Jump to content

Motion des Nouveaux libéraux pour les élections internes d'AL


deniserp

Recommended Posts

La motion "Nouveaux Libéraux" pour le Bureau National :

Bonjours chers amis,

Nous avons le plaisir de vous présenter une liste aux élections du 28 octobre, pour le renouvellement du BUREAU NATIONAL d'ALTERNATIVE LIBERALE, et de vous présenter la naissance d'un courant au sein d'AL : Les Nouveaux Libéraux.

Les principaux axes de notre programme pour le Bureau National d'ALTERNATIVE LIBERALE sont :

- Donner beaucoup plus de places aux régions. Réserver 30% du site national à la communication des régions et comités locaux de toute la France. Il s'agira aussi de défendre et de promouvoir nos identités régionales, et nos libertés locales !

- Créer un COMITÉ DE SCIENTIFIQUES, constitué de 30 personnalités universitaires, hommes d'entreprises et retraités, et même des étrangers (10 sur 30) qui seront la caution scientifique d'ALTERNATIVE LIBERALE (Les libéraux historiques y seront accueillis chaleureusement).

- Créer et soutenir une COMMISSION SOCIALE, qui aura pour mission de faire de l'Agit Prop comme les Enfants de Don Quichotte par exemple, et de défendre les plus faibles, les plus pauvres, et les plus isolés, dans notre société. En effet, nous sommes "libéraux parce que sociaux", et il est bien temps de sortir de la position d'ultras qui nous été assignée par nos adversaires de gauche et d'extrême-gauche !

- Faciliter et entretenir le débat interne au sein d'Alternative Libérale.Nous sommes tous différents et c'est tant mieux ! Lors des réunions des nouveaux adhérents, j'ai toujours été admiratif de la richesse humaine de notre parti !

Quant aux axes du programme, nous n'avons pas l'intention de changer tout ce qui a été fait, et fort bien fait, par l'équipe sortante menée par Edouard Fillias et Aurélien Véron. Grâce à eux, et à tous les responsables, nous avons aujourd'hui en France, un vrai pôle libéral !

Par contre, nous souhaitons incarner le courant des libéraux historiques français issus de DEMOCRATIE LIBERALES, des Cercles IDEES ACTIONS, et d'associations comme LIBERTE CHERIE ou CONTRIBUABLES ASSOCIES.

Sur le plan des alliances, sans revenir trop lourdement sur l'épisode Bayrou, nous souhaitons regagner le cœur de notre électorat traditionnel, historiquement ancré plus à droite, sans doute depuis les luttes lointaines du Temps de la Guerre Froide, où les libéraux français étaient très engagés contre le communisme.

Il est temps, en effet, de rompre clairement avec François Bayrou et son MODEM, de soutenir mais de façon très critique, en bons libéraux que nous sommes, les réformes de Nicolas Sarkozy, comme la réforme des régimes spéciaux, la fin du statut de la Fonction Publique, l'autonomie des Universités, la réduction du nombre de fonctionnaires, les baisses d'impôts, l'ouverture de la représentativité syndicale…

Nous vous invitons à nous rejoindre sans tarder afin de faire gagner nos idées et notre ligne politique.

Amitiés libérales,

Christian Person

La motion "Nouveaux Libéraux" pour le Conseil National :

Issus de Démocratie Libérale, des Cercles Idées Actions, ou des Cercles Libéraux, de très nombreux adhérents d'Alternative Libérale veulent poursuivre le combat historique d'Alain Madelin, pour une France libérale.

Depuis l'après-guerre, du fait du poids du Parti Communiste dans la vie politique française, et dans le contexte de la Guerre Froide, la pensée de gauche est devenue hégémonique. Et nous en payons aujourd'hui le prix fort !

