Jump to content

Qui a dit ?


A.B.

Recommended Posts

Ne pensez-vous pas que les termes "Government" et "Administration" sont des faux-amis. Il me semble en effet que par "Government", il faut entendre "état" (voire administration publique) et que par "Administration", il faut entendre "gouvernement", au sens étendu, i.e. incluant les cabinets et la haute fonction publique désignée par l'exécutif. D'où d'ailleurs les contresens lorsque l'on parle du "spoil system" ou système des dépouilles.

Tout à fait. C'est un véritable casse-tête parce que les lignes de démarcation entre Etat, administration et institutions politiques ne sont pas les mêmes en France et aux USA, ce qui fait que les deux pays ne conçoivent pas la pratique de la politique de la même façon (les politiques us administrent là où les Français dirigent). Government se dit aussi plus volontiers des institutions fédérales par opposition à state qui s'attache plus à l'organisation des états fédérés. Quant à l'administration, les ricains parlent plus volontiers de bureaucracy.

Link to comment
Question annexe qui me revient à l'esprit et que j'adrresse à tous les brillants American-English speaking, en présentant mes excuses à tous si j'enfonce une porte ouverte. Ne pensez-vous pas que les termes "Government" et "Administration" sont des faux-amis. Il me semble en effet que par "Government", il faut entendre "état" (voire administration publique) et que par "Administration", il faut entendre "gouvernement", au sens étendu, i.e. incluant les cabinets et la haute fonction publique désignée par l'exécutif. D'où d'ailleurs les contresens lorsque l'on parle du "spoil system" ou système des dépouilles.

Tout à fait. Ceci dit, il semble que ce soit le français et non l'anglais qui ait changé, puisque dans les textes des libéraux français du 18ème siècle et du début du 19ème (ou en tout cas pour ce que j'en ai lu), ces deux mots ont des dénotations bien plus proches de celle qu'ils ont aujourd'hui en anglais.

Link to comment
Une que je viens de découvrir : qui a dit "Il n'y a qu'un seul homme de trop sur la terre, c'est M. Malthus" ?

Malgré le décalage dans les chronologies, je suis tenté de dire Marx.

Link to comment

Malgré le décalage dans les chronologies, je suis tenté de dire Marx.

Bonne idée, mais ce n'est pas lui. Un indice : il s'agit d'un contemporain de Malthus (et de Marx), qui a d'ailleurs consacré un petit pamphlet aux malthusiens. Il était spécialistes de ces petites formules frappantes, dont l'une est d'ailleurs très populaire chez les gauchistes… :mrgreen:

Link to comment

Bonne idée, mais ce n'est pas lui. Un indice : il s'agit d'un contemporain de Malthus (et de Marx), qui a d'ailleurs consacré un petit pamphlet aux malthusiens. Il était spécialistes de ces petites formules frappantes, dont l'une est d'ailleurs très populaire chez les gauchistes… :mrgreen:

Proudhon ? ("la propriété c'est le vol")

Link to comment
  • 1 month later...

Qui a dit (on peut tricher) :

Tapez donc « DESERTEC » dans la barre d’outil internet en haut de votre page et envoyez… vous allez tout comprendre. Il s’affiche alors des dizaines d’articles sur DESERTEC plus explicites les uns que les autres et il apparaît clairement que l’Allemagne est à l’origine de ce projet matériellement génial, mais humainement fou. Voici un des meilleurs sites :

http://www.desertec.org/downloads/summary_fr.pdf Regardez bien la carte DESERTEC : elle correspond au rêve d’Eurafrique de tous les politiciens d’Europe. Et qui est à l’origine du projet DESERTEC ?… : l’Allemagne ! Qui développe actuellement des contacts partout pour convaincre et réaliser le projet ?… les grands industriels allemands ! Alors quand on veut nous faire croire que la construction de l’Europe n’est pas purement et simplement la construction d’une grande Allemagne, on nous prend pour des cons ! Et quand on veut nous faire croire que l’Europe n’a aucune intention de s’installer de l’autre côté de la méditerranée, alors là, on nous prend pour de super-cons ! Pauvre de nous : le grand mixage, broyage, malaxage, laminage, triturage, pétrissage, métissage, « musulmanage » obligatoire a commencé.

