Jump to content
Rincevent

Nouvelles du monde sans intérêt

Recommended Posts

15 à 20% de retour sur investissement ?

 

Putain qu'est-ce que je fais encore derrière mon écran.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heu, non, ça sort de la boite à merde qui sert de cerveau à ce stalinien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà, les 15% de rendement c'est une histoire pour les enfants. Ça tourne dans tous les trucs plus ou moins anti-capitalistes, mais il y a personne pour nous dire pourquoi les emprunts d'état sont si bas, si 15% de rendement sont a la portée de n'importe quel investisseur. Pourquoi je perdrais du pognon à prêter à un taux négatif à l'Allemagne ou la Suisse, si à côté de ça j'ai des opportunité de gains à 15%. Mais ces aânes là on probablement jamais entendu parler d'arbitrage.

En fait il y a un moyen de faire 15% de rendement, mais c'est de la loterie pour ça il faut investir dans des startup. Il est évident qu'on peut faire du 15% dans facebook il y a 6 ou 7 ans. En fait celui qui fait ça a probablement multiplié par 10 ses gains.

Sauf que, il y en a peut-être une sur 100 qui te rapporte autant, 90% capotent et les autres remboursent plus ou mais la somme investie.

 

Ensuite il y a bien les effets de leviers qui permettent d'augmenter les gains, mais ça multiplient les pertes aussi. C'est souvent à ça que font référence les fous de 15%.

Sauf qu'évidemment en faisant ça on ne dépouille pas les entreprises, c'est toujours 4%-5% de rendement par action, sauf que comme l'investisseur emprunte 100% ou 200% de ses fonds propres, alors oui il peut gagner 10% ou même 15%. Sauf que si la bourse baisse de 10%, au lieu de se prendre 10% de pertes, il perd 30% de son flouze.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà, les 15% de rendement c'est une histoire pour les enfants. Ça tourne dans tous les trucs plus ou moins anti-capitalistes, mais il y a personne pour nous dire pourquoi les emprunts d'état sont si bas, si 15% de rendement sont a la portée de n'importe quel investisseur. Pourquoi je perdrais du pognon à prêter à un taux négatif à l'Allemagne ou la Suisse, si à côté de ça j'ai des opportunité de gains à 15%. Mais ces aânes là on probablement jamais entendu parler d'arbitrage.

En fait il y a un moyen de faire 15% de rendement, mais c'est de la loterie pour ça il faut investir dans des startup. Il est évident qu'on peut faire du 15% dans facebook il y a 6 ou 7 ans. En fait celui qui fait ça a probablement multiplié par 10 ses gains.

Sauf que, il y en a peut-être une sur 100 qui te rapporte autant, 90% capotent et les autres remboursent plus ou mais la somme investie.

 

Ensuite il y a bien les effets de leviers qui permettent d'augmenter les gains, mais ça multiplient les pertes aussi. C'est souvent à ça que font référence les fous de 15%.

Sauf qu'évidemment en faisant ça on ne dépouille pas les entreprises, c'est toujours 4%-5% de rendement par action, sauf que comme l'investisseur emprunte 100% ou 200% de ses fonds propres, alors oui il peut gagner 10% ou même 15%. Sauf que si la bourse baisse de 10%, au lieu de se prendre 10% de pertes, il perd 30% de son flouze.

 

Tu peux expliqué le coup des 30% ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien partons d'une situation où tu as un levier de 3, donc que tu as emprunté le double de tes fonds propres. Pour faire simple on dit eu tu as 100 de fonds propres et que tu investis 300 en empruntant 200.

Donc si sur 300 investis tu subis une perte de 10%, tu perds réellement 30. Ces 30, ceux à qui tu as emprunté de l'argent ne vont pas t'en faire cadeau. Ils vont te dire niet tu me doit 200. Donc ces 30 de pertes c'est simplement pour ta pomme.

Tu passes donc d'une perte sur le marché de 10% à une perte personnelle de 30%. Sinon ce serait trop facile de flamber avec l'argent des autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien partons d'une situation où tu as un levier de 3, donc que tu as emprunté le double de tes fonds propres. Pour faire simple on dit eu tu as 100 de fonds propres et que tu investis 300 en empruntant 200.

Donc si sur 300 investis tu subis une perte de 10%, tu perds réellement 30. Ces 30, ceux à qui tu as emprunté de l'argent ne vont pas t'en faire cadeau. Ils vont te dire niet tu me doit 200. Donc ces 30 de pertes c'est simplement pour ta pomme.

Tu passes donc d'une perte sur le marché de 10% à une perte personnelle de 30%. Sinon ce serait trop facile de flamber avec l'argent des autres.