Aujourd'hui, la France vit une véritable tragédie, après les soubresauts des élections présidentielles d'avril 2002, puis les émeutes de banlieue, notre pays est étranglé par une dette publique de près de 60% du Produit Intérieur Brut, une croissance anémiée et un chômage de masse structurel. Ainsi, l'addition des prélèvements sociaux et fiscaux est telle que les Français travaillent aujourd'hui 6 mois pas an pour un Etat omnipotent et obèse.

Pour nous, Alain Madelin avait clairement posé le diagnostic sur une France incarcérée dans ses réglementations et ses corporatismes, dans son livre QUAND LES AUTRUCHES LEVERONT LA TETE, entre autres. Et c'est pourquoi il invitait les Libéraux, en avril 2007, à soutenir Nicolas Sarkozy lors des présidentielles. Calant sa stratégie sur celle du FDP allemand, et afin d'occuper l'espace politique du centre, les dirigeants d'ALTERNATIVE LBERALE avaient alors pris le parti de soutenir Bayrou. Cette stratégie avait alors du sens, mais uniquement en tant que soutien ponctuel. Aujourd'hui, l'esprit de la réforme souffle toujours d'avantage du côté de Nicolas Sarkozy que de François Bayrou ou de François Hollande et de Ségolène Royale.

Alors que certains parmi l'équipe sortante du CODIR, proposent d'aller encore plus loin en direction de Bayrou et du MODEM, nous vous proposons de vous représenter avec fermeté et lucidité au Conseil National afin de contenir une possible glissade vers la Gauche. Nous vous proposons d'incarner au sein d'Alternative Libérale, l'esprit du madelinisme. Par contre, ponctuellement, nous sommes ouverts à des rapprochements avec le MODEM, ou l'UMP, ou le Nouveau Centre, mais sur des points de programme très précis et avec toutes les garanties d'indépendance.

Véritable parlement d'ALTERNATIVE LBERALE, le Conseil National sera une force de proposition et un garde-fou du Bureau National. Sa mission consistera à faire respecter nos statuts et à donner le cap de notre ligne politique. Celle des Nouveaux Libéraux s'enracine dans l'histoire du libéralisme français des 30 dernières années, et s'est forgée dans la lutte des madelinistes contre le totalitarisme soviétique et ses vicaires communistes. Les Nouveaux Libéraux, défendront fermement les libertés individuelles et le droit à la propriété qui en est la condition absolue. Un travail bien payé pour tous, plutôt que l'assistanat généralisé !

Pour ce qui est de l'immigration, tant que nous aurons un système de protection social monopolistique et obligatoire, la Sécurité Sociale, l'ouverture des frontières a pour effet d'accroître la crise de nos finances publiques. C'est pourquoi, dans l'attente de la fin du monopole de la Sécurité Sociale, nous nous opposons, ainsi qu'Alain Madelin l'a affirmé, à une immigration incontrôlée d'ayants-droits sociaux. Là aussi, nous souhaitons être du côté des Français les plus faibles, pour lesquels le Droit est la seule défense et la Patrie le seul bien. La liberté, c'est aussi de pouvoir dire NON !

Pour en savoir plus :

http://nouveaux-liberaux.blogspot.com/

Link to comment

Dites, ce n'est pas un peu fini ce spam ? AL n'a pas un forum ou un truc comme ça, je sais pas moi, une mailing-list, pour ce genre de choses ? Comprenez-vous qu'il y a ici des gens (j'en suis) qui ne sont pas adhérents, pas même sympathisants, du parti d'Edouard Bayrou ?

Link to comment

Ah là c'est très différent, moi je suis prêt à débattre en effet, mais ça m'intéresse bcp moins de recevoir une propagande électorale comme celles qui inondes les boîtes aux lettres avant chaque élection. De quoi veux-tu débattre ?

Link to comment
Les principaux axes de notre programme pour le Bureau National d'ALTERNATIVE LIBERALE sont :

- Donner beaucoup plus de places aux régions. Réserver 30% du site national à la communication des régions et comités locaux de toute la France. Il s'agira aussi de défendre et de promouvoir nos identités régionales, et nos libertés locales !