Tout ça pour le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, encore et toujours le FRIC. Chacun de nous voyait très bien les grotesques courbettes du monde entier devant les bédouins et la façon honteuse, indigne et lamentable dont nous leur léchions les babouches. Tout le monde le voyait et tout le monde comprenait que c’était pour le pétrole. Par contre ce qui était difficile à comprendre c’était la raison de la soudaine et colossale accélération de notre flagornerie… flagornerie poussée jusqu’à l’irraison, jusqu’à la démence : lécher les babouches des bédouins n’était plus suffisant. On était en train d’exiger des peuples d’Occident qu’ils baissent leurs pantalons et tendent la vaseline. Aujourd’hui, le métissage est devenu obligatoire, ainsi que la glorification et la promotion de la religion la plus stupide, la plus antipathique et la plus immorale que le monde ait jamais connue. Jamais aucun grand peuple n’aura été ainsi humilié. C’est du jamais vu dans l’histoire de l’humanité. Pourquoi ? Cela faisait un moment que je me posais la question. Et puis hier, ou avant-hier, en me promenant sur internet je suis tombé par hasard sur le projet DESERTEC : … et PAF ! Tout s’éclairait ! Depuis longtemps, très longtemps, dans les hautes sphères dont ni vous ni moi ne faisons partie, on sait très bien que les déserts sont la future richesse de l’humanité, la future immense richesse de l’humanité. Mais les déserts sont africains et musulmans. Tout s’expliquait : L’africanisation obligatoire et à marche forcée, l’union des pays de la méditerranée tant désirée par ce fou-de-fric qu’est Sarkozy, l’Europe premier pas vers cette union qui engloberait la Turquie au passage, les faveurs, les passe-droits et tous les privilèges accordés aux musulmans, le rattachement à la France contre notre gré de Mayotte, ce caillou dans la mer, surpeuplé et musulman, la volonté affichée d’éliminer toute réaction blanche à l’africanisation en créant des myriades d’associations anti-blancs appelées associations antiracistes, les partis de gauche grands amateurs de problèmes humains et les écologistes grands amateurs d’énergie propre allaient pouvoir expliquer que tout cela était pour notre bien et se frottaient les mains en coulisse…etc, etc, etc… Soudain, tout devenait clair : pour une poignée de dollars, les fous-de-fric, c’est-à-dire les futurs propriétaires de déserts, donnaient 400 millions d’habitants, leur Histoire, leur grandeur, leur culture, leur amour-propre, leur fierté et leur dignité en pâture à quelques hommes des cavernes et quelques gardiens de chèvres.

Le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, le FRIC, encore et toujours le FRIC.

Un jour viendra où l’électricité sera spatiale : http://www.astrium.eads.net/fr/articles/l-energie-spatiale-made-by-astrium-.html …mais ce n’est pas demain la veille. Nous allons donc en passer par l’étape intermédiaire : l’exploitation des déserts. L’irrespect de tout et de tout le monde va donc continuer à la vitesse grand V, ainsi que le métissage et l’islamification obligatoire. C’est dément ! Si l’on élimine peu à peu le peuple occidental qui a produit la plus incroyable civilisation que la terre ait jamais portée et si on le coupe de ses racines, l’étape intermédiaire des déserts se transformera très vite en dernière étape et tout s’écroulera comme château de cartes. Depuis que le monde est monde, dame Nature impose à tous les êtres deux lois intangibles : pas de métissage et chacun son territoire. Enfreindre ces deux lois, mélanger les torchons et les serviettes va emmener un véritable cataclysme. C’est évident. C’est une question de simple bon sens. Mais les fous-de-fric, s’ils sont intelligents, ont perdu tout bon sens, et ce, depuis longtemps. Pourquoi obliger l’humanité entière à adopter la même civilisation. Il en est des individus comme des peuples : aucun n’est égal à l’autre. De plus, personne n’a envie de vivre comme le voisin. Qu’on foute la paix aux peuples et qu’on les laisse évoluer à leur rythme dans des « réserves ». Qu’on les aide… sans doute !… d’accord !… mais qu’on ne les oblige pas à vivre comme nous. Ils ne sont pas prêts. Les arabes ont plusieurs siècles de retard et les noirs plusieurs millénaires, non seulement matériellement mais génétiquement. Qu’on leur foute la paix, qu’on nous foute la paix. (suite plus bas) Quant à les mélanger aux blancs de force, sous prétexte de philanthropie, c’est monstrueux. Ce n’est philanthrope ni pour les blancs ni pour eux, c’est insultant pour les deux partis. Cela n’a d’intérêt que pour les fous-de-fric qui ne respectent rien ni personne. Qu’on foute la paix à ces gens et qu’on nous foute la paix. Je suis de plus en plus partisan de la constitution de « réserves » inviolables et protégées, dans lesquelles les gens pourraient évoluer à leur rythme et dans lesquelles les ONG pourraient s’en donner à cœur joie. Pourquoi obliger un zoulou ou un bédouin à utiliser un ordinateur, une bicyclette électrique ou un porte-avions. Il n’en a ni le besoin ni l’envie. L’humanité va-t-elle enfin sortir de ce cercle infernal : évolution-métissage-décadence. L’exemple de l’Egypte ancienne, de la Grèce et de Rome ne suffit-il pas ? Que faut-il donc de plus pour que les hommes comprennent enfin ?… un autre cataclysme humain ?! Le projet "DESERTEC" s’il est très ingénieux et plausible « matériellement », « humainement » c’est une horreur, une monstruosité. Il a démarré il y a quelques décennies, en même temps que la négrarabification forcenée et obligatoire de l’Europe. Tout est lié. Tout ce qu’il se passe de tordu à tous les niveaux en France et en Europe en ce moment porte la marque DESERTEC… tout absolument tout. L’Histoire et la géographie enseignées aujourd’hui sont DESERTEC, l’immigration inutile, coûteuse et dangereuse c’est DESERTEC, les décisions de justice altruistes, magnanimes et généreuses jusqu’à l’irraison sont DESERTEC, les associations racistes anti-blancs dites antiracistes c’est DESERTEC, les prières dans les rues et les subventions aux mosquées c’est DESERTEC, le port du voile c’est DESERTEC, les continuelles courbettes au Maghreb et à l’Afrique, c’est DESERTEC, la porte de l’Europe grande ouverte aux turcs c’est DESERTEC. Tout absolument tout actuellement est DESERTEC, DESERTEC, DESERTEC… Nous nous levons DESERTEC, nous travaillons DESERTEC, nous respirons DESERTEC, nous vivons DESERTEC, nous sommes DESERTECTIFIéS jusqu’à la moelle : tapez DESERTEC dans la barre d’outil Internet et envoyez… vous allez trouver une foule d’articles sur DESERTEC les uns plus explicites que les autres… c’est incroyable. Les allemands mènent la danse et entrainent l’Europe dans une folie : un métissage fou et incompatible qui fera à coup sûr disparaître l’Europe dans un chaos indescriptible.