 

Logique, merci :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà, les 15% de rendement c'est une histoire pour les enfants. Ça tourne dans tous les trucs plus ou moins anti-capitalistes,

Pas uniquement, chez les boursicoteurs aussi:

 

http://dividende.be/topic2645.html?sid=ab2877318a3e60a80a9d795a2fc2ab0b

 

Petit florilège:

 

"L'étude de Anderson , Keith P. et Brooks, Chris montre qu'une bonne sélection permet d'obtenir un gain annuel moyen de 40%. "

 

"Je te confirme que l'objectif de 15%/an est vraiment un minimum, il doit s'inscrire dans un scénario de débutant.

Chaque transaction doit être une expérience qui va t'amener vers des rendements largement supérieur"

 

"Les indices principaux montent de 10% par an, certains indices un peu plus risqués montent de 18% par an. En choisissant bien mes indices je ne pense pas que 15% en moyenne soit déraisonnable. "

 

 

Bon cela a peu d'intérêt, si ce n'est montrer que ce ne sont pas que des anticapitalistes primaires qui propagent ce mythe de 15%.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention là on parle plus de spéculation que d'investissement, c'est à dire qu'on ne compte pas sur les dividendes pour gagner du pognon, mais sur les changements de valeurs des actions.

Par exemple si j'ai une machine qui me permet de prévoir parfaitement les mouvements de toutes les actions, alors je pourrais faire beaucoup mieux que 40%, guess what, j'en ai plus j'ai cassé ma dernière.

 

Après je dis pas, il y a des candidats pour se lessiver faire partout. Faut bien que le trader qui fait un negative selection portfolio puisse gagner sa croûte :mrgreen:.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention là on parle plus de spéculation que d'investissement, c'est à dire qu'on ne compte pas sur les dividendes pour gagner du pognon, mais sur les changements de valeurs des actions..

 

En même temps cela me semblait clair que cela entrait en compte, surtout quand tu as dis:

 

En fait il y a un moyen de faire 15% de rendement, mais c'est de la loterie pour ça il faut investir dans des startup. Il est évident qu'on peut faire du 15% dans facebook il y a 6 ou 7 ans. En fait celui qui fait ça a probablement multiplié par 10 ses gains.

Sauf que, il y en a peut-être une sur 100 qui te rapporte autant, 90% capotent et les autres remboursent plus ou mais la somme investie

 

Maintenant, oui faut bien des pigeons pour les arnaques à la Madoff .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, disons que le reproche fait par les anti-capitalistes et tout ce que l'extrême gauche compte d'économiste aussi, c'est que ces gains saignent les entreprises au profits des investisseurs contre ses employés.

Le fameux coût du capital de Hamon par exemple. C'est à dire qu'à supposer qu'il y ait peu de mobilité dans le CAC40 ce qui est généralement le cas, alors il suffirait de placer son pognon sur un indice et hop par ici la monnaie, les 15% par an sont à moi, au détriment des salariés bien sûr.

 

Ce serait assez crétin de la part des gogochistes de porter leur critique sur la loterie des startups et donc in fine la croissance, dans la mesure où ça correspond à une création de valeur réelle dans le monde, avec création de postes, taxes qui rentrent etc etc. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un peu aberrant qu'il faille être dans l'illégalité pour télécharger un ebook de Céline... Droits d'auteurs mon cul.

 

(mort en 1961 pour ceux qui ne suivent pas)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sa veuve est toujours en vie ?

Ca m'avait arraché une partie de moi-même lorsque j'avais été forcé d'acheter du Sartre pour le lycée et que j'avais remarqué qu'il y avait des ayant-droits...

Share this post


Link to post
Share on other sites

tumblr_msjr66zN5C1sgl0ajo1_400.gif

 

Joli.

 

Tiens sinon, pour les droits d'auteur, la chanson "happy birthday to you" est une histoire bien WTF.

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Happy_Birthday_to_You

Thank you mister president, saleté d'edit, évidement fallait lire "Il y a des candidats pour se faire lessiver partout".

Et big up pour Jeremy Clarkson, 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, disons que le reproche fait par les anti-capitalistes et tout ce que l'extrême gauche compte d'économiste aussi, c'est que ces gains saignent les entreprises au profits des investisseurs contre ses employés.

Le fameux coût du capital de Hamon par exemple. C'est à dire qu'à supposer qu'il y ait peu de mobilité dans le CAC40 ce qui est généralement le cas, alors il suffirait de placer son pognon sur un indice et hop par ici la monnaie, les 15% par an sont à moi, au détriment des salariés bien sûr.

 

Ce serait assez crétin de la part des gogochistes de porter leur critique sur la loterie des startups et donc in fine la croissance, dans la mesure où ça correspond à une création de valeur réelle dans le monde, avec création de postes, taxes qui rentrent etc etc. 