- Créer un COMITÉ DE SCIENTIFIQUES, constitué de 30 personnalités universitaires, hommes d'entreprises et retraités, et même des étrangers (10 sur 30) qui seront la caution scientifique d'ALTERNATIVE LIBERALE (Les libéraux historiques y seront accueillis chaleureusement).

Ca c'est de l'organisationnel, j'aurais du mal à commenter car je ne connais pas assez bien les rouages actuels d'AL.

- Créer et soutenir une COMMISSION SOCIALE, qui aura pour mission de faire de l'Agit Prop comme les Enfants de Don Quichotte par exemple, et de défendre les plus faibles, les plus pauvres, et les plus isolés, dans notre société. En effet, nous sommes "libéraux parce que sociaux", et il est bien temps de sortir de la position d'ultras qui nous été assignée par nos adversaires de gauche et d'extrême-gauche !

Mouais. Le "libéraux parce que sociaux" reste à expliquer quand même.

- Faciliter et entretenir le débat interne au sein d'Alternative Libérale.Nous sommes tous différents et c'est tant mieux ! Lors des réunions des nouveaux adhérents, j'ai toujours été admiratif de la richesse humaine de notre parti !

C'est juste une intention ou a-t-on du concret derrière?

Link to comment
:icon_up:

Je crois que Fabrice n'a aucune leçon à recevoir de toi en matière d'activisme libéral. C'est si difficile de reconnaître que de jouer les groupies de Bayrou à peine quelques mois après la naissance d'AL était une connerie ? Tout le monde en fait, ce qui compte c'est d'en tirer les leçons.

Link to comment
Je crois que Fabrice n'a aucune leçon à recevoir de toi en matière d'activisme libéral. C'est si difficile de reconnaître que de jouer les groupies de Bayrou à peine quelques mois après la naissance d'AL était une connerie ? Tout le monde en fait, ce qui compte c'est d'en tirer les leçons.

+1

(T'es pas obligé de quoter son message)

Link to comment
Je crois que Fabrice n'a aucune leçon à recevoir de toi en matière d'activisme libéral. C'est si difficile de reconnaître que de jouer les groupies de Bayrou à peine quelques mois après la naissance d'AL était une connerie ? Tout le monde en fait, ce qui compte c'est d'en tirer les leçons.

Lamentable censure, consécutive à une insulte :icon_up: à mon encontre : liberaux.org sombre lentement. Quand on attaque son messie, on est censuré.

Je réitère donc : pas de leçons de politique à recevoir d'un énarque de seconde main (ce qui est doublement infâmant), qui n'ose pas assumer ses convictions physiquement, comme son pseudonyme le donne pourtant à penser (Copeau, lui, était un authentique courageux…)

oserez vous censurer ça ? vraiment ? Ce serait une grave injustice à deux titres :

1.> je considère que l'épithète "Edouard Bayrou" :doigt: est une insulte au moins aussi "lourde" que celle que je lui renvois ci dessus. La moindre des choses serait donc de supprimer son message si le mien est supprimé

2.> Si mon message est supprimé, il faut retrousser ses manches et aller nettoyer les archives de liberaux.org, truffée de débats bien pires et qui ne sont pas de mon fait

La censure, ici, serait une forme d'échec vis à vis des convictions qui sont supposées lier les adhérents de ce forum.

Link to comment
Lamentable censure, consécutive à une insulte de :doigt: à mon encontre : liberaux.org sombre lentement. Quand on attaque son messie, on est censuré.

Je réitère donc : pas de leçons de politique à recevoir d'un énarque sur le retour, qui n'ose pas assumer ses convictions physiquement, comme son pseudonyme le donne pourtant à penser (Copeau, lui, était un authentique courageux…)

:icon_up:

Link to comment

Je trouve qu'on est habituellement un peu trop incorrect à l'égard de AL en général et d'Edouard Fillias en particulier mais je ne trouve pas que ce fut le cas de Fabrice.

