le seul à penser que le PS va patriotiser son discours à partir de la mort de Le Pen ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le post-scriptum a toujours été nationaliste. Mais il est persuadé que l'anti-racisme est un gage contre le nationalisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un grand moment de lucidité, moi, politicien français, j'ai déclaré :

Les problèmes soulevés par la liberté de l'acquisition des armes des chasse, tir et collection ont fait l'objet d'études approfondies de la part des ministères intéressées. Il est apparu que la seule solution efficace consisterait à substituer à ce régime de liberté un régime analogue à celui des armes de guerre et de défense, c'est-à-dire une autorisation administrative préalable…

… Il y a lieu d'observer que les malfaiteurs ne seraient pas pour autant privés de se procurer des armes de façons illicite comme le prouve l'exemple de pays de la CEE où malgré une réglementation très sévère, le banditisme ne s'en trouve pas sensiblement diminué.

c'était en 1974, à l'assemblée. Comme durant la suite de ma (longue) carrière, c'est exactement le contraire qui a été fait : en 30 ans, la réglementation "très sévère" de l'époque a été considérablement alourdie… (je vous laisse juger du résultat)

Qui suis-je ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dirai que tu es mort et que tu te retournes dans ta tombe depuis. Générateur d'un mouvement perpétuel, on envisage sérieusement à EDF d'utiliser ton mouvement pour générer de l'énergie carbon-free. Non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je dirai que tu es mort et que tu te retournes dans ta tombe depuis. Générateur d'un mouvement perpétuel, on envisage sérieusement à EDF d'utiliser ton mouvement pour générer de l'énergie carbon-free. Non ?

non, tous ceux qui ont voulu m'enterrer un peu trop vite s'en sont mordu les doigts :icon_up:

en 1984, j'ai déclaré, dans un autre éclair de lucidité :

le problème majeur du libéralisme en France est de n'avoir jamais été vraiment mis en oeuvre. A nous de prouver que le libéralisme ça marche en France

Evidemment, j'ai fait exactement le contraire par après… ce qui m'a valu ce commentaire, dix ans plus tard, lors d'un énième retournement de veste :

… a déjà été libéral

je suis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas Ch'Irak quand même?

et une pomme pour Jabial :icon_up:

ina1995chirac2wy7.jpg

* A propos des armes, c'est une réponse à une question parlementaire alors qu'il était ministre de l'intérieur.

* Sur le libéralisme, propos tenus à un dîner de l'Aleps. S'en est suivi une grande interview par Salin dans le Figaro, pour permettre à Chirac de s'afficher "libéral". En 1995, lorsque Madelin a rallié Chirac, Salin lui a envoyé une copie de cette interview avec ce petit mot : "Chirac a déjà été libéral" :doigt: (anecdote racontée dans son livre "Français, n'ayez pas peur du libéralisme")

affichechirachx7.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as bien fait de ne pas commencer par cette phrase :

le problème majeur du libéralisme en France est de n'avoir jamais été vraiment mis en oeuvre. A nous de prouver que le libéralisme ça marche en France

Elle m'est restée en travers de la gorge. Il n'y aurais pas eu de suspense.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui a dit :

Private property must lead to a more just and equitable distribution of goods […] and if the common good demands it, there is no need to hesitate at expropriation itself, done in the right way.

Évidemment on ne triche pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui a dit :

Évidemment on ne triche pas.

Rawls?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rawls?

Nan. Un indice, il ne s'est pas exprimé dans cette langue, c'est une traduction.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nan. Un indice, il ne s'est pas exprimé dans cette langue, c'est une traduction.

Je m'en doutais, car je sais qu'A.B. est un être sournois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui a dit:

"La lutte des classes me trouvera du coté de la bourgeoisie cultivée"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon personne a trouve mon messahe: il s'agissait de Jean-Paul II.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui a dit:

"La lutte des classes me trouvera du coté de la bourgeoisie cultivée"

Ken le Survivant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui a dit (en anglais) :

C'est seulement dans les histoires folkloriques, dans les contes pour enfants, et dans les journaux d'opinion intellectuels que le pouvoir est utilisé sagement et positivement pour détruire le mal. Le monde réel enseigne des leçons très différentes, et il faut faire preuve d'une ignorance volontaire et ciblée pour ne pas s'en apercevoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Grâce à google mon ami j'ai trouvé l'auteur de cette citation.

Sale tricheur. Mais je crois que sans ton ami, il est presque impossible de trouver qui c'est.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...