L'imbecilite, c'est surtout de croire que les 15% d'augmentation du prix de l'action puisse avoir une quelconque importance. Le but d'une boite, c'est de faire progresser sa marge op tout en augmentant ses parts de marche (si encore possible) et donc ses profits. Qu'en parallele l'action de base fasse +15% ou 20 ou 30 ou 1, ca n'a pas d'importance sauf pour les boites dont le business modele ne genere pas de cashflow et qui ont des besoins en cash externes frequents.

Je n'ai jamais vu de boites reagir a une baisse ou une hausse de cours externe, en general c'est plutot l'inverse c'est a dire que le cours va suivre les evolutions de marge et perspectives sur ces memes marges. Et qui dit marge en contraction, dit menace sur l'emploi. Le cours n'est qu'un indicateur dans cette histoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que ce qui intéresse les actionnaires c'est d'augmenter leur avoir et donc d'augmenter la valeur de leurs actions. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sa veuve est toujours en vie ?

Ca m'avait arraché une partie de moi-même lorsque j'avais été forcé d'acheter du Sartre pour le lycée et que j'avais remarqué qu'il y avait des ayant-droits...

Oui. Lucette destouches de son petit nom qui doit avoir dans les 95 ans. C'est également elle qui empêche la réédition de bagatelle pour un massacre en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que ce qui intéresse les actionnaires c'est d'augmenter leur avoir et donc d'augmenter la valeur de leurs actions.

Si les dividendes sont bons, le retour sur capital n'a pas d'importance. Sauf en speculation mais une boite ne route jamais pour cette race d'investisseur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était pas Chitah qui expliquait il y a quelques mois qu'une entreprise qui donnait des dividendes c'était une mauvaise entreprise?

En effet il fallait plus faire confiance à celles qui utilisaient leur argent pour investir plutôt que pour donner des dividendes.

 

Bien content de pas trop foutre de fric là dedans, cela a l'air d'être un beau merdier tout ça.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs, Chitah ne vient plus sur le forum ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a quitté le forum.

 

Et faut pas parler de lui, en tout cas pas prononcer son nom.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Thank you mister president, saleté d'edit, évidement fallait lire "Il y a des candidats pour se faire lessiver partout".

 

Ah je pensais que t'avais fait exprès. C'était sincère, j'aimais bien.

 

C'était pas Chitah qui expliquait il y a quelques mois qu'une entreprise qui donnait des dividendes c'était une mauvaise entreprise?

En effet il fallait plus faire confiance à celles qui utilisaient leur argent pour investir plutôt que pour donner des dividendes.

 

Bien content de pas trop foutre de fric là dedans, cela a l'air d'être un beau merdier tout ça.

 

Fouyaya.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.

Comme dans Harry Potter ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était pas XXX qui expliquait il y a quelques mois qu'une entreprise qui donnait des dividendes c'était une mauvaise entreprise?

En effet il fallait plus faire confiance à celles qui utilisaient leur argent pour investir plutôt que pour donner des dividendes.

 

Bien content de pas trop foutre de fric là dedans, cela a l'air d'être un beau merdier tout ça.

Je ne vois pas en quoi l'un devrait exclure l'autre. Donner du rendement a une action, c'est une tres bonne chose qui permet notamment de stabiliser le capital et donc de "fideliser" un actionariat. Evidemment, trop de dividendes c'est nefaste mais c'est un equilibre a trouver c'est tout.

Et puis dans l'absolu ne pas investir en R&D, c'est la garantie de voir les capacites a pouvoir verser un dividende reduite sur le long terme. Donc en tant qu'investisseur, on lit les flux d'investissement en parallele des promesses de dividendes, c'est un tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme dans Harry Potter ?

Candyman plutot...

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/08/22/jean-luc-melenchon-quitte-la-copresidence-du-parti-de-gauche_4475369_823448.html

 

 

Il l'avait laissé sous-entendre fin-juillet, en évoquant « ne plus pouvoir continuer comme ça ». Jean-Luc Mélenchon a annoncé, vendredi 22 août, qu'il quittait officiellement la coprésidence du Parti de gauche (PG), qu'il avait fondé en février 2009. Mais il promet le « combat » politique.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Alors que la Premier League souhaite s'attaquer aux vidéos Vine et GIFs diffusés sur Internet, parmi les diffuseurs concernés, beIN Sports se soucie du phénomène. Le groupe veut lutter contre la diffusion d'images pirates de ses droits télé.
«Il est illégal de filmer puis diffuser des extraits de rencontres de Premier League sur les réseaux sociaux. Cela constitue une violation de la propriété intellectuelle (…) Je sais que nous sommes perçus comme le grand méchant loup en agissant ainsi, mais nous devons défendre notre propriété intellectuelle afin de préserver nos intérêts».

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...