"Édouard Bayrou" c'est pas méchant envers quelqu'un qui s'est senti suffisamment proche de Bayrou pour appeler à voter pour lui. "Énarque sur le retour" par contre c'est pas très poli…

Link to comment
Ah! Enfin, tu reconnais que ce ralliement était une c****rie! (sinon, pourquoi te sentirais-tu insulté?)

Je ne me sens pas spécialement proche de Bayrou : on avait une chance d'avoir une poignée de députés s'il passait devant royale au premier tour (et donc, devenait président) + de recentrer notre image. On a joué gros, on a perdu. C'est la vie, et AL continue, avec une bonne ligne et surtout une bonne démocratie interne qu'on apprend vite.

Pour bayrou ça a fonctionné (pour l'image et le recentrage) auprès de nos relais d'opinions - pas ici remarque -. Pour le reste, ça a foiré. On passe à autre chose ?

Link to comment

Quel recentrage ? Celui de la ligne soc-dem ? :icon_up:

Je ne vois pas ce qu'on pouvait espérer d'un Bayrou en matière de libéralisme. Et tu as vu ce qu'il reste de son parti désormais ? Ce type est le plus grand looser politique de la 5ème République ! Mais on peut voir ça sous l'angle du pari, c'est sûr…

Ce qui est vraiment drôle, c'est que vous auriez eu vraisemblablement plus de chances avec Sarko. D'un point de vue utilitariste j'entend.

Link to comment
Quel recentrage ? Celui de la ligne soc-dem ? :icon_up:

Je ne vois pas ce qu'on pouvait espérer d'un Bayrou en matière de libéralisme. Et tu as vu ce qu'il reste de son parti désormais ? Ce type est le plus grand looser politique de la 5ème République ! Mais on peut voir ça sous l'angle du pari, c'est sûr…

Ce qui est vraiment drôle, c'est que vous auriez eu vraisemblablement plus de chances avec Sarko.

Bayrou a joué, lui aussi, et il a perdu. Bcp plus gros que nous. il n'est plus rien maintenant, car ds notre système institutionnel merdique, le président peut tout, décide tout, etc.

Bayrou est fini. Certaines de ses idées seront reprises, quand elles ne le sont pas déjà, d'autres seront laissées aux chiottes et tant mieux. Separation des pouvoirs, lutte contre la corruption, 2 emplois ss charges (c pas si mal, même si on est loin du compte), valaient le coup.

C de la petite histoire tout ça maintenant.

Link to comment
Je ne me sens pas spécialement proche de Bayrou : on avait une chance d'avoir une poignée de députés s'il passait devant royale au premier tour (et donc, devenait président) + de recentrer notre image. On a joué gros, on a perdu. C'est la vie, et AL continue, avec une bonne ligne et surtout une bonne démocratie interne qu'on apprend vite.

Pour bayrou ça a fonctionné (pour l'image et le recentrage) auprès de nos relais d'opinions - pas ici remarque -. Pour le reste, ça a foiré. On passe à autre chose ?

Tu vois, si tu avais commencé par là, tu aurais beaucoup moins à te plaindre aujourd'hui de t'être fait "charger" sur lib.org. Un zeste de lucidité, de l'auto-critique (je n'ai pas dit autoflagellation), ça force déjà plus l'indulgence.

Link to comment

Pour ce qui est du programme, ce que nous souhaitons c'est mettre le débat interne au coeur de notre programme. La démocratie interne s'est en effet développée au sein d'alternative libérale. Il y'a trois listes pour le bureau national et cinq pour le conseil national. Vous connaissez mon positionnement quant au libéralisme il me semble. Je crois qu'il est "social" tout simplement parce qu'il ne fait pas appel à l'Etat pour régler nos problèmes. Je veux dire par là que c'est par sa raison que l'Homme doit régler ses problèmes, ou régler les problèmes des autres. Cela signifie donc qu'il adhère à des associations librement et surtout parce qu'il le souhaite.