Est-on vraiment obligé de prostituer et de détruire nos populations pour mettre la main sur les déserts. Aucun peuple n’a envie de disparaître. Partout la colère est à son comble. Ne serait-il pas plus judicieux et plus humain si nous avons besoin des déserts, de les prendre, tout simplement et de créer des « réserves », sinon ce que les hommes ont connu de pire jusqu’à ce jour ne sera rien par rapport à ce qu’il va arriver… rien du tout. Si le métissage apporte toujours du fric dans un premier temps, il apporte toujours la décadence dans un second temps. L’Histoire est formelle à ce sujet. Je ne sais pas ce qu’il va se passer en 2012, mais je ne crois pas que les français vont se laisser saillir sans rien dire.

Pour ceux qui seraient tentés de trouver le projet « merveilleux »… n’oublions pas que les plus grands savants, techniciens, spécialistes et politiciens de l’époque nous présentèrent aussi le projet d’électricité nucléaire comme « MERVEILLEUX », sous contrôle et sans danger.

Nous nous trouvons ex-ac-te-ment dans la même situation : des industriels véreux poussant des savants inconscients et des politiciens incompétents à prendre des décisions stupides et extrêmement dangereuses.

Link to comment
  • 2 weeks later...
  • 5 weeks later...

Qui a dit :

[Jews] have in them deep-rooted instincts that are antagonistic and therefore repulsive to the European, and their presence among us is a living example of the insurmountable difficulties that exist in merging race characteristics, in making cats love dogs […]

It is not agreeable to see civilization so under the ugly thumbs of its impure Jews who have all the money and the power and brains.

Link to comment
Qui a dit :

Je l'ignore, mais écrire : "Jews who have all the money and the power and brains" chez moi, ça s'appelle se tirer une balle dans le pied !

Edit : mince, après vérification, jamkan a raison. Je retiens la citation, j'espère bien m'en resservir à des fins inutilement polémiques. :mrgreen:

Link to comment
  • 3 weeks later...

Spéciale xara. Qui a dit, dans un éclair de naïveté :

De toute manière, la protection nécessaire contre les fluctuations économiques ne mène pas au genre de planisme qui constitue une menace pour notre liberté.

Indice : ladite protection est illustrée dans les lignes précédentes par les exemples de la politique monétaire et des grands travaux.

Link to comment
Aurel !

Lol.

Hayek ?

Et oui, dans la Route de la Servitude. Comme quoi, Hayek est devenu de plus en plus libéral avec le temps, et surtout avec l'expérience de nouvelles mesures étatiques dans de nouveaux domaines qui ont apporté toujours plus de désordre au lieu de résoudre quoi que ce soit.

Link to comment

Qui a dit :

" Laissez le gouvernement percevoir des impôts et répandre des grâces, mais ,pour Dieu,ne l'engagez point à se mêler de nos affaires."

Le style fait très XIXe siècle, c'est probablement un libéral français de la bande à Dunoyer, Comte, Courier…

Allez, je mise sur Charles Dunoyer dans sa période plus modérée.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...