Je vous invite à aller sur le blog des nouveaux libéraux pour plus d'informations :

http://nouveaux-liberaux.blogspot.com

Pour les miennes vous pouvez aller sur mon blog et lire les articles qu'il y'a dessus. Vous verrez que je suis assez proche des nouveaux libéraux. D'ailleurs, je crois qu'idéologiquement, notre liste pourrait se rapprocher de celle de Vincent Pédoïa, les compagnons libéraux. Même si nous avons probablement quelques désaccord. Quoiqu'il en soit, j'ai toujours dit que les libéraux avaient le même objectif, la promotion du droit naturel, droit qui tourne autour de la propriété privée.

Link to comment
Bien, la liste des nouveaux lilbéraux regroupe plusieurs sensibilités libérales. Mais ce que je voulais savoir, c'est ce que les membres du forum pensent du programme des nouveux libéraux dans son ensemble, de nos positions…

Pfff, quelle hypocrisie. Il suffit de lire régulièrement le forum pour savoir un peu près ce qu'on en pense de ton programme.

Link to comment
Bayrou a joué, lui aussi, et il a perdu. Bcp plus gros que nous. il n'est plus rien maintenant, car ds notre système institutionnel merdique, le président peut tout, décide tout, etc.

Bayrou est fini. Certaines de ses idées seront reprises, quand elles ne le sont pas déjà, d'autres seront laissées aux chiottes et tant mieux. Separation des pouvoirs, lutte contre la corruption, 2 emplois ss charges (c pas si mal, même si on est loin du compte), valaient le coup.

C de la petite histoire tout ça maintenant.

C'est indéniable Madelin lui même avait une opinion partagée sur les programmes respectif de FB et NS.

Le soutient officiel était par contre une connerie (parmis d'autres).

Si ça ne vous intéresse pas de savoir ce qu'il se passe au sein d'un parti libéral libre à vous. j'avais simplement envie de débattre avec vous par rapport à la motion de la liste pour le conseil national pour laquelle je fais partie.

Evidement pour le conseil je voterais pour la liste ou je suis, pour le bureau, comme nous n'avons pas de candidats, j'hésite entre la la liste d'Aurelien (ou il y a edouard :icon_up: ) et la votre.

Je tiens très fortement à l'affirmation du principe de subsidiarité réelle affirmé dans notre liste, je suis contre une Europe fédérale, comme dans le programme actuel, je suis pour un modèle confédéral, a la suisse avec beaucoup de concurrence partout. c'est à dire moins envahissant que le modèle actuel (aux corrections prés).

Link to comment

Pour en revenir un instant à Bayrou, je dirai que ce n'est pas le choix individuel d'Edouard en faveur de ce candidat que je raille ; c'est la méthode bonapartiste, ou je dirai plutôt boulangiste pour être gentil, de ce ralliement qui a fait passer les quelques dizaines d'adhérents d'AL (à l'exception notable des Bonnie & Clyde du libéralisme et leur cercle immédiat) pour des cons.

Si tu tiens vraiment à adopter un ton agressif, Edouard, je pourrais aussi te rappeler la morale du crapaud qui se prend pour un bœuf.

Link to comment

Je suis bien d'accord avec toi Copeau. Sans vouloir mettre de l'huile sur le feu, sans arrière-pensée méchante, comme l'a un peu dit Copeau, j'ai trouvé cet appel au soutien à Bayrou d'autant plus ridicule que le parti ne fait pas partie du paysage politique français (dans les média je veux dire), j'ai eu la désagréable impression que c'était un soutien par mimétisme, comme si le soutien à un autre parti était une "tradition républicaine", il fallait soutenir un parti pour faire comme les autres grands partis. C'est d'autant plus "bonapartiste" que les libéraux sont assez indépendants par nature, on ne donne pas facilement d'ordre à un libéral.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...